Jump to content

Campagne du Parti Libéral Démocrate aux régionales


Recommended Posts

Je recommande l'analyse de la DD de Jean-Philippe Feldman, au conseil d'admin de l'ALEPS. Il recommande d'éviter l'ouverture des référendums aux sujets sociétaux pour éviter les dérapages sulfureux et les centrer sur les questions budgétaires et fiscales. Ce qui constitue dès lors un énorme frein aux hausses d'impôt si c'est bien conçu. Nous ne serons pas en mesure de l'imposer. En revanche, l'idée de contourner les élus pour débattre sans eux de notre portefeuille ne mettra pas longtemps à pousser...

  • Yea 3
Link to comment

Je ne suis pas convaincu comme Aurélien Véron et Bastiat que les référendums soient un frein à l'étatisme, ça pourrait même être le contraire, je rejoins Lucilio là dessus.

Quelle conception particulière pourrait nous être bénéfique ? Que ce soit initiative populaire ou quoi que ce soit d'autre on est fichus.

 

 

Link to comment

C'est parfaitement valide comme comparaison, soit on concentre le pouvoir soit on le disperse.

Continuons dans les analogies plus ou moins foireuses.

Si on légalise le meurtre pour tous, beaucoup de Français vont s'empresser d'abattre leur voisin.

Si on légalise le vol pour tous, beaucoup de Français vont s'empresser de voler leur voisin.

Si on légalise la spoliation légale pour tous, beaucoup de Français vont s'empresser de réclamer qu'on ponctionne leur voisin.

Si on légalise les armes à feu pour tous, beaucoup de Français vont s'empresser d'en acheter une plus grosse que leur voisin.

Ou bien vaut-il mieux concentrer dans le moins de mains possibles ces capacités de nuisance ? Ou bien vaut-il mieux se poser la question en terme de justice d'abord, de moyens et d'institutions ensuite ?

Link to comment

Je recommande l'analyse de la DD de Jean-Philippe Feldman, au conseil d'admin de l'ALEPS. Il recommande d'éviter l'ouverture des référendums aux sujets sociétaux pour éviter les dérapages sulfureux et les centrer sur les questions budgétaires et fiscales. Ce qui constitue dès lors un énorme frein aux hausses d'impôt si c'est bien conçu. Nous ne serons pas en mesure de l'imposer. En revanche, l'idée de contourner les élus pour débattre sans eux de notre portefeuille ne mettra pas longtemps à pousser...

Si cela se concentre uniquement sur les sujets budgétaires et fiscaux pour poser la question d'une éventuelle hausse ça me va bien.

Maintenant cette proposition dans des elections régionales c'est un peu bizarre, parce que les régions n'ont pas de capacité pour lever des impôts hormis la carte grise je crois

Link to comment

L'analogie entre démocratie directe et libre possession d'arme est parfaitement grotesque.

 

La libre possession d'arme est lié au droit à la sécurité et au droit à la vie. Une arme sert à se défendre, c'est un accessoire nécessaire à la défense d'un droit naturel individuel. La possession d'une arme est 100% compatible avec le Droit naturel.

 

La démocratie, c'est tout sauf un instrument de défense des droits naturels d'un individu, c'est un instrument de fabrication et de légitimation de normes qui s'appliquent à tous par la force étatique. La démocratie (directe ou indirecte) a amplement démontré qu'elle pouvait être la plus féroce ennemie du Droit naturel.

 

Et quand on voit cet ex-membre du FHaine, xénophobe et poutinophile d'Yvan Blot se faire le héraut de la démocratie directe en France depuis qu'il a vu en 2008 comment les Suisses pouvaient violer les droits naturels d'une partie de la population en toute décontraction, et regretter le fait que les droits naturels sont un rempart contre la dictature directe ou indirecte de la majorité, ça donne vraiment pas envie...

Link to comment

Maintenant cette proposition dans des elections régionales c'est un peu bizarre, parce que les régions n'ont pas de capacité pour lever des impôts hormis la carte grise je crois

Et la TICPE (taxe sur les produits énergétiques):

 

http://www.latribune.fr/regions/fiscalite-quelles-sont-les-marges-de-manoeuvre-des-regions-516457.html

Link to comment

Ça offre quand même un job aux politiciens nécessiteux.

Evidemment. Ce qui est étrange ce sont les discours qui consacrent la région au détriment du département, mais quand tu vois les compétences tu te dis que c'est contradictoire.
  • Yea 1
Link to comment

En matière de fiscalités elles ont peu de leviers, mais quand même pleins de recettes issues des taxes qu'elles ne controlent pas (Taxe foncière par exemple).

