Jump to content

Télécommunications, spectre et RJ45


Recommended Posts

Je ne crois pas avoir vu de topic sur les télécommunications : business, innovation, capitalisme de connivence….etc.

 

 

Je démarre avec un des sujets du moment : la vente par l'Etat Français des fréquences de la bande des 700 Mhz.

En résumé, l’Etat s’apprête à vendre aux entreprises de téléphonie mobile un droit d'usage de 20 ans sur la bande de fréquences des 700 Mhz, aujourd'hui occupée par la télévision. 

 

Quelques éléments pour les non-techniciens :

 - ces fréquences permettent de faire passer les données mobiles 3G,4G...etc.

 - cette bande fait partie des fréquences en or (700Mhz->1000Mhz). Ces dernières sont indispensables pour les opérateurs télécoms afin d’assurer la charge de trafic sur leurs réseaux mobiles. 

 

La vente, en avance par rapport aux autres pays européens, est gérée par le gouvernement (fréquences  --> patrimoine immatériel de l'Etat  :icon_ptdr: ) qui a déjà prévu d’affecter la recette au Ministère de la Défense, en difficulté pour boucler son budget 2015.

 

Plusieurs remarques sur le contexte :

- 3 opérateurs (Orange, SFR, Bouygues) ne semblent pas avoir besoin techniquement de ces fréquences pour assurer leur trafic pendant les 10 prochaines années, ces derniers ayant acheté il y a 4 ans à l’Etat la bande des 800 Mhz pour lancer la 4G (qu’ils n’ont pas encore fini de déployer sur le territoire).

- Free a absolument besoin de ces fréquences puisqu’il n’a pas de fréquence dans la bande 800 (il n’avait pas candidaté à l’époque).

 

Du coup, tout ce petit monde est dans un jeu de cons : (i) Bouygues et SFR n’en veulent pas mais ne veulent pas laisser Free prendre des fréquences à un tarif inférieur à ce qu’eux ont payé pour la bande 800 il y a 4 ans.(ii)  Free veut des fréquences à tout prix, mais le moins cher possible. (iii) Orange fera ce que l’Etat lui dit (à savoir candidater). (iv) L’Etat veut maximiser le montant total de la vente.

 

Pour être complet, l’Autorité des Communications et des Postes (ARCEP) a publié les modalités de son appel à candidatures : http://www.arcep.fr/index.php?id=8571&tx_gsactualite_pi1[uid]=1754&tx_gsactualite_pi1[annee]=&tx_gsactualite_pi1[theme]=&tx_gsactualite_pi1[motscle]=&tx_gsactualite_pi1[backID]=26&cHash=81da221e448ecb894f8a4f7b6fc5a742

 

Je vous invite à regarder le système d'enchères qui est très particulier (mais intéressant pour maximiser la recette !). Le montant total de départ est à 2,5 Md€.

 

Bref, tout ce bazar est bien compliqué et sent bon le crony capitalism (ces dernières semaines, Free tentait de pousser le gouvernement à lui préréserver une partie de la bande). Dans ce contexte, l'intention de SFR de racheter BouyguesTelecom sera également intéressante à suivre...

 

(Bonus - récap' des Echos sur le sujet : http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/021135978522-frequences-telecoms-derniers-ajustements-avant-les-encheres-1128079.php)

 

Pour finir, un article de Mise Institute sur une gestion possible du spectre en Libéralie : https://mises.org/library/spectrum-should-be-private-property-economics-history-and-future-wireless-technology

 

 

  • Yea 1
Link to comment

This is SHANNON !

 

(non, rien d'autre, le sujet est intimement délicat, l'arbitrage des fréquences est un sujet très technique et ou la réalité de l'usage est bien en avance sur la reglementation qui reste orientée sur des protocoles finalement assez artificiels par rapport à ce qui est faisable, et fait au quotidien, par les ingénieurs radios, que ça soit militaires ou dans la R&D chez les grands constructeurs d'infrastructure).

Link to comment

Peut être que le but inavoué est précisément de passer de 4 à 3 opérateurs en affaiblissant le plus faible par ces enchères.

 

Sinon que doit on comprendre à partir des travaux de Shannon ?

