Aller au contenu
Nigel

Macron : ministre, candidat, président... puis flan ?

Messages recommandés

 Macron n'est pas président, juste Ministre. Faut pas lui demander la lune non plus - avant de savoir si il la veut ou pas d'ailleurs.

 

 Et un marché à droite pour le libéralisme ? Madelin a fait combien déjà ? 4%

 

 On verra le score de Fillon aux primaires mais franchement, je doute d'avance.

 

Voilà.

 

Certes ses libéralisations demeurent minimes étant donné ses pouvoirs limités, certes c'est pas un anarcap brandissant son Gadschen Flag, mais il fait ce qu'on imaginait inimaginable avant qu'il arrive: il remet, médiatiquement au moins, en cause les dogmes les plus sacrés de la Gauche. Il leur balance en pleine face les vérités qui font mal. Et ce, en étant dans un gouvernement de Gauche, donc en ayant l'impact suffisant pour faire au moins réfléchir une partie des gens. Notamment les suiveurs/bobos en mode "mon gouvernement a toujours raison" commencent à être capables de pensées un peu moins dogmatique pour la première fois de leur vie.

 

Le mec fait l'entrisme à Gauche avec une position plus libérale que même la majeure partie des modérés de l'Etat-nounou de Droite, et même sur ça, y'en a encore qui sont pas contents, c'est fou ça. :D

  • Yea 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'ailleurs j'ai vu que dans une interview il a dit "Je ne crois pas à la lutte des classes"

 

J'aurais voulu être une souris pour voir la tronche de Filoche en l'apprenant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Penser qu'on aura un jour une politique libérale en France relève du fantasme.

 

Donc il faut râler à l'évocation de la possibilité d'une politique moins antilibérale. CQFD. Soyons français.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hollande a nommé Macron, Hollande est donc libéral et aurait fait la même chose avec ou sans Macron parce que le poids politique de Macron est de 0. Sa seule valeur est donc soit d'emmerder Valls, soit de d'être le larbin de Hollande.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc il faut râler à l'évocation de la possibilité d'une politique moins antilibérale. CQFD. Soyons français.

Micron est un leurre qui prend bien à droite d'après les sondages. Rien de plus.
  • Yea 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hollande secrètement libéral ? Non, là ça va trop loin dans la fanfiction pour moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hollande a nommé Macron, Hollande est donc libéral et aurait fait la même chose avec ou sans Macron parce que le poids politique de Macron est de 0. Sa seule valeur est donc soit d'emmerder Valls, soit de d'être le larbin de Hollande.

 

 Hollande est une sale enflure d'après ce qui se dit. Mettre Macron au pouvoir juste pour faire chier Valls, c'est largement possible. D'ailleurs, il paraîtrait que le coup de l'avion pour le match de foot avec Platini, ça soit lui la taupe. 

 
@Néomatix
 
 Popularité, popularité... Les gens l'aiment bien car les socialistes l'aiment pas. C'est tout. 

 

 Et Madelin aussi a été ministre, il a voulu faire le malin, il s'est fait virer il me semble ? Au final, il aura juste augmenté les impôts.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Macron réussira à être libéral lorsqu'il aura purger l'ensemble des militants PS...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une chose est sûre: Macron est considéré au Front de gauche comme un vampire ultralibéral. Ils le détestent encore plus qu'Hollande ou Valls. Tous leurs tracts de ces derniers mois mentionnent infailliblement la loi Macron (sans parvenir à expliquer clairement de quoi il s'agit, comme j'ai pu le constater en discutant avec certains militants), rappellent qu'il a été banquier, qu'il gagnait masse de thunes, etc. Pour la gauche radicale française, c'est l'idéaltype de l'ennemi de classe.

 

Et il faut dire que Macron, à défaut d'être libéral, a bien cette rhétorique pro-business déplaisante et facile à associer au libéralisme dans la caricature de droite et de gauche. Lorsqu'il dit que les jeunes français doivent avoir envie d'être millionnaires, je comprends que ça soit considéré comme vulgaire et repoussoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et il faut dire que Macron, à défaut d'être libéral, a bien cette rhétorique pro-business déplaisante et facile à associer au libéralisme dans la caricature de droite et de gauche. Lorsqu'il dit que les jeunes français doivent avoir envie d'être millionnaires, je comprends que ça soit considéré comme vulgaire et repoussoir.

