Jump to content

Charlie Hebdo : journal, massacre de Janvier 2015 et conséquences politiques


Recommended Posts

Ne crois pas ça. De nombreux partisans du terrorisme des années 70 ont fait Sciences Po ou Normale Sup. Le poisson pourrit par la tête.

Dans les 70’s c’est bien possible. Les Kouachi j’ai pas vraiment l’impression qu’ils avaient le niveau deug.

Link to comment

Remarquez que l'explication du terrorisme ou du choc des civilisations par la "misère" ou le chômage, autrement dit par le primat de l'économique, n'est pas sans rappeler le matérialisme historique dont la culture et les valeurs sont réductibles aux superstructures idéologiques.

J'utilise des mots. Marx utilisait des mots. La preuve est faite, je suis un marxiste sous couverture.
Link to comment

[...] j'ai aussi été horrifié par l'entrée seul du bouclier.

Il a été abandonné par ses potes.

Il y a de la gendarmerie à Paris.

Oui. C'est la Garde républicaine qui est dédiée à la garde et à la protection des assemblées et de l'Elysée.

La France est découpée en juridictions Police ou Gendarmerie. Les infractions sont donc suivies par l'un ou par l'autre selon le lieu de la commission.

Face à des menaces particulières forcené, otages... Les unités d'intervention sont désignées là aussi selon ce découpage. Avec un détail, il y a plusieurs niveaux de groupes selon le niveau de la menace.

En gendarmerie, cela commence par les PSIG des escadrons de gendarmerie mobile. Avant, il n'y avait que le GIGN au dessus. On été créés des PI2G qui sont intermédiaires. Ils délestent le GIGN de certains cas. Ce dernier garde le haut du spectre.

Pour la Police, c'est beaucoup plus compliqué car les groupes se sont créés avant le RAID et localement. Il n'y a pas de lien hiérarchique non plus comme en gendarmerie. Dans les grandes villes, on a des GIPN. A Paris, c'est la BRI. Au-dessus, c'est le RAID. Quand le problème est trop gros, le RAID prend la main. Il y a donc ici des problèmes de lutte car les locaux ne veulent pas voir arriver le RAID. Pour alléger le RAID, la BRI a l'exclusivité. Et cela pose problème car les deux groupes deviennent rivaux par les particularités de la Préfecture de Police de Paris.

Le problème du volume de force :

Les groupes sont assez petits. Il y a donc un système de renforcement quand on a besoin de monde.

Quand le RAID arrive, il prend le commandement et absorbe le GIPN du coin. Cela devient la FIPN (Force d'intervention de la PN). Ça peut absorber jusqu'aux BAC. Si on a besoin de renforts, le RAID fait venir des GIPN du reste de la France.

Le GIGN a résolu le problème. Avant, la force d'intervention faisait tout. Maintenant, elle ne fait que de l'intervention et de nombreux services ont été rajoutés. De plus, il a absorbé l'EPIGN, une structure qui pouvait être rivale.

Les PI2G, en cas de besoin, peuvent renforcer le GIGN. C'est prévu. Ceux-ci sont 3 et un quatrième est prévu pour couvrir l'ouest de la France.

Spécialisation :

Une répartition de tâche est prévue entre les groupes mais, ils peuvent tous être désignés en cas d'urgence.

GIGN :

- Avions,

- Parlement ,

- Protection à l'étranger.

- Contre-Terrorisme Maritime avec les Commandos-Marine

RAID :

- Métro ;

- Péniche.

Un cas particulier : la Prise d'Otages Massive.

La POM a lieu face à de nombreux otages ou avec plusieurs prises d'otages simultanés. C'était le cas cette semaine.

Si c'est sur un unique lieu, chacun est autonome pour se renforcer. Sauf que les policiers sont peu nombreux.

Si l'événement se fait sur plusieurs points. Le GIGN prend le commandement. C'est lui qui décidera du top.

Face à l'imprévu :

En intervention avec otages, on prévoit toujours deux choses.

Il y a une équipe d'urgence. Celle-là est placée au plus près et s'il se passe quelque chose, elle intervient pour limiter la casse.

Enfin, il y a l'équipe d'intervention délibérée qui elle est en retrait et prépare son intervention, répète le plan. Elle interviendra sur ordre uniquement.

Link to comment

Il y aurait des attaques informatiques massives sur les sites des collectivités locales et des entreprises. Vous avez des infos à ce sujet? 

