Jump to content

École & éducation


Recommended Posts

Si c'est en rapport, c'est même en plein dans le sujet l'autodidaxie.

 

still nope, le machin que tu nous as sorti c'est de la merde, des conneries collées les unes derrières les autres pour choper des pigeons comme toi.

Link to comment

Tiens ça me fait penser a un texte de jeunesse de Émile Armand " Se sentir vivre" qui traite du rapport avec la connaissance que j'aime bien.

Oui, Armand est un auteur intéressant, pour peu qu'on ne soit pas contre un peu d'individualisme anarchiste d'inspiration chrétienne. Par contre son texte Se sentir vivre ne traite PAS du rapport à la connaissance (preuve: http://fr.wikisource.org/wiki/Se_sentir_vivre).

C'est spectaculaire ta façon d'être toujours à côté de la plaque. Même en essayant de faire exprès, je ne crois pas que je pourrais arriver à de tels résultats.

Link to comment

Je ne fais pourtant de mal a personne

En suivant les chemins qui ne mènent pas a Rome

Tout le monde se rue sur moi

Sauf les culs de jatte

Bien entendu.

Salut O toi poète vulgaire.

mIpxsY9.gif

Link to comment

On me dit que la formulation "Comment répartir les richesses ?" implique une action consciente et/ou intentionnelle. C'est exact. Par exemple, le système des droits de propriété, de la protection des contrats et du libre-échange est un système que l'on adopte intentionnellement, qui font que les acteurs répartissent les richesses d'une certaine manière par leur actions intentionnelles que sont la production, l'échange, le contrat, etc.

Je suis d'accord avec l'idée que, quoique biaisé, on peut donner une interprétation libérale du programme. Mais là, tu commets une erreur importante, et capitale même.

Les droits de propriété et le marché ne sont pas intentionnellement adoptés, mais émergent progressivement des interactions humaines. De même, que l'échange soit intentionnel n'implique en rien que la distribution résultante le soit aussi.

Link to comment

Vincent Andrès, puisque tu crains de répéter, si tu pouvais avoir la bonté de m'envoyer un lien où tu as posté tes arguments réfutant les miens, je t'en serais reconnaissant. Car j'ai beau chercher, je n'ai pas trouvé un seul argument de ta part contre ce que j'ai dit mon dernier message (qui reprend les autres). Tu as simplement dit que la formulation impliquait un agent répartiteur à l'oeuvre. Or je t'ai démontré par a+b que cela ne changeait strictement rien, et tu n'as rien su répondre à cela, à part des insultes.

Ma démonstration est peut-être mauvaise, encore faut-il que tu le démontres à ton tour avec des arguments. Donc j'attends. (Non, les insultes n'ont pas de valeur argumentative.)

 

le franchouilleisme normal et les consignes du ministère fait qu'apporter une réponse vaguement libérale même de loin à cette question a des élèves est une éventualité qui relève du dixième de pourcent au mieux.

Peut-être, mais ce n'est absolument pas le sujet.

 

Tu peux jouer à faire l'avocat du diable en disant que c'est pas nécessairement une réponse socialiste qui est attendue,

Ce n'est pas ce que je dis. Je dis que la formulation en elle-même n'implique pas une réponse interventionniste.

 

tout le monde ici comprends bien que la question est posée pile poil dans le sens d'une interprétation bien précise de la question

Le problème, c'est que je n'ai jamais discuté ça. (C'est pas faute de le répéter.)

 

Alors voilà t'as gagné, c'est pas nécessairement comme ça. Maintenant qu'on a évacué les deux lycéens par département capable de ratiociner autant que toi, les dizaines de millier qui restent n'arriveront pour la plupart Pas à prendre le recul nécessaire

Bis repetita : la question n'est pas de savoir comment la plupart des gens vont interpréter la formulation, mais les interprétations qui sont permises en réalité. La discussion porte sur la définition réelle des mots, pas des préjugés du public.

 

Ça valait bien le coup de faire Chier avec ça

Bin, c'est vous qui faites chier avec ça. Moi j'ai dit un truc banal dans un message, vous vous êtes mis à quatre pour essayer coûte que coûte de contester cette banalité pour finir par vous rétracter, après quarante recadrages où je réexplique toujours ce que j'ai dit depuis le début. Ce "debat absolument passionnant sur un point rigoureusement essentiel" comme dit JIM16, c'est vous qui l'avez lancé.

 

Bon, globalement, tout le monde est d'accord, chacun parle d'autre chose.

- Cette voiture est rouge !

- Mais pas du tout puisque je te dis que les fraises tagada sont sucrées !

- N'importe quoi elle est rouge...

