Jump to content

Recommended Posts

C'est un marqueur de territoire important, la perle du Nord.

Effectivement. Là on entre dans le domaine des territoires naturels. Les limites de l'aire de production du chicon peuvent être définis mais de façon floues , il y a des quantités de territoires naturels qui occupent simultanément un même espace.

Ce que j'ai trouvé de plus universel ,de plus précis, de plus fractal pour définir des territoires c'est les bassins versants et sous bassins versants de ce monde

Link to comment

Avec ton lien Mathieu_D j'apprends un nouveau mot aujourd'hui: endoréisme. Avec cette carte ou je découvre a quel point il est important dans la péninsule arabique et en Iran:

 

660px-Major_endorheic_basins.png

Endoréisme, oui et non. C'est juste que l'essentiel des eaux se jette dans la Caspienne, mais vue la taille de ladite mer, je suis tenté de ne plus vraiment parler d’endoréisme. Donc pour l'Iran, il y a de quoi discuter. En revanche, pour la péninsule arabique, oui, tout comme autour du Sahara.

D'après Contrepoints on est un abominable fascistoïde quand on utilise une carte en projection de Robinson.

Ploplo, tu es un fasciste de merde.

Lulz. Je note que Adel T se concentre beaucoup sur le méchant Mercator (de son vrai nom De Kremer, oui oui), sans taper autant sur la projection tout aussi trompeuse de Marinus de Tyr, mais qu'il oublie les projections de Mollweide, de Sanson-Flamsteed, et de Winkel-Tripel, qui correspondent pourtant mieux à son cahier des charges. Parce qu'il faut quand même être conscient que la projection de Peters est tellement moche qu'il faut être gauchiste pour l'utiliser.
Link to comment

Parce que le ton du discours sur la copropriété ressemble à bien des égards au discours sur la légitimité de l'Etat. Qu'est-ce que tu veux? Je n'aime pas les idoles. J'admets moi-même que small is beautiful etc..mais je n'en fais pas un modèle de vertu

Moi non plus.

C'est pour ca que je n'habite pas en copro.

Link to comment

Surement pas sur les bières déjà. Et puis quand t'auras des caves a whisky en bas de ton boulot plutot que des vins espagnols sans reputation, tu m'appelleras.

Les vins espagnols sont bien meilleurs que les vins anglais lol et talonnent les franchouilles. Quant aux whiskys, les meilleurs sont écossais alors bon alors que reste-t-il aux anglais je vous le demande mon brave monsieur?! :D
Link to comment

N'importe quoi. Je n'ai jamais décrit un truc pareil. J'ai juste pointé du doigt que l'analogie avec l'Etat est complètement foireuse parce que dans le cas de la copropriété, tu as accepté volontairement et librement par un contrat écrit que le syndic de copropriété était légitime pour s'occuper de tes affaires. Si tu ne voulais pas ça, il fallait pas signer et voir ailleurs. C'est pourtant pas compliqué à comprendre non ?

 

 

Tu ne peux pas comparer le fait d'être né dans un Etat et d'acheter un appartement.

La comparaison que tu peux faire, c'est d'une part naitre dans un Etat et d'hériter d'un appartement, ou bien d'autre part acheter un appartement et décider d'aller vivre dans un Etat.

 

C'est pour ça que j'ai utilisé le terme "d'embryon" d'Etat.

 

Et vu que ces statuts de copropriété sont les mêmes partout (le fait que le syndic parle au nom de tous les propriétaires, pas ce qu'il décide de faire), dans le cas du primo arrivant, je ne vois pas pourquoi un juge ne favoriserait pas le mode d'organisation en place partout ailleurs.

 

Pour sortir du cadre appartement, je pense a un autre cas en anarcapie : celui des maisons. L'état disparait, les voisins de ton grand père décident de créer un syndic pour gérer l'entretient des routes, le ramassage des ordures etc. Une vingtaine d'année plus tard, ce même syndic décide de s'attribuer le droit de décider des couleurs de façade autorisée. Ton père n'ayant pas les moyens de gérer lui même les infrastructure allant à sa maison, il accepte de repeindre sa baraque.

 

Encore une génération plus tard, ton notaire te montre le testament de la maison où tu as toujours vécu, tu vas me dire que le fait d'accepter l'héritage est exactement la même chose que signer un contrat dans lequel tu accepte toutes les attributions que s'est donné le syndic depuis sa création ?

 

 

 

Link to comment

Je vois pas trop le rapport.

Et puis on peut jouer les bordercases autant qu'on veux

Moi je propose que tu fonde l'association des habitants qui n'ont pas envie de se laisser emmerder et que tu fédère avec toi tous ceux qui ne veulent pas obéir au syndic pour gérer les ordures et les routes

Si jamais on laisse déjà les routes et les ordures être géré par un syndic, ce qui me semble complètement con et improbable.

Link to comment

Si jamais on laisse déjà les routes et les ordures être géré par un syndic, ce qui me semble complètement con et improbable.

