Jump to content
MinistèrePropagande

Étude Oxfam sur les inégalités : 80 personnes détiennent autant que 3,5 milliards d’individus

Recommended Posts

Le taux de chômage est plus faible en Allemagne. Donc les Allemands travaillent plus d'heures.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nouvelle étude inepte d'Oxfam, reprise telle quelle par le Monde. Même les commentateurs ne se font plus avoir. 

 

Le Monde - Alimentation : Oxfam dénonce « des inégalités à la chaîne »

Agriculteurs et producteurs dans le monde gagnent toujours moins depuis vingt ans, alors que la grande distribution accumule les bénéfices, alerte l’ONG.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2018/06/21/alimentation-derriere-les-codes-barres-oxfam-denonce-des-inegalites-a-la-chaine_5318600_3244.html

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

22 milliards de bénéfice pour 1000 milliards de vente.

15 milliard de rémunération du capital.

 

Soit 7/1000 de bénef' net. 

 

Ça c'est de la marge bien grasse ! /s

Share this post


Link to post
Share on other sites

 l’étude qui préconise notamment la fixation d’un prix minimum par les pouvoirs publics pour les produits agricoles de base.

Bhahahaha, ils réclament alternativement un prix minimum et maximum.

 

L'économie administrée : "cherche pas, ton prix c'est pas l'bon".

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, Neomatix a dit :

Bhahahaha, ils réclament alternativement un prix minimum et maximum.

 

L'économie administrée : "cherche pas, ton prix c'est pas l'bon".

Citation

Trois prisonniers du goulag discutent :
« Pourquoi t’es là, toi ?
- Je suis arrivé en retard à l’usine et j’ai été condamné pour sabotage.
- Et toi ? 
- Oh moi ! Je suis arrivé en avance au travail et j’ai été condamné pour espionnage. 
- Et toi, camarade ? 
- Ben moi, je suis arrivé à l’heure à l’usine... 
- Ah ! Et alors ? 
- On m’a accusé d’avoir acheté une montre à l’Ouest ! »

Exactement de la même manière, si une entreprise baisse son prix, on l'accuse de tuer ses concurrents par dumping ; si elle le monte, de profiter de son pouvoir monopolistique ; et si elle le maintient, on l'accuse d'avoir monté une entente.

  • Yea 8

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et il y a l’idée de réinvestir dans les fournisseurs. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
20 hours ago, Neuron said:

Et il y a l’idée de réinvestir dans les fournisseurs. 

 

Est ce que tu peux détailler l''idée? Tu ne peux pas réinvestir chez tes fournisseurs? En effet de part l'interdiction de concentration verticale, c'est en théorie interdi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Est ce que tu peux détailler l''idée? Tu ne peux pas réinvestir chez tes fournisseurs? En effet de part l'interdiction de concentration verticale, c'est en théorie interdi.
Interdiction de concentration verticale ?

Je peux avoir plus de précision ? Car Intermarché par exemple à ses propres produits (Paquito pour les jus de fruits, Adelie pour les glaces,...) avec leurs propres usines.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n’est pas interdit. 

  • Ancap 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je poste ici un article d'Alternatives économiques d'il y a quelques mois, consacrés aux inégalités: https://www.alternatives-economiques.fr/eloge-de-redistribution/00081663

 

Si on voulait en faire une critique, on pourrait adopter une approche morale et attaquer à la source la notion même de redistribution, puisqu'elle repose sur l'impôt, donc sur le vol légal. Néanmoins, peu de sympathisants du welfare-state accepteraient d'emblée une idée pareille. Je me demande donc quels arguments "utilitaires" pourraient être avancés pour amoindrir leur amour de la redistribution et idéalement leur faire admettre la prémisse jusnaturaliste initiale plus tard.

 

On pourrait par exemple souligner que même en trouvant légitime de piller les "riches*" au profit des pauvres, raisonnez en termes d'inégalités est inepte. Ce qui serait cohérent, ce serait de raisonner en termes d'inégalités compatibles avec une amélioration du niveau de vie des plus pauvres. Car sinon, une baisse des inégalités est parfaitement compatible avec une baisse du niveau de vie des plus pauvres (par exemple si le niveau de richesse de toute la société chute, ou si les "riches" perdent une partie de leurs richesses sans que les pauvres en bénéficient).

 

*Riches entre guillemets car si je lis bien le graphique, on est riche (c.a.d perdants de la redistribution) à partir de... 1666 euros / mois... les classes moyennes qui votent socialistes (c'est le cas de mes parents) échouent visiblement à saisir leur intérêt économique... Il n'est d'ailleurs pas inintéressant de noter que le salaire médian en 2014 / 2015 était de 1.700 euros et quelques.

