Jump to content

Macron : ministre, candidat, président... puis oMicron


Recommended Posts

J’habite Monaco, j’y suis né mais je n’en ai pas, pour l’instant la nationalité.

j’ai la malchance d’être français et donc avoir le droit d’aller au consulat français voter, ce que je fais jamais.

 

 

  • Yea 1
Link to comment
1 hour ago, Vilfredo said:

Il n'y a aucun rapport de nécessité même vague entre l'action et le résultat

Théorie de l'impuissance. 

 

1 hour ago, Vilfredo said:

Si voter ce n'est pas laisser les autres décider à ma place, alors on peut aussi dire que je peux plier des cuillères avec mon esprit.

Homme de paille.

 

Deux sophismes dans le même post.  Tu peux faire mieux.

  • Yea 1
Link to comment
il y a une heure, fm06 a dit :

Théorie de l'impuissance. 

C’est quoi?

 

il y a une heure, fm06 a dit :

Homme de paille.

D’habitude on appelle juste ça du sarcasme

Link to comment
Le 05/01/2022 à 18:46, SilenT BoB a dit :

Moi je me pose une question.

j’ai eu le Covid en aout, mon pass est valide jusqu’au 19 février. Si je me fais piquouser juste une fois, quel sera mon statut ?

il faudra que j’aille me faire tester parce que je n’ai pas 3 doses alors que j’aurai une chiee d’anticorps?

allons, allons, ils profitent de ce délire au niveau des cas pour faire passer tout et n’importe quoi. 
 

Je rappelle que ceci n'est pas un fil général sur la politique française ni sur le Covid en général. Je répond ici à BoB mais ça vaut pour tous. Faites un minimum d'effort s'il vous paît pour respecter les thèmes de fils.

Link to comment
19 hours ago, Largo Winch said:

C'est le ton employé qui choque les Français, pas les mesures autoritaires. On le comprend très bien avec le détail du sondage que j'ai posté plus haut.

De plus, on comprend dans le sondage que ce qui choque dans les propos c'est plutôt l'utilisation d'un terme comme "emmerder", car traiter les non vaccinés d'irresponsables et de non-citoyens, bizarrement  ça choque moins.

 

Tiens, il y a un institut de sondage qui a eu la bonne idée de tester cette question. Le sondage va bien dans le sens de ce que je supposais hier :

 

https://www.rtl.fr/actu/politique/macron-veut-emmerder-les-non-vaccines-58-des-francais-sont-d-accord-sur-le-fond-mais-63-lui-reprochent-la-forme-7900112130

Quote

Macron veut "emmerder" les non-vaccinés : 58% des Français sont d'accord sur le fond mais 63% lui reprochent la forme

 

Au passage, on constate dans ce sondage que 2/3 des cadres applaudissent le fond du discours de Macron. C'est totalement en phase avec toutes les études en management qui montrent qu'il y a une préférence française pour le management par les règles et le management coercitif.

 

 

À un moment donné, il faut arrêter de se poser trop de questions et de se demander pour qui voter ou s'il faut voter ou non, car le souci de la France n'est pas d'avoir une classe politique à côté de la plaque. Le souci de la France, c'est que les Français sont à côté de la plaque.

  • Yea 9
  • Sad 4
Link to comment
il y a 51 minutes, Largo Winch a dit :

toutes les études en management qui montrent qu'il y a une préférence française pour le management par les règles et le management coercitif.

On sait à quoi cette préférence est due, d'ailleurs ?

Link to comment
il y a une heure, Largo Winch a dit :

Le sondage va bien dans le sens de ce que je supposais hier

 

Mon sentiment / intuition / que sais-je, c'est qu'on est pas sur des convictions très solides et que, en quelques semaines, ça peut changer si la presse change d'avis. Et que le second point ne manquera pas d'arrive à partir du moment où Omicron ne tiendra pas ses "promesses", et où les pays occidentaux commenceront à ouvrir. Il restera toujours Jean-Michel boomer, mais il sera minoritaire.