A part ça, un épiphénomène qu'il disait:

 

 

#JeSuisCoulibaly et #JeSuisKouachi: les hashtags les plus utilisés ce vendredi sur Twitter

 

 

Link to comment

Il a été abandonné par ses potes.

Ouep lui il va les regarder drôlement la prochaine fois.

 

Il y aurait des attaques informatiques massives sur les sites des collectivités locales et des entreprises. Vous avez des infos à ce sujet? 

A part ça, un épiphénomène qu'il disait:

Hmm il y a un des références sur les nombres en question ?

Link to comment

Il a été abandonné par ses potes.

Si j'ai bien vu, lui est entré, le suivant a suivi et comme un gros con son casque de Dark Vador s'est heurté contre le rideau de la boutique et l'a fait reculer ; du coup, tous les suivants ont reculé, croyant à un contre-ordre, et donc personne d'autre n'est entré que le bouclier. Il y a des ceusses qui ont dû se faire pas mal engueuler au debriefing (en tout cas je l'espère), et ce n'est là que justice.
Link to comment

ET MAINTENANT, C'EST L'HEURE DES COMPTES.

« Où on apprend en écoutant les infos nationales que les frères Kouachi et Coulibaly avaient déjà fait plusieurs séjours en prison où ils ont bénéficié d'un endoctrinement en règle de la part d'un ancien terroriste, que ledit Coulibaly et l'un des frères Kouachi avait été libéré en 2013 grâce aux services de dame Taubira et de ses copains du syndicat de la magistrature, que l'autre frère avait bénéficié d'un entraînement spécial au Yémen, que les renseignements généraux étaient informés et avaient transmis l'info à leurs copains américains qui l'avaient fiché sur la liste des interdits de vol ( bizarrement ce n'était pas le cas en France ). Où un responsable des RG nous apprend que la surveillance d'un individu potentiellement dangereux requiert 25 à 30 personnes, non sans ajouter qu'après il s'agit d'un choix politique. Lorsqu'on sait par ailleurs qu'en 2013, les RG ont été largement mobilisés pour surveiller les officiers dont les enfants ( ces dangereux terroristes ) militaient à LMPT ou dans le mouvement des veilleurs, on peut espérer que Mme Taubira et Mr Valls dorment actuellement sur leurs deux oreilles... » 

 

Link to comment
 

Merci, cet article est très utile, indispensable même. 

 

Que sait-on de la filière al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), la filière yéménite qui semble avoir été déterminante pour au moins l’un des deux frères Kouachi ?

 

Il faut se méfier des raccourcis journalistiques. Même s'il est allé au Yémen, ça n’a pas une très grande importance aujourd’hui parce que nous vivons dans l’ère de Daech. Même les différentes branches d’al-Qaïda se réclament finalement de cette nouvelle idéologie qui n’est plus pyramidale, comme c’était le cas pour Ben Laden et Zawahiri, avec des donneurs d’ordres, qui paient des billets d’avion, des cours de pilotage, etc., mais plutôt réticulaire. Un système qui va endoctriner des individus, les entraîner militairement, puis faire en sorte qu’ils réinfiltrent à nouveau [dans leur pays, ndlr], quitte à rester dormants un certain nombre d’années dans leur pays européen d’origine - je rappelle que l’Europe est une cible de choix pour le monde de Daech - pour enfin passer à l’action.

Celui de Le Goff aussi:

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/01/10/31003-20150110ARTFIG00087-jean-pierre-le-goff-le-desir-d-union-ne-doit-pas-nous-empecher-d-affronter-la-realite.php

 

Jean-Pierre Le Goff : «Le désir d'union ne doit pas nous empêcher d'affronter la réalité»

 

J'ai eu la même réaction que Jean-François Kahn - et je ne suis pas le seul -, en écoutant la première déclaration de Marine le Pen qui parlait clairement face à l'embarras de certains hommes politiques à dire que nous étions en guerre et à nommer nos ennemis. Antérieurement, on a voulu essayer de remplacer à tout prix «État islamique» par «Daesh», en expliquant que cela éviterait une «confusion avec islam, islamisme, musulmans». La crainte justifiée des amalgames ne peut servir d'argument pour ne pas regarder la réalité en face, en parlant d'un terrorisme indéfini créé ex nihilo, venant d'on ne sait où et s'abattant sur le pays comme une catastrophe naturelle. Il en va de même des craintes et des allusions constantes à la montée de l'extrême droite en Europe qui «zappent» et évitent le sujet. Sans parler des allusions constantes à la «zemmourisation des esprits», voire au livre de Houellebecq et aux amalgames les plus grossiers de journalistes militants de gauche qui, depuis des années, ont transformé l'antifascisme en posture identitaire et de valorisation dans les médias bien-pensants. Tout cela est dérisoire et lamentable, pour ne pas dire indigne, face aux épreuves que connaît notre pays. Il faut le dire clairement: la reductio a Hitlerium, l'obsession du «fascisme montant» sur le modèle passé sont une forme d'enfermement mental qui se refuse à affronter les nouveaux défis du présent et fait le lit de l'extrême droite. Ce petit jeu propre à une gauche bête et sectaire, qui ne vit que dans un face à face délétère avec ce qu'elle dénonce, a assez duré. L'unité du pays dans l'épreuve et la lutte contre le terrorisme islamiste exige une autre tenue.