 

C'est quoi le problème à dire qu'il est normal pour un jeune de rêver de faire fortune par son activité ? J'avais déjà trouvé profondément navrant que les gauchistes s'excitent sur ça, j'aurais pas cru voir le même genre de commentaire ici ? 

 

Hollande a nommé Macron, Hollande est donc libéral et aurait fait la même chose avec ou sans Macron parce que le poids politique de Macron est de 0. Sa seule valeur est donc soit d'emmerder Valls, soit de d'être le larbin de Hollande.

 

Croire que Macron est là juste pour emmerder Valls, c'est quand même bien débile. Avec lui, Hollande se met encore plus à dos toute une partie de la Gauche. C'est un sacrifice qu'il ne fait pas pour rien. Il s'est suffisamment dit en Off que Hollande avait quand même vaguement compris qu'il fallait faire quelques réformes, plutôt dans le sens libéral, mais était coincé par les syndicats, son parti, etc. C'est pas pour des prunes qu'avec Valls et macron il a à peu près les deux seuls réformateurs trouvables qui vont dans le sens de la réduction de l'Etat. Macron est là en tant que technicien pour essayer de faire des choses allant dans le bon sens, et eux le surveillent et le brident pour l'empêcher d'en faire trop et d'aliéner définitivement la Gauche et les syndicats contre eux.

  • Yea 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attend, la campagne de Madelin c'était ça : 

Bof. Le texte n'est pas mauvais en tant que tel, hein (si on supporte les messages modérés), et le jeu d'acteur de Madelinou est très convenable (pas plus mauvais qu'un autre, disons). C'est plutôt la réalisation (police de caractères, couleurs, répétitions à la con, sourires de mongoliens, musique Demaerd) qui pèche.

Hollande a nommé Macron, Hollande est donc libéral et aurait fait la même chose avec ou sans Macron parce que le poids politique de Macron est de 0. Sa seule valeur est donc soit d'emmerder Valls, soit de d'être le larbin de Hollande.

Allons. Macron peut aussi tout à la fois jouer la contre-caution pour renforcer la street cred de gauche du gouvernement (regardez comme il est libéral, heureusement qu'on ne le laisse pas faire tout ce qu'il veut parce que nous on est vraiment de gauche), et la caution pour Bruxelles (vous avez vu, on a un vrai ministre de l'Economie maintenant, mais comme les réformes vont prendre du temps et que le Parlement nous met des bâtons dans les trous, il faut nous donner du temps pour nos déficits).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est quoi le problème à dire qu'il est normal pour un jeune de rêver de faire fortune par son activité ?

 

Aucun, mais ce n'est pas le sujet. Relis attentivement ce que j'ai écris.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bof. Le texte n'est pas mauvais en tant que tel, hein (si on supporte les messages modérés), et le jeu d'acteur de Madelinou est très convenable (pas plus mauvais qu'un autre, disons). C'est plutôt la réalisation (police de caractères, couleurs, répétitions à la con, sourires de mongoliens, musique Demaerd) qui pèche.

 

 

C'est assez moche. Mais si tu compares avec les autres clips, c'est pas si en dessous que ça. Dieu que 2002 a vieilli. En fait, les clips des Inconnus et des Nuls étaient réalistes.

(et mention spéciale aux 10 premières secondes de Mégret qui m'ont bien fait rire XD)

  • Yea 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

si tu compares avec les autres clips

Pas eu le courage. Merci de l'avoir fait pour moi. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi Macron est mon nouvel idole ?

Parce que tout le monde sait que je suis un socialiste en réalité. Parce que déjà j'apprécie tout ce qui est jeune, qui parle de libéralisme et qui jure avec la caricature classique du vieux mec de droite libéral mais coincé. Évidemment que ce n'est pas la panacée, son libéralisme c'est du vernis sur de la brique rouge, ça n'en fera jamais de la porcelaine. Mais en attendant on a quelqu'un qui balance qu'un chauffer Uber c'est toujours mieux qu'un chômeur, à un journaliste de canal + qui s'accroche au SMIC en gémissant... rien que pour ça, c'est un sujet génial pour troller les socialistes. Comme si la déception hollandaise n'était pas suffisamment douloureuse pour eux, on peut leur remuer Macron sous leurs nez morveux.

