Jump to content
Astha

Gaspard Koenig

Recommended Posts

Je préfère défendre mes positions en jouant à fond la carte de "vraie solidarité" et "rendre le pouvoir au peuple", avec un fond anti-élites y compris patronales.

 

C'est parfois un peu de mauvaise foi mais ça percute plus les gens.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je préfère défendre mes positions en jouant à fond la carte de "vraie solidarité" et "rendre le pouvoir au peuple", avec un fond anti-élites y compris patronales.

 

C'est parfois un peu de mauvaise foi mais ça percute plus les gens.

 

C'est pas mal non plus, c'est dans la veine populiste et provocatrice dont je parlais.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que les meilleurs angles d'attaque c'est

  1. Pas de redistribution des pauvres vers les riches
  2. Arrêtez avec les lois liberticides à la con (et commencer par l'hygiénisme avant les lois sécuritaires)

Share this post


Link to post
Share on other sites
[...]

La première position est de type rebelle et troll, c'est la méthode des écolos et du FN entre les années 70 et 90. Les propositions écolos et nationalistes étaient absentes chez les autres partis qui ont fini par les adopter plus ou moins quand la clientèle électorale a fini par être réceptive.

La deuxième position est de type consensuel, c'est la méthode centriste où on essaie d'accompagner, de modérer, de proposer des alternatives etc...Ca n'a pas vraiment marché de mon point de vue, on a plusieurs trains de retard sur le même créneau.

 

Le premier choix a ma préférence. C'est n'être ni de gauche, ni de droite (au sens des partis politique actuels) alors que la position centriste est d'être un peu des deux comme un réconciliateur. Mais effectivement ça ne marche pas.

La méthode rebelle et troll est intéressante car elle permet d'avoir un discours percutant neuf et cohérent. Ma crainte est que les électeurs (et encore plus les médias) ont du mal à sortir de la grille de lecture gauche/droite. C'est d'abord ça qui changer pour que le discours libéral soit audible.

 

 

En gros la demande de l'homo democraticus est à plus de protection sociale d'une part, plus de normes sécuritaires et sanitaires, plus de contrôles aux frontières.  Mais ça c'est parce que les électeurs se sont laissés contaminer par les discours qui donnent peur.

[...]

Et malheureusement j'ai du mal à voir comment ça pourrait changer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je préfère défendre mes positions en jouant à fond la carte de "vraie solidarité" et "rendre le pouvoir au peuple", avec un fond anti-élites y compris patronales.

 

C'est parfois un peu de mauvaise foi mais ça percute plus les gens.

 

+1 pour le discours. Économiquement de droite et socialement de gauche, tu attireras globalement une poignée de jeunes futurs CSP+.

 

L'intérêt de la démarche de Koenig, du point de vue stratégique, c'est surtout de réussir à faire des apparitions sans parti. Il adopte une posture d'intellectuel (intellectuel de télévision, vu qu'il faut bien passer à la TV) pour asseoir sa légitimité. Pour un parti, la légitimité est le fait d'avoir des troupes à compter, et il me semble que le PLD n'a jamais réussi à avoir beaucoup d'adhérents, d'où le fait qu'il n'aie pas eu beaucoup d'exposition médiatique et que son poids dans l'UDI ait été nul. Quand tu es un intellectuel, tu peux être tout seul ou presque, il suffit de produire de l'idée et de trouver de quoi manger ; puis comme on est en France un titre en "-ien" permet de construire 80% de ta légitimité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le premier choix a ma préférence. C'est n'être ni de gauche, ni de droite (au sens des partis politique actuels)

Pourquoi pas mais il faut l'expliquer, et je ne sais si cette absence de positionnement est compréhensible pour l'électeur moyen.

On a l'exemple inverse du FN qui est automatiquement classé à l'extrême droite et cherche à s'en extirper mais sans résultats.

alors que la position centriste est d'être un peu des deux comme un réconciliateur. Mais effectivement ça ne marche pas.

On peut aussi réoccuper le centre en révolutionnant son image molle et conciliatrice.

Je ne sais pas.

Et malheureusement j'ai du mal à voir comment ça pourrait changer.

Avec un discours trollesque, présent régulièrement dans les relais médiatiques, ça prend au moins 20 ans pour commencer à influencer les attentes des électeurs, et donc les propositions politiques des principaux partis. L'exemple des écolos et du FN est parlant, aujourd'hui tout le monde a des propositions écolos, sanitaristes, protectionnistes plus ou moins.