 

Mais une fois rectifiée l'idée du collectiviste redistributeur, on devrait pouvoir attaquer sa croyance dans l'efficacité de la redistribution. Après tout, pour arriver à ce résultat, l'Etat a besoin de tout une machinerie fiscale complexe, qu'il finance par définition sur la société. Pourrait-on estimer ce qu'elle coûte et par suite montrer que le gain économique que tirent les plus modestes de la redistribution est encore plus faible que les chiffres avancés ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les arguments utilitariste, la littérature économique académique n’en manque pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils ne regardent que les inégalités de revenus, je suppose. En inégalité de fait (probabilité pour un enfant de pauvre de ,e plus l'être, mobilité intergénérationnelle) la France a le pire score du monde développé. Personnellement c'est toujours ce chiffres que je ressors aux collectivistes. Là dessus ils pourront dire ce qu'ils veulent sur la réduction des inégalités par l'aide sociale, il ne restera plus qu'à les titiller en mode "oui mais à quel prix, si réduire les inégalités les fige aussi et condamne les pauvres à rester vaguement moins pauvres, mais pauvres tout de même ? C'est quoi une vie avec zéro espoir d'amélioration de sa situation ?". Et du coup, humainement, ils sont juste du mauvais côté, parce que la réponse à la dernière question est évidemment très négative.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Gilles a dit :

Ils ne regardent que les inégalités de revenus, je suppose. En inégalité de fait (probabilité pour un enfant de pauvre de ,e plus l'être, mobilité intergénérationnelle) la France a le pire score du monde développé. Personnellement c'est toujours ce chiffres que je ressors aux collectivistes. Là dessus ils pourront dire ce qu'ils veulent sur la réduction des inégalités par l'aide sociale, il ne restera plus qu'à les titiller en mode "oui mais à quel prix, si réduire les inégalités les fige aussi et condamne les pauvres à rester vaguement moins pauvres, mais pauvres tout de même ?

 

Mais peut-on établir qu'il y a une relation causale entre le welfare et la faiblesse de la mobilité sociale (ascendante) ?

 

Sinon le collectiviste te répondra toujours que les mauvais chiffres de la France signifient qu'on est pas allés assez loin dans le collectiviste à cause de l'ultra-libéralisme de Macron et de Hollande au service des riches.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

Mais peut-on établir qu'il y a une relation causale entre le welfare et la faiblesse de la mobilité sociale (ascendante) ?

 

Via les incentives à ne pas améliorer sa condition. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Johnathan R. Razorback a dit :

 

Mais peut-on établir qu'il y a une relation causale entre le welfare et la faiblesse de la mobilité sociale (ascendante) ?

 

Tous les effets de seuil. A partir du moment où tu es en mode welfare, tu en fermes forcément des gens dans leur situation. Si tu relèves le niveau minimum du travail avec le smic tout en donnant des aides à côté, tu laissse les gens en mode subventionné, le tout largement aidé par tout ce qui est taxe sur le travail. De manière générale si on exige une plus grande qualité d'emploi, on ne peut le faire qu'en diminuant cette quantité d'emplois, d'où mise sur le côté des gens. 

Après effectivement ça dépend de qui tu as en face. Le problème c'est qu'un collectiviste mou aura du mal à reconnaître ce lien, alors qu'un dur pourra le reconnaître tout en acceptant sans problème qu'on enferme les gens dans une position du moment qu'on essaie de raboter les autres pour que tout le monde soit égal (exemple typique du mélenchonniste qui reconnaît qu'il préfère que tout le monde soit moins riche mais plus égal).

 

Après, chaque fois que j'ai utilisé cet exemple de la mobilité intergénérationnelle, le chiffre seul a suffi à clouer le bec de l'interlocuteur, car il est finalement très peu connu. Et dès lors que les gens sont obligés de reconnaître qu'on est déjà dans un système très redistributeur et que tu leurs balances dans la gueule cet échec épouvantable dudit système par rapport à tous les autres pays moins socialistes, ça les fait pas mal planter.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Gilles said:

Ils ne regardent que les inégalités de revenus, je suppose. En inégalité de fait (probabilité pour un enfant de pauvre de ,e plus l'être, mobilité intergénérationnelle) la France a le pire score du monde développé. Personnellement c'est toujours ce chiffres que je ressors aux collectivistes. Là dessus ils pourront dire ce qu'ils veulent sur la réduction des inégalités par l'aide sociale, il ne restera plus qu'à les titiller en mode "oui mais à quel prix, si réduire les inégalités les fige aussi et condamne les pauvres à rester vaguement moins pauvres, mais pauvres tout de même ? C'est quoi une vie avec zéro espoir d'amélioration de sa situation ?". Et du coup, humainement, ils sont juste du mauvais côté, parce que la réponse à la dernière question est évidemment très négative.

Tu as des sources la dessus ? C'est pour un ami.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, cedric.og a dit :

Tu as des sources la dessus ? C'est pour un ami.

 

Du coup j'en profite pour actualiser mes sources, et je découvre qu'il y a de nouveaux rapports à ce sujet de cette année. En voilà un:

http://www.oecd.org/fr/france/social-mobility-2018-FRA-FR.pdf  //  http://www.oecd.org/fr/els/soc/Social-Mobility-2018-PolicyBrief-FR.pdf

c'est pas le pire du pire, mais ça reste franchement mauvais, surtout en comparaison des dépenses sociales engagées  (la position de l'Allemagne m'étonne un peu aussi ceci dit)

 

1-5%20generations.png

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Tramp a dit :

Via les incentives à ne pas améliorer sa condition. 

entre autre, en effet.

