Jump to content
Atika

Clichés antilibéraux et âneries entendus lors de vos cursus ?

Recommended Posts

A ma connaissance j'ai jamais vu de sujet qui pourrait réunir les clichés que l'on a tous entendu de la part de nos chers profs, je sais que y'a des témoignages éparpillés un peu partout et surtout dans le fil des choses qui vous ont hérissé le poil mais c'est tout. Dans ce fil les plus vieux pourront eux aussi nous fournir quelques anecdotes s'ils se souviennent de phrases particulières.

 

Le premier qui me vient à l'esprit c'est mon prof de première ES, premier jour, premier cours sur le lien social et le bien commun, BAM : " Après on a toujours des anarcho-capitalistes qui voient tout sous le prisme de l'échange marchand et uniquement marchand, c'est à dire sous le prisme de l'intérêt individuel direct déshumanisé qui ne prend pas en compte un intérêt supérieur collectif qui transcende les petits intérêts particuliers, ils réfutent le lien social "

 

Bon, j'étais déjà libertarien mais sous le choc j'ai rien répondu :mrgreen:

 

Il parlait souvent de la dérégulation de l'économie et prenait en strawman Alan Greenspan qui " reconnaissait avoir failli dans la croyance du libre marché autorégulateur ". Bon quand j'ai été le voir pour lui parler de l'explication autrichienne il a reconnu que oui la crise était survenue en partie à cause de l'expansion du crédit de manière artificielle par la Fed, mais que c'était légitimé parce que les américains avaient besoin de consommer.

 

Il connaissait l'école autrichienne c'est déjà ça, ça lui ait déjà arrivé de citer Hayek et même Von Mises, et l'Action humaine, " la bible des libéraux " disait-il, on est d'accord :). Bon par contre qu'il définisse la praxéologie comme " La théorie qui même contredite par les faits dit que c'est la réalité qui est bancale " euh.. Je vois ce qu'il veut dire, critique de l'apriorisme etc mais de manière sournoise comme ça c'était un coup bas.

 

Il a aussi cité Bastiat donc c'est pardonné. Et puis je pouvais citer du David Friedman dans mes copies ça lui posait aucun problème. Pour avoir pas mal parlé avec lui c'était pas forcément un gauchiste, il était plutôt pour un système de flexi-sécurité, alors oui il avait de facheuses tendances keynésiennes et il adorait Polanyi mais c'était un prof génial quand j'y réfléchis bien.

 

En fac de droit j'avais un prof qui a cité deux fois Lemennicier en très peu de temps pour critiquer sa vision propriétariste et " économiciste " du droit, entre autres sur l'avortement ( pas taper..)

 

Et vous, des souvenirs ou même des témoignages récents qui vous font sourire ?

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

"La dictature libérale de Peron en Argentine."

Bon la prof sortait d'URSS donc en comparaison...

Share this post


Link to post
Share on other sites

"La dictature libérale de Peron en Argentine."

Bon la prof sortait d'URSS donc en comparaison...

 

Ah quand même, faut l'oser celle là.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les cons ça ose tout.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Les 68 ards maoïstes sont toujours les premiers à se transformer en réactionnaires néolibéraux comme Michel Rocard"

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Les 68 ards maoïstes sont toujours les premiers à se transformer en réactionnaires néolibéraux comme Michel Rocard"

Je l'ai plus entendu avec Kessler celle-ci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un prof d'éco en 1ère année d'école d'ingénieur :

"Les fonctions régaliennes désignent des tâches que l'État ne doit pas ou ne peut pas déléguer à des sociétés privées. Celles-ci comprennent notamment la défense, la justice, la police, la monnaie, la santé et l'éducation. Bon, on peut trouver des ultra-libéraux pour critiquer le fait que la santé ou l'éducation ne sont pas des fonctions régaliennes mais c'est bien entendu complétement aberrant à moins de vouloir vivre comme aux États-Unis" (de mémoire, ça remonte à quelques années).

Je n'ai rien dit, je n'étais pas libéral à l'époque.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'en entends tellement que j'oublie, le dernier dont je me souviens c'est "mais lui il est fou, il est pas libéral, il carrément libertarien", en parlant de Godfridi

Share this post


Link to post
Share on other sites

La dernière sortie de Filoche a toute sa place ici :D

 

Edit :

 

imbecile-facho-cromagnon-libertarie-atta

Share this post


Link to post
Share on other sites

ouais enfin là on parle de cours hein

Share this post


Link to post
Share on other sites

ouais enfin là on parle de cours hein

 

Au temps pour moi ... mal lu le titre ... 

(ceux qui en ont le pouvoir peuvent shooter le post ...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas un souvenir en particulier mais le cours de droit de l'urbanisme a été pour moi une ode à la faillite de l'action de l'état.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"La Chine applique des politiques ultralibérales", en histoire géographie au lycée.

 

Ah, et, dans ma famille :

 

"Les libéraux on sait ce que c'était pendant la guerre, des collabos qui ont soutenu Hitler, des industriels sans morale, ils n'ont aucune légitimité."

 

2203650.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Prof d'histoire-géo de TS  :

"il est inconcevable qu'encore au 21ème siècle le capital soit toujours moins taxé que le travail"

"ce qu'il faudrait aujourd'hui, c'est un plan Marshall de relance"

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

je n'ai 

jamais

entendu le mot 'liberal' a l'ecole.Pas une fois.

