Jump to content
Voy

AdBlock, illégal ? La propriété intellectuelle sur les interwebs

Recommended Posts

Il n'y a PAS de contrat implicite, meme quand on achète une baguette.

Us & coutumes, ici. Mais you make my point anyway :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et si ils te l'avaient pas changé, tu aurais changé de fournisseur. A ta charge de trouver une solution qui te convienne.

Parce que c'est plus simple que d'aller en cours pour 1euro mais on ne lui a quand meme pas vendu ce qu'il a acheté.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le problème des conditions implicites c'est que personne ne sait ce qu'il y a dedans. Il pourrait aussi dire qu'implicitement, tu devais aussi cliquer sur la pub pour rapporter un peu plus d'argent. Ou des choses encore plus ubuesques. TF1 pourrait très bien affirmer qu'il ne faut pas aller aux toilettes pendant ses pubs.

Non, mais, sérieusement, "personne ne sait" ? Tout le monde sait bien que le modèle économique d'un média (qui plus est gratuit) est la contrepartie d'un affichage publicitaire que l'utilisateur peut évidemment ignorer (ne pas regarder). Il y a des pubs plutôt que des photos de chatons, c'est bien pour une raison, et je crois que n'importe qui de normalement constitué comprend que les zapper systématiquement et automatiquement est un procédé déloyal. On peut emballer ça comme on veut, on peut même essayer de faire dire au libéralisme que c'est nickel, mais ça n'est juste pas réglo.

 

Délit, c'est le mot qui compte. Après si effectivement, il est délictueux de faire quelque chose parce que quelqu'un qui l'a fait avant ne veut plus que personne ne le refasse, on n'a pas fini. Il y a bien des gens qui s'obligent à ne pas ouvrir le dimanche.

C'est plus une discussion sur le copyright. mais si un auteur ne veut pas que les détenteurs d'une copie de son œuvre en fassent de nouvelles copies à des tiers ou des copies altérées, je ne vois pas où est le problème, c'est évidemment un délit de contrevenir à cette disposition qu'on avait accepté de manière plus ou moins formelle. Je respecte ce principe dans ma vie, je ne vois absolument la difficulté que les autres auraient à le faire. Rien de bien difficile là dedans.

 

Et ca se fait par contrat, pas par condition implicite, condition implicite ne veut rien dire. Quand j'achète un CD a la Fnac, le caissier pourrait me faire signer un contrat m'interdisant de le copier. Il ne le fait pas parce que c'est plus facile pour les majors de faire voter une loi-bidouille protégeant leurs rentes. Parce que le coup de ca pique des sous à l'artiste, c'est total nawak.

Non, les contrats, c'est un forme contraignante qui s'impose quand on sort des évidences communément admises. Entre gens de bonne foi, on ne prétend pas avoir le droit de se fourrer les poches des bonbons au comptoir de son coiffeur, ni de chanter en plein film au cinéma, ni de retourner l'ensemble des paquets de biscuits d'un rayon de supermarché, etc. Les contrats formels, c'est formidable, mais s'il fallait en signer à chaque pas dans la rue... À charge des fournisseurs de services ayant une dimension contractuellement informelle de bien faire connaître les conditions d'accès à leurs services.

 

Dans le meme style, si je prends un journal gratuit, selon Voy et toi je ne peux pas déchirer la moitié des pages du milieu bourrées de pub. C'est completement absurde.

La différence avec AdBlock, c'est qu'un logiciel ne te demande plus aucun travail, tout est fait systématiquement, sans aucun discernement. On passe de l'artisanat à un traitement industriel. Si je créais une boîte qui s'occupe de capter des milliers d'exemplaires de journaux gratuits pour en extirper les pubs, pour ensuite vendre ces magazines, on se rapprocherait plus de la situation créée par AdBlock.

 

D'où sort cette nouveauté ?

Si l'idée c'est "y'a un contrat implicite quand j'achète ma baguette DONC il y a un contrat implicite quand j'ouvre une page de mon navigateur", c'est évidemment complètement faux.

Le fait que nous sommes entourés par d'innombrables règles implicites qui fluidifient les transactions et sont enforcées de manière douce, montre que le principe est en réalité admis par chacun dans sa vie quotidienne. La présence de publicités quelque part n'est pas un fruit du hasard, mais l'expression explicite de la volonté d'un auteur de lier l'accès à son contenu à l'affichage de publicités. Libre à chacun d'être d'accord ou non, et d'aller voir ailleurs si cela ne lui plait pas.

