Aller au contenu
Librekom

Pourquoi les villes US les plus socialistes sont elle les plus cheres?

Messages recommandés

http://www.theatlantic.com/business/archive/2014/10/why-are-liberal-cities-so-unaffordable/382045/
 

je vous recommande cet article tres uinteressant sur le sujet, on s;en doutait un peu, mais l'interventionnisme pour faire baisser les prix ne marche pas, l'interventionnisme pro "vert" aussi, sans parler de l'interventionisme pro sauvgarde du patrimoine ou celui de limitation de la hauteurs des immeubles. 

 

En gros, aussi surprenant que ca puisse paraitre, tout faire pour lutter contre les grand mechants de l'immobilier qui font des villes pas tres agreable la ville, fait moner les prix (en rarefiant le metre carre en creant des quartier plus agreables a vivres qu'on est censee se le permettre, donc attractifs, donc qui attire une demande forte et qui reduit l'offre....

 

 

Sans compter quelques calcul au combien egoistes de propritaire qui n'ont aucun interet a voter pour un maire qui voudrait augmenter de l'offre de logeent (et donc ralentir la hausse des prix ou carrement les reduire) 

  • Yea 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pas très clair tes explications.

Par exemple un investisseur public qui proposerait du logement " a prix coutant" serait un fine un facteur de hausse de l'immobilier? Vois pas comment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parce que dans la réalité ça se passe pas comme ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je pense que le marché libre c'est très bien, mais dans le marché libre il faut admettre les acteurs dont le but n'est pas de faire du profit, si cette concurrence est loyal , sans passe droit , je ne vois pas le problème

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'investisseur public ferait fuir les investisseurs privés qui ne peuvent pas faire concurrence à une entreprise qui peut maintenir ses prix artificiellement bas et les constructions de logements diminueraient alors même que les potentiels acheteurs arriveraient en plus grand nombre pour profiter de l'aubaine => pénurie de logements.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je pense que le marché libre c'est très bien, mais dans le marché libre il faut admettre les acteurs dont le but n'est pas de faire du profit, si cette concurrence est loyal , sans passe droit , je ne vois pas le problème

Alors ce sont des investisseurs privés pas publics.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'investisseur public ferait fuir les investisseurs privés qui ne peuvent pas faire concurrence à une entreprise qui peut maintenir ses prix artificiellement bas et les constructions de logements diminueraient alors même que les potentiels acheteurs arriveraient en plus grand nombre pour profiter de l'aubaine => pénurie de logements.

Si il y a pénurie il y a donc la place pour l'investissement .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pas très clair tes explications.

Par exemple un investisseur public qui proposerait du logement " a prix coutant" serait un fine un facteur de hausse de l'immobilier? Vois pas comment.

Par exemple en créant des logements inutilisables à une distance ridicule du centre et des emplois, c'est le syndrome de NOT IN MY BACKYARD. C'est à dire qu'on veut bien créer des logements pour les pauvres, mais attention il faut surtout pas que ce soit dans mon quartier rupin sinon l'augmentation de l'offre et l'arrivée des pouilleux vont faire baisser la valeur de mon bien.

On se retrouve donc avec des ghettos inhabitables loin de toute activité pro donc avec un taux de chômage très élevé (-> délinquance + dégradation rapide des logements).

Et à côté de ça, des quartiers très riches construit il y a plusieurs dizaines d'années abritant les premiers arrivants.

Si il y a pénurie il y a donc la place pour l'investissement .

Justement les gens aisés votent contre les nouvelles constructions trop près de chez elles.

C'est pour ça que ce sont principalement les villes démocrates qui sont touchées.

Plutôt que d'avoir une approche de laissez-faire, laissez construire, on écoute les petits tyrans qui votent pour que leur quartier soit préservé des immondes capitalistes qui vont construire des logements pour les pauvres en faisant un affreux profit au passage.

La solution consiste à augmenter drastiquement le nombre de permis de construire ainsi que d'assouplir les règles d'urbanisme qui interdisent à construire en hauteur etc etc.