D'ailleurs, je suspecte que la fébrilité du gouvernement provient de ces quelques calculs. Il y a un risque très matériel que l'opinion se retourne à proximité immédiate des présidentielles, alors qu'ils auraient préféré un retournement à l'automne 2021 ou 2022.

  • Yea 3
Link to comment

Oui on l'a vu à la fin des régimes soviétiques, quand les gens ont vraiment compris que le vent avait tourné l'adhésion à tout de suite chuté.

 

Plus près mais plus loin temporellement on a assisté au même phénomène à la chute du second Empire. (Mais ici un évènement externe a été le déclencheur.)

Link to comment
il y a 52 minutes, Bézoukhov a dit :

D'ailleurs, je suspecte que la fébrilité du gouvernement provient de ces quelques calculs. Il y a un risque très matériel que l'opinion se retourne à proximité immédiate des présidentielles,

Je me suis dit pareil. Le timing, c'est un art.

Si ça pète un peu trop tôt, c'est raté.

(Une pensée pour sarko/strauss-kahn).

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 21 heures, Rincevent a dit :

Tu peux aussi aller voter blanc, si tu veux marquer ton désaccord.

 

Voter c'est accepter donc légitimer la démocratie comme mécanisme de gouvernance, plus choisir un candidat. Voter blanc c'est la même chose moins le choix du candidat, comme un chèque en blanc.

 

J'ai un problème avec la démocratie. Elle n'est pas vertueuse. Ce n'est pas un mécanisme qui oriente spontanément vers une bonne gestion du pays. On peut espérer qu'un Gaspard Koenig obtienne un jour le pouvoir pour 5 ans et il aura le sale boulot de dénouer les innombrables nœuds faits par les étatistes inconséquents qui étaient là avant lui. Il fera nécessairement du mal à des innocents. Il sera haï. Comme l'a été Margaret Thatcher. Puis le pouvoir retournera chez les étatistes qui reprendront la gabégie. Un libéral à la tête d'une démocratie ça peut arriver mais c'est l'exception et non la règle. La démocratie est presque toujours pilotée par des populistes. Parce qu'elle les favorise. Et les non populistes peuvent être choisis lorsque rien ne va plus dans le but de nettoyer les dégâts.

 

Pour ma part je ne suis pas loyal à la démocratie. Si un jour Gaspard Koenig est en position de peut-être obtenir la présidence, je demande ma carte d'électeur et je vais voter. Car s'il fait un mandat, c'est toujours ça de pris. Mais en attendant, je ne bouge pas. Ne pas voter pour ne pas légitimer.

  • Yea 7
  • Love 2
  • Sad 1
Link to comment
il y a 8 minutes, L'affreux a dit :

J'ai un problème avec la démocratie. Elle n'est pas vertueuse. Ce n'est pas un mécanisme qui oriente spontanément vers une bonne gestion du pays.

Je le pense aussi, dans une large partie. Sauf que dans le cadre actuel, it's a game you can't not play, comme on dit. Et crois bien que je m'en lamente.

Link to comment
il y a 36 minutes, Bézoukhov a dit :

La démocratie ça sert juste à éviter de fusiller le gouvernement dans un fossé tous les 15 ans.

 

On lui demande pas plus

 

Et donc suite au message précédent, je suis pour l'abolition de la démocratie pendant quelques mois.

  • Yea 2
  • Haha 5
Link to comment
Il y a 1 heure, Rübezahl a dit :

Je me suis dit pareil. Le timing, c'est un art.

Si ça pète un peu trop tôt, c'est raté.

(Une pensée pour sarko/strauss-kahn).

 

Je suis bien d'accord, le viol des cerveaux c'est l'étape facile quand on a lu les bons manifestes de manipulation et de psychologie.

C'est à la portée de n'importe quel bon commercial qui a lu les bons bouquins.

Là pour l'instant la majorité des gens est sous hypnose.

 

Mais c'est maintenant que ça va être difficile, une fois l'esprit du sujet pénétré, comment y rester suffisamment longtemps ?

Nous allons assister à un savant jeu de dosage à base de carotte/bâton, déception/récompense qui va devoir s'installer encore au moins 4 longs mois.