Une extension qui scannerait une page avant son affichage en lui donnant une note d'intensité publicitaire et un signal agrégé de la propension des utilisateurs à considérer cette intensité comme excessive, et proposerait ensuite à l'utilisateur d'afficher ou non la page en question serait parfaitement légitime, et aurait une influence positive sur le comportement des créateurs de sites. Si les moteurs de recherche intégraient ce metric dans les serp, alors le problème serait réglé rapidement...

 

Les sites sont en mesure d'interdire l'accès aux utilisateurs d'Adblock. Certains le font. Ceux qui considèrent que la consultation du site doit être subordonnée à l'affichage de la pub peuvent imposer leurs règles, à eux.

C'est un traitement très agressif du problème qui pose des problèmes en termes de relation avec les internautes, bref ça ne le fait pas. Il y a un problème avec la possibilité de la massification des bloqueurs de pubs : tant que les bloqueurs de pubs sont utilisés par la portion des internautes qui de toute façon se fichent des pubs, ça ne pose pas de problème, s'ils arrivent à atteindre les utilisateurs lambda, alors Houston, on a un problème. Et ça ne se règlera au bénéfice de personne : des pubs sournoises et une moins grande richesse de contenu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un traitement très agressif du problème qui pose des problèmes en termes de relation avec les internautes, bref ça ne le fait pas. Il y a un problème avec la possibilité de la massification des bloqueurs de pubs : tant que les bloqueurs de pubs sont utilisés par la portion des internautes qui de toute façon se fichent des pubs, ça ne pose pas de problème, s'ils arrivent à atteindre les utilisateurs lambda, alors Houston, on a un problème. Et ça ne se règlera au bénéfice de personne : des pubs sournoises et une moins grande richesse de contenu.

La situation ou j'ai le droit de ne pas afficher les pubs et où les sites ont le droit de me bloquer si ça leur pose problème est très agressive, alors il vaut mieux interdire a tout le monde et dans tout l'univers l'utilisation d'un logiciel, ça c'est soft.

Tu raisonnes en terme de manque à gagner, c'est du constructivisme je dirais même que ça tiens du corporatisme, je doute de ton libéralisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, mais, sérieusement, "personne ne sait" ? Tout le monde sait bien que le modèle économique d'un média (qui plus est gratuit) est la contrepartie d'un affichage publicitaire que l'utilisateur peut évidemment ignorer (ne pas regarder). Il y a des pubs plutôt que des photos de chatons, c'est bien pour une raison, et je crois que n'importe qui de normalement constitué comprend que les zapper systématiquement et automatiquement est un procédé déloyal. On peut emballer ça comme on veut, on peut même essayer de faire dire au libéralisme que c'est nickel, mais ça n'est juste pas réglo.

 

 

Exactement : personne ne sait. Toi tu dis qu'il ne faut pas les bloquer, d'autres qu'on peut bloquer celles qui sont intrusives et moi je te dis que sur mon site internet, tu es même obligée de cliquer dessus. J'imagine que tu acceptes aussi les pop-ups ? Non parce que bloquer un pop up c'est pareil, c'est un procédé déloyal... Et puis pourquoi les concurrents des sites gratuits ne diraient pas que c'est déloyal aussi de se financer par la pub et que ça fait un manque à gagner chez eux et donc qu'il faudrait, je ne sais pas, obliger tout le monde à payer pour aller sur son site internet. Je vais systématiquement faire autre chose quand c'est la pub à la TV et je ne me suis jamais senti coupable. C'est pareil avec Youtube qui m'inflige 3 minutes de pub pour une vidéo de 45 secondes.

 

 

 

C'est plus une discussion sur le copyright. mais si un auteur ne veut pas que les détenteurs d'une copie de son œuvre en fassent de nouvelles copies à des tiers ou des copies altérées, je ne vois pas où est le problème, c'est évidemment un délit de contrevenir à cette disposition qu'on avait accepté de manière plus ou moins formelle. Je respecte ce principe dans ma vie, je ne vois absolument la difficulté que les autres auraient à le faire. Rien de bien difficile là dedans.

 

 

 

Oui, ceux qui se sont engagés. Pas les tiers qui n'ont rien à voir et ne se sont engagés à rien.

 

 

 

 Les contrats formels, c'est formidable, mais s'il fallait en signer à chaque pas dans la rue...

