Jump to content

Macron : ministre, candidat, président... puis Micron


Recommended Posts

il y a 33 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

 

Pourtant on sanctionne bien le fait de défoncer non-intentionnellement le rétroviseur d'autrui, ou les accidents de chasse. Je doute de ton libéralisme là^^


Reparer =! Sanctionner dans le cas du rétroviseur. 
Dans le cas de l’homicide même involontaire, il n’y a pas de réparation possible tant qu’on ne peut pas ressusciter les morts. La justice civile est donc impuissante et il ne reste plus que le pénal. 

  • Yea 1
Link to comment

C'est délicat de juger l'imprudence excessive avec mise en danger des truies.

On sait tous qu'il y a un seuil où cela mérite la justice mais on a tous du mal à définir précisément ce seuil.

Link to comment

On se sert de l’idéal type de l’individu raisonnable et on prend les décisions de façon collégiale pour moyenner le truc. 

Link to comment

"Vous êtes un athée primaire M. le président !" : un homme perturbe le bain de foule de Macron à Lourdes

 

 

 

Citation

L'individu s'est mis à crier des propos agressifs, lançant notamment "Honte à vous, Macron", et en l'accusant d'être un "athée primaire". 

 

L'individu a blessé un garde du Sanctuaire qui tentait de le tenir à bonne distance du président. "Le garde a été blessé au bras, et évacué vers l'hôpital". " Nous l'avons interpellé et placé en garde à vue pour violences volontaires sur le garde du Sanctuaire", précise-t-il. 

 

 

 

Link to comment
Il y a 18 heures, Lugaxker a dit :

Macron, ce président ultra-libéral.


Dans la décennie qui vient, Il faut se préparer à entendre de la part de ses fanboys indécrottables les même propos que ceux de Sarkozy : " X a traversé [la plus grosse crise économique depuis 1929 / la pire pandémie depuis la Peste Noire de 1350] il n'avait pas le choix et en réalité ♩ ♬ il a sauvé la France ♩ ♬ "

  • Yea 2
Link to comment
Le 14/07/2021 à 23:56, Johnathan R. Razorback a dit :

 

Contaminer (non-intentionnellement) autrui avec un virus est-il une violation du principe de non-agression ? Vous avez 4 heures.

La question pourrait être posée dans le cadre du droit civil. Est-ce qu'on doit réparation à chaque fois qu'on cause un dommage à autrui ou lorsque le dommage provient d'une imprudence spécifique (d'une mauvaise analyse a priori du rapport bénéfice-risque) ?

Link to comment

On peut aussi se demander comment une société peut traiter l'existence d'un risque avant qu'il ne survienne. Par exemple, comment sanctionner le fait de ne pas être vacciné ?

 

Il y a deux positions extrêmes. Ne jamais intervenir face à l'existence d'aucun risque, même extrêmes, même extrêmement probables. Cette position devient vite intenable.

La deuxième position extrême est de sanctionner a priori toute prise de risque pour autrui, même infinitésimal. Comme toute action humaine présente un risque pour autrui, aussi minime soit-il, cela revient à prohiber toute action humaine.

 

Le libéralisme consistera donc à trouver un équilibre entre ces deux extrêmes. Mais en fait, ce n'est pas le libéralisme, c'est le bon sens. Aucune société n'a pu faire des deux positions ci-dessous une règle générale, sauf par exception.

 

Il reste à savoir quel critère adopter pour trouver l'équilibre entre ces deux extrêmes. J'en vois principalement deux.

 

- un critère utilitariste lié à la balance bénéfice risque. Est-ce que celui qui pratique une activité s'abstiendrait s'il devait subir le risque qu'il fait courir aux autres ? Les gens ayant une appréciation différente du risque (celui qui court le risque est peut-être une tête brulée. Un motard ivre mort accepte de courir un grand risque pour lui-même. Faut-il le prendre pour référence pour lui-même. Bref, vous êtes obligé dans tous les cas de construire le modèle d'un risque raisonnable.

