Jump to content

Macron : ministre, candidat, président... puis oMicron


Recommended Posts

il y a 2 minutes, Mathieu_D a dit :

Je ne sais pas, j'avais cru comprendre qu'il fait sa campagne en bonne partie sur ses fonds propres depuis sa démission.

 

A partir du moment où tu vas faire plus de 5%, le cout n'est pas trop élevé.

Link to comment
2 minutes ago, Tramp said:

 

A partir du moment où tu vas faire plus de 5%, le cout n'est pas trop élevé.

Oui il y a le remboursement des frais dans une certaine mesure.

 

Enfin il a peut être menti mais il a déclaré s'être lancé et monté son parti sur ses fonds propres. 

A mon avis il claquera nettement plus que ce qu'il sera remboursé.

Link to comment

 

il y a 39 minutes, Fagotto a dit :

C'est couillu tout de même si c'est ça, parce que au tout début de la campagne les 5% n'était pas garanti.

 

A mon avis pas du tout.

D'abord parce qu'il était un ministre populaire

Ensuite parce que, de l'intérieur, il devait avoir vu venir l'espèce de schisme interne au PS.

Enfin parce qu'il se savait soutenu par beaucoup.

 

Dans ce cadre là, savoir qu'il ferait au moins 5% est plus de la bonne logique que de la chance ou de l'espoir.

Link to comment

Je suppose que ça dépend des investisseurs.

Des mecs crony qui viennent deux fois par semaine à l'Elysée pour taper dans le dos d'un ministre, ils en savent probablement bien plus que le journaliste politique moyen. Alors eux, oui.

Link to comment

Je ne doute pas qu'il y a des gens bien informé.

Maintenant et si Hollande se présentait? Au printemps 2016 c'était probable. Si les frondeurs envoyaient une candidature dissidente?

Si Juppé passait?

 

Franchement il y a une part de risque très importante. (et on n'est pas à l'abri d'une strausskhanerie)

Link to comment
13 minutes ago, Mathieu_D said:

Je ne doute pas qu'il y a des gens bien informé.

Maintenant et si Hollande se présentait? Au printemps 2016 c'était probable. Si les frondeurs envoyaient une candidature dissidente?

Si Juppé passait?

 

Franchement il y a une part de risque très importante. (et on n'est pas à l'abri d'une strausskhanerie)

 

Sans compter qu'il n'avait pas de parti, chose très très rare en France.

Et effectivement pas mal de chance (retrait de Hollande, défaite de Valls et Juppé, affaires de Fillon etc...)

Beaucoup de gens pensaient que c'était une baudruche à l'époque (ici ou ailleurs), la popularité en politique c'est très volatile et ça ne se transforme pas toujours en votes.

Des investisseurs ont pu placer leurs pions, pour multiplier leurs chances, mais pas faire all-in sur lui dès le départ, si il a vraiment auto-financé une partie de sa campagne, chapeau.

Link to comment
1 hour ago, poney said:

 

 

A mon avis pas du tout.

D'abord parce qu'il était un ministre populaire

Ensuite parce que, de l'intérieur, il devait avoir vu venir l'espèce de schisme interne au PS.

Enfin parce qu'il se savait soutenu par beaucoup.

 

Dans ce cadre là, savoir qu'il ferait au moins 5% est plus de la bonne logique que de la chance ou de l'espoir.

Un peu facile après coup de juger.

Ministre populaire, c'est vite dit.

Les batailles au sein du PS, ca fait des années que tout le monde en a connaissance.

Et non, au début, il n'était pas vraiment soutenu, ca se comptait sur les doigts d'une main (je me souviens de gerard collomb). Le gros de la troupe est vraiment arrivé ces dernières semaines.

 

Donc oui c'etait couillu.

Link to comment

De mémoire, MAcron a toujours oscillé entre 55 et 65% d'opinions favorables comme ministre, c'est bien ce que j'appelle un ministre populaire.
Ensuite, je ne parlais évidement pas des politiciens dans les soutiens, j'avais plutôt en tête ses bailleurs de fonds.

Link to comment
16 minutes ago, poney said:

De mémoire, MAcron a toujours oscillé entre 55 et 65% d'opinions favorables comme ministre, c'est bien ce que j'appelle un ministre populaire.
Ensuite, je ne parlais évidement pas des politiciens dans les soutiens, j'avais plutôt en tête ses bailleurs de fonds.

Ah bon, c'est évident? Il vaut mieux des soutiens financiers que politiques pour obtenir les 5% ?

Link to comment
Il y a 2 heures, poney a dit :

 mon avis pas du tout.

 

La ou il a été couillu, c'est en pariant sur sa capacité à créer un mouvement, à rassembler des petites mains travaillant quasi gratuitement pour lui. Obtenir les parrainages, organiser les meetings, quoi qu'il arrive, c'est un gros boulot et il fallait être sur d'arriver à l'assumer.

Link to comment
il y a 22 minutes, chameau a dit :

J'adore mon titre, c'est pratique :) je sais exactement quand mon interlocuteur se rends compte qu'il s'est trompé.

Non triple con, j'ai précisé y a 10 messages que quand les bailleurs de fonds sont des grands banquiers et des investisseurs de la presse quotidienne, on parle gens qui connaissent bien les sous rouages de la politique et qu'il est évident que quand ces gens misent sur un cheval, c'est pas un boiteux.

Toi y a pas capable de comprendre ou de lire ?