 

 

Ça tombe bien, un contrat ce n'est pas un bout de papier mais une convention entre deux partis. 

 

 

 

À charge des fournisseurs de services ayant une dimension contractuellement informelle de bien faire connaître les conditions d'accès à leurs services.

 

Exactement. Et je n'ai aucun site qui m'a refusé adblock. On m'a conseillé de le suspendre mais jamais de l'enlever. Les utilisateurs d'adblock n'ont donc pas à être présumé coupable de l'utiliser de façon non legit.

 

 

 

La différence avec AdBlock, c'est qu'un logiciel ne te demande plus aucun travail, tout est fait systématiquement, sans aucun discernement. On passe de l'artisanat à un traitement industriel. Si je créais une boîte qui s'occupe de capter des milliers d'exemplaires de journaux gratuits pour en extirper les pubs, pour ensuite vendre ces magazines, on se rapprocherait plus de la situation créée par AdBlock.

 

Fais ce qui t'amuse. Si tu as de l'argent et du temps à perdre, c'est mon problème, pas le mien. À mon avis, metro va rapidement te facturer le journal.

 

 

 

Le fait que nous sommes entourés par d'innombrables règles implicites qui fluidifient les transactions et sont enforcées de manière douce, montre que le principe est en réalité admis par chacun dans sa vie quotidienne. La présence de publicités quelque part n'est pas un fruit du hasard, mais l'expression explicite de la volonté d'un auteur de lier l'accès à son contenu à l'affichage de publicités. Libre à chacun d'être d'accord ou non, et d'aller voir ailleurs si cela ne lui plait pas.

 

Et ces règles implicites ne créent aucune obligation. Libre au propriétaire du site internet de ne pas le rendre accessible à tous, libre au pharmacien de ne pas mettre de bonbon. Quand quelqu'un hurle sur tout les toits, il ne peut pas demander aux autres de se boucher les oreilles parce qu'il ne veut pas qu'ils l'entendent. 

 

 

 

Une extension qui scannerait une page avant son affichage en lui donnant une note d'intensité publicitaire et un signal agrégé de la propension des utilisateurs à considérer cette intensité comme excessive, et proposerait ensuite à l'utilisateur d'afficher ou non la page en question serait parfaitement légitime, et aurait une influence positive sur le comportement des créateurs de sites. Si les moteurs de recherche intégraient ce metric dans les serp, alors le problème serait réglé rapidement...

 

Vite, un projet de loi.

 

 

 

C'est un traitement très agressif du problème qui pose des problèmes en termes de relation avec les internautes

 

C'est pour ça que c'est tellement plus simple d'interdire adblock aux internautes pour qu'ils n'aient plus d'avis à donner. Et puis comme ça on a le beurre (la pub), l'argent du beurre (les internautes qui la ferme) et le cul de la crémière (et moins de concurrence). C'est chouette.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La situation ou j'ai le droit de ne pas afficher les pubs et où les sites ont le droit de me bloquer si ça leur pose problème est très agressive, alors il vaut mieux interdire a tout le monde et dans tout l'univers l'utilisation d'un logiciel, ça c'est soft.

Ça n'est pas contradictoire en réalité. On renonce couramment à utiliser certaines voies juridiques par commodité, par des considérations de coût/bénéfice ou encore d'image... Par ailleurs, AdBlock refuse de prévoir une méthode de détection fiable. Il y a des hacks merdiques pour vérifier qu'une pub s'est chargée mais c'est du bricolage avec un risque de faux positif. Sinon, je ne suis pas nécessairement favorable à la criminalisation du logiciel en lui-même en ce qu'il peut avoir un usage qui ne me semble pas illicite, bloquer certains domaines par exemple.

Tu raisonnes en terme de manque à gagner, c'est du constructivisme je dirais même que ça tiens du corporatisme, je doute de ton libéralisme.

Non, vraiment pas. C'est le principe déloyal qui me gêne, comme il me gênait dans de précédentes discussions sur le piratage de films ou musique par exemple.

Et je ne suis certainement pas plus biaisé qu'un simple consommateur de sites internet... Je suis moi des deux côtés de l'équation. Donc non je ne suis structurellement partial... Et je prétends être réellement détaché de mon intérêt personnel ou corporatiste quand je discute.

