Jump to content

Recommended Posts

Un des buts premiers de Napoléon était de faciliter la taxation des héritages. C'est plus facile de taxer quand tu sais où ça part.

C'est un peu anachronique. Le premier but des héritages dans le système français post-révolutionnaire c'est fractionner les terres pour affaiblir la noblesse.

Link to post
Share on other sites

mais bon sang ce n'est pas parce que c'est encadre par tous les parasites que la terre compte que ca n'a pas de sens, nom d'un hydrocephale.

Link to post
Share on other sites

L'héritage, une aberration.

 

J'aurais décidément TOUT lu sur ce forum.

 

L'abérration ça serait qu'un truc qui appartient à un individu ou à une famille ne reste pas dans la famille.

 

End of the story.

 

putain, enfin.Merci tout de meme.

On se casse le cul pour la propriete privee et on a ces intellos-historiens d'operette qui viennent nous disserter sur le non-sens que represente l'heritage.

Et elles vont ou les richesses si elles ne sont pas heritees par la famille, bande de gros malins? A la caisse des depots?

Ou bien c'est une discussion fantome sur la deregulation de l'heritage? et vous cachez super bien votre jeu?

Link to post
Share on other sites

hihi ah mais oui c'est vrai qu'en france tu es oblige de donner a tes descendants ca me revient, ca m'a coute plein de pognon

ahaha

quel pays

Link to post
Share on other sites

l'excuse c'etait pas que c'etait pour empecher de desheriter les enfants?

je connais une famille de socialistes qui s'est entre-dechiree sur une inegalite de transfert de richesses dans l'heritage du grand pere, un vrai cirque. La grand meme est meme pas morte !

ils ont reussi a faire modifier l'heritage sans probleme, fucke le grand pere!

A quoi sert-ce de faire un testament dans ces conditions, vous le demande-je.

Link to post
Share on other sites

À tes enfants, ta femme et tes parents je crois si t'as pas d'enfant.

 

Si il n'y a pas de descendants, c'est partagé entre les collatéraux (frères et soeurs) et tes parents.

Link to post
Share on other sites

Pour reprendre un argumentaire de Lulu, spolier les enfants de leur héritage, c'est bafouer les sacrifices, les efforts et le mérite du père. D'autre part, plus tu punis l'héritage, moins les gens vont être amenés à épargner, or l'épargne est la base de la prospérité.

Link to post
Share on other sites

Cette définition n'apporte rien vu que l'État peut choisir les dispositions légales qu'il veut et redéfinir les termes à volonté.

Ce qui est exacte mais n'enlève rien à ce que je disais précédemment.

Je rajoute maintenant que le fait d'abolir l'héritage (les dispositions légales qui font que l'héritage est différencier du don) serait remplacé par le don post mortem ou un simple testament.

 

Quelle est la justification avancée au fait qu'en droit français, l'héritage ne soit pas une modalité particulière de l'usage libre de sa propriété individuelle, mais un devoir envers ses enfants ?

Voilà pourquoi je pense que l'héritage est une aberration.

 

L'héritage, une aberration.

 

J'aurais décidément TOUT lu sur ce forum.

 

L'abérration ça serait qu'un truc qui appartient à un individu ou à une famille ne reste pas dans la famille.

 

End of the story.

L'héritage est une aberration, pas le faite de donner librement sa propriété, il ne faut pas confondre les deux.

L'héritage n'est qu'un ensemble de dispositions légales qui font, comme le disait johnnatan R Razorback qui différencient le don. De plus comme le disait très bien Tramp: ces dispositions peuvent changer au grès du vent et des marrées.

Link to post
Share on other sites

Jeff, je crois que nous ne parlons pas la même langue. Quelle différence entre l'héritage et le don post-mortem ? Qu'est-ce qu'un testament sans héritage ? C'est tout ça qui n'a, pour le coup, aucun sens.

Link to post
Share on other sites

L'héritage est probablement l'une des premières conventions de toute l'histoire de l'humanité, partagée par l'intégralité de l'humanité sous toutes les latitudes et aussi longtemps que connu à mémoire d'hommes. L'exception étant le monde communiste, ce qui se pose la.

L'héritage est 100% justifié, c'est hallucinant de voir une remise en cause de ça ici sur liborg.

L'intérêt et la justification de l'héritage sont complètement évident.

Link to post
Share on other sites

Moi je comprends que jeff remet en cause les dispositions legales de l'héritage et qu'il est favorable au don et au testament. Donc je vois pas où il dit une connerie

Link to post
Share on other sites

Il faudrait remplacer les dispositions sur l'héritage par deux articles.

