Jump to content

Gaspard Koenig


Recommended Posts

Je laisserai tout le monde travailler et libre de ses choix en temps voulu, mais je ne commencerai certainement pas par ça, et je n'en ferai certainement pas ma priorité, c'est ainsi.

Vendre de la drogue, aller aux putes en liberté, et permettre le travail au noir, je regrette mais ce n'est pas l'urgence en France.

Si.

Au fait, TA priorité n'est pas celle des autres. Ce qui compte, c'est ce que veulent les consommateurs. Alors dis moi, toi qui sais tout, que veulent les consommateurs en priorité ?

Link to post

Je laisserai tout le monde travailler et libre de ses choix en temps voulu, mais je ne commencerai certainement pas par ça, et je n'en ferai certainement pas ma priorité, c'est ainsi.

Vendre de la drogue, aller aux putes en liberté, et permettre le travail au noir, je regrette mais ce n'est pas l'urgence en France.

Tu sauves les banlieues et les agriculteurs. Compare le prix d'une tonne de blé et d'une tonne de beuh.

Et puis quand tu es élu, tu ne demandes plus leur avis aux électeurs. Pas sur que les Neo-Zélandais avaient fait campagne sur la fin des subventions à l'agriculture.

Link to post

Je vois qu'au Pragmatistan, on croit toujours à cette vieille lune qu'il faudrait être libéral en économie, mais bien droitard pour le reste.

Mais bon, c'est pas comme si ça n'avait jamais été tenté...

 C'est que les pays libertariens se bousculent dans l'Histoire...

 

 Et les Etats-Unis, l'Angleterre de Thatcher, Singapour, n'existent pas eux. ^^

Link to post

 C'est que les pays libertariens se bousculent dans l'Histoire...

 

 Et les Etats-Unis, l'Angleterre de Thatcher, Singapour, n'existent pas eux. ^^

 

Fuck that, Singaopur n'a jamais été libéral, putain j'en ai marre de lire ça.

Por business oui, libéral surement pas.

  • Yea 1
Link to post

Mes enfants, vous manquez d'opportunisme. Si on vous donne la possibilité d'accroître les libertés dans un domaine quelconque, vous diriez "non, il y a encore trop d'impôts, je préfère continuer à opprimer les gens dans ce domaine qui ne m'est pas prioritaire" ? Sans blague, vaches de libéraux pragmatiques.

  • Yea 2
Link to post

Voilà, il faut tout prendre.

Et en plus je ne comprends pas le fait de dire que ce n'est pas la priorité. Un gouvernement ce sont plusieurs ministres et secrétaires d'Etat avec des mecs qui travaillent pour eux, chacun avec un agenda dans son domaine et ses priorités. C'est pas comme si un seul type se bougeait et donc il devait mettre des priorités. La division du travail ça existe aussi au gouvernement.

Link to post

Faut rentrer doucement par la porte, et pour cela ne pas effrayer le bourgeois en parlant de drogue, d'immigré ou de pute, mais plutôt d'argent, de sécurité, d'impôt, de justice...

faut tout vous expliquer ou vous êtes vraiment naïfs ?

Link to post

Parce que bien sûr, le gros bourge rassis, c'est le core business du libéralisme. Le jeune, l'immigré, le mec sans position ou sans argent, sans diplôme, la nana qui veut vivre librement sa religion, etc., le libéralisme, c'est pas pour eux... qu'ils continuent de voter socialiste.

Ça fait des décennies que le premier reproche adressé aux libéraux est d'être le parti des nantis, du pognon, des égoïstes. Avec les pragmatisques, le libéralisme n'a pas besoin d'ennemi pour continuer à croupir dans la nullité politique.

  • Yea 3
Link to post

Quitte à être vraiment pragmatique, faut ptêt voir le rendement de l'effort fait, aussi. Libéralise la prostitution, c'est 3 lignes dans un décret. La drogue, à peine plus si tu ne fais pas de législation spécifique. Libéraliser un secteur économique sera toujours bien plus complexe que libéraliser une norme sociale. Alors autant balancer un pack social cash, qui en plus aura des répercussion économiques.

Link to post

Non mais c'est plus facile de vendre l'abolition du SMIC que la mise à égalité de l'alcool avec le cannabis...

En fait le plus facile reste de bidouiller à la marge tel taux ici, tel truc là bas, les français ont d'ailleurs élu Hollande précisément pour ça. Putain que crois que je tiens le slogan parfait pour le prochain candidat libéral : "Un président normal pour un changement dans la continuité". Avec ça on ne peut pas perdre !

#pragmatik

Link to post

Il faut dissocier communication et action. Les promesses de campagne n'engagent personne. Suffit de ne pas parler des sujets qui fâchent et s'en occuper une fois arrivé.

  • Yea 2
Link to post

Tramp a tout résumé.

Les putes et la drogue ne sont pas une priorité de la communication libérale. Outre le bourgeois aigri, pas sûr que le smicard ou le chômeur soit forcément réceptif à ce discours.