Link to comment

Suis-je un citoyen indigne parce que je n’irai pas demain « marcher contre la terreur », pour écrire comme Le Monde, ou « me lever contre le terrorisme », selon l’exhortation du président de la République ?

Je pourrais déjà tenter de m’absoudre en soulignant que cette immense émotion, depuis le 7 janvier, et qui culminera le 11 va constituer, sur un mode pervers, la victoire odieuse de criminels qui ont atteint leur but puisque l’ampleur de l’indignation était évidemment espérée par ces sanguinaires de l’intégrisme. Notre pays certes solidaire a ainsi, aussi, manifesté la gravité des blessures qui lui ont été causées.

En ce sens, il est clair que cette « marche républicaine » va être purement symbolique, quoique multiforme, puisqu’elle ne va rigoureusement pas avoir le moindre effet sur les menaces, les attentats, les représailles et les tragédies à venir et qu’elle n’est destinée, dans une sorte de béatitude collective satisfaite d’elle-même, qu’à persuader la nation que durant quelques jours elle aura été à peu près unie.

J’entends bien que cette argumentation peut apparaître mesquine en refusant à la communauté nationale le droit de se faire du bien parce qu’elle se rassemble autour de l’abjecte malfaisance contre Charlie Hebdo, la policière abattue à Montrouge, les quatre otages, qu’on n’évoque pas assez, supprimés dans l’épicerie casher.

Avec des assassins que nos forces de police exemplaires ne pouvaient que blesser mortellement puisque leur rêve était de mourir en « martyrs » et que probablement ils le sont devenus pour des émules, si on se fonde sur les innombrables messages téléphoniques de haine adressés à divers commissariats dans la soirée du 9.

J’ose soutenir, si cette compétition n’était pas indécente et absurde, avoir éprouvé autant de révolte, de peine et de besoin de justice que quiconque devant ces actes répétés innommables. Ces sentiments ne conduisent pas forcément à la fusion de dimanche.

Mais y aurait-il une obligation à la fois morale et civique qui contraindrait « l’honnête homme » à se rendre dans ce défilé dominical qui va mêler tant de publics hétérogènes, tant de pensées contradictoires, pour ne pas dire incompatibles, tant d’attitudes conventionnelles, tant d’hypocrisies à tant d’illusions ?

Cette union nationale qui ne pointe son visage emblématique qu’après les désastres et pour si peu de temps.

Malgré le comportement apparemment irréprochable de nos gouvernants, le soupçon de l’instrumentalisation politique d’une terrifiante et multiple douleur qui aurait pu demeurer sincère avec plus de discrétion et un Etat moins omniprésent.

Dans cette « marche contre la terreur », combien sont profondément épris de la liberté d’expression sous toutes ses latitudes, et pas seulement de celle de Charlie Hebdo ? Combien, au contraire, ne se sont souvenus de cette dernière qu’après les massacres, défenseurs opportunistes sur lesquels le dessinateur Willem et Charlie Hebdo « vomissent » ?

Pour se lever contre le terrorisme au sein d’une multitude, encore faut-il être assuré que l’humanisme n’est pas hémiplégique et que pour d’autres causes jugées moins nobles, moins « porteuses », on ne moquerait pas notre exigence de sécurité au nom d’une idéologie discutable et compassionnelle ?

Combien, dans cette masse, pourront dire, en conscience, comme Patrick Modiano a su magnifiquement l’exprimer dans son seul commentaire sur ces crimes, qu’ils rejettent toute violence ?

Que signifie ce consensus factice, cette concorde superficielle qui prétendent, au prétexte que nous aurions le cœur sec en nous abstenant, faire oublier, sans y parvenir, les déchirements, les fractures, les divisions profondes de la France ?