Et mon argument, ce n'est pas que le manque à gagner fonde un droit, mais que le modèle économique peut fonder une convention informelle. Ce n'est pas nouveau. C'est même comme cela que tout échange asynchrone fonctionne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Exactement : personne ne sait. Toi tu dis qu'il ne faut pas les bloquer, d'autres qu'on peut bloquer celles qui sont intrusives et moi je te dis que sur mon site internet, tu es même obligée de cliquer dessus. J'imagine que tu acceptes aussi les pop-ups ? Non parce que bloquer un pop up c'est pareil, c'est un procédé déloyal... Et puis pourquoi les concurrents des sites gratuits ne diraient pas que c'est déloyal aussi de se financer par la pub et que ça fait un manque à gagner chez eux et donc qu'il faudrait, je ne sais pas, obliger tout le monde à payer pour aller sur son site internet. Je vais systématiquement faire autre chose quand c'est la pub à la TV et je ne me suis jamais senti coupable. C'est pareil avec Youtube qui m'inflige 3 minutes de pub pour une vidéo de 45 secondes.

Pourquoi ne pas changer de crémière si un site est vraiment casse pied avec ses pubs ? Ne va pas chercher des scénarios complètement loufoques, les sites Internet prévoient juste un espace où afficher une pub. Afficher. Et c'est tout.

Les pop-up, c'est une question un peu différente. C'était à la base une connerie technique de permettre d'ouvrir une nouvelle instance de browser avec un petit bout de js sans que cela vienne d'une action de l'utilisateur. Pour moi, c'est le détournement d'une fonction (proposer des fenêtres modales) et on peut l'empêcher...

Oui, ceux qui se sont engagés. Pas les tiers qui n'ont rien à voir et ne se sont engagés à rien.

Je te parlais de recel pour une bonne raison. Télécharger un film copyrighté sur ta mule, c'est du recel de la transgression d'un autre.

Et ces règles implicites ne créent aucune obligation. Libre au propriétaire du site internet de ne pas le rendre accessible à tous, libre au pharmacien de ne pas mettre de bonbon. Quand quelqu'un hurle sur tout les toits, il ne peut pas demander aux autres de se boucher les oreilles parce qu'il ne veut pas qu'ils l'entendent.

Et donc, toi, les sites Internet te sont imposés ? Ca se passe comment, concrètement ? Tu es dans ton bain, et paf tu as une vidéo Youtube qui se déclenche tandis qu'un bras robotique t'empêche de détourner les yeux ? Je savais que tu vivais dans un monde étrange peuplé de poussettes tueuses, mais tu arrives encore à me surprendre :D

Vite, un projet de loi.

Gnié ?

C'est pour ça que c'est tellement plus simple d'interdire adblock aux internautes pour qu'ils n'aient plus d'avis à donner. Et puis comme ça on a le beurre (la pub), l'argent du beurre (les internautes qui la ferme) et le cul de la crémière (et moins de concurrence). C'est chouette.

Sans rire ? Qui veut ici le beurre et l'argent du beurre ? Sérieusement ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Pourquoi ne pas changer de crémière si un site est vraiment casse pied avec ses pubs ? Ne va pas chercher des scénarios complètement loufoques, les sites Internet prévoient juste un espace où afficher une pub. Afficher. Et c'est tout.

 

Pourquoi le faire quand j'ai adblock ?

 

 

 

Pour moi

 

Tu vois le problème des règles tacites ?

 

 

 

Je te parlais de recel pour une bonne raison. Télécharger un film copyrighté sur ta mule, c'est du recel de la transgression d'un autre.

 

Je ne peux pas deviner que l'auteur ne voulait pas que ce soit diffusé (a priori quand je le trouve dans des endroits publics). Et de toute façon, il n'y a a priori aucun dommage de fait. Pas de dommage, pas de délit. 

 

 

Et donc, toi, les sites Internet te sont imposés ? Ca se passe comment, concrètement ? Tu es dans ton bain, et paf tu as une vidéo Youtube qui se déclenche tandis qu'un bras robotique t'empêche de détourner les yeux ? Je savais que tu vivais dans un monde étrange peuplé de poussettes tueuses, mais tu arrives encore à me surprendre  :D

 

Pas plus que celui qui hurle dans la rue m'impose son bruit : je peux me boucher les oreilles. Et c'est ce que je fais en installant adblock sur mon navigateur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce fil est ubuesque.

Bah. Bienvenue en liborgie. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi le faire quand j'ai adblock ?