 

:facepalm:

Wai, alors que la gestion de l’ascenseur et des façades c'est totalement logique et probable.

 

 

En gros, ce que j'essaye de dire, c'est que l'association humaine conduit nécessairement à la création d'un Etat. D'une part parce que ce genre de tâche (gérer un syndic) attire les fana de l'administration et que ces gens là, en se professionnalisant dans ce genre de tâche, deviennent basiquement des politiciens ; et d'autre part parce qu'une institution ayant pour objectif de gérer des aspect de la vie des gens ne s'arrêtera jamais à ses attributions initiales.

 

Ça se voit beaucoup dans l'histoire de notre pays, où l’État royal n'a jamais cessé de se créer de nouvelles attribution, et le fait que ce fût au départ contractuel ne change rien.

Link to comment

Et puis on peut jouer les bordercases autant qu'on veux

 

Je suis pas en train de chercher la petite bête...

 

J'ai essayé de créer le cas le plus concret possible... Je l'ai élargi pour montrer un processus. Pour expliquer l'importance de l'hérédité.

Ce que toi tu veux dire avec ton association, c'est "je suis pas content, j'achète les terres au membres de ce même syndic qui m'emmerdent pour construire avec mes propres sous une route parallèle à la leur et tout un réseau d'elec/gaz/eau/eaux usées, rejoignez moi les gars, si vous payez avec moi on pourra choisir la couleur de nos fenêtres..."

 

Et c'est moi qui joue les cas bordercase ?

Link to comment

Et vu que ces statuts de copropriété sont les mêmes partout (le fait que le syndic parle au nom de tous les propriétaires, pas ce qu'il décide de faire), dans le cas du primo arrivant, je ne vois pas pourquoi un juge ne favoriserait pas le mode d'organisation en place partout ailleurs.

Le système de coproprieté avec syndic et reglement intérieur est avant tout un artefact légal crée par l'état et sous l'état dans l'objectif de promouvoir l'accession à la proprieté des résidents d'appartements (traditionnelement, on était plutot propriétaire d'un immeuble, et locataire d'un appartement...).

Je pense que si on veut prendre un exemple plus réaliste, les gated communities américaines sont un modèle plus pertinant que les copropriétés urbaines qui n'ont que peu de sens en dehors d'un écosystème fiscal et économique bien particulier.

La servitude attachée à une proprieté, c'est un élément intégral de la proprieté, le truc c'est que ça ne se modifie pas comme ça une servitude, ce n'est pas l'arbitraire d'un syndic, mais bien la décision juridique qui impose la servitude au propriétaire et/ou le protège des abus de celle-ci.

Ensuite, la gestion commune des "utilities" c'est un autre sujet bien entendu, mais ce n'est certainement pas une obligation, c'est juste une éxigence d'habitude de l'homme blanc, dressé à voir l'urbanisme bien planifié étatique, l'electricité arrive très bien dans les favelas sans syndic, on peut tout à fait avoir une topologie qui ne nécéssite qu'un minimum de services communs limités à de l'entretien léger, personne n'est obligé de s'attacher à un système de mise en commun majeur.

Quand a la différence entre le type qui nait dans une gated community et le type qui nait dans un état, elle est fondamentale, le type qui nait dans une gated community, il à le droit de vendre sa part et de se barrer, le type qui nait dans un état, il à au mieux le droit de se barrer.

Il ne faut pas confondre émergence nécéssaire d'une certaine hierarchie, d'une certaine gestion, de certains "services publics", d'institutions, etc... avec l'émergence d'un Etat, l'état ce n'est pas tout ce qui n'est pas individuel, l'état c'est spécifiquement l'institution qui emploie la force pour changer unilatéralement les regles d'un contrat, pas n'importe quelle institution.

Et je peux vous assurer que le syndic de coproprieté, ou le "conseil syndical" qui en effet se prennent pour des politiciens, sans tout le framework étatique au dessus d'eux qui leur donne leur soit-disant "pouvoir", ils sont des vieux ridicules qui aiment parler, rien de plus.

C'est interdit de faire des trous dans la facade dans mon immeuble, par le reglement de copropriété, pour des raisons d'isolation, j'ai évidemment fait un trou dans un de mes murs pour passer des gaines de climatisation, j'ai pas demandé l'avis du syndic, et tout ce qu'ils ont pu faire c'est faire appel à un expert pour vérifier que je n'avais pas mis en danger l'isolation (ce qui est légitime), pas me "poursuivre" pour "mangage de choucroute illicite" "violation du reglement de coproprieté".

Dans une gated community, il y à des regles strictes, mais justement ces regles strictes sont dans le contrat, ce sont des servitudes, elles ne sont pas pas dans un reglement qui se change au premier petit vieux qui n'aime pas la musique forte ou les chats (ils ont essayé d'interdire les chats dans notre jardin suspendu les cons, parce que la gardienne aimait pas les chats, paf la gardienne, bonjour les chats).

Link to comment

J'ai essayé de créer le cas le plus concret possible... Je l'ai élargi pour montrer un processus. Pour expliquer l'importance de l'hérédité.