Le verbe, la résistance de proclamation et défiler seraient-ils essentiels alors que, se recueillant sur le passé si proche encore, ils n’auront pas la moindre incidence sur le futur ?

Est-il honteux de proférer que plutôt que de concevoir cette phénoménale marche internationale, avec un incroyable risque d’insécurité, il n’aurait pas mieux valu, modestement, efficacement, appréhender l’avenir pour convaincre le citoyen que non seulement il ne doit pas avoir peur mais que notre état de droit rendra, autant que faire se peut, inconcevable cette angoisse parce que notre démocratie sera mieux armée, saura mieux suivre et contrôler, sera moins laxiste et libérera moins vite ?

Pour l'analyse et les enseignements, les destinées des trois assassins abattus auraient dû être prioritaires, plus qu’une grande messe républicaine sans conséquence opératoire.

Et lundi, on fera quoi ?

Non, décidément, je ne crois pas être un mauvais citoyen parce que je vais m’abstenir demain.

http://www.philippebilger.com/blog/2015/01/un-mauvais-citoyen-.html
Link to comment
Parmi les victimes se trouvent une personne qui a essayé de prendre une arme dans l'épicerie mais celle-ci s'est enrayée et il s'est fait abattre par le tueur. Pas de chance.

"Un des clients a soudain tenté de s'emparer d'une de ses armes, posée sur le comptoir du magasin. Elle ne fonctionnait pas. Le terroriste l'avait posée là, car elle s'était enrayée après la première fusillade. Il s'est alors retourné et a fait feu sur le client, qui est mort sur le coup".
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/ce-que-l-on-sait-de-la-prise-d-otages-de-la-porte-vincennes_1639318.html
Link to comment

Tu préfères que ça rende bien, ou que ce soit vrai ?

ah ben justement, d'après le peu que j'ai vu, ces mots sont repris dans la prière des AA ("en usage chez les AA), mais ils n'en seraient pas à l'origine.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pri%C3%A8re_de_la_S%C3%A9r%C3%A9nit%C3%A9

 

 

La Prière de la Sérénité est une des prières en usage chez les Alcooliques anonymes, un mouvement d'entraide fondé aux États-Unis.

Plusieurs versions tentent de raconter l'origine de cette prière. On aurait attribué l'origine de cette prière au temps de Marc Aurèle (121 - 180), empereur romain et adepte du stoïcisme dont elle reflète l'attitude fondamentale que l'homme devrait avoir face à la vie. Cependant d'autres sources semblent indiquer qu'elle ait été écrite en 1932 par le Docteur Reinhold Niebuhr (1892–1971), alors que celui-ci travaillait dans un séminaire protestant du « Congregational Church » à Heath, dans le Massachusetts, aux États-Unis1. D'autres versions affirment qu'il fut inspiré de Boèce ou bien même de François d'Assise. L'attribution à Friedrich Christoph Oetinger est fausse ; en effet, « Friedrich Oetinger » alias Docteur Theodor Wilhelm (1906-2005) avait cité cette prière en traduction allemande dans un de ses livres.

 

 

Link to comment

 

ET MAINTENANT, C'EST L'HEURE DES COMPTES.

« Où on apprend en écoutant les infos nationales que les frères Kouachi et Coulibaly avaient déjà fait plusieurs séjours en prison où ils ont bénéficié d'un endoctrinement en règle de la part d'un ancien terroriste, que ledit Coulibaly et l'un des frères Kouachi avait été libéré en 2013 grâce aux services de dame Taubira et de ses copains du syndicat de la magistrature, que l'autre frère avait bénéficié d'un entraînement spécial au Yémen, que les renseignements généraux étaient informés et avaient transmis l'info à leurs copains américains qui l'avaient fiché sur la liste des interdits de vol ( bizarrement ce n'était pas le cas en France ). Où un responsable des RG nous apprend que la surveillance d'un individu potentiellement dangereux requiert 25 à 30 personnes, non sans ajouter qu'après il s'agit d'un choix politique. Lorsqu'on sait par ailleurs qu'en 2013, les RG ont été largement mobilisés pour surveiller les officiers dont les enfants ( ces dangereux terroristes ) militaient à LMPT ou dans le mouvement des veilleurs, on peut espérer que Mme Taubira et Mr Valls dorment actuellement sur leurs deux oreilles... » 

un lien svp ?