Link to comment

Oui c'est shannon, doherty, et plein d'autres gens dans un grand moment de découverte simultanée parce que c'est assez trivial une fois qu'on à les bons lemmes entre les mains, mais il faut un grand choc de simplification de la physique :P

Link to comment

Macron a dit aujourd'hui qu'il n'était pas favorable à un passage à 3 opérateurs : http://www.challenges.fr/entreprise/20150621.CHA7156/bouygues-telecom-l-appetit-de-drahi-deplait-a-macron.html

 

 

 

"Je dis et répète que la consolidation n'est pas aujourd'hui souhaitable pour le secteur. L'emploi, l'investissement et le meilleur service aux consommateurs sont les priorités. Or les conséquences d'une consolidation sont à ces égards négatives, comme l'ont prouvé les cas récents en Europe", a commenté Emmanuel Macron."Que chacun se concentre sur les engagements pris en matière d'investissement, sur l'innovation, sur l'attribution imminente de la bande (de fréquences) 700 MHz et sur les opérations. C'est cela qui est bon pour l'emploi dans le secteur, pour la production et l'équipement du pays", selonEmmanuel Macron.

 

En effet, l'objectif visé par l'Autorité de régulation (Arcep) est d'éviter qu'un opérateur puisse contrôler plus du tiers des trois bandes concernées, celles de 700, 800 et 900 MHz, ce qui pourrait contrecarrer les desseins de Patrick Drahi.

"Je continuerai à être très vigilant sur l'ensemble de ces sujets et sur le respect des engagements pris par les opérateurs. Je les réunirai à nouveau le 16 juillet prochain afin de faire le point entre autres sur le très haut débit", ajoute le ministre de l'Economie.

 Si ByTel se fait racheter par SFR (et donc Numéricable), Macron peut dire adieu à son réseau très haut débit FTTH. Numéricable a son réseau cablé et cela semble lui suffire. 

Link to comment

Pas assez intelligent pour savoir qui est Shannon, mais assez con pour remarquer que tu écorches le prénom de la personne que tu cites.

 

Oui et non. Shannon pour les télécoms, et Doherty pour heu disons voilà.

 

shannen-doherty061.jpg

Link to comment

SFR-Bouygues: Sapin gare au niveau d'endettement

 

 

 

 

 

 

Attention à ne pas fonder un empire sur de la dette, a déclaré aujourd'hui le ministre français des Finances, Michel Sapin,interrogé sur l'offre d'Altice, maison mère de SFR-Numericable, sur Bouygues Telecom.
Le gouvernement français a signifié hier, par la voix du ministre de l'Economie Emmanuel Macron, qu'il n'était pas favorable à une telle consolidation en raison des risques qu'elle fait peser sur les emplois et les investissements.
Interrogé sur cette opposition et les moyens de l'Etat pour éventuellement bloquer l'opération, Michel Sapin a répondu : "ce sont de très grosses opérations entre de très grandes entreprises françaises, de droit français, dans des domaines qui sont absolument fondamentaux pour la vie quotidienne mais aussi pour le développement économique de notre pays".

"Donc par définition l'Etat s'y intéresse et l'Etat doit donner son opinion. Et puis il y a la puissance publique, l'intérêt général", a-t-il ajouté, en soulignant que les autorités de la concurrence devraient donner leur aval "parce que si c'est pour tout concentrer et faire monter tous les prix, je pense que personne ne serait gagnant".

Interrogé sur l'endettement d'Altice, qui se compte en plusieurs dizaines de milliards d'euros, Michel Sapin a répondu : "il faut faire attention à ne pas fonder un empire sur le sable de l'endettement."
 

 

 

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/06/22/97002-20150622FILWWW00039-sfr-bouygues-sapin-gare-au-niveau-d-endettement.php

 

Ahaha ce troll de Sapin sur l'endettement !!

Link to comment

 

Si Bouygues ne veut pas vendre sa filiale télécom c'est qu'il veut devenir un leader de la smart city

Qu’est-ce qui vaut plus de 10 milliards d’euros en cash ? Qu’est ce qui a poussé le conseil d’administration de Bouygues à refuser l’offre de Patrick Drahi ? La perspective de faire jouer des synergies entre la filiale télécom et les autres métiers du groupe pour faire du géant du BTP un leader de la smart city, peut-être…

 

Personne ne connaît les raisons exactes qui ont poussé Martin Bouygues et le conseil d’administration de son groupe a refusé, le 23 juin, l’offre de Patrick Drahi, qui mettait 10 milliards d’euros sur la table pour acquérir la filiale Bouygues Telecom, via sa holding Altice.