Les putes et la drogue s'inscrivent nécessairement dans une action libérale. Tout comme la liberté religieuse, la liberté d'expression, la liberté d'entreprendre. Il me paraît difficile de hiérarchiser ces différentes libertés. Il est, au contraire, facile de déterminer sur quoi un discours doit insister.

 

En somme, il ne s'agit pas de se renier, il s'agit de construire un discours audible. Insister sur le triptyque liberté religieuse/d'expression/d'entreprendre me semble infiniment plus audible que d'insister sur les putes, les armes et la drogue.

 

De même, dire "l'Etat doit se recentrer sur le régalien afin d'améliorer la sécurité et la justice dans notre pays" braquera moins que dire "il faut dégager le ministère de la santé (par exemple), ça sert à rien".
Dernier exemple, insister sur le fait de virer des gens que personne n'aime (genre les cultureux et autres parasites professionnels) plutôt que sur le fait de supprimer le service public hospitalier (par exemple).

 

Link to post

Tramp a tout résumé.

Les putes et la drogue ne sont pas une priorité de la communication libérale. Outre le bourgeois aigri, pas sûr que le smicard ou le chômeur soit forcément réceptif à ce discours.

Les putes et la drogue s'inscrivent nécessairement dans une action libérale. Tout comme la liberté religieuse, la liberté d'expression, la liberté d'entreprendre. Il me paraît difficile de hiérarchiser ces différentes libertés. Il est, au contraire, facile de déterminer sur quoi un discours doit insister.

 

En somme, il ne s'agit pas de se renier, il s'agit de construire un discours audible. Insister sur le triptyque liberté religieuse/d'expression/d'entreprendre me semble infiniment plus audible que d'insister sur les putes, les armes et la drogue.

 

De même, dire "l'Etat doit se recentrer sur le régalien afin d'améliorer la sécurité et la justice dans notre pays" braquera moins que dire "il faut dégager le ministère de la santé (par exemple), ça sert à rien".

Dernier exemple, insister sur le fait de virer des gens que personne n'aime (genre les cultureux et autres parasites professionnels) plutôt que sur le fait de supprimer le service public hospitalier (par exemple).

Et bien j'ai beau être prêt à soutenir un candidat qui suivrait cette stratégie (si je suis suffisament sûr qu'il la suivra effectivement, ce qui fait que ça n'arrivera jamais dans la réalité), j'estime que c'est loin d'être aussi évident que ça parait l'être. Certains sont plus sensibles (positivement) à la provocation et d'autres ont besoin d'être caressés dans le sens du poil, et la proportion des uns et des autres varie certainement dans le temps et l'espace. Ca fait des décennies qu'on caresse les gens dans le sens du poil et ça ne marche pas, peut-être parce que jusqu'à présent les conditions n'étaient pas réunies, ou peut-être parce que les français sont des révolutionnaires dans l'âme, cela nous dépasse.

En soutenant un candidat moux du genoux, j'ai l'impression de me faire enculer comme l'ont été mes ancêtres avant moi, je pense que ce sentiment est partagé par un certain nombre d'électeurs potentiels, précisément ceux qui manquent aux politiciens d'aujourd'hui pour avoir la légitimité de réformer vraiment... L'extrême gauche est morte, l'extrême droite ne dit rien de nouveau depuis un siècle, les libertariens ont un boulevard énorme pourvu qu'ils n'aient pas peur de leur ombre. C'est un libéralisme décomplexé qu'il nous manque, il nous manque même un libéralisme moralisateur casse-couille pour bien montrer que c'est nous les gentils, les autres ne faisant que des compromis avec la vraie morale pour des objectifs personnels bla bla bla

Link to post
 

Pas besoin d'être libertarien pour comprendre que le libéralisme, ce n'est pas que la défense du pognon.

 

 Si par "pognon" tu entends "propriété", alors si. La liberté individuelle c'est déjà pouvoir faire ce qu'on veut de ce qu'on a. 
 

Les US, le pays où on autorise les drogues récréatives et où le cannabis médical est légal depuis des décennies, comme le mariage gay ?

 

 Le pays où on va encore à l'Eglise, où Darwin est sans cesse remis en cause, où l'avortement, mariage gay et la peine de mort sont encore en débat de manière virulente. 

 
Link to post

Tout les libéraux sont pour l'idéal de libre circulation des personnes, mais on dit juste qu'au vu des circonstances actuelles ( crise, Etat-providence, opinion des populations, fanatisme, guerre, etc ) c'est peut-être pas le plus urgent...

 

 Moquez-vous de notre "pragmatisme" si vous voulez, mais votre dogmatisme est stérile.

 

 PS : j'ajouterais que de toutes manières, à part s'engueuler sur ce forum, notre avis ne compte dans cette société  donc inutile de se mépriser comme si quelque chose était en train de se jouer. 