 

C'est très très long pour un viol mental. Même pour un esclave. Il pense accepter, contrôler et rationaliser, mais en sous-marin, son psyché se fait atomiser.

 

Il ne le voit pas, mais il est lessivé.

 

Nous sommes rentrés dans une ère où les gens ont accepté de décélérer, décroître, ralentir, s'arrêter, se poser.

 

Ce qui est synonyme de mort, ralentir c'est déjà mourir.

 

C'est la victoire de la pulsion de mort de nos sociétés dégénérées, et même si sur le papier ça marche, notre propre biologie est câblée pour ne pas l'accepter. Nous ne sommes pas programmés pour laisser faire, on est biologiquement programmés pour résister.

 

Le pétage de câble est inévitable, et ce sont les "j'ai tout bien fait chef" qui tomberont les premiers.

 

Le temps joue donc pour l'homme de bien.

 

Sauf si évidemment ils parviennent à fabriquer une nouvelle menace encore plus délirante, mais même si on peut tout lui faire, il y a des limites à l'acceptation de l'esclave quand les viols sont si peu espacés.

  • Yea 2
Link to comment
Il y a 23 heures, Bisounours a dit :

Peut être une image de texte qui dit ’INTMULTANS sựn Europe ES FRANCAIS ET LA DECLARATION DU PRESIDENT SUR LES NON-VACCINES SELON L'AGE TOTAL TORT 18-24ANS 18-24 25-34 ANS 35-49 ANS 50-64 ANS 65 ANS ET TOTAL RAISON 35% 41% 47% 49% 57% ฺ 65% 59% 53% 51% 42% 1% NSP’

 

Il y a 23 heures, Largo Winch a dit :

C'est le ton employé qui choque les Français, pas les mesures autoritaires. On le comprend très bien avec le détail du sondage que j'ai posté plus haut.

De plus, on comprend dans le sondage que ce qui choque dans les propos c'est plutôt l'utilisation d'un terme comme "emmerder", car traiter les non vaccinés d'irresponsables et de non-citoyens, bizarrement  ça choque moins.


Je ne suis pas entièrement d’accord. Regarde le sondage : plus on est touché ou on connaît des gens touchés par le fait que Macron veut martyriser les non vaccinés, plus on considère qu’il a tort.

 

Les jeunes sont moins choqués par le mot « emmerder » que les vieux en général. Ce n’est pas que le terme qui choque, ce sont aussi les mesures.

 

Bref, j’en reviens à ma proposition initiale : il faut légaliser l’euthanasie et élargir son champ d’application. Je suis sûr qu’il y a plein de vieux qui veulent mourir mais ne le savent pas.

  • Yea 4
  • Haha 1
Link to comment
il y a une heure, L'affreux a dit :

 

Voter c'est accepter donc légitimer la démocratie comme mécanisme de gouvernance, plus choisir un candidat. Voter blanc c'est la même chose moins le choix du candidat, comme un chèque en blanc.

 

J'ai un problème avec la démocratie. Elle n'est pas vertueuse. Ce n'est pas un mécanisme qui oriente spontanément vers une bonne gestion du pays. On peut espérer qu'un Gaspard Koenig obtienne un jour le pouvoir pour 5 ans et il aura le sale boulot de dénouer les innombrables nœuds faits par les étatistes inconséquents qui étaient là avant lui. Il fera nécessairement du mal à des innocents. Il sera haï. Comme l'a été Margaret Thatcher. Puis le pouvoir retournera chez les étatistes qui reprendront la gabégie.


Si on prend une dimension méta, la seul et unique chose qui peut en parti mitiger cette malédiction c'est de faire en sorte que la sanction soit temporellement la plus proche possible de la connerie ... ce qui aujourd'hui me fait penser que quiconque propose de revenir au Franc doit avoir le soutient des libéraux ...
(Avec un bémol et pas des moindres dans une économie mondialisé si on fait n’importe quoi et que la valeur de sa monnaie s’érode mais qu'en même temps nos principaux partenaires font de meme ... mon argument ci-dessus s’effondre)

Link to comment
Il y a 2 heures, Johnnieboy a dit :

Je suis sûr qu’il y a plein de vieux qui veulent mourir mais ne le savent pas.

