Jump to content

Macron : ministre, candidat, président... puis oMicron


Recommended Posts

Timing pour les propositions que Macron a déjà ou doit annoncer.

 

-  Reconstruction de ND de Paris  -> 5 ans (pour que ça coincide avec le début des Jeux Olympiques)  :icon_ptdr:

Pas d'accord c'est trop vite, ce serait  bacler. Les experts disent entre 10 et 15 ans

 

-  fermeture de l'ENA

Oui mais alors vite, très vite !

 

 

 

Link to comment

De mon point de vue, cela ne servirait pas à grand'chose de supprimer les grandes écoles comme l'ENM ou l'ENA sans mettre fin au statut de la fonction publique et au sacro-saint concours. En effet, j'ai l'impression que la culture et l'idéologie des élèves de ces institutions sont déjà bien structurées dans la phase où ils en préparent le concours d'entrée. L'enseignement reçu dans ces écoles ne joue donc à mon avis qu'un rôle mineur de consolidation de leurs croyances. En fait, je pense que  l'influence de l'ENM et de l'ENA porte essentiellement sur les aspects para-scolaires ou péri-scolaires : endogamie, esprit de caste, copinage et réseaux... Ce ne sont que mes réflexions personnelles, mais les commentaires de jury de l'ENA sur le conformisme affligeant des candidats tendent à les confirmer.

  • Yea 2
  • Nay 1
Link to comment

La dénonciation des élèves de l'ENA, engeance de clones nourrie à la pensée unique, semble faire consensus... Sauf que si on creuse, les libéraux leur reprochent d'être tous keynésiens, les jacobins d'être tous ultralibéraux (article + commentaires) ... Du coup, l'existence d'une pensée unique devient douteuse...

 

Et puis, si on supprime les concours @Cortalus, tu les choisis comment, tes préfets, tes inspecteurs des finances ou tes directeurs d'administration centrale ?

  • Yea 1
Link to comment
 
 
 
il y a 6 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

Et puis, si on supprime les concours @Cortalus, tu les choisis comment, tes préfets, tes inspecteurs des finances ou tes directeurs d'administration centrale ?

Tu supprimes les trois corps.

Les préfets sont absolument inutiles, l'inspection des finances peut être léguée à la Cour des Comptes et les adminstrations centrales doivent être liquidées.

D'autres questions ?

  • Yea 2
  • Love 2
Link to comment
il y a 6 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

Et puis, si on supprime les concours @Cortalus, tu les choisis comment, tes préfets, tes inspecteurs des finances ou tes directeurs d'administration centrale ?

 

Bah on les choisit, déjà.

 

Le concours, ça te garantit juste d'avoir des fonctionnaires à vie dont la principale compétence est de passer des concours. Ceux qui se découvrent d'autres talents finissent par se barrer parce que l'administration est un environnement toxique pour les esprits vifs : ils dépérissent ou ils déguerpissent. Ceux qui restent sont des Intellectual Yet Idiot. Et plus ils sont intelligents plus leur absence de sens commun et d'expérience du monde réel les rend dangereux. Ils voudront étendre toujours plus l'influence de leur administration et provoqueront toujours plus de dégâts. Cf. à ce sujet l'école des choix publics.

 

Il y a des tas de pays qui fonctionnent très bien, et même bien mieux, sans recruter leurs fonctionnaires par concours. On passe une annonce, on reçoit des CV, on organise des entretiens. Même en France, eh oui, il y a des administrations qui recrutent comme ça. Franchement, les agents recrutés en CDD ou CDI sont même souvent les seuls qui bossent dans les établissements où il y a à la fois des oints du statut et des gueux qui n'ont pas passé le concours sacré. Il faut l'avoir vue, la morgue des statutaires qui partent à 15 h 45 en riant sous cape des contractuels qui doivent trimer pour que le boulot soit fait. Les fonctionnaires peuvent même avoir une productivité négative. Je l'ai vécu dans ma direction, où nous avons gagné en productivité totale quand notre dernier statutaire est parti et que nous ne l'avons pas remplacé. Ce n'était pas un saboteur, c'est juste que sa présence (parce que c'est tout ce qu'il apportait) sapait tout simplement l'énergie des autres. Anecdotique ? Si seulement...

