Jump to content

Syriza au dépouvoir en Grèce


Recommended Posts

Les allemands et les suisses sont crados dans les Alpes françaises.

Oui c'est ce que je dis sur la concurrence entre touristes allemands et touristes français.

Link to comment

C'est toujours le peuple qui subit les dérives de papa Etat. Là, il s'agit aux grecs, via les hausses d'impôts, de payer les dérives de ces mafieux de l'Etat qui ont vraiment mis le pays dans une situation délicate. Dans ce sens je comprends la colère des grecs. C'est un peu comme en France où sans doute nous allons avoir aussi très prochainement une hausse des taxes.

 

Il me semble que l'austérité devrait toucher directement l'Etat Grec. Notamment avec une baisse importante du nombre de ses fonctionnaires, en privatisant et en supprimant totalement leur force militaire dont franchement ils n'ont pas besoin. Qui va attaquer la Grèce aujourd'hui? Surtout s'ils sont membres de l'union européenne!

Link to comment

Ben dis donc, les espingoins s'aiment pas vraiment.

 

Pour le reste, pas de surprise, tout le monde est globalement d'accord, sauf les Grecs. Ça aurait été bien d'avoir les US et la Russie dans la colonne de gauche.

Link to comment

Seulement si les pauvres ont la bonne couleur de peau nationalité.

Non, même pas. C'est plus simple : les gens acceptent qu'on prenne aux riches pour donner aux pauvres, parce qu'ils pensent que les pauvres, c'est eux.

OZsECEW.png

Oh je pourrais passer une heure à tout commenter. Comme dit Cthulhu, les Espingouins ne s'aiment pas, mais les Ritals et les Français ne s'aiment pas beaucoup plus au final. On note que les Français aiment davantage les Boches que ces derniers ne s'aiment eux-mêmes... Ce qui nous rapproche des heures les plus sobres de l'Histoire.

Il semble que tout le monde aime plutôt bien l'Italie... et l'Espagne (sauf les Espingouins eux-mêmes). Les Anglais ne détestent foncièrement personne (sauf les Russes, mais bon... C'est presque une marque de santé mentale que de détester la Russie). Et à part la Grèce, tout le monde aime assez franchement le Royaume-Uni.

Je suis frappé par l'image très positive des USA en Italie, qui contraste avec celle, plus sceptique, des mêmes en Allemagne.

On pourrait aussi calculer deux indicateurs : la somme (ou la moyenne) d'une ligne pour voir si les gens d'un pays donné pensent vivre dans un monde de merde (Grèce) ou dans un monde plutôt agréable (UK) ; et l'écart-type d'une ligne, pour voir si les opinions sont modérées (encore UK) ou sanguines (étonnamment, Allemagne).

Link to comment

Non, même pas. C'est plus simple : les gens acceptent qu'on prenne aux riches pour donner aux pauvres, parce qu'ils pensent que les pauvres, c'est eux.

 

Surtout en effet.

 

J'ai l'impression que la crise grecque fait ressortir un côté nationaliste sur la question qui n'était pas enfoui bien loin. Mais je vis ça de l'extérieur, donc je peux me tromper.

 

 Je suis frappé par l'image très positive des USA en Italie, qui contraste avec celle, plus sceptique, des mêmes en Allemagne.

 

Conséquence de l'immigration italienne aux États-Unis qui a gardé un lien beaucoup plus fort avec ses origines que l'immigration allemande ? Juste une supposition, mais je ne vois pas grand chose d'autre.

Link to comment

Il y avait eu une rumeur que la Russie collaborerait pour l'impression des drachmas pour la Grèce mais la rumeur fut vite démentie. https://www.rt.com/business/310454-greece-drachma-russia-tsipras/

 

Il y a une vidéo qui mentionne pourquoi Poutine n'a pas investi dans les drachmas et le "grexit".

 

Et Dr. Paul Craig Roberts, un columniste qui écrit souvent au Wall Street Journal, pousse encore plus loin en disant que le grexit pourrait prévenir le commencement de WWIII.

https://www.youtube.com/watch?v=IGAWNxOgwfE

Link to comment

Les russes ont une longue tradition de faire miroiter une aide aux grecs trop cons qui croient en eux puis de se barrer et d'utiliser la Grèce comme contrepartie pour améliorer leur position.

 

Pour commencer, la révolte d'Orloff au 18eme siècle, ou les Grecs se sont fait massacrés par les turcs et leur alliés albanais musulmans qui dévastèrent le Péloponnèse, mais ou la Russie à gagné su le reste des front. https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_d%27Orloff

 

Plus proche de nous, les communistes grecs étaient certains que Staline les aiderais dans leur lutte patriotique pour chasser les anglais en 1946-1949, et ils se sont engagés dans une guerre civile, où ils se sont fait dégommé. Staline étant bien plus occupé à assujettir les pays de l'est que Yalta avait mis dans sa sphère d'influence, tout en dénonçant la barbarie anglaise.

 

Aujourd'hui, est ce que quelqu'un à par les illuminés grecs à le moindre doute que si la Russie peux obtenir quelque chose en Ukraine en échange de sa passivité en Grèce, elle ne va pas choisir d'essayer d'obtenir ça plutôt que la Grèce dont elle se fout éperdument ?

Link to comment

Moi, je ne pense rien.

Je pars surtout du principe que seul ceux qui ont été dans les salles de négociations savent quelque chose.

Il me semble surtout que cette histoire va mal finir, comme les agriculteurs français.

Link to comment

Mais bien sûr: le vieux prof d'université qui va pirater la plate forme financière du ministère des finances grec.... Et même comme ça il donne l'exemple d'un paiement en bon vieux euros.

 

Ça ferait un super scénario pour le prochain Blackhat 2: tout aussi invraisemblable et soporifique que le premier du nom.

Link to comment
  • 3 weeks later...

 

Athènes vend 14 de ses aéroports à l’allemand Fraport

C’est la première privatisation intervenant sous le gouvernement d’Alexis Tsipras, c’est aussi l’une des plus importantes depuis l’éclatement de la crise grecque. Fraport paiera 1,23 milliard d’euros pour 14 aéroports régionaux

Le gouvernement grec officialise ce mardi matin la cession de 14 aéroports régionaux à un consortium mené par l’allemand Fraport pour 1,23 md EUR.

La cession déjà envisagée en novembre 2014 avait été suspendue par le gouvernement d’Alexis Tsipras à son arrivée en fonctions, le politicien de gauche promettant de mettre un frein aux privatisations, conformément aux promesses de son parti Syriza. La cession faisait partie des 35 conditions mises par les créanciers de la Grèce au déclenchement d’une tranche de 25 milliards d’aide en juillet.

Selon la presse allemande sont concernés les aéroports de Thessalonique, le 2e plus grand du pays, Céphalonie, Zakynthos, Aktion, Kavala, Rhodes, Kos, Samos, Mytilini, Mykonos, Santorin, Skiathos, Corfou et Hania, sur la côte ouest de la Crète.

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/d1894488-458d-11e5-85d0-41b5fd577541/Ath%C3%A8nes_vend_14_de_ses_a%C3%A9roports_%C3%A0_lallemand_Fraport

  • Yea 1
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...