Jump to content
  • Optionally enter a message with your report.

    ×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

      Only 75 emoji are allowed.

    ×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

    ×   Your previous content has been restored.   Clear editor

    ×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

    Loading...
  • Similar Content

    • By Cugieran
      Hier les Suisses se sont prononcés à 50.3% pour l'initiative UDC sur la fin de l'immigration de masse.
      La réponse est plus complexe qu'il n'y parait.
      Déjà régionalement :
      http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/17/03/blank/key/2014/013.html
      Un battle ville-campagne très clair, hors Tessin qui en manifestement vraiment ras-le bol.
      Un battle alemanique-romand aussi.
       
      A chaud, ça me fait penser à deux choses :
      - en 92, les Suisses ne voulaient pas de l'UE.
      - en 02 ils ont eu les bilatéraux et la libre circulation des personnes sans plus de question
      Vu le score, que certains n'aient pas apprécié ce petit jeu (classique en Europe mais pas en Suisse) me parait possible.
       
      Ensuite, les cantons (hors Tessin) qui ont voté pour sont ruraux avec souvent plus de 80% de Suisses de plus de deux générations. Bref, ils voient passer des étrangers pour les vacances. On est dans la crispation.
       
      La pomme de discorde porte sur les infrastructures qui seraient surchargées. Comparativement aux voisins, c'est discutable mais on ne peut pas niveler par le bas.
      En revanche, Zurich, riche, qui a su s'organiser urbanistiquement pour répondre à l'afflux de population depuis longtemps, n'a pas ce genre de problème.
      Etant entendu que la croissance Suisse (globale) est directement corrélée à la démographie, le PIB/hab reste stable ou à peu près.
      Conclusion : il y a bien apport de richesses suffisant. Les problèmes d'infrastructure sont donc dus à une mauvaise allocation des ressources...
       
      Dénonciation complète des accords bilatéraux par l'UE? Je vois bien cette dernière assouvir sa petite vengeance contre le "paradis fiscal"... Bref, galère.
    • By Adrian
      Réforme constitutionnelle à risque en ce moment
       
       
      Selon les sondages sortis des urnes le non l'emporterai largement
    • By Bézoukhov
      Je sais pas si on a un sujet sur nos concitoyens des Bouches-de-la-Meuse et cie.
       
       
      "le très libéral Mark Rutte [...], un projet qui vise à taxer les bénéfices de grands groupes qui échappaient jusqu’ici à l’impôt, même si leur siège principal est établi dans le royaume. "
       
      WTF ?
    • By Lameador
      D'après les sondages de sortie des urnes, la majorité absolue est atteignable.
       
      http://www.zerohedge.com/news/2015-01-25/greek-exit-polls-hint-massive-victory-syriza-live-webcast
    • By poincaré
      Tens of thousands gather in Tbilisi to demand snap elections in Georgia
      https://www.reuters.com/article/us-georgia-politics-protests/tens-of-thousands-gather-in-tbilisi-to-demand-snap-elections-in-georgia-idUSKBN1XR0K1
       
      Au cours des manifestations, des membres de l'opposition ont symboliquement enchaîné les portes du Parlement à Tbilisi. Les géorgiens réclament des élections plus justes et transparentes, et l'adoption d'un vote anticipé à la proportionnelle après son rejet par des membres du parti au pouvoir depuis 2012, le Georgian Dream Party.
       
      Hier, des dizaines de militants, dont deux libertariens, ont été arrêtés par la police : Dachi Imedadze et Luka Tchitchinadze (illustration 1, illustration 2).
      Dans le meilleur des scénarios, ils encourent 500 GEL (équivalent de 150€) ou jusqu'à un mois de prison.
       
      Je me demande si certains d'entre vous ont suivi la situation (@Zagor?). J'entends souvent des plaintes, de la part de mes connaissances là-bas, sur des immixtions de la Russie dans le processus démocratique géorgien : le 20 juin dernier, un député russe du parti communiste, Sergei Gavrilov, a participé à une session du Parlement de Géorgie dans le cadre de l'assemblée interparlementaire sur l'orthodoxie, ce qui a provoqué des émeutes. 
×
×
  • Create New...