Ce que toi tu veux dire avec ton association, c'est "je suis pas content, j'achète les terres au membres de ce même syndic qui m'emmerdent pour construire avec mes propres sous une route parallèle à la leur et tout un réseau d'elec/gaz/eau/eaux usées, rejoignez moi les gars, si vous payez avec moi on pourra choisir la couleur de nos fenêtres..."

Tu à donné le cas le plus concret possible, fait par des gens endoctrinés et domestiqués, qui ne ressemble en rien à la formation naturelle d'une cité et d'une communauté, qui se forme soit naturellement et dans le bordel le plus total autour d'une ressource naturelle (voie de passage, point d'eau, lieu sacré, whatever), soit autour d'un homme charismatique qui propose un modèle et qui attire des gens qui veulent vivre dans ce modèle (tu peux appeler ça un gourou, ou un roi, ou un promoteur immobilier, c'est comme tu veux, mais c'est pas un état :P).

Le cas concret du "parc résidentiel" organisé, avec des utilities communes, l'évidence c'est qu'il y à une seule entité qui l'a construit, avec ses regles, avec sa vision urbaniste, etc... Pourquoi donc cette entité vendrait elle des parts alors qu'elle peut louer les maisons avec le service inclus dans la location ?!?

La seule raison, c'est les incitations majeures à l'accession à la proprieté, qui fait que le metre carré se vends bien mieux qu'il se loue, sans ces incitations, qui serait assez dingue pour acheter une proprieté aussi dépendente, impersonnelle et avec un risque communautaire majeur pesant sur sa valeur à la revente ?!?

Un immeuble, un quartier organisé, c'est bien un bien privé, mais en tout logique, il appartiens à une seule entité qui loue, pas à une "co-propriété", chose juridique qui ne s'est généralisée que très récemment, et dans un contexte très particulier de sociale-démocratie.

Link to comment

Juste un petit tour sur le wikipedia nous apprend que la fonction de syndic est ancienne et que le rapport avec la représentation politique est pertinente.

 

Oui, ce que j'explique c'est que l'usage d'un bien commun ne passe pas nécéssairement par une coproprieté, que ce "bien commun" peut etre fourni comme un service privé et plus probablement comme "charges locatives" par un propriétaire unique.

 

Les gens ne se collent pas naturellement en banlieues résidencielles ou en immeubles, quelqu'un construit ces ensembles dans un but, et ce but est mieux servi par la location que par la vente en dehors de la situation fiscale et bancaire actuelle qui permet l'endettement d'un particulier pour achat immobilier à des hauteurs inimaginables par rapport à l'endettement qu'il peut avoir pour d'autres investissements plus rentables.

 

Celui qui souhaite etre propriétaire, c'est pour pouvoir faire ce qu'il souhaite de sa proprieté, entre un corps de ferme ou il négociera tout seul sa connectivité data, et peut etre son electricité (parce que l'eau courente et le traitement des déchets, c'est trivialement individualisable, et l'electricité, ça va le devenir assez vite) et un pavillon uniforme dans une banlieue ou un appartement, le choix sera vite fait.

 

La raison d'habiter dans un appartement, c'est pour aller au travail, pas parce qu'on kiffe trop les appartements au point d'en acheter un (et de diminuer de fait sa mobilité et de prendre un cout d'opportunité de malade), la raison d'habiter dans une gated communauty, c'est l'éducation des gamins, pas le plaisir d'avoir des parts d'un bout de terrain ou on n'a rien le droit de faire et dont la liquidité est faible (trouver un acheteur nécéssite de trouver quelqu'un qui partage les valeurs de la communauté en question).

 

La co-proprieté est un méchanisme légitime, mais completement zarbi d'un point de vue ethnologique, quand on laisse les gens construire tous seuls, ils font des favelas, tissu flexible de petites proprietés individuelles et avec des utilities concurrentes et bordeliques, ou on voit en effet 4 cables différents rentrer dans chaque maison et noués à un poteau de façon completement déordonnée, pas des blocs d'immeubles en béton ou une banlieue américaine uniforme.

 

Je veux monter un quartier avec mes normes sociales, pourquoi je vendrait quoi que ce soit dedans, alors qu'il est bien plus simple d'imposer des normes à des locataires qu'on peut virer si ils foutent la merde ?

 

J'irai mème plus loin, celui qui souhaite etre propriétaire de son logement, mais choisir sa communauté en fonction de ses envies, pourquoi il se ferait chier avec du béton quand il peut tout faire avec un semi-remorque bien équipé et/ou une yourte gonflable, et louer le terrain ?

 

 

Link to comment

Juste un petit tour sur le wikipedia nous apprend que la fonction de syndic est ancienne et que le rapport avec la représentation politique est pertinente.

 

Il ne s'agit là que d'une apparente ressemblance. Quand on connaît la généalogie de tous les États à travers le monde et l'histoire, il est simplement impossible d'analyser l'État et le gouvernement d'un État par rapport au syndic d'une copropriété.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...