 

il y a 21 minutes, FabriceM a dit :

 

La ou il a été couillu, c'est en pariant sur sa capacité à créer un mouvement, à rassembler des petites mains travaillant quasi gratuitement pour lui. Obtenir les parrainages, organiser les meetings, quoi qu'il arrive, c'est un gros boulot et il fallait être sur d'arriver à l'assumer.

justement

 

  • Yea 1
Link to comment
Citation

Ce ralliement était attendu. Depuis plusieurs semaines, les membres du cabinet de M. Le Drian travaillaient main dans la main avec ceux de M. Macron. Son programme en matière de défense, dévoilé le 18 mars devant un parterre de gradés de l’armée, avait été entièrement conçu par des proches de l’élu breton.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/03/23/le-ministre-de-la-defense-jean-yves-le-drian-se-rallie-a-emmanuel-macron_5099455_4854003.html#7POOSaamoyVFSYGc.99

 

On doit donc comprendre que des membres du cabinets du ministère de la Défense payés par mes **** d'impôts ont été employés à la rédaction du programme d'un concurrent à l'élection présidentielle ? Mais que fait donc le PNF ?

 

J'y comprends plus rien moi entre le légal, le moral, l'illégal et l'immoral. J'avais une règle simple qui est "mes impôts servent à faire fonctionner les administrations et ne remboursent les élections qu'après vérification des comptes par le conseil constitutionnel", mais ça marche pas tout le temps.

  • Yea 2
Link to comment
il y a 14 minutes, Bézoukhov a dit :

On doit donc comprendre que des membres du cabinets du ministère de la Défense payés par mes **** d'impôts ont été employés à la rédaction du programme d'un concurrent à l'élection présidentielle ? Mais que fait donc le PNF ?

 

La formulation de l'article est ambigu: les membres du cabinet ont-ils travaillé au profit de Macron pendant leur temps de travail, ou évoque-t-on une simple proximité politique ?

 

Putain de journalisme..

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 6 heures, PABerryer a dit :

 

Challenge est plutôt à gauche dans mon souvenir. Qd il s'agit de Macron ce sont des bêtises mais il s'agit de trafic d'influence qd il s'agit de Fillon ?

 

Il y a 5 heures, h16 a dit :

 

C'est concon, mais c'est pourtant factuel.

 

C'est complètement inintéressant. Toutes les femmes médiatisées de France se font prêter des fringues.

Link to comment

De mon point de vue, que la femme d'un présidentiable bien parti soit habillée gratos par LVMH, c'est un peu dans la même catégorie que ramasser une grosse liasse de fric pour mettre en relation des crony et des politiciens.

Bon, c'est un peu moins grave en terme de degré mais c'est a peu près de la même nature : je vois mal l'idée que des grosses boites filent des cadeaux à des présidentiables pour le simple plaisir.

 

On peut supposer que LVMH fasse ça que pour la com', mais je ne comprends pas que Macron soit tombé dans le panneau, c'est quand meme gros comme une maison fillonnesque.

  • Yea 2
Link to comment
11 minutes ago, Johnnieboy said:

 

 

C'est complètement inintéressant. Toutes les femmes médiatisées de France se font prêter des fringues.

Parfois, j'aimerais être une femme médiatisée de France. Mais pour me faire prêter des costumes, je ne suis pas dans le délire du travestissement.

 

Sinon, il me semble que la femme à Giscard se faisait aussi habiller par des marques de luxe. Et la femme à Pompidou était assez coquette, je crois. 

Link to comment

Ca ne serait pas dérangeant si c'était annoncé, Mathilde de Belgique est habillée par plusieurs couturiers mais ça fait partie d'un deal publique (au sens annoncé) et c'est vu comme une façon de montrer le savoir faire belge à l'étranger.
Bref, personne n'y trouve à redire.

 

Ici c'est pas trop le cas, c'est la qu'est l'os (la ville ou je suis né à pour slogan "publicité, sauvegarde du peuple").

Link to comment

Vous êtes incroyables. Toutes les marques de luxe essaient d'habiller les femmes médiatisées. Ce n'est un secret pour absolument personne. C'est un moyen de faire du marketing. Si elle était l'épouse du président et avait accès à ces habits grâce à cela, on pourrait avoir à y redire car être la femme du président de la république n'est pas un statut qui est censé offrir des avantages mais là j'y vois aucun problème. Surtout qu'elle se les fait prêter pas donner. Genre elle va refiler des faveurs cronys à une boîte valant 30 milliards parce que cette boîte lui aurait ... prêté des fringues ? lol
 

  • Yea 3
Link to comment
il y a 28 minutes, poney a dit :

De mon point de vue, que la femme d'un présidentiable bien parti soit habillée gratos par LVMH, c'est un peu dans la même catégorie que ramasser une grosse liasse de fric pour mettre en relation des crony et des politiciens.

Bon, c'est un peu moins grave en terme de degré mais c'est a peu près de la même nature : je vois mal l'idée que des grosses boites filent des cadeaux à des présidentiables pour le simple plaisir.

 

On peut supposer que LVMH fasse ça que pour la com', mais je ne comprends pas que Macron soit tombé dans le panneau, c'est quand meme gros comme une maison fillonnesque.

 

Elle n'est pas habillée gratos : on lui prête. D'ailleurs, il en a coûté à Rachida Dati de ne pas rendre certaines robes Dior à une époque : ils n'ont pas l'air de plaisanter sur la came chez LVMH.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...