- un critère de comportement de la part de la personne soumise au risque. Dans quelle mesure la connaissance du risque que la personne me fait courir influence-t-elle mon comportement ? Si je vois que le type qui conduit devant moi est ivre mort, cela influencera certainement mon comportement au volant. D'un autre côté, s'il fallait se conformer aux craintes d'un hypocondriaque obsessionnel. Bref, là aussi vous êtes obligés de construire le modèle d'un risque raisonnable.

 

En fait, les deux méthodes arrivent à la même conclusion : le risque encouru est-il plus important que l'interdiction de l'activité du point de vue d'une personne raisonnable devant subir les deux.

 

Après, il y a la question de l'acceptation réciproque des risques dans les lieux dont les règles sont fixées qui peut modifier la donne. Mais on ne pourra jamais tout prévoir. Le critère précédent reste important dans le silence des règles.

 

  • Yea 1
Link to comment

Après, dans le cas où l'on envisage l'interdiction d'une activité ou obliger quelqu'un à se vacciner (pour supprimer un risque), dans le cadre de la balance bénéfice-risque, il faut tenir compte du préjudice lié à l'obligation-interdiction. Mais là encore, c'est certainement très subjectif. Une douleur physique, une perte patrimoniale sont assez facilement mesurables mais quid de celui qui accorde à un objet une valeur magique, religieuse ou symbolique ? Et il faut ajouter en outre le préjudice de coercition. Le préjudice de coercition consiste précisément dans le fait de l'atteinte à la propriété de soi. Il constitue la plus grande part du préjudice lié à un viol ou à une agression sexuelle. Et dans le cas d'une vaccination forcée le préjudice de coercition serait là aussi le plus important.

 

Si on veut peser ici une balance bénéfices-risques, faut-il tenir compte d'un préjudice abstrait ou du préjudice que ressent chacun ?

 

Premier choix : le préjudice devrait être important afin de tenir compte du préjudice de coercition (plus que le préjudice moyen, je n'ai pas le temps de développer).

 

Deuxième choix : a priori inapplicable. Encore une fois, on tombe sur les différences entre individus et celui-ci peut-être de mauvaise foi pour l'importance de l'activité pour lui. Mais en fait, il y a une astuce, faire payer le prix du risque qu'il fait encourir aux autres en argent. De cette manière on pourra voir si l'activité est plus importante pour lui que le risque.

On peut observer que c'est à peu près ce que fait le gouvernement puisqu'il fait payer un prix aux non vaccinés. Ils ont le choix entre payer un certain prix en isolement social et se vacciner. A eux de voir ce qui est le mieux. Reste à savoir si le prix est à la mesure du risque.

 

Or, le prix fixé par le gouvernement est très supérieur au risque réel.

 

Je précise que cette fixation d'un prix est une bonne idée en théorie mais source de tous les abus entre les mains d'un gouvernement. Je ne la donne que pour les besoins du raisonnement.

Link to comment

S'il vous plaît, gardons ce fil pour ce qui concerne directement Macron mais qui n'a pas d'autre fil plus pertinent (en particulier ce qui est lié au Covid a déjà plein de fils existant) 

  • Yea 2
Link to comment

Je viens de lire l'article du Figaro "Macron prêt à assouplir le pass pour accélérer la vaccination". Je vous raconte pas la gueule des assouplissements.

Ce mec nous prend pour des serfs. C'est honteux.

  • Yea 4
Link to comment
Il y a 8 heures, Bézoukhov a dit :

Ce mec nous prend pour des serfs. C'est honteux.

 

"Serfs", c'est exactement cela. J'avais bien conscience qu'évoquer une dictature c'était ridicule mais il fallait quand même pointer du doigt une grosse dérive liberticide. Mais je n'arrivais pas à définir cette dérive et pourquoi se mettait-elle en place sans frein parmi les élus. Tout simplement parce que, par nature, les élus nous prennent pour leurs serfs. Pas de droit de vie ou de mort du citoyen mais définitivement à leurs pieds.