 

Le communiqué officiel de Bouygues évoque "un risque d’exécution important qu’il ne revient pas à Bouygues d’assumer, en particulier en matière de droit à la concurrence" et les "conséquences de la consolidation du marché sur l’emploi" ainsi que les "risques sociaux nécessairement liés à une telle opération."

 

Dans une interview, Martin Bouygues a aussi tenu à rappeler, que pour lui "une entreprise n’est pas une marchandise comme une autre" et que"tout n’est pas à vendre." Surtout, que Bouygues Telecom n’est pas une entreprise comme les autres. Outre, l‘attachement personnel que Martin Bouygues — qui l’a créée —  lui porte, à l’heure de l’internet des objets, elle représente pour son groupe de BTP un enjeu stratégique majeur : "Bouygues Telecom est particulièrement bien placé pour bénéficier" d’une nouvelle période "portée par le développement exponentiel des usages numériques", indique aussi le communiqué.

 

JOUER LES SYNERGIES ENTRES LES MÉTIERS DU GROUPE

 

Les investissements du groupe dans son réseau (739 millions d’euros en 2013 et 684 millions en 2014) devraient augmenter en 2015, notamment pour déployer un réseau cellulaire pour les objets connectés avec la technologie LoRa (concurrent de Sigfox). Un indice que, malgré les pertes, il n’est pas prêt à l’abandonner. Bien au contraire.

 

Ses 11,273 millions d’abonnés mobiles (au 31 mars 2015), son portefeuille de fréquences et son réseau 4G sont certes des actifs forts, mais l’important aujourd’hui pour le groupe de BTP est de faire jouer les synergies entre ses métiers. En jeu ? Une position de leader dans le domaine de la ville intelligente.

 

Or, avec sa filiale télécom, Bouygues est le seul à pouvoir fournir des services complets du capteur dans les murs d’un bâtiment à l’administration centralisée d’une cité (comme à Issy-Les Moulineaux), en passant par l’analyse big data des données collectées (via sa filiale Embix. Il serait bien bête de s’en priver.

 

 

http://www.usine-digitale.fr/article/si-bouygues-ne-veut-pas-vendre-sa-filiale-telecom-c-est-qu-il-veut-devenir-un-leader-de-la-smart-city.N338449

 

Angle de vue pertinent pour expliquer le refus de Bouygues de vendre sa filiale télécom.

 

Je crois beaucoup à la ville intelligente et à l'internet des objets. L'exemple d'Issy les Moulineaux, en lien dans l'article, est intéressant :

 

 

 

Elle (ie. Issy les Moulineaux) a réintroduit des vergers, mis en place un système pneumatique de collecte de déchets et rendu 90 % des rues piétonnières. Chaque logement dispose d’un compteur Linky d’ERDF et d’un boîtier domotique Ijenko pour suivre la consommation d’électricité et agir en conséquence pour la réduire.

Link to comment
  • 1 month later...

Réalité scientifique ou arnaque : http://television.telerama.fr/television/sommes-nous-insensibles-aux-electrohypersensibles,121704.php

 

 Sommes-nous insensibles aux électrohypersensibles ?

Près de 2000 personnes en France seraient malades des ondes électromagnétiques. Un sujet rarement pris au sérieux, regrette le réalisateur Marc Khanne, auteur de “Cherche zone blanche désespérément”, un documentaire sur le sujet.

Pour eux, portable rime avec insupportable, wifi et antennes relais sont synonymes de souffrances physiques et de vie quotidienne impossible. Pendant trois ans, le réalisateur Marc Khanne s'est attaché à la situation ubuesque et méconnue des électrohypersensibles (EHS), ces malades des ondes qui en viennent parfois à abandonner maison, travail, famille pour se réfugier en pleine forêt loin des champs électromagnétiques. Son film, Cherche zone blanche désespérément, attire salutairement l'attention sur ceux qui s'estiment victimes d'une nouvelle forme de pollution invisible et déplorent de ne pas être pris au sérieux.

 

Qu'est ce qui vous a amené à vous intéresser au problème des personnes électrohypersensibles ?