 

Mais je crois que tout le monde ici est conscient que Macron ne sera qu'un pétard mouillé, comme sa (ses ?) loi, et que son libéralisme est aussi authentique qu'homéopathique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je crois son libéralisme authentique, mais il est seul donc ses jours sont comptés

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi Macron est mon nouvel idole ? [...] Macron ne sera qu'un pétard mouillé

(je ne m'en lasse pas)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi Macron en tant qu'énarque ne peut pas être libéral. L'ENA tout comme science po sont des haut lieux de la pensée keynésienne/colbertiste. Pour moi Macron est un social-démocrate de type blairiste au mieux.

Il est plus là pour faire de la figuration qu'autre chose. Les français et l'intelligensia culturelle/médiatique française est très hostile au libéralisme et il est très difficile de tromper sa vigilance. Toute réforme libérale sera perçu comme une atteinte aux "acquis sociaux" et sera mal accueillie.

Je pense que le retour au libéralisme ne pourra se faire qu'en sortant du système républicain. Seul des régimes monarchistes comme la Monarchie de Juillet et le Second Empire ont été capable d'impulser des réformes politiques libérales. Les réformes libérales ont été possibles uniquement parce que Louis-Philippe et Napoléon III entretenaient des liens étroits avec la Grande-Bretagne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi Macron en tant qu'énarque ne peut pas être libéral. L'ENA tout comme science po sont des haut lieux de la pensée keynésienne/colbertiste. Pour moi Macron est un social-démocrate de type blairiste au mieux.

Il est plus là pour faire de la figuration qu'autre chose. Les français et l'intelligensia culturelle/médiatique française est très hostile au libéralisme et il est très difficile de tromper sa vigilance. Toute réforme libérale sera perçu comme une atteinte aux "acquis sociaux" et sera mal accueillie.

Je pense que le retour au libéralisme ne pourra se faire qu'en sortant du système républicain. 

 

Y'a des libéraux qui ont fait l'ENA ou Science Po.

Il parait même qu'il y'en a qui écrivent pour Contrepoints.

 

Seul des régimes monarchistes comme la Monarchie de Juillet et le Second Empire ont été capable d'impulser des réformes politiques libérales. Les réformes libérales ont été possibles uniquement parce que Louis-Philippe et Napoléon III entretenaient des liens étroits avec la Grande-Bretagne.

 

 

Est-ce que je viens de lire sous la définition de "régime monarchiste" le Second Empire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Seul des régimes monarchistes comme la Monarchie de Juillet et le Second Empire ont été capable d'impulser des réformes politiques libérales.

 

C'est sûrement pour ça que le premier a été renversé au motif qu'il bafouait les libertés de la presse et de réunion, et le deuxième en lançant une guerre impérialiste agressive et débile...

 

Faut voir aussi les portraits que donne Tocqueville de Louis-Philippe et Napoléon III dans ses Souvenirs : pas spécialement élogieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Est-ce que je viens de lire sous la définition de "régime monarchiste" le Second Empire ?

Oui puis les impulsions libérales sous Louis-Philippe ne se bousculent pas au portillon.

 

Je pense que le retour au libéralisme ne pourra se faire qu'en sortant du système républicain. Seul des régimes monarchistes comme la Monarchie de Juillet et le Second Empire ont été capable d'impulser des réformes politiques libérales. Les réformes libérales ont été possibles uniquement parce que Louis-Philippe et Napoléon III entretenaient des liens étroits avec la Grande-Bretagne.

Non mais oui mais non. Rien à voir. Déjà la Monarchie de Juillet a impulsé que pouic au niveau libéral (on parle de ceux qui ont créé la propriété industrielle et instauré les écoles publiques primaires, c'est dommage parce que le Dauphin semblait prometteur). Ensuite c'était dans l'air du temps (le Saint-Simonisme, le développement explosif de l'industrie et donc des échanges...).

Si on fait le compte, la troisième république a été plus libérale (notamment sous Thiers) que le premier empire, la Restauration et la Monarchie de Juillet cumulés (bon, cette phrase ne veut rien dire mais vous comprenez l'idée).

 

Il faut davantage un vrai courant social de fond, humaniste, se basant sur le libéralisme, plutôt qu'un changement de régime politique (de toute façon ce serait pour mettre qui ? Orléanistes et légitimistes sont probablement super conservateurs et souverainistes, c'est un coup à se retrouver isolés du reste du monde. Enfin pour ça il faudrait plutôt voir avec PABerryer (je me demande de quel côté il est d'ailleurs, orléaniste ou légitimiste).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et le deuxième en lançant une guerre impérialiste agressive et débile...

