Jump to content

After Obama, a new hope?


Recommended Posts

Intéressantes ces enquêtes.

Il semble que le vote de Cruz emporte davantage l'adhésion dans les villes et au fur et à mesure qu'on va vers l'est. De même que les gens qui se disent très conservateurs, religieux, affiliés aux républicains et habitués des cocus et moins diplômés. Il semble aussi que sur les questions de terrorisme et de dépenses Cruz ait davantage convaincu.

Quant à l'affront Bernie Sanders-Hillary Clinton, les hommes, les jeunes, et les plus pauvres préfèrent le premier, et c'est radicalement le contraire pour la deuxième. Le schisme idéologique est aussi important , puisque les plus gauchos sont clairement pro-Sanders (aucune surprise) et en-dehors de l'establishment du parti démocrate. Clinton séduit davantage les plus modérés, les diplômés, et c'est pour ça qu'elle ne séduit absolument pas sur les questions relatives aux inégalités de revenus.

Link to comment

Merci Tremendo.

 

Bon, le gros point négatif de Cruz c'est surtout son programme en matière de politique étrangère. Les conservateurs américains font souvent chier avec leurs délires impérialistes et leur amour obsessionnel pour Israël, d'ailleurs.

 

Après, en ce qui concerne la politique intérieure c'est quand même nettement plus intéressant que Trump et les démocrates, notamment d'un point de vue libéral.

 

Au niveau stratégique, je suis également convaincu que Cruz aurait plus de chance de gagner que Trump face à Clinton. Car il aurait l'immense majorité des voix des électeurs de Trump + celles d'une partie des latinos, des libéraux et des conservateurs modérés qui ne votent pas pour Trump parce qu'il les fait flipper.

 

 

Link to comment

Quant à l'affront Bernie Sanders-Hillary Clinton, les hommes, les jeunes, et les plus pauvres préfèrent le premier, et c'est radicalement le contraire pour la deuxième. Le schisme idéologique est aussi important , puisque les plus gauchos sont clairement pro-Sanders (aucune surprise) et en-dehors de l'establishment du parti démocrate. Clinton séduit davantage les plus modérés, les diplômés, et c'est pour ça qu'elle ne séduit absolument pas sur les questions relatives aux inégalités de revenus.

 

C'est bien résumé.

Clinton c'est la gauche caviar, la gauche sociétale, qui fait sensation dans les grandes villes, chez les bobos, les hipsters, les SJW, les artistes, les bourgeoises féministes émancipées, les journalistes du Times, les cadres, diplômés, et intellectuels progressistes.

Sanders c'est la gauche hardcore, la gauche économique, qui séduit les ouvriers, les prolos, les jeunes, les révolutionnaires, et les gauchos traditionnels qui sont plus sensibles à la bonne vieille lutte des classes qu'au féminisme SJW.

Link to comment

Normal que Sanders ait fait un très bon score. L'Iowa est un état quasi-exclusivement blanc.

 

 Enorme ;)

 

 Sinon, je préfère Cruz à Trump, mais dire que Cruz n'est pas conservateur, faut oser. Rien que le fait que ce mec soit depuis le début le champion de Millière en dit long sur le personnage - d'ailleurs si il gagne, Guy va se la pêter pendant des années. 

 

 Rand Paul est dans les choux... Aucune surprise... 

 

 Sanders... Mais où vont les USA sans déconner ?? Et l'idée d'une finale Sanders/Trump ! Idée qui n'est pas impossible visiblement, non mais WTF !

 

 Si Clinton finit en taule, j'espère que Biden reviendra... Oui j'en suis là ! :P

Link to comment

Intéressantes ces enquêtes.

Il semble que le vote de Cruz emporte davantage l'adhésion dans les villes et au fur et à mesure qu'on va vers l'est. De même que les gens qui se disent très conservateurs, religieux, affiliés aux républicains et habitués des cocus et moins diplômés. Il semble aussi que sur les questions de terrorisme et de dépenses Cruz ait davantage convaincu.

Quant à l'affront Bernie Sanders-Hillary Clinton, les hommes, les jeunes, et les plus pauvres préfèrent le premier, et c'est radicalement le contraire pour la deuxième. Le schisme idéologique est aussi important , puisque les plus gauchos sont clairement pro-Sanders (aucune surprise) et en-dehors de l'establishment du parti démocrate. Clinton séduit davantage les plus modérés, les diplômés, et c'est pour ça qu'elle ne séduit absolument pas sur les questions relatives aux inégalités de revenus.

 

En tout cas, 30% des sans diplôme ont voté pour Cruz. Ce n'est pas forcément les plus pauvres mais ça inclus certainement les ouvriers.

