Jump to content

École & éducation


Recommended Posts

Donc tu es prêt a assumer que des écoles coranique , par exemple, forme a leurs grès une partie de la population?

Je pense que pratiquement tout le monde sur ce forum est prêt à l'assumer. Tu débarques vraiment toi.

Link to comment

Un établissement privé est toujours soumis à une loi commune sur les droits individuels. Donc après, déterminer le degré de coercition autorisé envers les mineurs dans une société libérale, c'est un tout autre débat.

Link to comment

Il y a déjà des écoles juives, alors qu'est ce qui gêne dans cette idée ? Qu'elles forment des candidats au terrorisme ? Tant qu'elles sont pas financées avec des fonds publics, ma foi (si je puis dire)

Je ne suis pas bien au courant mais les écoles privées sont quand même liées a l'État, au moins pour partie , pour leurs programmes.

Link to comment

Je ne suis pas bien au courant mais les écoles privées sont quand même liées a l'État, au moins pour partie , pour leurs programmes.

 

en fRance, puisqu'en fRance il est INTERDIT de s'ecarter de l'enseignement propagandesque.

Dans d'autres pays ils font ce qu'ils veulent ou presque.Les enfants maltraites dans l'education c'est sutout un truc de sectes, on en trouve dans toutes les religions ( il y en a au Canada, musuls ou juifs orthodoxes qui se comportent comme des mafias/sectes et sont dangereux d'une famille a l'autre mais c'est un nombre tres petit par rapport a la masse des normaux.)

Link to comment

Bah, en philosophie par exemple, on enseigne pas exhaustivement toutes les philosophies et tous les philosophes, mais une sélection variée de philosophes illustres. Ça pourrait être la même chose avec les familles de pensées économiques : L'économie classique, le marxisme, le keynésianisme, le néo-classicisme, l'école autrichienne, etc.

 

ca pourrait mais ca n'est pas le cas.Le fait que ce soit la philo est revelateur: les philosophes ne detiennent pas de pouvoir.Les mouvements de pognon c'est un autre affaire.

Link to comment

Ça n'exclue pas de réfléchir à ce que serait un bon programme dans le cadre des programmes uniques, puisque c'est la réalité actuelle.

Ce n'est pas tellement difficile de trier entre le marginal et l'illustre. En philosophie, personne ne nie l'importance et l'influence qu'a eu Platon, Aristote, Descartes ou Kant de même qu'en économie personne ne nie l'importance et l'influence qu'ont eu Smith, Ricardo, Keynes, Walras ou Frédéric Lordon.

Hmm si tu mets Lordon dans la liste des zéconomistes importants je rajoute Van Damme dans celle des philosophes.
Link to comment

Sur un forum liberal, c'est un troll cette question? Ou depuis le temps que tu es la tu n'a pas compris le liberalisme.

 

La philosophie entiere du liberalisme peut se resumer a "qui va trier entre le bon/le bien/...?"

Et la reponse du liberalisme est "personne n'en est apte". Le meilleur moyen de se rapprocher de l'ideal (ici l'education ideal), c'est au minimum l'autonomie de chaque etablissement dans l'instruction a ses eleves, au mieux la privatisation complete de tous les etablissements scolaires.

 

Je ne suis pas vraiment d'accord et ce n'est pas ainsi que je vois le libéralisme. Le fait d'ériger la liberté comme valeur suprême n'implique pas de renoncer à la possibilité de se prononcer sur les questions philosophiques, ni encore sur ce qui est bon ou mauvais. La philosophie du libéralisme pour moi c'est plutôt : "ce n'est pas parce que je sais que ce que tu fais est mauvais que j'ai le droit de t'interdire de le faire si tu ne nuis à personne".

L'éducation est un dilemme puisqu'il faut considérer que l'enfant n'est pas apte à juger et donc que ses parents peuvent lui nuire de façon intentionnelle ou pas. Les enfants doivent donc être placés sous une forme de protection si la nuisance dépasse certaines bornes. Comment ? Par qui ? Quelles bornes ?

Link to comment

Hmm si tu mets Lordon dans la liste des zéconomistes importants je rajoute Van Damme dans celle des philosophes.

Putain, même moi je suis d'accord. Lordon est très médiatique et a un certain style bien à lui mais il n'a rien révolutionné. Il n'est pas le fondateur de son courant de pensée (la Théorie de la Régulation), qui elle-même doit beaucoup à Althusser. Et Althusser est un nain de jardin comparé à Marx. C'est dire.