Je voulais comprendre pourquoi actuellement en France, entre 1 000 et 2 000 personnes ne peuvent plus vivre dans la société parce qu'elles sont devenues hypersensibles aux ondes électromagnétiques et qu'elles ressentent toutes sortes de symptômes physiques en présence de téléphones portables ou de systèmes de communication sans fil.

J'ai été alerté par une de mes amies qui est tombée malade. Elle ne pouvait plus sortir de chez elle, l'exposition aux ondes la mettait dans un état de grande fatigue. Même son mari, médecin, ne pouvait rien faire pour elle. Cela m'a troublé, j'ai commencé à m'intéresser à la question, à enquêter et je me suis rendu compte que mon amie était loin d'être la seule dans son cas.

J'ai lancé un appel à témoignage sur Internet, en trois jours, j'ai reçu une trentaine de réponses. Mon amie m'a également mis en relation avec d'autres personnes dans la même situation qu'elle, avec lesquelles elle était en contact. Comme elle ne pouvait pas approcher l'ordinateur et envoyer des mails elle-même, c'était son mari qui faisait l'interface, qui lui lisait les courriers et postait les réponses !

“Même leur propre famille ne les prend pas au sérieux.”

 

A quelles difficultés avez-vous été confronté en vous emparant de ce sujet, technique et méconnu ?

Face au problème des électrohypersensibles, il y a une incrédulité très forte, que j'ai pu constater dès le début de mon enquête. A part les personnes qui sont touchées, qui en ressentent les symptômes, c'est un sujet qu'on ignore ou dont on se désintéresse. Quand elles évoquent leur souffrance, leurs symptômes (maux de têtes violents, insomnies, immense fatigue…), ces personnes ne sont pas crues. Même leur propre famille, le plus souvent, ne les prend pas au sérieux.

D'emblée, j'ai vu aussi qu'il existait une énorme controverse scientifique sur la question des ondes électromagnétiques, leurs effets, leurs dangers, avec des suspicions de part et d'autre. Il faut dire que la technologie du mobile, et toutes les technologies liées aux ondes électromagnétiques, représentent un énorme moteur économique. Entre ceux qui font des études indépendantes et ceux qui font des études officielles, – souvent payées par les lobbies – les conclusions ne sont pas les mêmes.…

C'est un sujet extrêmement technique. Moi, je suis documentariste, pas journaliste d'investigation. Je ne suis pas Elise Lucet, Cash investigation, je n'ai pas cette force là, je travaille tout seul. J'ai donc préféré m'appuyer sur ce qui me semblait le plus à ma portée, l'humain, les personnes qui souffraient. Je me suis dit que la force de leurs témoignages pourrait déjà constituer une forme de preuve que ces gens là ne sont pas des fous. Parmi les personnes que j'ai rencontrées, certaines sont d'ailleurs très diplômées, très qualifiées. Il me semble qu'il y a dans leurs propos une certaine cohérence, des preuves que ce dont ils souffrent n'est pas une vue de l'esprit, comme on le prétend.

“Ca a été quatre ans de quasi-bénévolat.”

 

Votre film a-t-il eu du mal à voir le jour ?

D'abord, ça a été compliqué de trouver un producteur, de convaincre mes proches que le sujet était digne d'intérêt… J'ai contacté plusieurs boîtes de production à Paris qui n'ont pas donné suite. J'ai fini par obtenir le soutien de Vosges Télévision, une petite société qui avait déjà produit un de mes films sur le reboisement en Ardèche. Mais ça a été quatre ans de quasi-bénévolat.

Ensuite, j'ai eu du mal à recueillir le témoignage de scientifiques. La plupart de ceux qui ont accepté de me parler et de m'éclairer sur le sujet m'ont fait jurer dès le départ de ne pas les enregistrer, de ne pas les photographier, de ne jamais citer leur nom. Pour eux, le sujet est très sensible… S'ils commencent à dire que les ondes électromagnétiques peuvent avoir des effets sur la santé, leur labo risque d'en souffrir, leurs crédits ne pas être reconduits pour l'année suivante. J'ai été étonné d'entendre des chercheurs me prévenir : « Je vais vous dire ce que j'ai à vous dire, parce que c'est mon devoir, mais surtout, vous ne me citez pas, je n'existe pas ! »

 

Votre point de vue sur le sujet a-t-il évolué au fil de l'enquête ?

