Jump to content

Le Pape, cet agent de propagande écolo-bolcho


Neomatix

Recommended Posts

Au congrès à Washington aujourd'hui, François exhorte les US à répartir la richesse et à sauver la planète du RC.

"Le premier Pape à s'adresser au congrès"

Forcément, les précédents étaient érudits, eux, bien loins de ce cuistre.

http://www.cnn.com/2015/09/24/politics/pope-francis-washington-congress-updates/index.html

Link to comment

L'article sur Reason aujourd'hui est excellent et résume tout ce que je pense.

Pareil pour ce commentaire :

I think this really nails it. Don't think he's a bad guy, or a deliberate Marxist. His heart is in the right place. His problem is that he just doesn't get it. And why should he, he's not an economist. Hell, most of the politicians in charge of economic policy in this country don't understand economics.

The reality is though, that genuine, unfettered, free market capitalism, is the greatest weapon against disease, poverty, and hunger, in human history. The problem is that an unfettered free market exists approximately nowhere in the world. But look around the world, and the closer a market comes to being free, the better off the people are in that area.

Even some of these European countries that the Left likes to cite as examples of socialism's success, actually have freer, less regulated markets than the U.S. Canada as well actually.

Link to comment

Je suppose que le titre se base sur le dixième ci-dessous de la totalité du discours :

 

The fight against poverty and hunger must be fought constantly and on many fronts, especially in its causes. I know that many Americans today, as in the past, are working to deal with this problem.

It goes without saying that part of this great effort is the creation and distribution of wealth. The right use of natural resources, the proper application of technology and the harnessing of the spirit of enterprise are essential elements of an economy which seeks to be modern, inclusive and sustainable. “Business is a noble vocation, directed to producing wealth and improving the world. It can be a fruitful source of prosperity for the area in which it operates, especially if it sees the creation of jobs as an essential part of its service to the common good” (Laudato Si’, 129). This common good also includes the earth, a central theme of the encyclical which I recently wrote in order to “enter into dialogue with all people about our common home” (ibid., 3). “We need a conversation which includes everyone, since the environmental challenge we are undergoing, and its human roots, concern and affect us all” (ibid., 14).

In Laudato Si’, I call for a courageous and responsible effort to “redirect our steps” (ibid., 61), and to avert the most serious effects of the environmental deterioration caused by human activity. I am convinced that we can make a difference and I have no doubt that the United States – and this Congress – have an important role to play. Now is the time for courageous actions and strategies, aimed at implementing a “culture of care” (ibid., 231) and “an integrated approach to combating poverty, restoring dignity to the excluded, and at the same time protecting nature” (ibid., 139). “We have the freedom needed to limit and direct technology” (ibid., 112); “to devise intelligent ways of... developing and limiting our power” (ibid., 78); and to put technology “at the service of another type of progress, one which is healthier, more human, more social, more integral” (ibid., 112). In this regard, I am confident that America’s outstanding academic and research institutions can make a vital contribution in the years ahead.

 

 

 

Rien de bien  nouveau ou scandalisant par rapport à l'encyclique...

 

En revanche, dans le reste du discours, je note un plaidoyer pour la liberté de circulation et l'égalité d'opportunités pour les migrants, un appel à l'abolition de la peine de mort, et une fervente défense de la famille et des plus jeunes. On peut se réjouir ou s'agacer de chacun de ces sujets, bien sûr, mais en tout cas ça serait mieux d'avoir une vision globale du discours...

Link to comment

Je suppose que le titre se base sur le dixième ci-dessous de la totalité du discours :

Rien de bien nouveau ou scandalisant par rapport à l'encyclique...

En revanche, dans le reste du discours, je note un plaidoyer pour la liberté de circulation et l'égalité d'opportunités pour les migrants, un appel à l'abolition de la peine de mort, et une fervente défense de la famille et des plus jeunes. On peut se réjouir ou s'agacer de chacun de ces sujets, bien sûr, mais en tout cas ça serait mieux d'avoir une vision globale du discours...

La différence est qu'auparavant il émettait son opinion depuis le Vatican, via des communications formelles, s'adressant aux croyants. Là il fait le déplacement dans le siège de la tyrannie et de la corruption afin de réclamer plus de coercition. Il a fait un pas sur l'échelle de l'ingérence.

Et ça ne concerne pas que la fin du discours, ce dernier est parsemé d'exemples :

the battle to eliminate new global forms of slavery, born of grave injustices which can be overcome only through new policies and new forms of social consensus.

If politics must truly be at the service of the human person, it follows that it cannot be a slave to the economy and finance

Why are deadly weapons being sold to those who plan to inflict untold suffering on individuals and society? Sadly, the answer, as we all know, is simply for money: money that is drenched in blood, often innocent blood. In the face of this shameful and culpable silence, it is our duty to confront the problem and to stop the arms trade.