Link to comment

Ça n'exclue pas de réfléchir à ce que serait un bon programme dans le cadre des programmes uniques, puisque c'est la réalité actuelle.

Ce n'est pas tellement difficile de trier entre le marginal et l'illustre. En philosophie, personne ne nie l'importance et l'influence qu'a eu Platon, Aristote, Descartes ou Kant de même qu'en économie personne ne nie l'importance et l'influence qu'ont eu Smith, Ricardo, Keynes, Walras ou Frédéric Lordon.

De l'influence en eco ou en politique ?

Link to comment

Putain Malky et Johnathan R. Razorback vous avez pas de culture.


 

si vous allez par la, Attila aussi a eu 'de l'influence'

C'est bien pour ça que son nom est encore connu et qu'on parle de lui dans des livres d'Histoire.

Link to comment

En parlant de lui, la série Marco Polo est plutôt pas mal.

 

Elle met 3 épisodes à démarrer et c'est chiant parce qu'on a perdu l'habitude, mais une fois que les énigmes se mettent en place, c'est tout à fait sympathique.

Link to comment

Petite question : est-ce grave que la culture générale des américains soit faible ? ( e: http://www.crashdebug.fr/index.php/diversifion/2321-les-americains-sont-ils-aussi-stupides-et-ignorants-quon-le-dit )

 

 Est-ce un cliché français ? Est-ce qu'on s'en fout ? Tout comme on se fout des problèmes de surpoids ? 

 

 En soi, c'est de l'ordre de la liberté de chacun mais je serais curieux de connaître votre avis.

Link to comment

 

est-ce grave

 

Est-ce qu'on s'en fout ?

 

Questions mal posées.

 

Est-ce que c'est bien d'être cultivé ? A mon avis oui. Est-ce que c'est bien d'être en bonne santé ? A mon avis oui.

Est-ce que je conseille aux gens que je croise et qui ont de grosses lacunes de se cultiver (j'entends, est-ce que je discute de trucs intéressants avec eux, par exemple ?). Oui.

 

Est-ce que je conseille aux gens que je croise et qui sont trop gros de se bouger un peu ? Oui.

Est-ce qu'il faut une éducation nationale et un ministère de la santé et des sports ? Non.

Link to comment

En 2003 le Strategic Task Force on Education Abroad avait conclu que l’ignorance des Américains du monde extérieur est telle qu’elle constitue une menace à la sécurité nationale du pays. 37 % des Américains ne peuvent trouver les États-Unis sur un globe terrestre. Ils sont 30 % à ne pouvoir nommer l’Océan qui se trouve sur leur côte est. 80 % ne savent pas où se trouve l’Irak. Encore aujourd’hui, 33% d’entre eux sont sûrs que des armes de destructions massives ont été trouvées en Irak. Seulement 49 % savent que c’est leur pays qui a été le premier à utiliser l’arme nucléaire.77 % ignorent que George Washington a été leur premier président. 55 % sont convaincus que le christianisme a été établi comme religion d’État par la Constitution américaine, alors, qu’au contraire, elle est fondée sur la séparation de l’Église et de l’État.

La moitié des écoles américaines n’enseigne pas la science de l’évolution, lui préférant le créationnisme et/ou la Bible. En 2004, seulement 13 % des Américains croyaient à l’évolution naturelle, alors que 45 % pensaient que l’homme avait été créé par Dieu comme le révèle la Bible et 38 % que Dieu est intervenu pour guider l’évolution. Le pourcentage des Américains qui accepte l’évolution est plus faible qu’il y a 30 ans. La croyance au Diable est en hausse, passant de 63 % en 1997 à 71 % en 2004. Et ce n’est pas une affaire de vieux. 67 % des Américains de plus de 70 ans croient au Diable alors que le pourcentage atteint 79 % chez les 18-34.

500 ans après Copernic, un Américain sur cinq pense toujours que le Soleil tourne autour de la Terre comme l’affirme la Bible. 35 % d’entre eux croient que ce qu’elle dit est littéralement vrai. D’ailleurs, ils sont 65 % à affirmer que la Bible répond à toutes les questions essentielles de la vie. Ce n’est pas différent de ce que croient les intégristes musulmans. Remplacez simplement Bible par Coran.

Si ces informations sont exactes (ce qu'une part de mon esprit refuse d'envisager), oui, c'est grave.