Si tu nies qu'un code informatique prévoyant l'affichage d'une publicité signe la volonté qu'une pub s'affiche à l'endroit prévu, alors évidemment on n'est pas rendu... Si les sites ne l'interdisent pas de manière cassante, c'est parce qu'ils ne savent pas comment gérer ce problème de type incivique, et que c'est techniquement incertain. Faire la morale, gronder, pleurnicher... Ce qui intéresse les sites, c'est pas tant le droit, le dommage individuel étant derisoire, que comment contourner la situation concrètement...

Tu vois le problème des règles tacites ?

Il y a toujours tâtonnements dans l'émergence d'une convention. D'autant qu'un pro est avant tout pragmatique. Il peut mettre son droit du moment dans sa poche s'il peut y gagner un avantage concurrentiel... Et le consensus peut alors évoluer, de nouvelles techniques émerger, de nouvelles stratégies... Mais il y a une radicalité gênante dans la philosophie derriere les bloqueurs de pubs, une absence de compromis et une brutalité qui fera des dégâts.

Je ne peux pas deviner que l'auteur ne voulait pas que ce soit diffusé (a priori quand je le trouve dans des endroits publics). Et de toute façon, il n'y a a priori aucun dommage de fait. Pas de dommage, pas de délit.

Est-ce que je peux pirater ton ordinateur et fouiner dans tes machins personnels ? Le dommage n'est qu'une partie d'une peine...

Pas plus que celui qui hurle dans la rue m'impose son bruit : je peux me boucher les oreilles. Et c'est ce que je fais en installant adblock sur mon navigateur.

La différence est que tu agis pour aller sur un site et que l'autre gueulard t'oblige à l'entendre. Tu cliques sur un lien, tu tapes l'URL d'un site, tu n'es pas victime de ce que fait quelqu'un d'autre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Si tu nies qu'un code informatique prévoyant l'affichage d'une publicité signe la volonté qu'une pub s'affiche à l'endroit prévu, alors évidemment on n'est pas rendu... Si les sites ne l'interdisent pas de manière cassante, c'est parce qu'ils ne savent pas comment gérer ce problème de type incivique, et que c'est techniquement incertain. Faire la morale, gronder, pleurnicher... Ce qui intéresse les sites, c'est pas tant le droit, le dommage individuel étant derisoire, que comment contourner la situation concrètement.

 

Je nie qu'ils veulent par défaut m'obliger à regarder ces pubs. Surtout quand on m'en colle 25 par pages.

 

 

 

Ce qui intéresse les sites, c'est pas tant le droit, le dommage individuel étant derisoire, que comment contourner la situation concrètement.

 

Pas de problème.

 

 

 

 Mais il y a une radicalité gênante dans la philosophie derriere les bloqueurs de pubs, une absence de compromis et une brutalité qui fera des dégâts.

 

Il n'y a ni radicalité, ni philosophie, ni absence de compris. Il y a un outil pratique qui existe c'est tout.

 

 

 

Est-ce que je peux pirater ton ordinateur et fouiner dans tes machins personnels ? 

 

Il y a effraction. 

 

 

 

Le dommage n'est qu'une partie d'une peine...

 

Oui mais on est sur liborg : pas de crime sans victime.

 

 

 

La différence est que tu agis pour aller sur un site et que l'autre gueulard t'oblige à l'entendre. Tu cliques sur un lien, tu tapes l'URL d'un site, tu n'es pas victime de ce que fait quelqu'un d'autre. 

 

Ce qui est encore mois d'effort que d'ouvrir ma porte, descendre les escaliers de mon immeuble et arriver dans la rue pour ensuite supporter les hurlements du gueulard.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dis donc ça défend son steak par ici

Au pire osef? Ceux a qui la réalité ne convient pas se prendront la réalité dans la tête. Pour les publicitaires faudra s'adapter à adblock ou couler, mais personne n'arrêtera d'utiliser ça.

 

PS: j'ai trouvé un fil, avec lequel il faudrait fusionner celui ci http://www.liberaux.org/index.php/topic/51104-utilisation-ou-pas-des-bloqueurs-de-publicit%C3%A9s/

 

PPS: la fonction modifiée a été ralongée ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y'a un contrat implicite quand tu achètes ta baguette? T'as pas le droit de faire quoi avec? Il est chelou ton boulanger.

 

Légalement oui, l'achat d'une baguette au boulanger est un contrat. Non écrit, mais un contrat.

