Jump to content

Le droit de propriété à la francaise


Recommended Posts

Dès leur arrivée sur les lieux, certains manifestants ont été contrôlés par la Brigade Anti Criminalité (BAC), ce qui a fait dire à l’un d’entre eux que « le régime de surveillance de Manuel Valls vis à vis des militants politiques fonctionne à merveille« .

 

Si c'est pas du grand jourlanimse d'instevagition, ca.

Link to comment

 

L’Etat monte au capital d’Air France-KLM pour imposer les droits de vote double

Le Monde.fr |

08.05.2015 à 07h58 • Mis à jour le 08.05.2015 à 09h00
Abonnez-vous

à partir de 1 €

Réagir Classer

Partager facebook twitter google + linkedin pinterest

 

Après Renault, Air France-KLM. Le gouvernement français n’entend pas lâcher prise sur la mise en place des droits de vote double dans les entreprises où il figure au capital. Le ministère de l’économie a annoncé, vendredi 8 mai, que l’Etat entend monter au capital de la compagnie aérienne afin d’imposer ce dispositif. D’autant plus qu’une résolution s’opposant à l’entrée en vigueur de cette disposition sera soumise aux actionnaires, lors de l’assemblée générale prévue le 21 mai.

« L’Etat, qui détient 15,88 % du capital d’Air France-KLM, a souhaité se donner les moyens de soutenir l’adoption des droits de vote doubles par Air France-KLM », explique Bercy, dans un communiqué publié vendredi matin. L’Etat va donc acquérir « un maximum de 5 100 000 de titres Air France-KLM », soit « 1,7 % du capital ». Montant de l’opération : entre 33,15 millions et 45,9 millions d’euros.

A la direction d’Air France-KLM, on indique « ne pas avoir de problème de fond » avec la « loi Florange » et on précise également que le conseil d’administration du groupe, qui a abordé ce sujet lors d’une réunion le 29 avril, est « favorable à un actionnariat stable et de longue durée. »

La direction d’Air France-KLM indique toutefois vouloir « laisser la démocratie actionnariale décider ». Selon des « pointages » internes, la résolution s’opposant à la mise en place des droits de vote double n’obtiendrait pas suffisamment de voix en assemblée générale - pour cela, il faut réunir la majorité des deux tiers. D’autant que les salariés, qui sont les deuxièmes actionnaires du groupe, sont favorables à ce dispositif

Le gouvernement veut privilégier les stratégies de long terme

La « loi Florange » du 29 mars 2014 prévoit que, sauf décision contraire des assemblées générales, les actionnaires qui conservent leurs titres pendant au moins deux ans sont récompensés par l’octroi de droits de vote doubles.

Dans une tribune parue dans Le Monde du 25 avril, Emmanuel Macron, le ministre de l’économie, a défendu ces droits de vote double en fustigeant le « capitalisme naïf qui a conduit à privilégier les intérêts d’actionnaires aux stratégies de long terme. » Et souligné que « l’économie de marché est un rapport de force sur lequel nous avons les moyens de peser ».

 

 

Non mais j'hallucine quoi. L'Etat et la propriété ça fait deux.

 

Un homme, une voix. Un Etat, deux voix, faut pas déconner.

Link to comment

Non mais j'hallucine quoi. L'Etat et la propriété ça fait deux.

Un homme, une voix. Un Etat, deux voix, faut pas déconner.

L'Etat n'est pas faillible, normal que sa voix compte double !

Ça devrait même compter à l'infini.

Link to comment

Non mais j'hallucine quoi. L'Etat et la propriété ça fait deux.

Un homme, une voix. Un Etat, deux voix, faut pas déconner.

En soit les droits de vote doubles ne sont pas gênants. C'est la façon dont ils l'obtiennent qui est degueulasse et pue.