 

Et leurs actions se voient sur les projets très emblématiques (Ligne LGV par exemple), parfait pour citer un truc dans un meeting (J'ai mis Bordeaux à 2h de Paris par exemple) et quand on ne regarde pas les détails.

 

Donc politiquement cela reste très intéressant.

Link to comment

En matière de fiscalités elles ont peu de leviers, mais quand même pleins de recettes issues des taxes qu'elles ne controlent pas (Taxe foncière par exemple).

 

Et leurs actions se voient sur les projets très emblématiques (Ligne LGV par exemple), parfait pour citer un truc dans un meeting (J'ai mis Bordeaux à 2h de Paris par exemple) et quand on ne regarde pas les détails.

 

Donc politiquement cela reste très intéressant.

Pour les lignes LGV elles ne font que du lobbying auprès de l'Etat, rien de plus, éventuellement elles crachent au bassinet à la fin. Par contre ce sont les régions qui investissent dans les lignes TER.
Link to comment

Je ne suis pas contre les régions dans l'idée de retirer du pouvoir à Paris. Simplement il en faudrait plus, une direction collégiale (voire pas d'executif) et leur financement ne pourrai provenir que d'une subvention des communes.

Link to comment

La région est le mauvais échelon, plus l'échelon est petit, moins les chances de voir surgir un mini-Etat sont faibles. Idéalement, communes regroupées et Etat suffiraient. Mais c'est inaudible aujourd'hui. Il ne faut planter qu'une seule chose à la fois.

 

  • Yea 1
Link to comment

Élections régionales : une chance pour le libéralisme ?

 

http://www.contrepoints.org/2015/12/05/231597-elections-regionales-une-chance-pour-le-liberalisme

 

 

Augustine C. le 5 décembre 2015 à 12 h 07 min

Répondre

Je n’irai pas voter pour eux ce dimanche.

 

Quand on se dit libéral, on ne choisit pas en tête de liste et en cinquième position des Yvelines des gars qui se votent une augmentation de leurs indemnités de 15% et approuvent des préemptions en vu de modifier arbitrairement le tissu économique local (entre autres).

http://www.maurepas.fr/download/Mairie/CM/2015/compte-rendu19maimaurepas.pdf(DMC 2015/40)

http://www.maurepas.fr/download/Mairie/CM/2015/compte-rendu_du_30_juin_2015.pdf(DMC 2015/88)

 

Les paroles, c’est bien ; mais les actes ne suivent jamais.

 

 

Hmmmm ...

Link to comment

Je confirme, renseignez-vous sur le cas Erwan Le Gall, le type qui, le même jour, retweete Vincent Bénard à l'université d'été du PLD sur la nocivité des plans d'urbanisme, et se félicite de voter la préemption de la vente d'une boutique dans le cadre de son propre plan d'urbanisme à Maurepas. Je connais au moins 4 personnes qui ne voteront pas PLD à cause de ça.

Link to comment

4 et demi... Ca fait un petit moment que j'oscille entre aller voter parce que j'aimerais bien qu'Aurel puisse accéder à des plateaux télé (et parce que le bureau de vote est sur le chemin entre chez moi et chez mes parents), et ne pas aller voter parce qu'il y aura ce monsieur en tête de liste.

Link to comment

La région est le mauvais échelon, plus l'échelon est petit, moins les chances de voir surgir un mini-Etat sont faibles. Idéalement, communes regroupées et Etat suffiraient. Mais c'est inaudible aujourd'hui. Il ne faut planter qu'une seule chose à la fois.

 

Pourquoi pas le département ?

ça a été conçu dès le départ pour être administrativement efficace et ça existe depuis plus de 220 ans, question efficacité et légitimité ça se pose là.

 

 Vous avez au moins la chance de pouvoir voter pour un candidat proche du libéralisme vous... Moi demain, les élections, ça sera devant ma télé...

 

Vous pouvez même pas imaginer à quel point je suis heureux de pas aller voter.

Link to comment

Le seul truc que j'ai vu sur facebook, c'est des statuts où des mecs disaient que voir des gens défendre le FN sur Facebook, c'était pas bien. Sauf que j'ai pas vu les seconds. Presque tous mes amis sont intelligents et ne parlent pas politique sur facebook.

 

Sinon, j'ai presque convaincu ma belle-mère de voter PLD... parce qu'elle a vu que Cavada faisait partie de Génération Citoyens XD.