Beaucoup flippent de la mort. C'est pour cela qu'ils ont peur des non vaccinés et qu'ils sacrifient leurs enfants et leurs petits enfants à leur égoïsme de socialistes de gauche et de droite.

 

Link to comment
il y a une heure, BirdyNamNam a dit :

Beaucoup flippent de la mort. C'est pour cela qu'ils ont peur des non vaccinés et qu'ils sacrifient leurs enfants et leurs petits enfants à leur égoïsme de socialistes de gauche et de droite.

 


Je blaguais. Un peu sur le ton "On sait mieux ce qui est bon pour vous que vous-mêmes."

  • Yea 1
Link to comment
10 hours ago, L'affreux said:

. Si un jour Gaspard Koenig est en position de peut-être obtenir la présidence, je demande ma carte d'électeur et je vais voter. Car s'il fait un mandat, c'est toujours ça de pris. Mais en attendant, je ne bouge pas. Ne pas voter pour ne pas légitimer.

Je considère qu'zvoir sa carte d'électeur est primordial. Sans ça, tu ne fais même pas partie des abstentionnistes. C'est idiot mais c'est le seul chiffre qui apparaît concernant ce sujet (le blanc est effacé, et les non inscrits aussi).

Link to comment

Quand la masse va s’apercevoir du gâchis monumental qui a eu lieu à partir de la deuxième vague (la première on savait pas où on allait): économique, vie de tous les jours, enfants, privation de loisirs, etc.

que va-t-il se passer?

 

que va-t-il se passer quand les gens vont comprendre que toutes ces décisions idiotes ont mené à leur perte? Quand certains vont perdre leur business, leur boulot?

 

économiquement parlant on pourrait avoir une grosse crise (ou pas), ça en plus du délire covidiste, ça pourrait être du grand n’importe quoi, mener les gens à une agressivité hors norme.

 

Mais si nous avons de la chance et que Omicron fait pschiiit ainsi que ses descendants, tout le discours actuel tombe à l’eau et probablement l’élection du Manu. Il ne pourra pas garder les gens sous cloche jusqu’au bout. Les beaux jours vont revenir, les vacances aussi. Les gens vont décompresser, sortir du délire pour un temps suffisant pour prendre du recul. 
pas tous, bien entendu mais peut-être beaucoup.

 

j’espère que cette saloperie de président (qui a été le pire de tous et de loin) ne sera pas réélu. Ce type a été un excellent politique mais un chef d’état lamentable. Il était dans son objectif de réélection dès le deuxième jour de son mandat.

  • Yea 2
Link to comment

J’imagine qu’il y a une clique de covidistes ultras. Il doit y avoir des hypnotisés légers qui pourraient basculer sur une nouvelle narration.

et puis il y a les vrais anti pass qui comprennent plus ou moins ce qui se joue.

Link to comment

Puis il y a des économistes "libéraux" médiatiques (qui a dit Bozo?) qui sont là pour expliquer que sans ce qui a été fait, cela aurait été le vrai merd.. .

Que donc si crise il y a, elle est plus légère que ce que l'on aurait eu.

Link to comment
Le 05/01/2022 à 17:43, Largo Winch a dit :

 

Ca avait bien réussi à Sarko. Sa fameuse phrase "On va nettoyer au Karcher la cité" était clivante mais ne lui a pas empêché d'être président, bien au contraire.

 

Trouver un bouc émissaire, le stigmatiser et taper dessus, exciter la foule contre lui, c'est la base du populisme et c'est une recette qui marche plutôt bien en politique.

 

Hollande avait usé du même stratagème populiste : "Mon adversaire c'est le monde de la finance" "Je n'aime pas les riches".

Frickert fait sensiblement la même analyse ce matin sur contrepoints. Sans remettre en cause le raisonnement, ni non plus faire une bataille sémantique, ça serait pas de la démagogie  plutôt que du populisme ?

 

Ce débat là a dû déjà avoir lieu mille fois ici bas. Et bien je relance une pièce pour démarrer la semaine.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...