Link to comment
Il y a 9 heures, Bézoukhov a dit :

Je viens de lire l'article du Figaro "Macron prêt à assouplir le pass pour accélérer la vaccination". Je vous raconte pas la gueule des assouplissements.

Ce mec nous prend pour des serfs. C'est honteux.

Le terme de serfs ne me parait pas judicieux.

Non, nous sommes simplement des assujettis. C'est le terme légal qui signifie bien ce qu'il signifie. 

  • Yea 6
Link to comment
Il y a 5 heures, Dardanus a dit :

Le terme de serfs ne me parait pas judicieux.

Non, nous sommes simplement des assujettis. C'est le terme légal qui signifie bien ce qu'il signifie. 

 

Cela reste un synonyme, qui plus est, moins percutant.

Link to comment
il y a 19 minutes, Calembredaine a dit :

 

Cela reste un synonyme, qui plus est, moins percutant.

Serf renvoie à une économie agricole, à un statut qui ne permet pas de se marier librement par exemple. On est à la limite de l'esclavage. 

 

Assujetti est le terme utilisé officiellement par notre chère administration. C'est ce qui en fait tout le prix.

 

  • Yea 6
Link to comment
il y a une heure, Dardanus a dit :

Serf renvoie à une économie agricole, à un statut qui ne permet pas de se marier librement par exemple. On est à la limite de l'esclavage. 

 

Je vais faire confiance à l'historien mais j'étais persuadé que la nature du servage avait été considérablement noirci par les révolutionnaires avec beaucoup d'inventions sur les prétendus pouvoirs du seigneur sur ses serfs.

 

Ceci dit, concernant le terme "assujettis", je suis quasiment sûr que si je m'en sers pour dénoncer les mesures liberticides prises pendant cette crise sanitaire, on va me regarder sans comprendre, le terme étant tellement banalisé (par l'administration justement).

  • Nay 1
Link to comment

Je paraphrase Sloterdijk lors de sa venue à l'ULB : un citoyen c'est quelqu'un qui a été vaincu par la fiscalité de son pays.

 

On devrait pouvoir remplacer assujettis et politique dans la phrase.

  • Yea 1
  • Ancap 1
Link to comment
4 hours ago, Dardanus said:

Serf renvoie à une économie agricole, à un statut qui ne permet pas de se marier librement par exemple. On est à la limite de l'esclavage. 

 

Assujetti est le terme utilisé officiellement par notre chère administration. C'est ce qui en fait tout le prix.

 

Alors, si je pousse un peu le troll, le mariage libre n'existe plus, ayant été remplacé par un monopole d'état...

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Tramp
      Aubry, Rebsamen, etc. Équipe de choc pour Hidalgo. On va bien se marrer. 
       
      Le Monde - Hidalgo lance sa plate-forme politique et consolide son dispositif de campagne   La maire de Paris a lancé une plate-forme « dans la perspective de 2022 ». De Martine Aubry à François Rebsamen en passant par Carole Delga, elle a réuni autour d’elle nombre d’élus socialistes. https://www.lemonde.fr/politique/article/2021/03/17/hidalgo-lance-sa-plate-forme-politique-et-consolide-son-dispositif-de-campagne_6073514_823448.html
    • By PABerryer
      La présidentielle est pour novembre et les principaux candidats ont été choisi. Pour rappel il s'agit de :
       
      Donald Trump et Mike Pence (Républicain) Joe Biden et Kamala Harris (Démocrate) Jo Jorgensen et Spike Cohen (Libertarien)
    • By Marlenus
      J'ouvre un topic pour la primaire démocrate 2020, vu que les candidatures commencent à apparaitre.
       
      J'ai vu 2 candidates pour l'instant.
      Warren et Gabbard, mais il doit sûrement il y en avoir d'autres petites.
       
      Ce sera quand même un choix important pour l'avenir du parti IMO.
    • By Nick de Cusa
      https://lionsofliberty.com/2020/06/08/dr-jo-jorgensen/
    • By Tramp
      Grâce à Kanye, Trump et Biden ont l’air d’avoir toutes leurs capacités intellectuelles. 
×
×
  • Create New...