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1 pour le discours. Économiquement de droite et socialement de gauche, tu attireras globalement une poignée de jeunes futurs CSP+.

 

 

Ouais, c'est ça le problème, tu te retrouves avec une palanquée d'idiots formatés école de commerce qui voudraient bien être de gauche parce que c'est gentil, mais qui aime l'argent et les entreprises (pour le prestige d'être cadre moyen ou cadre sup' si t'es bon en leche couille).

Typiquement les gens du MR en Belgique dont une bonne partie des jeunes que j'ai côtoyé sortent de HEC.

 

J'y préfère encore les gauchistes socio-démocrates parce qu'au moins avec eux, on peut causer musique, peinture ou philosophie. Les premiers nommés sont d'une nullité affligeante dans ces domaines ( "je ne comprends pas comment tu peux préférer passer tes vacances à Rome alors qu'on trouve des trucs all inclusive pour les plages croates ou Ibiza", "tu m'emmerdes avec tes gouts musicaux élitistes, moi je te dis que NRJ c'est pas mal", ... bougre de cons)

 

 

:mrgreen:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça prend 20 ans parce que l'écologisme et le frontisme sont des pseudos idéologies qui n'ont pu se développer que grâce à la campagne de peur et à la stupidité des partis de gouvernement. Le libéralisme c'est un truc sérieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais, c'est ça le problème, tu te retrouves avec une palanquée d'idiots formatés école de commerce qui voudraient bien être de gauche parce que c'est gentil, mais qui aime l'argent et les entreprises (pour le prestige d'être cadre moyen ou cadre sup' si t'es bon en leche couille).

Typiquement les gens du MR en Belgique dont une bonne partie des jeunes que j'ai côtoyé sortent de HEC.

Je te suis jusque là.

 

Après :

 

J'y préfère encore les gauchistes socio-démocrates parce qu'au moins avec eux, on peut causer musique, peinture ou philosophie. Les premiers nommés sont d'une nullité affligeante dans ces domaines ( "je ne comprends pas comment tu peux préférer passer tes vacances à Rome alors qu'on trouve des trucs all inclusive pour les plages croates ou Ibiza", "tu m'emmerdes avec tes gouts musicaux élitistes, moi je te dis que NRJ c'est pas mal", ... bougre de cons)

 

"J'y préfère". Tout d'abord tu n'es pas obligé de préférer l'inculte libéralocompatible au gauchiste de bon goût... Mais surtout, tu les préfères pour quoi ? Pour prendre le thé avec eux ? Pour association politique ? Pour la défendre des idées ?

 

Je trouve cette réduction à l'esthétisme culturel un peu mal placée et malheureusement elle explique à mon avis le panurgisme des intellectuels français : si j'étais autre chose que de gauche, les gens me soupçonneraient d'être un gros beauf. Concept de beauf que ces mêmes intellectuels français de gauche ont inventé pour ne pas avoir à faire le détail de tout ce qui leur donne la peur du déclassement.

 

Bref...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, c'est surtout que tous mes potes sortis de ce type d'école n'ont que faire des livres et des expos et pour eux, bonnes vacances = hotel all in dans un endroit sans trop de barakis (la Croatie était au top de la mode ces derniers temps, il semble que l'Asie gagne du terrain), mais qu'on peut quand même s'offrir.

 

Avec mes potes gauchistes, je peux aller voir des expos et discuter de "quelle ville pour 5 jours de vacances culturelles" ou du dernier bouquins qu'ils ont lu. J'ai arrêter de compter le nombre de fois que les premiers me répondaient "oh moi je ne lis pas, mes études sont terminées".

Leur sortie culturelle annuelle, c'est un festival d'été de masse.

 

 

Fuck quoi.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sauf que là on est en train de parler de diffuser le libéralisme.

Le libéralisme c'est une idéologie simple, qui ne demande ni culture ni raffinement (pour la comprendre, pas pour le développer ou la critiquer j'entends), et qui surtout ne demande à personne de devenir amis. Alors en ce qui me concerne je prends tout ce qu'il y a de disponible.

 

La question des gens avec qui j'aime passer du temps y est extérieure et impertinente, et mêler culture et politique est la dernière chose que je désire faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tchu, t'as trouvé un étalon chaud au coin de la rue que tu montes comme ça dessus ?