 

1) Vous êtes libre de donner vos biens meubles et immeuble à qui vous voulez sana droits à payer.

 

2) Si vous n'avez pas pris vos dispositions de votre vivant vos biens meubles et immeubles sont dévolus à vous descendants direct, à part égales, après payement d'un droit de 20%.

 

 

On est libre de disposer de ses biens comme l'on veut et l'on est incité à régler ses affaires de son vivants. Avantages: moins de déchirures familiales suites aux héritages, moindre encombrement des tribunaux, on se fout des notaires. 

Link to post
Share on other sites

Si il n'y avait pas de lois sur l'héritage et que vous ne laissiez aucun testament c'est la coutume qui s'appliquerait, et si vous faites un testament il pourra le cas échéant être contesté, parce que bien que cela soit vos biens si vous avez des descendants ou un conjoint survivant vous ne pourrez pas selon les situations les déshériter en intégralité, en particulier si ils sont incapables de subvenir par eux mêmes à leurs besoins (enfant en bas age, adultes handicapés, ...).

Link to post
Share on other sites

+1.

Et j'ajouterais : ca va aux enfants à parts égales sauf contestation (parce que meme sans testament, on peut essayer de trouver ses volontés).

Link to post
Share on other sites

Pourquoi, au juste ?

 

Inciter les gens à régler leurs affaires de leurs vivants. Un moment destructeurs pour une famille est souvent une succession. À part si l'on cherche à atomiser les individus (ne pas souffler l'idée à Koenig) il vaut mieux que les transmissions de patrimoine soient faite quand les parents sont en vie. 

Link to post
Share on other sites

Inciter les gens à régler leurs affaires de leurs vivants. Un moment destructeurs pour une famille est souvent une succession. À part si l'on cherche à atomiser les individus (ne pas souffler l'idée à Koenig) il vaut mieux que les transmissions de patrimoine soient faite quand les parents sont en vie.

C'est ridicule c'est au moment de la lecture du testament que les querelles commencent.

Et si vous prévenez avant votre mort les futurs héritiers du contenu du testament il faudra que vous supportiez les querelles de votre vivant.

Link to post
Share on other sites

Inciter les gens à régler leurs affaires de leurs vivants. Un moment destructeurs pour une famille est souvent une succession. À part si l'on cherche à atomiser les individus (ne pas souffler l'idée à Koenig) il vaut mieux que les transmissions de patrimoine soient faite quand les parents sont en vie. 

 

Et comme ça, si tu l'as pas fait, c'est triple peine pour ta famille : la mort, les impôts et les disputes.

 

Mieux vaut refaire son testament avant de brancher un truc dans une prise de courant, sinon c'est un coup à se faire sucrer 20%.

Link to post
Share on other sites

Inciter les gens à régler leurs affaires de leurs vivants. Un moment destructeurs pour une famille est souvent une succession. À part si l'on cherche à atomiser les individus (ne pas souffler l'idée à Koenig) il vaut mieux que les transmissions de patrimoine soient faite quand les parents sont en vie.

Ca suppose que les donations soient libres, ceci dit. Quant à inciter les gens à régler leurs affaires de leur vivant, le problème, c'est "inciter". L'autre problème, c'est que tout ce capital a été déjà taxé du vivant du légataire au fur et à mesure de son accumulation, et que taxer l'héritage pousse à dilapider plutôt qu'à transmettre (sans parler de la taxation des biens difficilement divisibles).
Link to post
Share on other sites

Je suis d'accord, "inciter" n'est pas liberhallal, je raisonne plus en mode "qu'est ce qui pourrait être intelligent politiquement parlant". Dans notre pays, l'intelligentsia déteste l'héritage (reproduction des élites). En laissant les donations libre de droits, sans imposer de faire donation à ses héritiers, tout en continuant à taxer assez fortement les successions revient à la même chose que de ne pas taxer l'héritage. Ensuite si les socialistes veulent se faire tondre c'est leur problème. 

 

Une solution serait de supprimer toute taxation du capital le long de l'existence de la personne et de ne le taxer qu'au moment de la succession. Aujourd'hui on paye à la succession et tout au long de sa vie :( :( :(

 

Sur le coup de la dilapidation c'est la situation actuelle qui encourage la dilapidation. il est plus facile de dépenser son argent dans une Ferrari que de le donner à ses enfants...

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...