C'est le parlement (et la presse et tout son peuple en fait) qui ont mis la France en état de guerre. Et le premier ministre, républicain, qui l'a déclarée à la Prusse. L'empereur était très réticent car pacifiste mais a fini par céder pour ne pas paraître faible (la démocratie, tout ça...).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si Tocqueville revenait de nos jours, pour lui les régimes du XIXème siècle lui sembleraient plus libéraux que ceux d'aujourd'hui (exception faite, peut être, du 1er empire et de la première partie du 2nd). 

 

La Monarchie de Juillet a été plus tôt libérale sur le plan économique, mais pas assez sur le plan civil (lois sur la presses, premières lois contre les congrégation, interdiction des coalitions ouvrières). La Restauration elle-même a été assez libérales, tant sur le plan économique et civil, faut dire qu'après la Révolution et l'Empire c'était facile (début du parlementarisme, liberté de la presse par moment, on l'oublie mais une des premières lois de Charles X a été l'abolition de la censure qui avait été remises suite à l'assassinat du Duc de Berry).

 

La IInd république a été assez libérale, c'était une république de grand bourgeois. 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La IInd république a été assez libérale, c'était une république de grand bourgeois. 

 

  Les hommes politiques qui ont défendu le libéralisme sont souvent malheureusement des salauds... Des gens qui voulaient surtout pas qu'on touche à leurs affaires et à leurs propriété et puis c'est tout. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La IInd république a été assez libérale, c'était une république de grand bourgeois. 

 

Ouais enfin elle a duré quatre ans, c'est un peu court pour juger.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est le parlement (et la presse et tout son peuple en fait) qui ont mis la France en état de guerre. Et le premier ministre, républicain, qui l'a déclarée à la Prusse. L'empereur était très réticent car pacifiste mais a fini par céder pour ne pas paraître faible (la démocratie, tout ça...).

 

C'est surtout que l'opposition républicaine faisait des scores croissants aux "élections" et montait dans l'opinion, et que l'Impératrice, inquiète pour l'avenir de son fils, a voulu consolider le trône par une guerre victorieuse.

 

#Epicfail.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est surtout que l'opposition républicaine faisait des scores croissants aux "élections" et montait dans l'opinion, et que l'Impératrice, inquiète pour l'avenir de son fils, a voulu consolider le trône par une guerre victorieuse.

 

#Epicfail.

 

 

C'est l'opinion qui a poussé à la guerre. Au début de l'année le plébiscite validant l'évolution "libérale" de l'empire avait été un très grand succès pour le régime donc il ne se sentait pas menacé. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par Johnathan R. Razorback
      Vu que Macron et même Henry de Lesquen ont leur fil dédié, je me suis dis qu'on pouvait en faire un sur Mélenchon, d'autant qu'il est déjà en campagne pour la présidentielle (en route vers ses 5 %).
      Et donc Mélenchon s'est décidé à reprendre la rhétorique du FN, lequel à lui-même repris le discours anti-immigration du PCF des années 80: https://www.slate.fr/story/120961/melenchon-travailleurs-detaches
      Ce n'est pas très bisous ça.
    • Par F. mas
      Bonjour à tous,
       
      Ce soir, EM et MLP vont débattre dans le cadre du second tour de l'élection présidentielle. L'événement est important, peut être même l'un des plus importants de l'histoire de la Ve république. Nous souhaiterions faire un compte rendu demain matin pour Contrepoints sur le sujet, avec comme fil directeur : quelle est la place du capitalisme dans le débat ? Quel rôle ce dernier joue-t-il dans les argumentaires et qui le défendra (si toutefois EM prend le risque de le défendre) ? 
       
      Toute info sur le sujet est bienvenue. En particulier citations exactes. Merci à tous !
    • Par PABerryer
      Il est tant que le candidat ps ait son fil dédié: Hamon beau RU ma tant tire lire lo
      J'attends le ralliement de GK à Hamon à cause de son projet de RU.
    • Par Ixnay
      E Macron continue son hara-kiri politique
      http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/15/35003-20170215ARTFIG00260-en-algerie-macron-denonce-la-colonisation-c-est-un-crime-contre-l-humanite.php
×