Link to comment

En tout cas, 30% des sans diplôme ont voté pour Cruz. Ce n'est pas forcément les plus pauvres mais ça inclus certainement les ouvriers.

 

Peut-être une majorité de latinos, non ?

 

N'y voyez aucun racisme, mais je pense malheureusement qu'on ne doit pas sous-estimer l'importance du vote communautaire, surtout aux US (noirs pour Obama, latinos pour Cruz, femmes pour Clinton).

Link to comment

 

Au niveau stratégique, je suis également convaincu que Cruz aurait plus de chance de gagner que Trump face à Clinton. Car il aurait l'immense majorité des voix des électeurs de Trump + celles d'une partie des latinos, des libéraux et des conservateurs modérés qui ne votent pas pour Trump parce qu'il les fait flipper.

Cruz rassemble davantage chez les républicains, Trump davantage chez les indécis ou les déçus de la politique. Mais je pense que Cruz inspire moins le rejet que Trump auprès des liberals. 

 

 Enorme ;)

 

 Sinon, je préfère Cruz à Trump, mais dire que Cruz n'est pas conservateur, faut oser. Rien que le fait que ce mec soit depuis le début le champion de Millière en dit long sur le personnage - d'ailleurs si il gagne, Guy va se la pêter pendant des années. 

 

 Rand Paul est dans les choux... Aucune surprise... 

 

 Sanders... Mais où vont les USA sans déconner ?? Et l'idée d'une finale Sanders/Trump ! Idée qui n'est pas impossible visiblement, non mais WTF !

 

 Si Clinton finit en taule, j'espère que Biden reviendra... Oui j'en suis là ! :P

Je pense que la primaire chez les républicains va être plus serrée que chez les démocrates. Chez les républicains avec l'iruption de Marco Rubio  on a quasiment un jeu à trois qui peut devenir passionnant.

Chez les démocrates Bernie Sanders est encore trop en rupture idéologiquement pour gagner à mon avis, mais ce qu'il fait est déjà assez incroyable et un signe de l'européanisation et de la gauchisation des Etats-Unis. Les militants démocrates savent que Clinton est plus à même de rafler des voix au centre, le vote de raison aux primaires finira par l'emporter.

 

Concernant Marco Rubio, son programme économique est beaucoup plus développé que celui de Ted Cruz, il y a une vraie réflexion. Mais  il alterne les réductions d'impôts avec les aides. C'est mi-figue mi-raisin, ça ressemble à du Bayrou ou du Ciudadanos. Par contre il lâche un peu la grappe sur les questions sociétales, même sur la famille et le mariage il a un discours assez rassembleur.

https://marcorubio.com/issues/

Link to comment

Pendant ce temps le monde diplodocus met un seul article sur les primaires US et c'est... un portrait de Sanders.

Le journalimse fraoncais.

Hallucinant de voir à quel point les journalistes français sont mauvais. Mais de loin hein, et dans leur ensemble. Pas un ou deux journaux, non non tous. Pas un seul va prendre en détail le programme de chacun des candidats, non non, c'est 2-3 images choc, les mêmes billevesées sur les armes et la religion, et le tour est joué. Sans parler du fait que Marco Rubio n'existe pas par exemple et que Ted Cruz n'existait pas il y a encore une semaine

Link to comment

Peut-être une majorité de latinos, non ?

 

N'y voyez aucun racisme, mais je pense malheureusement qu'on ne doit pas sous-estimer l'importance du vote communautaire, surtout aux US (noirs pour Obama, latinos pour Cruz, femmes pour Clinton).

 

Sur les 1794 cas de l'étude, il semble que 100% étaient blanc.

 

Mais: :-)

 

The results are based on interviews with 1,794 voters entering 40 randomly selected Republican caucus sites. Samples are subject to a potential sampling error of plus or minus 4 percentage points. Results based on smaller subgroups, like supporters of a particular candidate, have a larger potential sampling error. In addition to sampling error, the practical difficulties of conducting any survey of voter opinion on caucus day, such as some voters changing their mind after they enter the caucus, may introduce other sources of error into the poll.

Link to comment

186.800 votes chez les républicains, 1660 votes chez les démocrates...

 

Les primaires chez les dems ressemble vraiment à une élection bananière...

 

 

Quelle est la (les) raison(s) d'un tel écart de participation ? Les modalités de participation sont différentes ?

Link to comment

Quelle est la (les) raison(s) d'un tel écart de participation ? Les modalités de participation sont différentes ?

Ouais, le caucus démocrate est encore plus marrant que le républicain. Faut se mettre sous une banderole avec le

nom de son candidat et convaincre les autres de te rejoindre.