 

Et pour les hauts fonctionnaires, choisir, ça peut aussi se faire par élections. Ce n'est pas une garantie de compétence, certes, mais une garantie d'alternance. Et ça, ce serait déjà un extraordinaire progrès dans ce pays.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 8 minutes, Cortalus a dit :

Ceux qui se découvrent d'autres talents finissent par se barrer parce que l'administration est un environnement toxique pour les esprits vifs : ils dépérissent ou ils déguerpissent.

Petite nuance : l'administration est un environnement toxique pour les esprits vifs et sains. Il y aussi de nombreux esprits vifs qui trouvent leur épanouissement dans les luttes de pouvoir entre services, dans la workplace politics et dans les manoeuvres et manigances. Ceux-là sont tout à fait à leur place dans l'administration, il y nagent comme un poisson dans l'eau.

 

il y a 11 minutes, Cortalus a dit :

des oints du statut

:lol:

  • Yea 1
  • Haha 1
Link to comment

Le concours pour sélectionner de jeunes gens (au moins sur des sujets techniques) avant le master, c'est très bien. Ca évite certains types de copinages.

 

Le problème n'est pas le concours, et tu le dis toi-même. Le problème, c'est le statut ; et plus spécifiquement, dans le cas qui nous intéresse, le problème est le corps.

  • Yea 2
  • Love 1
Link to comment
il y a 15 minutes, Bézoukhov a dit :

Le concours pour sélectionner de jeunes gens (au moins sur des sujets techniques) avant le master, c'est très bien. Ca évite certains types de copinages.

 

 

Sincèrment, le concours c'est du bachotage qui t'oblige à passer dans des préparations de concours de quelques grandes fac; donc le copinage est là.

A contrario, l'armée recrute avant tout des contractuels (peu importe le niveau: homme du rang, sous-officier, officier) et ca marche très bien.

Link to comment
il y a 5 minutes, Zagor a dit :

Sincèrment, le concours c'est du bachotage qui t'oblige à passer dans des préparations de concours de quelques grandes fac; donc le copinage est là. 

 

J'ai précisé "sujets techniques" parce que c'est ce que je connais. Et si la préparation aux concours d'ingénieur est du bachotage, c'est que je suis trop con pour avoir remarqué, en deux ans de préparation, qu'en fait il suffisait d'apprendre les exercices par cœur pour réussir, et que comprendre le fond du cours était vain.

Aussi, le concours de l'ENA se passe très tard dans la scolarité. Je parlais de "avant le master" car le concours est surtout destiné à sélectionner des intellects qui ont acquis une base culturelle forte dans un domaine. Un concours niveau master n'a aucun sens, parce qu'à 23 ans, on est sensés pouvoir montrer qu'on a fait de vraies choses si on veut être sélectionnés. Le concours, ça sert à trier entre des gens qui ne sont pas de plein pied dans l'âge adulte.

 

il y a 13 minutes, Zagor a dit :

A contrario, l'armée recrute avant tout des contractuels (peu importe le niveau: homme du rang, sous-officier, officier) et ca marche très bien. 

 

L'armée recrute des contractuels parce qu'elle manque de sous. Elle les traite comme de la merde une fois le contrat terminé, et tu ne trouveras pas beaucoup de hauts responsables sortis du rang. Par contre, les armées forment de nombreux jeunes au commandement dès leurs 20 ans dans les écoles militaires.

  • Yea 2
Link to comment
il y a 8 minutes, Bézoukhov a dit :

 

J'ai précisé "sujets techniques" parce que c'est ce que je connais. Et si la préparation aux concours d'ingénieur est du bachotage, c'est que je suis trop con pour avoir remarqué, en deux ans de préparation, qu'en fait il suffisait d'apprendre les exercices par cœur pour réussir, et que comprendre le fond du cours était vain.