 

Le smiley t'as échappé et t'as pas vu que j'avais légèrement dévié de "comment convaincre les cons de l'être moins" et que j'avais rebondi les sur csp+

 

 

Prends un coup de tisane.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La véhémence de ma réponse était disproportionnée. Simplement j'entends ce genre de choses trop souvent, et il n'y a rien qui ne m'ébouriffe plus que le mélange des genres.

 

Tu es clairement le bouc-émissaire d'une croisade personnelle car j'ai le temps de te répondre à l'écrit. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Liborg style :D

 

Pour clore le sujet, on a déjà dit à ma compagne "je ne comprends pas comment on peut être libéral  et je ne comprends pas comment tu peux être avec".
Les gens qui ne fréquentent que les gens avec qui ils sont d'accord m'énerve. Et j'ai un ami qui m'a déjà dit qu'il ne pourrait pas sortir avec quelqu'un du PS (le gars étant au MR..).

 

Je trouve ça ridicule. Mais bon :(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis resté 9 mois avec une nana qui ne picole pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai eu une petite aventure avec une musulmane, je compatis...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, c'est surtout que tous mes potes sortis de ce type d'école n'ont que faire des livres et des expos et pour eux, bonnes vacances = hotel all in dans un endroit sans trop de barakis (la Croatie était au top de la mode ces derniers temps, il semble que l'Asie gagne du terrain), mais qu'on peut quand même s'offrir.

 

Avec mes potes gauchistes, je peux aller voir des expos et discuter de "quelle ville pour 5 jours de vacances culturelles" ou du dernier bouquins qu'ils ont lu. J'ai arrêter de compter le nombre de fois que les premiers me répondaient "oh moi je ne lis pas, mes études sont terminées".

Leur sortie culturelle annuelle, c'est un festival d'été de masse.

 

 

Fuck quoi.

 

Mes potes d'école de commerce sont bien plus cultivés que le vulgus gauchus. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai eu une petite aventure avec une musulmane, je compatis...

Bah à l'issu des 9 mois elle a accouché, hein.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah à l'issu des 9 mois elle a accouché, hein.

 

:D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mes potes d'école de commerce sont bien plus cultivés que le vulgus gauchus. 

 

Oui mais tu comprends il trouvent Le clavier bien tempéré pénible donc ça va pas être possible de les introduire sur liborg.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'essentiel c'est de ne pas aimer ses fleurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour clore le sujet, on a déjà dit à ma compagne "je ne comprends pas comment on peut être libéral  et je ne comprends pas comment tu peux être avec".

À part ça, nous incarnons la pensée unique...  :icon_rolleyes:

 

Je pense que le côté "économique de droite  et sociétal de gauche" est la pire chose à défendre aujourd'hui.

 

 

De fait, à l'expérience, c'est foireux. Ça fait mec qui sait pas choisir son camp. Puis, il paraît que JM Le Pen aurait eu comme slogan de campagne "économiquement de droite, socialement de gauche".

 

 

En gros la demande de l'homo democraticus est à plus de protection sociale d'une part, plus de normes sécuritaires et sanitaires, plus de contrôles aux frontières.  Mais ça c'est parce que les électeurs se sont laissés contaminer par les discours qui donnent peur.

 

Bienvenue dans un monde de pensionnés. Aujourd'hui, ce sont les vieux qui font la loi et on leur fait des politiques sur mesure. Payer la pension, pas trop de bruits, surveiller son alimentation, des hôpitaux à la place des discothèques et des mouroirs de luxe  maisons de repos.

En Belgique, les deux principaux postes budgétaires des pouvoirs publics, ce sont les retraites et les soins de santé. Ça concerne qui ? On peut rajouter la charge de le dette qui alimente les fonds de pensions privés et la politique monétaire qui gonfle la valeur de l'immobilier (possédé par les vieux).

 

 

Je pense que les meilleurs angles d'attaque c'est

  1. Pas de redistribution des pauvres vers les riches
  2. Arrêtez avec les lois liberticides à la con (et commencer par l'hygiénisme avant les lois sécuritaires)

 

Je teste pour l'instant.

Nous voulons une décentralisation maximale. Toutes les compétences doivent retourner aux individus et si ce n'est pas possible, aux communes et organisations locales.

Ça interpelle, mais évidemment, au bout de 2 minutes, ils ont compris que ça veut dire une privatisation massive et on retombe sur le BS habituel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je teste pour l'instant.