Link to comment

Le procédé utilisé par les démocrates est plus complexe que celui employé par les républicains. Chaque circonscription divise le nombre de ses délégués en proportion des votes des participants au caucus.

Les participants indiquent leur soutien à un candidat particulier en se tenant dans une zone spécifique sur le lieu du caucus (formant un « groupe de préférence »). Une zone peut également être attribuée aux participants indécis. Puis, pendant environ trente minutes, les participants tentent de convaincre leurs voisins de soutenir leur candidat. Chaque groupe de préférence peut élire des représentants de façon informelle afin de recruter des supporters dans d'autres groupes, particulièrement les indécis. Ceux-ci peuvent visiter chaque groupe de préférence et demander à ses membres des précisions sur leur candidat.

Après ces trente minutes, le processus électoral est arrêté et on compte les supporters de chaque candidat. À ce niveau, les officiels du caucus déterminent quels candidats sont « viables ». Suivant le nombre de délégués de chaque comté, un « seuil de viabilité » existe, entre 15 % et 25 % des participants. Pour qu'un candidat reçoive des délégués d'une circonscription, il ou elle doit obtenir le soutien d'au moins autant de participants que requis par ce seuil. Lorsque la viabilité est déterminée, les participants ont encore trente minutes pour se « réaligner » : les supporters d'un candidat non-viable peuvent trouver un candidat viable à soutenir, se joindre aux supporters d'un autre candidat non-viable pour assurer la délégation d'un des deux, ou s'abstenir. Ce réalignement, spécifique au caucus, donne de l'importance au fait d'être un candidat de second choix, ce qui n'est pas possible lors d'une primaire.

From Wiki.

Les Reps y a juste des discours et après tu choisis. Faut juste te taper les discours.

Link to comment

Dans le coup, pour les Démocrates, le choix devient très peu (ou encore moins) représentatif de ce que l'ensemble de l’électorat pourrait penser. Être le champion de son parti ne garanti pas d'emporter l’adhésion du plus grand nombre.

 

Sanders Vs Trump, comme ça a été dit avant, il y du lol en barre à prévoir pendant la campagne et les débats mais alors s'imaginer avec l'un ou l'autre "leader of the free world" Waouuuh

Link to comment

Concernant Marco Rubio, son programme économique est beaucoup plus développé que celui de Ted Cruz, il y a une vraie réflexion. Mais  il alterne les réductions d'impôts avec les aides. C'est mi-figue mi-raisin, ça ressemble à du Bayrou ou du Ciudadanos. Par contre il lâche un peu la grappe sur les questions sociétales, même sur la famille et le mariage il a un discours assez rassembleur.

https://marcorubio.com/issues/

 

Maintenant que les primaires ont commencé et que le terrain se dégage, Rubio semble effectivement le meilleur candidat, tous camps confondus. Le principal problème, c'est que même par rapport à la moyenne républicaine, il semble particulièrement hawkish.

Mais dans un monde où Rand Paul fait 4%, c'est quand même le moindre mal.

Link to comment

Maintenant que les primaires ont commencé et que le terrain se dégage, Rubio semble effectivement le meilleur moins pire candidat, tous camps confondus, en-dehors de Rand Paul. 

Corrigé.

Et puis ça ferait pas de mal d'hispaniser les states un peu  :devil:

Link to comment

Oh bordel, les chiffres chez les jeunes pour Sanders. Je veux bien me raccrocher à la bonne vieille quote de Churchill qu'on n'a pas de coeur si on n'est pas prog à 20 ans, mais ça fait flipper pour l'avenir quand même...

Link to comment

Peut-être une majorité de latinos, non ?

 

N'y voyez aucun racisme, mais je pense malheureusement qu'on ne doit pas sous-estimer l'importance du vote communautaire, surtout aux US (noirs pour Obama, latinos pour Cruz, femmes pour Clinton).

L'Iowa est un État à 99% blanc. Pour les résultats du vote communautaire latino, faudra attendre un caucus dans un État du Sud.

Link to comment

Rien n'est moins sur. Et si tu as raison, ils devraient:

Cette image est juste débile, les plateformes des partis républicains et démocrates étaient inversées jusque dans les années 30.

Rien que le site d'origine de l'image (Conservatives 4 Palin) devrait suffire à situer le degré de nawak.

Link to comment

L'Iowa est un État à 99% blanc. Pour les résultats du vote communautaire latino, faudra attendre un caucus dans un État du Sud.

 

Mea culpa, je n'avais pas compris que ces statistiques ne concernaient que l'Iowa. C'est donc d'autant plus étonnant, et positif, selon moi, de voir Trump rejeté dans ce contexte.

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...