Jump to content
Nigel

Macron : ministre, candidat, président... puis Micron

Recommended Posts

 

Logique pourtant : Peu importe ce qu'il dit et fait tant qu'il est dans le camp du Bien et qu'il est BG.

Mouai, est ce que montebourg avait fait le même effet ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mouai, est ce que montebourg avait fait le même effet ?

Montebourg n'est pas un BG. En plus il fait vraiment aristo.

Ce que je veux dire c'est que Macron ne serait probablement pas si populaire s'il n'était pas rangé à gauche. Idem pour DSK jadis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il a prévu de se présenter aux primaires socialistes ? Ou alors il doit être encarté ?

 

 

Il n'y aura pas de primaire au PS: end of story.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'y aura pas de primaire au PS: end of story.

 

 Pas encore sûr. Même si je suis sûr qu'Hollande fera tout pour l'éviter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ha tiens c'est Juppé qui mène pour les bookmakers anglais.

Ils mettent Sarkozy plus probable qu'Hollande, amusant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au fait, vous avez vu le titre du livre de Juppé ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour un État fort ?

Déprimant n'est-ce-pas ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Et quand je pense qu'il accuse Macron de n'être que sa copie... Non mais on rêve...

 

 Pour Juppé, le libéralisme est une "jungle" ( RTL 1997 )...

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Et quand je pense qu'il accuse Macron de n'être que sa copie...

Ah ouais ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Macron a encore sorti une pique à Valls/Hollande, cette fois-ci sur la déchéance de nationalité et je suis encore peu ou prou d'accord avec lui

 

http://www.leparisien.fr/politique/decheance-de-nationalite-macron-rejoint-le-rang-des-frondeurs-selon-filippetti-10-02-2016-5531395.php


Emmanuel Macron surgit là où on ne l'attendait pas. Mardi soir, lors d'une conférence organisée par la Fondation France-Israël, le ministre de l’Économie a critiqué la déchéance de nationalité, alors que les députés adoptaient la mesure à l'Assemblée nationale.
 

« On a prêté trop d'importance à ce débat », a jugé l'un des ministres les plus populaires du gouvernement. « J'ai, à titre personnel, un inconfort philosophique avec la place que ce débat a prise. (...) On ne traite pas le mal en l'expulsant de la communauté nationale. Il faut prévenir et punir implacablement dans la communauté nationale ».

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment Macron s'est formé intellectuellement ? Il semble un peu à part.

Share this post


Link to post
Share on other sites

DEA de philo à Nanterre, IEP Paris, ENA, Inspecteur des Finances, crony, crony, crony, Rotschild puis ministre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah il a une formation de philo ? Il doit nécessairement avoir quelques philosophes chouchous. Ce serait intéressant de savoir lesquels.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment Macron s'est formé intellectuellement ? Il semble un peu à part.

 

collège des jesuites

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ricoeur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah il a une formation de philo ? Il doit nécessairement avoir quelques philosophes chouchous. Ce serait intéressant de savoir lesquels.

 

Je suis en philo à Nanterre et j'ai entendu dire que Macron a fait un mémoire sur la théorie du droit de Hegel, mais je ne sais plus qui le supervisait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Macron serait hégelien ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Macron serait hégelien ?

 

J'en doute. Macron tend vers le libéralisme, Hegel non (sans être un anti-libéral forcené certes, mais bon. Et puis sa postérité se partage entre collectivistes de droite et de gauche, à la notable exception de Stirner).

« Hegel voit dans la Société civile, l'inverse d'une société, une société à l'envers, en tant qu'elle est le lieu où l'individu se représente comme étant le but, la totalité, et la société comme le simple moyen de ses intérêts. Cela, bien avant qu'il y ait système du besoin, c'est-à-dire, bien que le mouvement de l'offre et de la demande, les fluctuations de la valeur du travail et de la marchandise n'est pas leur origine dans les individus. Il nous paraît que ce que Hegel retient dès le Système de la vie éthique de l'économie politique, c'est que le système du besoin se bloque, dans la mesure où il n'aboutit pas au bien-être général, que ses mécanismes de régulation (corporations) ne suffissent pas à éviter, d'une part, la concentration de la richesse et de l'autre, le dénuement (il est possible comme le prétend P. Chamley que Hegel ait repris cela, sans chercher à en expliquer le processus, chez le mercantiliste Stuart), et que, sans l'Etat proprement dit, la société civile sous le seul gouvernement du système du besoin, loin d'être autarcique, risquerait d'aboutir à la destruction du peuple, par la dissolution de son lien éthique. »

« [Pour Hegel] le gouvernement a des besoins universels de trois ordres: l'aide à ceux qui vivent dans une indigence permanente et universelle, le traitement de ceux qui font partie de l'état universel (les fonctionnaires), le financement des travaux publics. » -Solange Mercier-Josa, Hegel et la société, in L'Homme et la société, n°35-36, 1975.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 J'en doute. Macron tend vers le libéralisme, Hegel non 

Je sais que Hegel ne tend pas vers le libéralisme, certains pensent même qu'il est la matrice de l'antilibéralisme au XXe siècle. Mais Hegel se préoccupe plus de métaphysique que de politique...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hegel se préoccupe plus de métaphysique que de politique...