La retranscription exacte eut été :

— Cette voiture est rouge. (Là c'est moi qui parle)

— Mais pas du tout puisque je te dis que les fraises tagada sont sucrées !

— Peut-être, mais la voiture est rouge.

— Ne fait pas l'innocent, tu sais très bien que les fraises tagada sont sucrées. Donc tu as tort sur la voiture.

— Le sucre des fraises Tagada ne change pas la couleur de la voiture.

— Tu as déjà mangé des fraises Tagada qui n'étaient pas sucrées ?

— Je ne parle pas des fraises tagada, je parle uniquement de la voiture, et elle est rouge.

— Tu es d'une mauvaise foi crasse, tout le monde sait que les fraises tagada sont sucrées.

— Les fraises Tagada sont sucrées si tu veux, mais ça ne change rien concernant la voiture, elle est rouge.

— Répéter n'est pas argumenter !

Je crois quand même que certains membres ont parfaitement compris et contestent bel et bien que la voiture est rouge. Ou alors il faut en conclure, comme je le disais dans un précédent message, que certains liborgiens ne savent pas lire.

On va d'ailleurs continuer à illustrer ce dialogue avec Lancelot qui reprend le flambeau des fraises Tagada :

J'ai l'impression qu'ils ne parlent pas de ça mais d'un autre truc qui me paraît tout aussi évident : une question peut être orientée sans impliquer nécessairement une seule réponse, et par conséquent ce n'est pas parce qu'on peut concevoir une autre réponse que la question n'était pas orientée.

Sauf que j'ai dit et répété je ne sais combien de fois que je n'ai jamais discuté cela. Donc, si vraiment il ne parlent pas de ce dont moi je parle, pourquoi ne cessent-ils pas de dire que j'ai tort ? (Cf. le dialogue ci-dessus...)

 

Voila. Merci :)

Non en vrai je pluzun

Donc, si je comprends bien, quand c'est moi qui dit qu'on parle pas de la même chose, vous persistez à vous opposer et à m'accuser, quand c'est Lancelot qui, trente ans après, dit la même chose en découvrant la lune, vous opinez du chef. Seems legit.
Link to comment

Les droits de propriété et le marché ne sont pas intentionnellement adoptés, mais émergent progressivement des interactions humaines.

Encore une fois je parle du système qui protège les droits de propriété et le marché.

 

De même, que l'échange soit intentionnel n'implique en rien que la distribution résultante le soit aussi.

Je n'ai pas dit que la répartition globale était l'intention d'un individu. Mais elle a un caractère intentionnel en ce sens qu'elle résulte de l'agrégation d'actions intentionnelles.
Link to comment

Suite du dialogue que j'ai relaté plus haut :

— (moi) Vous ne m'avez toujours pas démontré que la voiture n'était pas rouge.
— (Une tierce personne) Les gars je crois que vous ne parlez pas de la même chose.
Ah mais oui, il a raison !
— (moi) C'est ce que je dis depuis le début, bande de glands !
Oh merde, il continue ! Va te faire voir !

Link to comment

Sauf que j'ai dit et répété je ne sais combien de fois que je n'ai jamais discuté cela. Donc, si vraiment il ne parlent pas de ce dont moi je parle, pourquoi ne cessent-ils pas de dire que j'ai tort ? (Cf. le dialogue ci-dessus...)

Là où ça accroche c'est de dire "on peut en faire une interprétation non interventionniste DONC c'est pas biaisé", et ça c'est bien quelque-chose que tu as dit. Enfin bref en relisant notre échange d'hier je trouve ça très clair et je ne vois pas ce qu'on aurait à gagner à épiloguer là dessus.

 

Donc, si je comprends bien, quand c'est moi qui dit qu'on parle pas de la même chose, vous persistez à vous opposer et à m'accuser, quand c'est Lancelot qui, trente ans après, dit la même chose en découvrant la lune, vous opinez du chef. Seems legit.

C'est mon charisme animal :jesaispo:

 

 

 

(blague à part c'est vrai qu'il faudrait vous calmer un peu les gars, on discute, ça sert à rien de s'énerver comme ça)

Link to comment

Encore une fois je parle du système qui protège les droits de propriété et le marché.

Le droit ? Il a émergé spontanément. Le fruit de l'action de tous les hommes, mais du dessein d'aucun.

Je n'ai pas dit que la répartition globale était l'intention d'un individu. Mais elle a un caractère intentionnel en ce sens qu'elle résulte de l'agrégation d'actions intentionnelles.

Tu joues sur les mots. L'ordre spontané est d'une nature radicalement différente de l'ordre construit. Radicalement. Et je suis peiné de te voir t'égarer ainsi.
Link to comment

Le droit ? Il a émergé spontanément. Le fruit de l'action de tous les hommes, mais du dessein d'aucun.