Il s'est conforté. Certaines situations vécues par ces gens là sont assez terribles, comme cette femme qui doit dormir dans le coffre de sa voiture, ou cette autre qui a trouvé refuge dans une grotte. Même si les EHS ne sont pour l'instant que 1000 à 2000 en France, je trouve qu'on devrait essayer de les prendre en considération. Ce sont des gens qui sont de fait exclus de la société. Y compris des enfants, comme le petit Ethan qui témoigne dans le film, qui ne peuvent plus aller à l'école et qui n'ont plus les capacités de mémorisation pour conduire leur apprentissage.

Même si ça ne touche que 1000 ou 2000 personnes, pourquoi ne trouverait-on pas des solutions ? Pourquoi tient-on absolument à généraliser les ondes sur l'ensemble du territoire ? Pourquoi ne laisse-t-on pas des espaces un peu préservés, pour ces gens là mais aussi pour la nature ? Et puis, il y a le doute que le nombre des EHS puisse augmenter dans les prochaines années…

 

“Certains chercheurs prédisent un scandale sanitaire.”

 

Vous expliquez, à la fin du film, que vous avez débranché le wifi chez vous et renoncé au téléphone domestique sans fil. Même si vous n'êtes pas électrohypersensible, vous préférez vous protéger ?

Oui, je le fais parce que j'ai des enfants. Et parce que j'ai pris conscience que si je pouvais baisser, au moins à la maison, le niveau d'ondes, c'était peut-être mieux pour la santé, si j'en crois les scientifiques que j'ai rencontré. J'applique le principe de précaution : le portable, je continue à m'en servir à petite dose. Je l'allume quand j'attends un appel, sinon je sais que j'ai un répondeur où l'on peut me joindre. J'en fais un usage raisonné : par exemple, quand je suis dans les transports, en voiture, en train, là où il émet beaucoup plus fort, je l'éteins.

 

Quand on entend dans votre film le lanceur d'alerte Pierre Le Ruz expliquer que la technologie du téléphone portable est voisine de celle du radar militaire dont les effets délétères ont été démontrés scientifiquement depuis cinquante ans, il y a de quoi s'inquiéter…

Oui, quoi faire une fois qu'on commence à se dire que ces ondes peuvent avoir des effets délétères sur notre santé ? C'est assez troublant de penser que si on est vraiment en face d'une technologie délétère, rien ne semble pouvoir arrêter son avancée. Aujourd'hui, on parle de domotique, de maison connectée, d'objets connectés, le sans fil est partout. On est face à une espèce de vertige. Je ne sais pas si on va vers un scandale sanitaire comme le prédisent certains chercheurs indépendants. Mais en tout cas, avec ce film, j'espère déjà faire prendre conscience qu'il y a des gens qui ne peuvent plus vivre avec ça. Alors, est-ce qu'on les passe par pertes et profits, ou est-ce qu'on essaie de faire quelque chose pour eux ?

 

Je suis très très sceptique. Le journaliste ne semble même pas avoir rencontré un médecin ayant osculté ce type de personnes malades. Ca serait quand même intéressant d'avoir l'analyse d'un professionnel de la médecine sur un cas d'electrosensibilité.

 

Et puis, certains éléments de langage me font penser aux écolos avec leur réchauffement climatique...

 

 

Link to comment

Lors de tests en double aveugle, les électrohypersensibles sont aussi utiles qu'un dé à jeter pour déterminer si on est exposé à un rayonnement.

Autrement dit, tout ça c'est du bullshit, de l'hystérie collective.

+1 on se rappellera des antennes en France (appartenant à Orange ??) dont tous le village se plaignait et qui étaient pas encore en service.

Link to comment

 

Je suis très très sceptique. Le journaliste ne semble même pas avoir rencontré un médecin ayant osculté ce type de personnes malades. Ca serait quand même intéressant d'avoir l'analyse d'un professionnel de la médecine sur un cas d'electrosensibilité.

 

Et puis, certains éléments de langage me font penser aux écolos avec leur réchauffement climatique...

 

Moi aussi je suis sceptique lorsque je vois que le mot ausculter n'est pas orthographié correctement.

Il y a un médecin, cancérologue, qui soutient les patients atteints, le Pr Belpomme, évidemment pas mal controversé.

Mon point de vue c'est que chaque individu est potentiellement capable de percevoir bcp plus de choses que ce dont il est conscient, et donc certaines ondes.