 

Je ne pense pas qu'on puisse dire ça. Les Principes de la philosophie du droit, c'est une œuvre de philosophie politique typiquement. Et même dans la Phénoménologie de l'Esprit, le chapitre 4 sur la dialectique du maître et de l'esclave est bien politique.

 

Cela étant je pense qu'on pourrait produire une interprétation libérale de la dialectique du maître et de l'esclave. Mais bon, on peut en faire tellement d'interprétations...

« Il y eut Hegel. C'était un penseur profond et ses écrits sont un trésor d'idées stimulantes. Mais il œuvrait sous l'emprise d'une illusion : celle que l'Esprit (Geist), l'Absolu se révélait à travers ses paroles. Rien dans l'univers n'était caché pour Hegel. Le malheur était que son langage fût si ambigu qu'on pouvait l'interpréter de diverses manières. Les hégéliens de droite l'interprétaient comme une adhésion au système prussien de gouvernement autocratique et aux dogmes de l'Église de Prusse. Les hégéliens de gauche y lisaient l'athéisme, l'extrémisme révolutionnaire intransigeant, et des doctrines anarchisantes. »

-Ludwig von Mises, L'Action humaine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà. Donc Macron pourrait être hégelien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Macron pourrait être hégelien.

 

C'est vrai que ça peut motiver de comprendre l'histoire comme réalisation inéluctable de la Raison quand on ambitionne de libéraliser la France :D

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

En écho à l'article de H16 sur ce qu'il reste de la loi macron :

Le Monde.fr - Le gouvernement renonce aux grands panneaux publicitaires à l’entrée des petites villes

Le projet de décret d’application de la loi Macron n’autorise les grands panneaux qu’aux abords des stades accueillant plus de 15 000 spectateurs.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/02/09/le-gouvernement-renonce-a-liberaliser-l-affichage-publicitaire-dans-les-petites-villes_4862239_3244.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis en philo à Nanterre et j'ai entendu dire que Macron a fait un mémoire sur la théorie du droit de Hegel, mais je ne sais plus qui le supervisait.

Etienne Balibar. Mais apparemment Balibar lui-même ne s'en souvient pas. Son mémoire était (ou aurait été) sur l'intérêt général, niveau libéralisme ça se pose là.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y a pas de contradiction.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

  • Similar Content

    • By Tramp
      Pour revenir aux sociaux democrates : Macron est le président le plus liberticide de la Ve et je n'ai pas l'impression que cela dérange son électorat, après tout, il fait cela sous des airs de modérés. 
      Prenons la liberté de religion, derrière ses belles paroles, les pressions sur le "clergé" musulman continuent, le Ednat vient de sortir un guide qui n'interdit plus seulement les signes religieux mais tout ce qui peut faire penser au religieux (les robes trop longues, les bonnets etc) et l'Etat peut fermer administrativement des lieux de cultes.
       
      L'autre exemple du moment c'est le libre-échange où derriere son discours pseudo pro-libre echangiste, on a une politique protectionniste affligeante. Et pas un journaleux pour le mettre face à ses contradictions. Le pouvoir du en même temps.
       
      Je peux multiplier ca quasiment à l'infini. 
       
      Bien sûr, le droitards trouvent qu'il ne l'est pas encore assez, alors le salut ne va pas venir d'eux. 
    • By Johnathan R. Razorback
      Vu que Macron et même Henry de Lesquen ont leur fil dédié, je me suis dis qu'on pouvait en faire un sur Mélenchon, d'autant qu'il est déjà en campagne pour la présidentielle (en route vers ses 5 %).
      Et donc Mélenchon s'est décidé à reprendre la rhétorique du FN, lequel à lui-même repris le discours anti-immigration du PCF des années 80: https://www.slate.fr/story/120961/melenchon-travailleurs-detaches
      Ce n'est pas très bisous ça.
    • By F. mas
      Bonjour à tous,
       
      Ce soir, EM et MLP vont débattre dans le cadre du second tour de l'élection présidentielle. L'événement est important, peut être même l'un des plus importants de l'histoire de la Ve république. Nous souhaiterions faire un compte rendu demain matin pour Contrepoints sur le sujet, avec comme fil directeur : quelle est la place du capitalisme dans le débat ? Quel rôle ce dernier joue-t-il dans les argumentaires et qui le défendra (si toutefois EM prend le risque de le défendre) ? 
       
      Toute info sur le sujet est bienvenue. En particulier citations exactes. Merci à tous !
    • By PABerryer
      Il est tant que le candidat ps ait son fil dédié: Hamon beau RU ma tant tire lire lo
      J'attends le ralliement de GK à Hamon à cause de son projet de RU.
    • By Ixnay
      E Macron continue son hara-kiri politique
      http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/15/35003-20170215ARTFIG00260-en-algerie-macron-denonce-la-colonisation-c-est-un-crime-contre-l-humanite.php
×
×
  • Create New...