Link to comment

 

Une Rennaise de 83 ans voulant récupérer son pavillon, qu'elle n'habitait plus depuis plusieurs années, a découvert que des squatteurs l'occupent depuis deux ans. L'extrême droite locale se mobilise pour elle

Le collectif antifasciste rennais a répertorié dans un épais dossier les liens qui lient les défenseurs les plus actifs de Maryvonne T. aux groupes fascistes de la région. Certains militent ainsi au sein de l’Action française et du Front national.

CEejBGMW0AAnFnk.jpg

http://www.liberation.fr/societe/2015/05/08/maryvonne-la-proprietaire-delogee-par-des-squatteurs-qui-excite-l-extreme-droite_1299214?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

 

 

 

Tellement fRançais ce genre d'article. Et accuser la dame de spéculation immobilière...

 

Et le antifachos qui " fichent" les autres en postant des photos etc juste lol ...

http://www.antifabzh.lautre.net/roazhon/2015/05/dossier-laffaire-maryvonne-thamin-quand-les-fascistes-sen-prennent-aux-squatters/

Link to comment

Je suis pour cramer vivant les antifas et autres personnes du genre. Ou simplement leur crever les yeux. Ou peut-être leur couper un main comme les Saoudiens.

Link to comment

Next step, referendum sur l'UE.

 

Va p'tet falloir que je reflechisse serieusement a prendre la nationalité britannique si je veux rester... 

 

Toi qui es sur place, dans quel sens les lib dem de GB sont ils libéraux ? Et comment interpréter leur claque alors qu'ils ont soutenu le camp gagnant ?

Link to comment

 

Est-ce que ca marche aussi avec un locataire qui ne paie plus son loyer, sans action du proprio dans les 48h suivants le premier impayé ?!

 

Un locataire qui paye pas tu ne peux pas le virer non plus comme tu veux il me semble, il doit falloir une décision de justice.

Link to comment

Oui faut que ça soit inhabité et non meublé pour invoquer le délai de 48h. En revanche il y a aussi des petits malins qui se dépêchent de recevoir du courrier à leur "nouvelle adresse" en changeant le nom sur la boîte aux lettres ce qui rend l'expulsion plus compliquée (et longue).

 

Le truc qui me fait un peu tiquer c'est que jamais on ne parle du titre de propriété, ce machin pour lequel on verse une somme folle à un notaire qui est censé nous protéger de ce genre d'aléa. Rappelons-nous:

 

 

Une vie avec les notaires, bin on en fait les frais quand même...

Link to comment

Qui étaient les manifestants ne devrait pas entacher leur action, c'est plutôt leur action qui devrait faire remonter ces manifestants dans ton estime.

 

Non, je ne fonctionne pas comme ça. Ces gens restent pour moi d'incroyables fachos et leur opportunisme n'y change rien.

 

Et tous les squatteurs n'ont pas la même démarche : dans ce quartier, ils repèrent les bâtiments abandonnés de longue date pour s'y installer. J'ai connu des squatteurs qui occupaient une rue voisine, de l'autre côté de la prison, où les petits pavillons sont détruits pour construire des immeubles à la place. Mais il reste toujours des petits vieux qui conservent leur maison et refusent de vendre (ils n'ont pas envie de finir dans un mouroir). Résultat, il y a souvent des étudiants ou des travailleurs pauvres qui viennent s'installer dans les baraques voisines, en attendant, et ils ne dérangent personne.

 

On m'avait raconté qu'une fois installé, si on veut prolonger son squatte on peut prendre un abonnement EDF également. :icon_rolleyes:

 

Link to comment

Un locataire qui paye pas tu ne peux pas le virer non plus comme tu veux il me semble, il doit falloir une décision de justice.

Exactement, il y a une procédure très longue, qui commence par des lr avec ar, des sommations, une demande d'enquête sociale, une évaluation, des propositions d'aide de remboursement de la dette, un passage au tribunal, la transmission au préfet, des périodes où l'expulsion est interdite, bref, ça peut durer des années....

Link to comment

Non, je ne fonctionne pas comme ça. Ces gens restent pour moi d'incroyables fachos et leur opportunisme n'y change rien.

