Jump to content
Nigel

Macron : ministre, candidat, président... puis Micron

Recommended Posts

Il y a 2 heures, Cortalus a dit :

J'imagine que tu as dû te retenir très fort pour que ton commentaire soit si peu insultant et condescendant. Le petit "puissance 1000" est une délicate attention qui encourage la poursuite de la conversation sur les bases d'une saine cordialité. Très constructif.

Le puissance 1000 était plutôt pour la question de l'échelle, vu que l'illusion biographique, comme son nom l'indique, concerne un individu. Mon intention n'était pas d'être insultant, je suis navré que ça ait été interprété de la sorte (rétrospectivement c'est vrai que mon post était sec, mea culpa).

 

Il y a 2 heures, Cortalus a dit :

Ah oui quand même. Penser que la révolution française est une rupture, quelle idée saugrenue n'est-ce-pas.

Désolé mais la manière dont tu présentes les choses va à l'encontre de la méthode historique.

Ce qui ressort de tes posts, et du passage que je cite ici, c'est que la révolution française est une rupture, parce que tu connais les événements qui en découlent et son impact sur l'histoire française, voir européenne, voir mondiale (cf le côté proto-totalitaire etc.) ; pas parce que les événements, les faits qui y mènent sont une rupture. On est en plein dans le biais rétrospectif.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Désolé mais la manière dont tu présentes les choses va à l'encontre de la méthode historique.
Ce qui ressort de tes posts, et du passage que je cite ici, c'est que la révolution française est une rupture, parce que tu connais les événements qui en découlent et son impact sur l'histoire française, voir européenne, voir mondiale (cf le côté proto-totalitaire etc.) ; pas parce que les événements, les faits qui y mènent sont une rupture. Il me semble donc qu'on est en plein dans le biais rétrospectif.

Bah on quand même une certaine idée de la manière dont ça a été perçu à l’époque, les témoignages ne manquent pas, et j’ai vraiment du mal à croire que l’exécution du roi, pour ne prendre que cet exemple, n’a pas été vécue comme une rupture fondamentale avec le passé. Ça a légèrement marqué, et pas qu’en France. Les mecs ont changé le calendrier pour le faire repartir à l’an un, enfin ! Alors j’ai du mal à avaler que l’idée de rupture est un biais de narration de ma part et qu’elle n’est pas présente dans l’événement lui-même, dans la psychologie des protagonistes et des observateurs.


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk
  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

  • Similar Content

    • By Tramp
      Pour revenir aux sociaux democrates : Macron est le président le plus liberticide de la Ve et je n'ai pas l'impression que cela dérange son électorat, après tout, il fait cela sous des airs de modérés. 
      Prenons la liberté de religion, derrière ses belles paroles, les pressions sur le "clergé" musulman continuent, le Ednat vient de sortir un guide qui n'interdit plus seulement les signes religieux mais tout ce qui peut faire penser au religieux (les robes trop longues, les bonnets etc) et l'Etat peut fermer administrativement des lieux de cultes.
       
      L'autre exemple du moment c'est le libre-échange où derriere son discours pseudo pro-libre echangiste, on a une politique protectionniste affligeante. Et pas un journaleux pour le mettre face à ses contradictions. Le pouvoir du en même temps.
       
      Je peux multiplier ca quasiment à l'infini. 
       
      Bien sûr, le droitards trouvent qu'il ne l'est pas encore assez, alors le salut ne va pas venir d'eux. 
    • By Johnathan R. Razorback
      Vu que Macron et même Henry de Lesquen ont leur fil dédié, je me suis dis qu'on pouvait en faire un sur Mélenchon, d'autant qu'il est déjà en campagne pour la présidentielle (en route vers ses 5 %).
      Et donc Mélenchon s'est décidé à reprendre la rhétorique du FN, lequel à lui-même repris le discours anti-immigration du PCF des années 80: https://www.slate.fr/story/120961/melenchon-travailleurs-detaches
      Ce n'est pas très bisous ça.
    • By F. mas
      Bonjour à tous,
       
      Ce soir, EM et MLP vont débattre dans le cadre du second tour de l'élection présidentielle. L'événement est important, peut être même l'un des plus importants de l'histoire de la Ve république. Nous souhaiterions faire un compte rendu demain matin pour Contrepoints sur le sujet, avec comme fil directeur : quelle est la place du capitalisme dans le débat ? Quel rôle ce dernier joue-t-il dans les argumentaires et qui le défendra (si toutefois EM prend le risque de le défendre) ? 
       
      Toute info sur le sujet est bienvenue. En particulier citations exactes. Merci à tous !
    • By PABerryer
      Il est tant que le candidat ps ait son fil dédié: Hamon beau RU ma tant tire lire lo
      J'attends le ralliement de GK à Hamon à cause de son projet de RU.
    • By Ixnay
      E Macron continue son hara-kiri politique
      http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/15/35003-20170215ARTFIG00260-en-algerie-macron-denonce-la-colonisation-c-est-un-crime-contre-l-humanite.php
×
×
  • Create New...