Cela étant, il me semble que les américains connaissent mieux leurs textes constitutionnels que les français les leurs.

Link to comment

 Je suis d'accord. Mais je voulais dire en somme : n'est-ce pas une défaite que les Etats-Unis - représentant officiel du libéralisme - soient un pays où la masse est obèse et inculte ? (je suis violent là :P )

 

 Même si les élites sont largement supérieurs à celles des autres pays par ailleurs...  N'est-ce pas une tache symbolique ? 

Link to comment

N'est-ce pas une défaite que les Etats-Unis - représentant officiel du libéralisme - soient un pays où la masse est obèse et inculte ?

[mode soralien on]: Au contraire. Cela prouve la réussite des élites sionistes mondialistes qui ont imposées l'ultra-libéralisme mortifère pour dominer les masses ignorantes. C'est pour cela qu'un chef charismatique doit renverser cette ploutocratie par la force, et imposer une dictature du prolétariat patriotique, au nom du peuple et de l'Amérique Éternelle. [mode soralien off]

Link to comment

La moitié des écoles américaines n’enseigne pas la science de l’évolution, lui préférant le créationnisme et/ou la Bible.

 

Faux. Edwards v. Aguillard

Du moins dans les écoles publiques.

 

12 % des adultes américains identifie Jeanne d’Arc (Joan of Arc) comme étant la femme de Noé (Noah’s Ark)

C'est exactement le genre de statistiques qui me dérange. Je vois mal quelqu'un affirmer spontanément que Jeanne d'Arc est la femme de Noé. Il faut avoir mis en corrélation ces deux termes auparavant. Par exemple, poser explicitement la question "Jeanne d'Arc est-elle la femme de Noé ?" Ce qui change grandement la manière dont on peut considérer ce genre de données : face à un choix binaire, beaucoup de gens sont prêts à dire des idioties, Français ou Américains.

La plupart des statistiques présentées sont douteuses au niveau méthodologique. Comme la vidéo bien connue, un micro-trottoir où l'on pose des questions à des Américains lambda et où l'on voit des réponses complètement ridicules. Bien évidemment, je doute que l'on ait choisi les réponses des gens avec une intelligence normale dans les mêmes proportions... D'ailleurs la même vidéo avait été faite en France et les réponses n'étaient pas mieux, mais là encore problème de méthodologie.

De plus, il y a un problème d'ethnocentrisme. Les Américains ont peut-être leurs préjugés, notamment liés à la religion, mais on a sûrement nous aussi des préjugés, sûrement moins religieux mais politiques ou historiques en Europe. Combien de Français pensent que tous les nationalistes français étaient des collaborateurs durant la Seconde Guerre Mondiale et qu'aucun d'eux ne fut résistant ? Une bonne pelletée, j'imagine.

C'est surtout un moyen comme un autre de décomplexifier les autres peuples du monde : les Américains sont peut-être les plus forts, mais au moins ils sont idiots ! et obèses !

 

n'est-ce pas une défaite que les Etats-Unis - représentant officiel du libéralisme 

Non.
Link to comment

 Les Etats-Unis restent plus libéraux que les pays européens, on va pas chipoter :P

 

 Une défaite pour le libéralisme qui prétend est le meilleure système en toutes circonstances, ce qui est vrai la plupart du temps mais pas là visiblement, ou du moins d'autres éléments semblent entrer en ligne de compte.

Link to comment

Les français sont peut-être plus laïcs (c'est vrai que les "débats" sur l'évolution semblent totalement surréalistes vu de côté de l'Atlantique), ça ne les empêche pas d'être des grosses tanches en économie.

 

 

(pis ça n'a foutrement rien à voir avec le libéramimsme, mais j'ai à peine besoin de le préciser)

Link to comment

Je crois que les Singapouriens, les Hongkongais ou les Néo-Zélandais vivent dans des pays autant voire sûrement davantage libéraux que les États-Unis et font des scores de performance scolaire bien plus supérieurs. Donc non, ça n'est pas un argument anti-libéral viable.

Les français sont peut-être plus laïcs (c'est vrai que les "débats" sur l'évolution semblent totalement surréalistes vu de côté de l'Atlantique), ça ne les empêche pas d'être des grosses tanches en économie.

+1.

Chaque peuple a ses préjugés sur lui-même, son environnement et sur les autres.

Chez les Américains ces préjugés sont très sûrement religieux, chez nous ils sont laïcards ou étatistes.

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...