Une explication du monde politique par un prof d'histoire geo en premiere a consiste a scinder le monde entre les electeurs socialistes et les electeurs republicains et that's it.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je n'ai 

jamais

entendu le mot 'liberal' a l'ecole.Pas une fois.

Une explication du monde politique par un prof d'histoire geo en premiere a consiste a scinder le monde entre les electeurs socialistes et les electeurs republicains et that's it.

 

Bizarre car la base en France au lycée c'était quand même de parler de Tocqueville (de mon temps).

Share this post


Link to post
Share on other sites

je n'ai meme pas entendu mentionner ce nom.D'une maniere generale tout sujet un tant soit peu politique etait esquive.J'ai decouvert le gauchimse a la fac.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as fait un bac S (ou C) Jim ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Boaf, quand on sait que Nathalie Arthaud est prof agrégée d'économie et gestion et que ça n'a pas posé de problème à son employeur, ça donne le ton.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pareil j'ai jamais entendu parler de Tocqueville en cours.

 

Rousseau, par contre...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'étais au lycée entre 2000 et 2003.

 

Auteurs les plus étudiés (de mémoire) :

 

Marx

Keynes

Schumpeter

Say

Tocqueville

Share this post


Link to post
Share on other sites

T'as eu du bol

On a évidemment fait Marx mais c'était juste factuelle peu parlé de Keynes aussi mais pas grand chose

Et tocqueville on en parle oui mais seulement en tant que précurseur de la sociologie, de la même manière que l'on parlé de constant presque seulement qu'en tant que romancier

Share this post


Link to post
Share on other sites

En 2000 :

 

Keynes, Keynes, Keynes, Marx, Keynes, Keynes, Keynes.

 

Tel est mon souvenir ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

T'as eu du bol

On a évidemment fait Marx mais c'était juste factuelle peu parlé de Keynes aussi mais pas grand chose

Et tocqueville on en parle oui mais seulement en tant que précurseur de la sociologie, de la même manière que l'on parlé de constant presque seulement qu'en tant que romancier

 

Paradoxalement là où j'ai mangé le plus du Keynes c'est à la faculté d'économie avec Hicks, Hansen, Samuelson. L'école autrichienne en 2 è année et 5 è année. Au lycée, je suis tombé sur une personne plus ouverte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne me souviens pas que le mot "libéralisme" ait été prononcé au lycée fin des années 90.

Les rares gauchos s'opposaient au catipalmisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me souviens d'une prof de télécoms, en école d'ingé, qui nous a fait la leçon en plein amphi sur le fait qu'aller faire la guerre en Irak, c'est mal. Opinion certes respectable, mais BORDEL C'EST UN AMPHI D'ECOLE D'INGE, ON PAIE PAS POUR ENTENDRE CE QU'ON ENTEND DEJA PARTOUT !

Hum, pardon. Le rot était resté coincé depuis 10 ou 15 ans.

Ah, et la même nous parle de la surpuissance du protocole X.25 comparé à IP, parce que "c'est culturel, nous en France, on s'assure que tout est en ordre à chaque étape plutôt que de laisser faire des trucs au petit bonheur la chance en espérant qu'au bout du compte ça marche comme le font les Américains". Avec le recul, c'est à ce moment que j'ai touché du doigt ce qu'est le scientisme, avant même de connaître le mot.

Ah, et évidemment elle était chercheuse dans un labo de fac bien loin de tout industriel (ce n'était heureusement pas le cas de tous nos profs, loin de là).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as fait un bac S (ou C) Jim ?

 

D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me souviens d'une prof de télécoms, en école d'ingé, qui nous a fait la leçon en plein amphi sur le fait qu'aller faire la guerre en Irak, c'est mal. Opinion certes respectable, mais BORDEL C'EST UN AMPHI D'ECOLE D'INGE, ON PAIE PAS POUR ENTENDRE CE QU'ON ENTEND DEJA PARTOUT !

Hum, pardon. Le rot était resté coincé depuis 10 ou 15 ans.

Ah, et la même nous parle de la surpuissance du protocole X.25 comparé à IP, parce que "c'est culturel, nous en France, on s'assure que tout est en ordre à chaque étape plutôt que de laisser faire des trucs au petit bonheur la chance en espérant qu'au bout du compte ça marche comme le font les Américains". Avec le recul, c'est à ce moment que j'ai touché du doigt ce qu'est le scientisme, avant même de connaître le mot.

Ah, et évidemment elle était chercheuse dans un labo de fac bien loin de tout industriel (ce n'était heureusement pas le cas de tous nos profs, loin de là).

 

pour operation Desert Shield? je me suis fait petitionner contre dans la rue, j'ai explique au gars que j'etais pour et qu'on allait les foutre sur la gueule.Il etait degouuuuute c'etait trop fort :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Durant mon bac ES :

Keynes

Marx

Weber

Durkheim

Friedman

Hayek

Krugman

Boudon

Bourdieu

Schumpeter

Olson

Tocqueville

Mon prof était clairement pas libéral mais faisait son boulot de manière exhaustive.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nan nan, c'était pour Iraqi Freedom, en 2003. J'étais pour, mais je ne me serais pas levé en plein amphi pour m'opposer ainsi. J'aurais dû dire "Avec tout le respect que je vous dois, madame, on peut avoir le cours de Télécoms pour lequel on a payé, plutôt que votre opinion sur l'actualité ?". Mais bon, à l'époque j'avais pas encore trouvé comment on ouvrait l'emballage en cellophane.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...