 

Et tous les squatteurs n'ont pas la même démarche : dans ce quartier, ils repèrent les bâtiments abandonnés de longue date pour s'y installer. J'ai connu des squatteurs qui occupaient une rue voisine, de l'autre côté de la prison, où les petits pavillons sont détruits pour construire des immeubles à la place. Mais il reste toujours des petits vieux qui conservent leur maison et refusent de vendre (ils n'ont pas envie de finir dans un mouroir). Résultat, il y a souvent des étudiants ou des travailleurs pauvres qui viennent s'installer dans les baraques voisines, en attendant, et ils ne dérangent personne.

 

On m'avait raconté qu'une fois installé, si on veut prolonger son squatte on peut prendre un abonnement EDF également. :icon_rolleyes:

 

Je doute VRAIMENT de ton liberalisme. 

Link to comment

Ahaha, ça faisait longtemps.

 

Si le critère retenu pour qualifier le squatt, ou l'occupation illicite d'un logement est le critère "ça dérange personne", ça va être la fête du logement gratuit !

 

Attention, je viens pas défendre les gens qui occupent la maison de cette grand-mère, j'essaye simplement d'expliquer la situation dans ce quartier. La plupart du temps, les squatteurs ne finissent pas dans le journal puisque personne ne vient réclamer ces maisons abandonnées. Ils disparaissent simplement avant que les travaux commencent. Là, la maison n'était pas si "abandonnée" qu'ils l'imaginaient...
 

Link to comment

Là, la maison n'était pas si "abandonnée" qu'ils l'imaginaient...

 

Ils n'imaginaient rien: on leur à demandé de partir très rapidement et ils ont fait valoir leur "droit" au bout de 48 heures vu que la procédure dans les règles de l'art n'avait pas été engagée. Ils savent très bien ce qu'ils font, et ils ont un culot monstrueux.

Link to comment

Quelques précisions conrnant de squat à Rennes : D'après une discussion que jai eue avec un juriste sur facebook le sujet, il y aurait plusieurs procédures en France pour virer des squatteurs. La procédures des 48h après l'occupation des lieux est la plus rapide mais n'est qu'UNE des procédures possibles. Après il reste des procédures qu'on peut entamer quelques semaines plus tard ou encore quelques mois apres. Plus le propriétaire réagit vite et plus la procédure va vite. La dame en question n.a pas réagit pendant plus de deux ans en connaissance des faits. Autant dire qu'elle ne peut plus invoquer la situation  d'urgence et qu'elle ne fait pas partie des priorités des tribunaux 

Je ne dis pas qu'elle a cherché ce qu'elle lui est arrivé, mais elle n'a pas facilité les choses. Quand on a ce genre de problème, il faut vite réagir .

Ce qu'il faudrait serait de faciliter ces procédures et d'avoir la possibilité de demander l'urgencde sur une plus longue durée.

Ce qui est con dans l'histoire c'est que les media n'en profitent pas pour mieux expliquer aux gens les procédures à suivre dans ce genre de cas,expliquer comment on peut virer des squatteurs, sous quelles conditions,ect,... au lieu de cela ils renforcent l'idée que c'est légal de squatter des maisons vides et confortent les français dans leur ignorance du système judiciaire.

Ce qui est aussi con c'est que maintenant que les media ont été averti et l'affaire médiatisée, faire justice soi-même en jettant une bombe lacrymo la nuit dans la maison ou en envoyant deux trois serbes armés de barres de fer expliquer gentiment  en quoi il est de l'intérêt des squatteurs de partir, devient plus compliqué. Si la police est au courant qu'un citoyen  veut faire justice soi-même elle est sencé intervenir avant, et donc surveiller  la maison pour protéger les squatteurs...

 

La France dans toute sa splendeur. :icon_neutral:

Link to comment

Ce qui est con dans l'histoire c'est que les media n'en profitent pas pour mieux expliquer aux gens les procédures à suivre dans ce genre de cas,expliquer comment on peut virer des squatteurs, sous quelles conditions,ect,...

Attends, on parle quand même de journalistes hein

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...