Link to post

Tout les libéraux sont pour l'idéal de libre circulation des personnes, mais on dit juste qu'au vu des circonstances actuelles ( crise, Etat-providence, opinion des populations, fanatisme, guerre, etc ) c'est peut-être pas le plus urgent...

 

Parce que les millions de réfugiés à nos portes, les milliers qui meurent suite à la désastreuse politique migratoire européenne, c'est pas urgent ? Enfin, pas aussi urgent que l'abaissement d'un point du taux de TVA.

Avec de tels pragmatiques, le libéralisme n'a décidément pas besoin d'ennemi.

Link to post

Tout les libéraux sont pour l'idéal de libre circulation des personnes, mais on dit juste qu'au vu des circonstances actuelles ( crise, Etat-providence, opinion des populations, fanatisme, guerre, etc ) c'est peut-être pas le plus urgent...

 

 Moquez-vous de notre "pragmatisme" si vous voulez, mais votre dogmatisme est stérile.

 

Le libéral pragmatisme, ça me fait un peu penser aux gens qui se font engueuler quand ils disent "je suis pas raciste mais..." et qui ensuite viennent te dire "non mais bon faut bien avouer que c'est toujours les même qui posent problème"

 

ne pas renoncer à soi même, ce n'est pas être dogmatique.

 

mon cul pragmatique, c'est juste être un droiteux avec une position anti-fiscale

Link to post

 Et bien très bien. Ouvrons totalement les frontières pour les personnes, brûlons entièrement le code du travail, déclarons la dette nul car contracté sur notre dos, déclarons l'Etat en faillite et vendons tous ces biens, à mort l'Etat-providence, etc, etc

 

 C'est sûr, si on fais ça demain, d'un coup comme ça, tout va bien se passer...

Link to post

Si par "pognon" tu entends "propriété", alors si. La liberté individuelle c'est déjà pouvoir faire ce qu'on veut de ce qu'on a.

Comme m'en servir pour la louer/prêter à des migrants ? Les embaucher ?

Acheter des drogues ?

Y faire travailler des prostituées ?

Parce que grâce à notre ami Rothbard, on peut quasiment prendre tous les sujets sous le prisme de la propriété.

Dire que la situation des migrantes ou des prisonniers dont on détruit littéralement la vie - particulier pour les prisonniers - ça me pose problème. D'ailleurs Ron Paul avait été très clair sur le sujet et cela ne l'avait pas desservi.

Link to post

 Et bien très bien.

 

Allons, soyons pragmatiques pour toi, puisque tu bottes en touche : claquons un pognon monstre que nous n'avons pas (tiens, c'est curieux, là, on ne les entends plus chouiner les pragmatiques sur l'obésité de l'État) pour militariser les frontières, engager des gardes-frontières par dizaines de milliers, surveiller à coup de drones qui coûtent chacun une blinde, bombarder les rafiots qui se dirigent vers nos côtes, refouler tout le monde chez le voisin ou à la mer, mettre en prison ceux qui offriraient refuge à des réfugiés ou leur donneraient du travail, etc. etc.

 

Au Pragmatistan, c'est seulement sur invitation bristol.

Link to post

Après, je ne le présenterais pas comme ça que mon programme. Ce serait plus genre : "laisser venir les talents et les travailleurs" ou "tous ceux qui veulent bosser ou investir sont bienvenus."

Link to post

Et dans la foulée rappeler que, d’un point de vue libéral, les frontières des pays ne doivent pas être établies avec l’intention de maintenir dehors les étrangers, mais bien avec comme fin de fixer les limites de l’aire où le gouvernement doit protéger les droits individuels. 

Link to post

 Je n'ai jamais dit que la "régulation des migrants" devait passer avant la réduction des dépenses publiques. 

 

 Après si les français ont pas envie d'accueillir les migrants, c'est leur choix. On me répondra que la France est pas une copropriété-bla-bla, mais est-ce pour autant un territoire vierge ? Non c'est un territoire conquis, travaillé, aménagé, administré, donc de fait il appartient à ceux qui en ont fait ce qu'il est aujourd'hui et à leurs héritiers. 

 

 Et puis Friedmann, Hayek, Rothbard, la Ron Paul, tous étaient contre la libre-circulation totale des personnes par "pragmatisme" à cause de l'Etat-providence. Mais bien sûr, tous des traîtres ou des idiots, c'est bien connu. 

 

Au final, qui est libéral à part les personnes sur ce forum ?

 

Link to post

Des fois je doute de mon propre libéralisme.

Mais de nombreuses études économétriques et la theorie autrichienne montre que Hayek, Friedman et tutti quanti de trompaient.

Non c'est un territoire conquis, travaillé, aménagé, administré, donc de fait il appartient à ceux qui en ont fait ce qu'il est aujourd'hui et à leurs héritiers.

De fait ta propriété privée t'appartient et la propriété publique appartient à l'Etat, aux collectivités territoriales et autres organismes publics. Il n'y a rien du tout qui appartiendrait à l'ensemble des Français.

Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...