Je ne fais pas un procès d'intention au Pape. Mais je pense qu'il ne maîtrise pas suffisamment les sujets qu'il aborde. Et les aborder devant le centre du pouvoir du plus puissant pays du monde est délétère, quelle que soit son intention.

Dans les exemples que j'ai cités il veut des droits égaux pour les immigrés mais refuse que la politique soit au service de l'économie. Il veut arrêter la violence et l'oppression en désarmant une partie de la population. C'est contradictoire, c'est mauvais.

Link to comment

Dans les exemples que j'ai cités il veut des droits égaux pour les immigrés mais refuse que la politique soit au service de l'économie. Il veut arrêter la violence et l'oppression en désarmant une partie de la population. C'est contradictoire, c'est mauvais.

 

ben non justement, pour la majeure partie de la population en france apr exemple, ceci à l'air parfaitement logique, parce qu'ils partent du principe que l'action publique est efficace.

Link to comment

La différence est qu'auparavant il émettait son opinion depuis le Vatican, via des communications formelles, s'adressant aux croyants. Là il fait le déplacement dans le siège de la tyrannie et de la corruption afin de réclamer plus de coercition. Il a fait un pas sur l'échelle de l'ingérence.

Et ça ne concerne pas que la fin du discours, ce dernier est parsemé d'exemples : Je ne fais pas un procès d'intention au Pape. Mais je pense qu'il ne maîtrise pas suffisamment les sujets qu'il aborde. Et les aborder devant le centre du pouvoir du plus puissant pays du monde est délétère, quelle que soit son intention.

Dans les exemples que j'ai cités il veut des droits égaux pour les immigrés mais refuse que la politique soit au service de l'économie. Il veut arrêter la violence et l'oppression en désarmant une partie de la population. C'est contradictoire, c'est mauvais.

 

le pape fait de la lnague de bois integrale, juste taillee pour une autre population que des electeurs.On peut voir ce qu'on veut dans son discours mais c'est clair que faut pas se leurrer, ca va etre la signification qui fait la part belle aux etats qui va prevaloir.Le pape peut bien dire ce qu'il veut, les institutions et administrations d'etat en feront autre chose c'est sur.

De toute facon les gens qui parlent pour plein d'autres...

Link to comment

ben non justement, pour la majeure partie de la population en france apr exemple, ceci à l'air parfaitement logique, parce qu'ils partent du principe que l'action publique est efficace.

Certes, mais la majeure partie de la population française ne va pas faire des speech au congrès des États-Unis en tant que pontif de la plus importante religion au monde.

Ce que je lui reproche n'est pas tant son ignorance de ces sujets que ses interventions publiques et péremptoires sur ces mêmes sujets.

  • Yea 1
Link to comment

Certes, mais la majeure partie de la population française ne va pas faire des speech au congrès des États-Unis en tant que pontif de la plus importante religion au monde.

Ce que je lui reproche n'est pas tant son ignorance de ces sujets que ses interventions publiques et péremptoires sur ces mêmes sujets.

 

mais bordel, il est pape.

 

Chef d'Etat et Guide Spirituel, c'est précisément son travail que de prendre des positions

 

et le fait qu'il soit Pape devrait forcément en faire un libéral ? Il parle devant des gens donc d'un seul coup il devient exempt d'erreur ou d'errements ?

Link to comment

Ah mais entendons nous bien, je ne porte pas ce discours dans mon coeur non plus, quasiment tout ce qui y est dit m'énerve. Mais honnêtement, c'est assez habituel pour lui, et surtout le lieu n'a rien d'extraordinaire. Parlement de la plus grande puissance ou non, ce qui compte c'est qu'il a un grand pouvoir, pas politique, mais spirituel, où qu'il soit et quels que soient ses interlocuteurs.

J'ajouterai qu'il a également un grand pouvoir spirituel pour les choses de la foi, et un grand pouvoir tout court pour le futur de l'Eglise, et qu'il y a beaucoup de choses qu'il dit dans ce cadre que je n'aime franchement pas non plus. :(

Link to comment

Le Pape n'a pas été élu pour ses positions économiques ou sur le climat, cela est très très accessoire. On l'a élu pour tenir la braque de Saint Pierre et réformer la Curie romaine. 

 

Parlant de sa position sur le climat, j'ai repéré cet article de Reason où les "Climate Activate justice" n'ont pas eu ce qu'ils espéraient. https://reason.com/blog/2015/09/24/pope-francis-address-to-congress-may-not

Link to comment

c'est embetant, moi qui croyait que le pape etait un intello.

Enfin là bon pour cette fois, y'a franchement comme un écart avec le précédent.

J'aimerai bien qu'on ne le caricature pas. Mais c'est dur, parce que par moment, il le fait tout seul comme un grand.

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...