Aussi, le concours de l'ENA se passe très tard dans la scolarité. Je parlais de "avant le master" car le concours est surtout destiné à sélectionner des intellects qui ont acquis une base culturelle forte dans un domaine. Un concours niveau master n'a aucun sens, parce qu'à 23 ans, on est sensés pouvoir montrer qu'on a fait de vraies choses si on veut être sélectionnés. Le concours, ça sert à trier entre des gens qui ne sont pas de plein pied dans l'âge adulte.

 

 

Ok d'accord, je pensais, en fait, aux concours administratifs.

 

il y a 8 minutes, Bézoukhov a dit :

 

L'armée recrute des contractuels parce qu'elle manque de sous. Elle les traite comme de la merde une fois le contrat terminé, et tu ne trouveras pas beaucoup de hauts responsables sortis du rang. Par contre, les armées forment de nombreux jeunes au commandement dès leurs 20 ans dans les écoles militaires.

 

Elle recrute surtout des contractuels pour avoir le maximum de jeunes (pas terrible d'avoir ds vieux sur le champ de bataille).

Link to comment
On 4/16/2019 at 2:30 PM, Zagor said:

C'est plus science po (IEP) qui devrait étre supprimé et laisser les fac de droit et de science politiques retrouver leur place comme dans les autres pays.

Il va falloir sacrément booster les facs alors. C'est toujours le même problème, on veut supprimer un truc qui marche mal mais de facto ça refourgue les étudiants dans un truc qui marche encore moins bien.

Link to comment
10 hours ago, Tramp said:

Comment ils font partout ailleurs ? Tu reçois des CV et tu mènes des entretiens d’embauche  

Le concours était vu comme une protection pour que les politiques n'embauchent pas trop en direct sur des considérations népotiques.

  • Yea 2
Link to comment
il y a 28 minutes, Mathieu_D a dit :

Le concours était vu comme une protection pour que les politiques n'embauchent pas trop en direct sur des considérations népotiques.

 

Oui mais maintenant on a tout un arsenal contre la corruption, le trafic d’influence etc. 

  • Haha 1
Link to comment

J'aime bien l'idée du concours parce que si c'est fait correctement dans les bonnes conditions, c'est globalement un moyen de faciliter la mixité sociale et de lutter contre le traffic d'influence et le réseau-roi.

 

Maintenant je vois deux soucis

- les concours qui décident des métiers, alors qu'ils devraient décider des études

- les autres options que ces écoles, pour accéder à certaines fonctions clef, sont peu viables

- l'avant concours et les alternatives sont tellement pourries que pour arriver à ces concours il faut déjà globalement être dans la bonne catégorie sociale

  • Yea 1
Link to comment
il y a 47 minutes, NoName a dit :

- les concours qui décident des métiers, alors qu'ils devraient décider des études 

 

A l'exception peut-être de fonctionnaires très spécialisés dont l'indépendance nécessite un certain statut. Sans concours, il reste des risques de népotisme et l'inamovibilité du statut empêche de les contrôler correctement a posteriori.

Je pense notamment aux magistrats dans le contexte français (quoique les anglais et les américains aient des solutions différentes). Enfin de manière générale, ça peut avoir du sens pour les plus hauts fonctionnaires du régalien.

 

 

 

Link to comment
Il y a 13 heures, Cortalus a dit :

Et pour les hauts fonctionnaires, choisir, ça peut aussi se faire par élections. Ce n'est pas une garantie de compétence, certes, mais une garantie d'alternance. Et ça, ce serait déjà un extraordinaire progrès dans ce pays.

 

ça reviendrait à mettre encore plus de pouvoir dans la main des partis et de ceux qui les contrôlent (parce que oui, pour gagner une élection, mieux vaut avoir un parti derrière soi).

 

Mettons que tu rendes élective la fonction de directeur général de l'Agence France Trésor, et là-dessus, paf, la gauche gagne les élections, tu te retrouves avec un directeur socialiste tout dévoué envers le gouvernement, parce que sa survie son avenir professionnel est en jeu.

Je prends exprès cet exemple parce que c'est connu que certains hauts fonctionnaires ont mis le holà à la "voie française vers le socialisme" dans la période 1981-1983.