Nous voulons une décentralisation maximale. Toutes les compétences doivent retourner aux individus et si ce n'est pas possible, aux communes et organisations locales.

Parler décentralisation c'est déjà rentrer dans le technique, définir une forme de gouvernance.

Je ne bougerai pas mon petit doigt mais si je le faisais ce serait avec des slogans simples :

  • Prenez pas les sous des pauvres pour les donner aux riches
  • Faites nous pas chier avec vos lois débiles qui ne servent à rien

Share this post


Link to post
Share on other sites

Liborg style :D

 

Pour clore le sujet, on a déjà dit à ma compagne "je ne comprends pas comment on peut être libéral  et je ne comprends pas comment tu peux être avec".

Les gens qui ne fréquentent que les gens avec qui ils sont d'accord m'énerve. Et j'ai un ami qui m'a déjà dit qu'il ne pourrait pas sortir avec quelqu'un du PS (le gars étant au MR..).

 

Je trouve ça ridicule. Mais bon :(

En l'occurence on est tellement peu de libéraux que ça ne risque pas de nous arriver :D

 

 

Mes potes d'école de commerce sont bien plus cultivés que le vulgus gauchus.

This.

On peut parler de beaucoup plus de choses avec des gens issus d'écoles de commerce je trouve, je n'ai pas eu la même expérience du tout que Poney. Et je ne le dis pas parce que j'en viens :D , il y a bien d'autres reproches à faire aux écoles de commerce.

Par contre je ne comprends pas justement comment on peut croire qu'on connait une ville en ayant fait ses expos. Une ville on la connait quand on a vu son musée d'histoire, son principal musée d'art (pas les mochetés du style Pompidou mais bien le vrai art du style Louvres ou Prado), quelques monuments importants mais surtout quand on s'est perdu dans ses rues et ses commerces. On vient pas visiter une ville pour s'enfermer tout du long, on va à l'air libre et on essaie de causer avec les autochtones si possible.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je cherche un bar cool en premier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de voir la vidéo de Gaspard Koenig sur Canal +. J'ai l'impression qu'il est surtout invité comme objet de curiosité : "oh tiens un libéral, c'est pas courant. Comme c'est étrange, comme c'est amusant !". Il est peut être un bon communicant mais je ne suis pas certain que la télé s'intéresse sérieusement à ses idées, il suffit de voir les remarques sur ses cheveux. Les médias sont trop habitués au show des politiques, non ? :jesaispo:

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Pour clore le sujet, on a déjà dit à ma compagne "je ne comprends pas comment on peut être libéral  et je ne comprends pas comment tu peux être avec".

Les gens qui ne fréquentent que les gens avec qui ils sont d'accord m'énerve. Et j'ai un ami qui m'a déjà dit qu'il ne pourrait pas sortir avec quelqu'un du PS (le gars étant au MR..).

 

Je trouve ça ridicule. Mais bon :(

 

J'ai trouvé le truc : il doit y avoir trois personnes maxi qui partagent ma conception du libéralisme intégral (j'entends dans le monde francophone), du coup, je ne fréquente en permanence que des gens aux avis très différents du mien.^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cest quoi le libéralisme intégral ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je teste pour l'instant.

Nous voulons une décentralisation maximale. Toutes les compétences doivent retourner aux individus et si ce n'est pas possible, aux communes et organisations locales.

Ça interpelle, mais évidemment, au bout de 2 minutes, ils ont compris que ça veut dire une privatisation massive et on retombe sur le BS habituel.

Dans l'idéal les dirigeants devraient représenter le peuple. Est-ce que le représentant de la France représente aussi bien les français que le représentant de Paris les parisiens ? Si non, à quoi il sert ? À partir de là c'est récursif jusqu'à une échelle acceptable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça c'est ce qu'on veut te faire croire. La majorité des gens ne veut pas être représentée. Ils veulent le pouvoir pour leur camp. La démocratie ne les intéresse uniquement comme possibilité de s'asseoir là-haut pour passer sa loi à la con. Et c'est vraiment ça. Ceux qui veulent changer le système en profondeur dans un sens ou un autre son marginaux. La grande majorité se satisfait de ce qu'elle a, ou en tout cas, si on pouvait interdire à son gros lard de voisin de boire du sale coca Américain, elle serait totalement satisfaite.

 

La réponse que j'ai quand je me moque de l'interdiction des fontaines à soda c'est : "c'est pas plus mal." On a un logiciel complètement différent de ces gens là.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...