Par exemple je pourrais racheter un immeuble de 4 étages en ruine très cher à cause du prix du terrain à condition de pouvoir refaire un immeuble moderne à 10 ou 15 étages en plein centre villes. Le prix payé pour le terrain étant ainsi divisé par le nombre d'étages, je peux faire un profit. Si la commune me limite à 4 étages, je me lancerai jamais car je ne pourrais jamais rentrer dans mes frais, ou alors je ferrai uniquement des immeubles de très grand luxe (pas l'objectif qui nous intéresse ici).

  • Yea 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Investissement qui n'arrive pas parce que les investisseurs privés sont évincés par l'investisseur public et parce que les investisseurs publics ne répondent pas aux signaux de marché.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Par exemple en créant des logements inutilisables à une distance ridicule du centre et des emplois, c'est le syndrome de NOT IN MY BACKYARD. C'est à dire qu'on veut bien créer des logements pour les pauvres, mais attention il faut surtout pas que ce soit dans mon quartier rupin sinon l'augmentation de l'offre et l'arrivée des pouilleux vont faire baisser la valeur de mon bien.

On se retrouve donc avec des ghettos inhabitable loin de toute activité pro et des quartiers très riches qui n'ont pas changé depuis 50 ou 60 ans.

La problématique du sujet c'est que l'investissement public fait monter les prix.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En augmentant artificiellement la demande et en évinçant l'offre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Impossible. Son coût du capital est nul et ses pertes peuvent être épongées par le contribuable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon c'est la faute aux bourgeois ou aux socialistes alors?

Aux socialistes et à certains bourgeois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La problématique du sujet c'est que l'investissement public fait monter les prix.

Ok, justement là ce sont les contraintes mises sur le type de logement à construire. Qu'importe si 1000 personnes réclament un logement de 15m^2 par personne les habitants et donc les politiciens pour diverses raisons idéologiques vont contraindre l'offre à s'adapter à leurs exigences.  Par exemple ils vont exiger de construire des zones piétonnes ou imposer la création de grands espaces verts tout autour des nouvelles constructions.

Mécaniquement, cette amélioration forcée des quartiers renchérit le prix de l'immobilier au profit des voisins ayant acheter avant cette amélioration.

 

Et évidemment comme ce genre de construction coutent plus cher, on en construit moins que ce qui serait possible. Donc on freine l'augmentation de l'offre tout en créant une demande plus importante lié à cette nouvelle attractivité.

Bon c'est la faute aux bourgeois ou aux socialistes alors?

:lol:, quitte à faire dans la caricature j'ai envie de demander, qu'elle est la différence entre les deux ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aux socialistes et à certains bourgeois.

 

Aux siocilistes et a certains bourgeois socialsites

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi les villes US les plus socialistes sont elle les plus cheres?

 

 

La réponse est dans la question ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A voir aussi que suivant la "stratégie Philips" ou "southern strategy", le GOP ne s'intéresse plus aux grandes cités américaines, le vote démocrate y est donc sur representé, en particulier dans les plus grandes villes, les villes de taille moyenne votant plus facilement républicains, or il y a une corrélation entre prix au mètre carré et taille de la ville. 

 

PS : Philips était le conseiller électoral de Nixon.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi les villes US les plus socialistes sont elle les plus cheres?

Parce que les villes les plus socialistes sont celles qui ont le plus de réglementations immobilières et de restrictions à la construction.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A voir aussi que suivant la "stratégie Philips" ou "southern strategy", le GOP ne s'intéresse plus aux grandes cités américaines, le vote démocrate y est donc sur representé, en particulier dans les plus grandes villes, les villes de taille moyenne votant plus facilement républicains, or il y a une corrélation entre prix au mètre carré et taille de la ville. 

 

PS : Philips était le conseiller électoral de Nixon.

 

ça date un peu, non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La stratégie du GOP n'a pas subie de grands changements depuis.

 

Une analyse du vote urbain Obama-Romney (http://www.citylab.com/politics/2013/02/what-makes-some-cities-vote-democratic/4598/), qui débute par une citation de Philips : 

"Who needs Manhattan when we can get the electoral votes of eleven Southern states?" Phillips asked. "Put those together with the Farm Belt and the Rocky Mountains, and we don't need the big cities. We don't even want them."

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×