Les dispositions d'un tel contrat sont, à défaut d'un document particulier, celles de la Loi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le contrat n'est pas implicite pour autant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arrête de jouer avec les mots, c'est gonflant, on dit qu'il est implicite dans le sens où toutes ses clauses ne sont pas réunies dans un document clair et issué à chaque occurrence de vente mais qu'elles dépendent de la Loi et qu'il faut donc s'y référer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Heureusement qu'il y a une loi pour interdire aux boulangers de vendre des chouquettes au cyanure, dans quelle panade on serait sinon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arrête de jouer avec les mots, c'est gonflant, on dit qu'il est implicite dans le sens où toutes ses clauses ne sont pas réunies dans un document clair et issué à chaque occurrence de vente mais qu'elles dépendent de la Loi et qu'il faut donc s'y référer.

 

Ne pas raconter n'importe quoi c'est jouer sur les mots ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arrête de jouer avec les mots, c'est gonflant, on dit qu'il est implicite dans le sens où toutes ses clauses ne sont pas réunies dans un document clair et issué à chaque occurrence de vente mais qu'elles dépendent de la Loi et qu'il faut donc s'y référer.

Si les clauses ne sont pas reunies dans un document, c'est parce qu'elles sont suffisamment claire pour tout le monde : 1 baguette contre 90 sous. S'il faut se référer éventuellement à la loi, c'est parce qu'un tiers parti avec lequel nous n'avons aucun contrat, explicite ou implicite nous y oblige.

Et il n'y a pas besoin de document pour que les conditions de la loi ne soient pas celles du contrat.

Moi je trouve gonflant de jouer sur les mots pour essayer de raccrocher le droit de la PI aux branches du droit commun.

On commence avec des contrats implicites et on finit avec des contrats sociaux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si les clauses ne sont pas reunies dans un document, c'est parce qu'elles sont suffisamment claire pour tout le monde : 1 baguette contre 90 sous.

Drôlement chère, ta baguette...

Share this post


Link to post
Share on other sites

On commence avec des contrats implicites et on finit avec des contrats sociaux.

"Contrat implicite" est un mauvais terme mais des normes implicites ça existe et ça peut éventuellement relever du droit civil.

Par ailleurs les histoires de propriété intellectuelle nous montrent une limite de la logique contractualiste (ce n'est pas parce qu'un truc est marqué dans un contrat que c'est forcément légitime).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans la mesure ou ne pas respecter un contrat ne constitue pas forcément une faute, ça ne pose pas de problème. Et pour de vrai, je ne connais pas de normes implicites qui impliquent des obligations.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans la mesure ou ne pas respecter un contrat ne constitue pas forcément une faute, ça ne pose pas de problème. Et pour de vrai, je ne connais pas de normes implicites qui impliquent des obligations.

Jabial Le Coupé nous a enseigné : si tu entre dans un café et que tu demandes un café à aucun moment tu ne t'es engagé à le payer, pourtant tu dois le faire, parce qu'en entrant dans un café et en demandant un café tu t'es implicitement engagé à le payer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas du tout : le café t'as proposé un café à un certain prix (ils sont mêmes affichés à l'entrée) et tu as accepté. C'est bien le restaurateur qui offre un café à un certain prix explicitement et non le client qui propose un prix pour le café implicitement. D'ailleurs, ils te disent bien "je vous l'offre quand c'est gratuit."

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est l'usage qui crée la norme, pour l'internet, c'est plus ou moins nouveau, on assiste donc probablement à l'émergence de normes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas du tout : le café t'as proposé un café à un certain prix (ils sont mêmes affichés à l'entrée) et tu as accepté. C'est bien le restaurateur qui offre un café à un certain prix explicitement et non le client qui propose un prix pour le café implicitement. D'ailleurs, ils te disent bien "je vous l'offre quand c'est gratuit."

 

Tu vis où ? Paris ? Québec ? 

Dans la plupart des bars en France, il n'y a pas de carte à l'entrée. Ni même dedans.

Le client a une expectation d'un prix raisonnable, le taulier attend que le client paye. Tout ça dans l'implicite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu vis où ? Paris ? Québec ? 

Dans la plupart des bars en France, il n'y a pas de carte à l'entrée. Ni même dedans.

 

Il y a pourtant une obligation d'affichage des tarifs des consommations courantes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que je vous emmène dans les bars de Province dans lesquels je me rends parfois et vous verrez l'ordre contractuel spontané à l'oeuvre.  :lol: Et affichage zéro évidemment.

Sans compter des ardoises qui, dans certains villages, relèvent réellement de la petite finance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...