La redistribution à l'effet absolument évident d'enkyster encore plus le pauvre dans sa situation.

Le pauvre est déjà, par lui-même, très enclin à ne pas s'aventurer hors de sa zone de confort.

Lui faire l'aumône a au moins 2 effets :

1/ lui passer le message qu'il n'est pas responsable (sinon on le laisserait se dépatouiller)

2/ passer au 2° plan les autres soluces possibles. ça lui tombe cuit dans le bec ... pourquoi chercher plus loin.

 

Dans les RSA que j'ai le malheur de connaître, la plupart des français (quasi tous) envisagent le reste de leur existence avec ça.

Et leurs ajustements ne sont jamais par une hausse de leur productivité, mais plutôt par une 4375° combine

(où selon une habitude extrêmement rodée, leur esprit critique de grands moralisateurs est totalement aux abonnés absents).

 

La redistribution, c'est non seulement le financement de l'improductivité à coup de milliards.

C'est aussi le financement de la reproduction/pérennité de l'improductivité aussi longtemps que ça durera.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

On remarque quand même que les démocratie sociale de Scandinavie très redistributives sont les plus mobiles socialement suivant cet indicateur.

 

Ça ne donne pas envi d'abonder dans le sens de l'enfermement social par les aides.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 23/09/2018 à 09:58, Mathieu_D a dit :

On remarque quand même que les démocratie sociale de Scandinavie très redistributives sont les plus mobiles socialement suivant cet indicateur.

 

Ça ne donne pas envi d'abonder dans le sens de l'enfermement social par les aides.

 

Sans doute parce que le problème de la mobilité sociale est super complexe et, entre la question scolaire, le poids de l'Etat, la mentalité de la population, les opportunités, le reste de la fiscalité, l'organisation syndicale, le cout de l'immobilier, et bien d'autres, ne peut se réduire à un indicateur, ni deux, ni même -probablement- bien plus.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ne pas oublier non plus que ces pays ont parmi les meilleures libertés économiques au monde malgré les aides élevées 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 23/09/2018 à 09:58, Mathieu_D a dit :

On remarque quand même que les démocratie sociale de Scandinavie très redistributives sont les plus mobiles socialement suivant cet indicateur.

 

Ça ne donne pas envi d'abonder dans le sens de l'enfermement social par les aides.

 

Hum…à l'exception de la Finlande mais qui n'est pas si mal classé (26e), les pays les mieux classés sont parmi les mieux classés dans l'indice de liberté économique 2018 : Canada (9e) Australie (5e) Danemark (12e) Suède (15e).

Donc ces "démocraties sociales" combinent cela avec une économie de marché largement moins réglementée qu'en France (71e).

 

EDIT : je n'avais pas vu le post de Gilles ci-dessus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore un autre biais de cette étude : il faut pas oublier que 2 Mds de personnes sur terre sont ont ≤14 ans. La quantité de personnes actives est de 3,5 Mds ; c-a-d  moins de la moitié de la population.

  • Ancap 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.letemps.ch/economie/riches-brutes-un-vernis-luxe

attention les yeux....

Quote

Si l’on veut assainir la société, il est urgent de remettre le riche à sa place, le sauver de lui-même en offrant à la culture et à la société son trop-plein d’argent afin qu’il soit utilisé, cette fois, avec intelligence. Il faudrait mettre en place une forme de tutelle étatique des riches; les voir non comme des surhommes, mais comme des pucerons dont il faut traire le miellat excédentaire pour le bien de tous.

:jesus:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Question mesure de richesse, je suis plus inquiet par la barrière des 20% les plus riches quand tu passes 49000€ net imposables en couple , soit 2041€/mois ... Si on considère qu'être pauvre en France c'est environ gagner le SMIC, si on ajoute le fait qu'on paie pas d'IR  + et qu'on touche des aides sociales du genre APL , soit 300€  de plus environ, donc la différence entre un '20% le plus riche' et un 'pauvre' est aujourd'hui de  ... 500€ par mois.
Ceci est bien plus réel que les trips d'Oxfam sur le 1% de richesse planétaire. J'imagine que là ou on touche 1.90 $ / jour, les 50m² ne sont pas à 200000€, pourtant beaucoup de provinciaux touchent le smic ... ce genre de comparaison foireuse parle juste à ceux dont la notion économique s'est arrêtée au niveau CM1 (comme ma voisine samedi soir dernier)  ou aux convertis à la nouvelle religion du moment.

(en plus vaut mieux pas vérifier si Kim Jong-un apparait dans les 26 1ers ,  au risque d'y voir  une relation directe dans la supercherie)


Bref, il n'y a pas de biais dans cette étude car ce n'est pas une étude, c'est une publicité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
6 hours ago, Antoninov said:

 

C'est toujours le même petit exercice de pensée :

 

"Si l’on veut assainir la société, il est urgent de remettre le juif à sa place, le sauver de lui-même en offrant à la culture et à la société son trop-plein d’argent etc..."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...