Link to comment

C'est une question de réglages, le spectre potentiellement perceptible est bien plus large mais pour des raisons pratiques, on n'est pas réglé pour le percevoir, ces gens là souffrent peut être d'une anomalie en sortie d'usine, un défaut de réglages en somme. C'est une hypothèse de travail.

Link to comment

Moi aussi je suis sceptique lorsque je vois que le mot ausculter n'est pas orthographié correctement.

 

touché.

 

 

 

Il y a un médecin, cancérologue, qui soutient les patients atteints, le Pr Belpomme, évidemment pas mal controversé.

Mon point de vue c'est que chaque individu est potentiellement capable de percevoir bcp plus de choses que ce dont il est conscient, et donc certaines ondes.

 

Les arguments utilisés dans l'interview ne me semblent pas très convaincants mais ces personnes sont peut-être malades (des ondes ou d'autre chose, c'est la question). Peut-être que ce Professeur a de meilleurs arguments ou a fait des analyses plus poussées que le journaliste, il faudrait que je creuse.

Link to comment

L'approche du corps humain par la recherche scientifique et médicale est une approche essentiellement matérialiste, corpusculaire. La composante physique qui dépend des forces en présence, des ondes, des champs, des structures immatérielles, elle n'est pas vraiment prise en compte car trop complexe.

Link to comment

L'approche du corps humain par la recherche scientifique et médicale est une approche essentiellement matérialiste, corpusculaire. La composante physique qui dépend des forces en présence, des ondes, des champs, des structures immatérielles, elle n'est pas vraiment prise en compte car trop complexe.

Encore heureux qu'on ait dépassé le feng shui et les quatre humeurs

La médecine occidentale fonctionne vachement bien quand même pour soigner les maladies, et oh comme c'est bizarre, elle n'arrive pas à soigner les maladies indétectable et aux symptômes invisibles à l'oeil extérieur, tiens comme c'est bizarre.

  • Yea 1
Link to comment

Encore heureux qu'on ait dépassé le feng shui et les quatre humeurs

La médecine occidentale fonctionne vachement bien quand même pour soigner les maladies, et oh comme c'est bizarre, elle n'arrive pas à soigner les maladies indétectable et aux symptômes invisibles à l'oeil extérieur, tiens comme c'est bizarre.

 

D'une part, je pense que l'expérience accumulée par des millénaires de pratique ne mérite pas d'être balayée d'un revers de main dédaigneux, d'autre part, je ne me plaçais pas du point de vue de l'empirisme mais du point de vue de la science, et je ne faisais que constater la difficulté d'aborder le corps humain d'un autre point de vue que l'habituel vision corpusculaire.

Ensuite, ta sortie sur les maladies indétectables et aux symptômes invisibles à l'oeil extérieur ignore complètement le champ des maladies mentales, on pourrait dire la même chose de la dépression, de la schizophrénie, de la bipolarité...

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Raffarin2012
      Huawei's OS is apparently codenamed Project Z, and it’s reportedly far from ready
       
      Assez curieux de voir le résultat, et de manière générale comment Huawei va rebondir.
    • By Antoninov
      En Belgique, un des principaux opérateurs télécom commence à déployer la 5g (en fait, simplement une infrastructure "software" en utilisant es antennes et fréquences 4g.
      https://www.lalibre.be/economie/entreprises-startup/proximus-conteste-pour-le-deploiement-d-une-5g-light-se-dit-ouvert-au-dialogue-5e847baed8ad5816319ab642
       
      Mais c'est l'occasion pour beaucoup de lancer des pétitions contre la 5g, cette technologie inutile, dangereuse, qui nous tuera tous. Et en plus lancée soit disante "en douce" pendant le confinement.
       
      Qu'en penser??
       
      Un article d'un magazine de consommateurs mentionne a priori l'absence de risque, que les antennes seront plus nombreuses mais moins puissantes et plus intelligentes, car diffuseront des faisceaux plus ciblés. Donc rien ne prouve à priori une augmentation significative de l'exposition aux ondes.
       
      D'autant que de toute façon, les expositions actuelles ne semblent pas provoquer d'effet... (Sauf chez les électro-sensibles qui vivent sous une antenne peut-être)...
       
      Alors, la 5g, nouveau dossier à ranger avec le nucléaire et le glyphosate? 🙂
       
       
       
       
×
×
  • Create New...