 

Link to comment
Un journal allemand qui a reproduit des dessins de Charlie Hebdo attaqué, deux arrestations

Le quotidien allemand Hamburger Morgenpost qui avait publié des caricatures de Mahomet provenant du magazine satirique français Charlie Hebdo a été dimanche matin la cible d'une attaque avec un engin incendiaire.

"Des pierres puis un engin incendiaire ont été lancés à travers une fenêtre"vers 1 heure du matin, déclenchant un début d'incendie. Deux pièces ont été endommagées et le feu a été éteint rapidement.

Deux personnes ont été arrêtées, et une enquête a été ouverte. La police cherche à savoir si cette attaque a un lien avec la publication jeudi en une du quotidien de trois caricatures provenant de Charlie Hebdo après l'attaque du magazine français.


http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/01/10/01016-20150110LIVWWW00131-en-direct-mobilisations-apres-les-attentats-terroristes-survenus-en-france.php
Link to comment

Bonjour tout le monde. Vous ne trouvez pas qu'on assiste quand même à une incroyable manifestation de dissonance cognitive ? Les gens vivent avec la loi Gayssot bon gré mal gré depuis des années et, soyons francs, la plupart l'approuve. Mais dès que la religion remplace la "race", les mêmes, l'immense majorité, redevient farouchement sensible à la défense de la liberté d'expression. Je vois là une contradiction massive et assez typiquement française. C'est évidemment lié à l'histoire du pays, mais cet "angle mort" de notre pensée me fait peur (désolé pour le raccourci de la première personne du pluriel). Une partie des problèmes de dialogue entre français musulmans et français non-musulmans vient à mon sens clairement de là.

J'étais confiné avec mes élèves à 300 mètres de porte de vincennes pendant l'assaut (les grenades assourdissantes c'est impressionnant même à cette distance, à mon avis le mec était sourd quand il est mort). Pendant une discussion avec des collègues (dont deux d'histoire-géo), on m'a soutenu par exemple que les Etats-Unis n'étaient pas un vrai pays laïc ! Alors oui mes collègues sont clairement des "profsdegauche", mais je suis persuadé que ce sentiment, peut-être pas aussi fort, existe dans la plus grande partie de la population, en tout cas non-croyante.

Sauf que les musulmans, historiquement et donc culturellement, n'ont pas ce matelas de décennies de sécularisation dans leur background, et se heurtent à cette "évidence" française : la religion est quelque chose d'intrinsèquement ridicule dont on peut, même si on doit évidemment la tolérer car nous sommes le phare du monde (ironie), se moquer durement et sans concession. Maintenant, imaginez des couvertures de CH aussi finaudes que celles sur les religions mais visant une origine ethnique ou une culture...

P.S. comme je ne poste quasiment plus jamais depuis longtemps, histoire d'éviter tout malentendu, je suis un prof de maths libéral non-croyant.

 

 

Link to comment

 Maintenant, imaginez des couvertures de CH aussi finaudes que celles sur les religions mais visant une origine ethnique ou une culture...

 

 

ça a été fait par l'equivalent à droit de Charlie, c'est-à-dire Minute.

Link to comment

Normal ils confondent laïcité et laïcisme. Et le plus drôle c'est qu'ils appliquent le laïcisme ( voile, burqa etc) quand il faut pas, et n'appliquent pas la laïcité quand il faut ( des terrains cédés à 1 euro symbolique, le concordat d'alsace-moselle)

 

 

Link to comment

C'est parti ! Sur BFM, interview de représentants de la communauté juive : demande de plus de pénal pour ceux qui expriment des mauvaises pensées par l'intermédiaire du oueb, plus d'état et de protections partout où des juifs sont rassemblés.

Et que vive la liberté d'expression !

Link to comment

c'est ce que je pige pas. D'un côté les mecs subventionnent des mosquées, de l'autre ils interdisent le voile. Quand tu plantes des mosquées, il pousse des voiles.... On est trop paradoxal pour être compris. 

Link to comment

C'est parti ! Sur BFM, interview de représentants de la communauté juive : demande de plus de pénal pour ceux qui expriment des mauvaises pensées par l'intermédiaire du oueb, plus d'état et de protections partout où des juifs sont rassemblés.

Et que vive la liberté d'expression !

 

Je suis d'accord, dès qu'il y a un rassemblement de juifs, l'Etat devrait les protéger en dressant quelques clôtures, deux trois miradors, et des barbelés. 

Et pour se changer on leur donnera des pyjamas rayés. Nan ? 

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...