Tu joues sur les mots. L'ordre spontané est d'une nature radicalement différente de l'ordre construit. Radicalement. Et je suis peiné de te voir t'égarer ainsi.

Le droit a émergé spontanément ! Ça je pige pas, on parle du code Napoléon ou bien plutôt d'un modèle théorique ou espéré ?

Link to comment

Là où ça accroche c'est de dire "on peut en faire une interprétation non interventionniste DONC c'est pas biaisé", et ça c'est bien quelque-chose que tu as dit. Enfin bref en relisant notre échange d'hier je trouve ça très clair et je ne vois pas ce qu'on aurait à gagner à épiloguer là dessus.

Ce que j'ai dit que c'est que la formulation n'était pas orientée ou biaisée dans le sens où elle n'impliquait pas nécessairement une réponse de type interventionniste. J'ai dit par ailleurs à moult reprises que je ne discutais pas du fait de savoir si la question était tourné de manière à influer sur la réponse ou pas :

 

#445 : Car si la liberté est là, alors en soi les programme et ses thématiques (puisqu'il n'a pas été question d'autre chose) n'obligent pas, de par leur formulation, à faire de la propagande étatiste. C'est tout.

#465 : Oui on peut faire ce procès d'intention, peut-être avec raison. Cependant, il n'en reste pas moins qu'on peut faire une réponse exacte, comme tu le dis toi-même.

#467 : "Tu vois très bien la différence entre ces formulations" Bien sûr que je la vois. So what ?

#473 : C'est de ça qu'on parle depuis le début. La question n'a jamais été de sonder les intentions des rédacteurs du programme, qui ne sont d'ailleurs même pas dissimulées. (Cf. les extraits de légifrance postés par Corned Beef.) La question est de savoir si les questions sont biaisées de sorte que des idées politiques soient déjà contenues dans la formulation.

 

#483 : Et je te rappelle, ou je t'informe, que je ne parle pas, et n'ai jamais parlé, de la manière dont "la plupart des gens" interpréterons potentiellement la formulation, je parle des possibilités d'interprétations qui existent en réalité.

 

#489Je veux bien admettre que la formulation vise probablement à influer le type de réponse (c'est même pour ça que j'ai posté ce programme), mais ce que je dis c'est qu'elle ne la détermine pas automatiquement ou obligatoirement.

#516 : On peut dire et répéter que la plupart des gens l'interpréterons de sorte que ce soit le cas, mais ce n'est tout simplement pas le sujet, du moins pas le mien, il s'agit là pour moi d'un truisme sans intérêt.

 

#521Je ne discute pas le fait de savoir si la formulation a été faite pour orienter la réponse ou pas. Cette discussion est d'ailleurs sans objet puisque Corned Beef a montré que le programme obligeait de toute façon à un certain type de réponse. Mais ce que je dis, c'est que, de fait, la formulation ne détermine pas nécessairement la réponse. Point barre.

 

#525 : Voilà mon argument. Il n'a été réfuté par personne ici. On m'a parlé d'autre sujets, comme le fait que la formulation était probablement orientée, ou que beaucoup de gens l'interpréterons d'une manière interventionniste, ce que je ne discute pas.

 

#528 : "Et donc tout le monde est d'accord." Là dessus oui, mais ce n'est pas le sujet de la discussion. La question est de savoir si la réponse implique nécessairement une réponse interventionniste, i.e. si la question est propagandiste en elle-même. C'est la seule chose dont je parle, et c'est donc là dessus que je suis contesté par ts69, NoName, Vincent Andrès et Snow. (Ou alors il ne savent pas lire ce que j'écris, mais j'en doute.)

 

Il faut que je le dise en quelle langue ? Ce n'est pas de ma fautes si certains ne savent pas lire.

 

Le droit ? Il a émergé spontanément. Le fruit de l'action de tous les hommes, mais du dessein d'aucun.

A partir du moment où la spoliation existe, il faut bien convenir que le système de droit (et par suite de répartition) que nous préconisons, le système libéral, est quelque chose que nous voulons intentionnellement adopter. C'est même la raison d'être de ce forum, c'est parce que nous voudrions vivre selon un tel système. C'est intentionnel de notre part. On ne peut pas dire que dans l'histoire, ce système ait été adopté spontanément.

 

Tu joues sur les mots. L'ordre spontané est d'une nature radicalement différente de l'ordre construit.

Où ais-je dit le contraire ?

Link to comment

Pour préciser ma pensée à Rincevent : Le système qui permet l'émergence de l'ordre spontané n'est pas lui-même spontané.

Il peut très bien l'être. Songe par exemple à la Lex Mercatoria.
Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...