Link to comment

parce qu'elle a vu que Cavada faisait partie de Génération Citoyens XD.

C'est une enflure ce mec. J'aimais bien Nous Citoyens avant mais quand D. Payre est parti en laissant sa place à ce pro-super-droits d'auteurs ça m'a vite saoulé. Enfin ça c'était quand je m'intéressait à la politique.

 

Là je ne vois vraiment pas l'intérêt d'aller voter : Je suis pour la suppression de cet échelon et tous ceux qui se présentent dans ma région veulent renforcer son rôle. Et de toute façon Marine va gagner alors...

Link to comment

Quand je compte les libéraux authentiques et que j'enlève les anarchistes qui refusent toute compromission avec la démocratie (pourquoi pas), les cinglés, les feignants (parfaitement légitimes), ceux qui sont à fond avec toi "mais qui ont piscine à cette heure-là", ceux qui ont entendu une phrase qui leur est absolument insupportable un jour d'untel alors "jamais je ne voterai pour eux", nous sommes trois. Je n'ai pas pour autant envie de continuer à subir l'avalanche de règles, d'interdits, de taxes et maintenant, l'état d'urgence sans me battre.

 

Donc je travaille à rassembler du monde, des moins libéraux et même des pas libéraux par manque d'intérêt, un peu à l'image des électeurs. Une liste aux régionales en IdF, c'est 225 personnes. C'est absurde mais ça oblige à élargir. Et ce n'est pas plus mal parce que les nouveaux venus suivent ce que vous avez à dire. Ils s'en imprègnent s'ils vous trouvent pertinent, c'est prometteur pour la suite. Comme les pires ennemis des idées libérales sont les libéraux eux-mêmes, c'est pas mal de compter sur un autre public qui y vient doucement à son tour.

 

(l'affaire de Maurepas est juste une guéguerre locale entre quelques individus, ça ne mérite même pas d'y faire attention)

  • Yea 6
Link to comment

 

Tu penses que si demain on propose de privatiser la SNCF ou la sécu la majorité des français sera d'accord?

Quand on dit que nous avons les dirigeants que nous méritons, je trouve que c'est très vrai. Si un peuple valide activement ou passivement n'importe quelle loi bidon votée par ses représentants, il les validera par la DD.

Donc pour moi la DD doit se limiter à soumettre une augmentation d'impôt, de taxe ou un changement constitutionnel au vote, pour ce qui est d'une loi j'ai mes réserves. On pourrait soumettre au vote seulement les lois liberticides, mais concrètement comment tu définis ça dans une constitution?

 

Macron en parle.

 

Probablement ou et si ce n'est pas immédiatement, ce sera à la première reforme qui suscitera une grosse gréve genre 95. Les suisse ont voté pour la fin du statut de la fonction publique et la privatisation de la poste.

Le point fort de l'initiative populaire, est qu'elle permettra au moins à une assoc genre contribuables associés de mettre le dossier sur la table avec un référendum ce qu'aucun politique ne fera de lui même.

 

Le référendum est très approprié à des reformes constitutionnelles d'ordre général, pour garder cette qualité, il me parait raisonnable de limiter les amendements constitutionnel au retrait et à l'ajout de 150 mots par exemple, ce qui permet de garder ce caractère général et une plus grande clarté du débat public. Si on peut modifier la constitution, tout est modifiable.

 

Les suisse et les italiens ont déjà un droit de veto pour les lois ordinaires, je suis pour.

Je pense qu'une initiative populaire qui réuni trop peu de signatures (genre 100k) devraient pouvoir avoir une seconde chance au parlement sans modification.

Certains traités sont soumis au referendum obligatoire en suisse (art 140 de la constit) c'est une bonne chose puisqu'ils sont supérieurs à la loi ordinaire.

Je pense que les lois organiques, notamment parce qu'elle déterminent les modalité de vote devrait decencher un référendum obligatoire susceptible de les annuler par une minorité par exemple 1/3 de vote contre.

 

Link to comment

Le point fort de l'initiative populaire, est qu'elle permettra au moins à une assoc genre contribuables associés de mettre le dossier sur la table avec un référendum ce qu'aucun politique ne fera de lui même.

 

Ce qui est particulièrement stupide en France puisque le pouvoir des associations provient directement de leurs accointances avec les politiques, ce qui transformera les initiatives populaires en passage de lois déguisées sans avoir besoin de magouiller à l'Assemblée nationale.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...