 

Bref, je trouve sain que les fonctionnaires disposent d'une autonomie par rapport au pouvoir politique. Et même ainsi, il arrive qu'ils se fassent piétiner après avoir émis un avis critique, comme on l'a vu après le passage du chef-d'Etat major des Armées Pierre de Villiers en commission de Défense.

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 14 heures, Cortalus a dit :

 

 Il faut l'avoir vue, la morgue des statutaires qui partent à 15 h 45 en riant sous cape des contractuels qui doivent trimer pour que le boulot soit fait. Les fonctionnaires peuvent même avoir une productivité négative. Je l'ai vécu dans ma direction, où nous avons gagné en productivité totale quand notre dernier statutaire est parti et que nous ne l'avons pas remplacé. Ce n'était pas un saboteur, c'est juste que sa présence (parce que c'est tout ce qu'il apportait) sapait tout simplement l'énergie des autres.

 

Entièrement d'accord pour dénoncer ces faits inadmissibles qui sont régulièrement constatés dans toutes les administrations, où doivent coexister des fonctionnaires sous statut, avec des contractuels sous régime de droit privé.

Les contractuels sont exploités mais se taisent parce qu'ils sont souvent sous la menace de petits chefaillons incompétents qui, eux, sont sous statut.

C'est devenu pire qu'avant 1789.

 

Link to comment

Le vrai problème là-dedans n'est-il pas la difficulté d'évaluer la compétence des gens à ces postes ? Dans le domaine que je connais, quand on veut recruter un chercheur, il y a certes une dimension de réseautage (en même temps la capacité à réseauter fait partie des talents essentiels) mais on va surtout regarder ce que le mec a publié, où, avec qui, quels sont ses projets, sa capacité à trouver des financements, à former des étudiants... Bref des choses quantifiables, bien qu'imparfaitement. À côté de ça c'est quoi les faits d'armes possibles d'un gars qui a fait l'ENA, à part avoir fait l'ENA ?

Link to comment
Il y a 7 heures, Bézoukhov a dit :

 

A l'exception peut-être de fonctionnaires très spécialisés dont l'indépendance nécessite un certain statut. Sans concours, il reste des risques de népotisme et l'inamovibilité du statut empêche de les contrôler correctement a posteriori.

Je pense notamment aux magistrats dans le contexte français (quoique les anglais et les américains aient des solutions différentes). Enfin de manière générale, ça peut avoir du sens pour les plus hauts fonctionnaires du régalien.

 

Un examen strictement spécifique peut suffire. Mon problème c'est le format concours, pas la preuve de compétence

Link to comment
il y a 54 minutes, Calvin a dit :

Bah, il ne fallait pas supprimer l'ENA, il suffisait juste y enseigner la théorie autrichienne de l'économie. Bannir le marxisme et y critiquer le keynésianisme.

 

Fort de ce constat; l'auto dissolution de l'ENA est ensuite décidée

Link to comment
Il y a 3 heures, Mégille a dit :

Tirons au sort les hauts fonctionnaires.

Meuh non. On n'a qu'à leur donner un statut d'esclave de l'Etat (comme à Athènes) et à les châtrer (comme à pas mal d'endroits). Les vocations vont vite être moins nombreuses, et les places moins prisées.

  • Yea 1
  • Love 1
Link to comment
Le 16/04/2019 à 19:11, Rincevent a dit :

On parie qu'il s'agissait de supprimer l'ENA et l'ENM parce qu'on comptait en fait les fusionner sous un autre nom ? ;)

 

Citation

L’exécutif réfléchit à une réorganisation de la haute fonction publique qui passerait par… la suppression de l’ENA. "L’idée serait de fusionner les grandes écoles comme l’ENA, l’Ecole nationale de la magistrature, les Mines, les Ponts ou d’autres dans une grande école du service public dont les élèves diplômés commenceraient leur carrière sur le terrain", précise le député LREM Sacha Houlié»

 

Emmanuel Macron veut-il supprimer l'Ecole nationale de la magistrature, en plus de l'ENA ?

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...