Jump to content
Bisounours

L'Afrique, bonne hôtesse

Recommended Posts

il y a 20 minutes, Fagotto a dit :

Voilà il faut connaître les objectifs avant de décider si c'est une réussite ou pas.

 

L’objectif de l’invasion irakienne était de virer Sadam, c’est donc une super réussite vu que ça n’a pris que quelques mois. 

 

Quel était l’objectif d’empêcher les Djihadiste de gagner ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais justement la guerre en Irak ce n'était pas que ça. On avait vendu plus que ça.

 

Je défend pas l'intervention de la France, mais je pense pas qu'on nous ai vendu la paix eternelle au Mali, juste virer les djihadistes qui sont ennemis de nos intérêts (enlèvements, attentats).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les épurations de 1944 sont bien la preuve que le DDay est un échec

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Fagotto a dit :

Je défend pas l'intervention de la France, mais je pense pas qu'on nous ai vendu la paix eternelle au Mali, juste virer les djihadistes qui sont ennemis de nos intérêts (enlèvements, attentats).

Et le fait de venir en aide à un allié qui le demande (pour une fois que la France ne se parjure pas...).

Share this post


Link to post
Share on other sites

A la décharge de Tramp, démêler dans le Sahel le boulot réglo des barbouzeries ou des opérations "francafrique" est difficile (Tchad, CI, Centrafrique,... ). 

 

L'affaire récente du numéro censuré de Africaine Contemporaine est éclairant a cet égard 

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Rincevent a dit :

Et le fait de venir en aide à un allié qui le demande (pour une fois que la France ne se parjure pas...).

 

Oui ça fait 14 ans qu’on vient en aide à notre allié Afghan. Qu’est-ce qu’il apporte à la France ce super allié ? Et l’allié Malien ?

T’étais pas pour la guerre en Iraq ?

 

Ce qui est génial c’est qu’on se parjure pour les trucs bien (au hasard les déficits et la dette publique) mais qu’on va à fond pour soutenir des régimes non-démocratiques qui assassinent et torturent. Mais ils assassinent et torturent les bonnes personnes du coup  ils sont fréquentables. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 11/06/2019 à 23:11, poney a dit :

L'affaire récente du numéro censuré de Africaine Contemporaine est éclairant a cet égard 

C'est quoi cette affaire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Mégille a dit :

C'est quoi cette affaire ?

 

En deux lignes : la revue Afrique Contemporaine a, apparemment, fait censurer le dernier numéro qui revenait sur le Mali, notamment parce que dedans un auteur accuse le Mali d'armer les milices Dogon contre les Peuls. La revue appartient en fait à l'Agence France  du Développement, donc à l'Etat, même si c'est par "cascade" et qu'elle a toujours été libre historiquement (c'est une ancienne et plutôt bonne revue).

 

Je dis "apparement" fait censurer parce que certains auteurs ont dit que ce n'était pas vraiment le cas, je ne connais pas les dessous de l'affaire mais si j'ai bien compris ce qu'on m'a dit et si c'est vrai, on aurait demandé à certains auteurs d'euphémiser certains passages pas sympa sympa pour les relations franco-malienne, ce qu'ils ont refusé, leurs articles ont été "non accepté" pour cette raison et bim, ça fait des chocapics.

 

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/03/27/comment-la-revue-afrique-contemporaine-a-perdu-son-independance-editoriale_5441760_3212.html

 

Ce qui est étrange c'est que j'ai en tête quelques numéros qui n'y vont pas avec le dos de la cuillère, par exemple sur le Bénin (numéro 249). Donc, je dubite un peu. Est-ce que la direction à changé ? Est-ce que la situation est particulière ? Est-ce que c'est un coup de la Francafrique ? Est-ce que les articles en questions étaient nuls ?

En tout cas, il y a quelque chose : les auteurs censurés sont légitimes sur le sujet et pas vraiment complotistes

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Manu a du apprendre l'existence de la revue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est reparti pour un tour d’hyperinflation

 

Zimbabwe declares interim RTGS dollar its sole legal currency https://reut.rs/2xcu7v6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Abandon du franc CFA, nouvelle monnaie unique. 

https://www.20minutes.fr/monde/2553751-20190701-eco-monnaie-unique-afrique-ouest-entrera-vigueur-2020?utm_medium=Social&xtref=facebook.com&utm_source=Facebook#Echobox=1561973731

 

Que dire... Une monnaie unique, ça sent jamais bon. L'abandon du franc CFA ? Celui-ci est perçu comme un relent du colonialisme et comme un frein au développement, mais je ne suis pas renseigné du tout sur le sujet.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 01/07/2019 à 16:32, Mister_Bretzel a dit :

Que dire... Une monnaie unique, ça sent jamais bon. L'abandon du franc CFA ? Celui-ci est perçu comme un relent du colonialisme et comme un frein au développement, mais je ne suis pas renseigné du tout sur le sujet.

 

 

Dans l'univers fantastique du complotisme et du délire nationaliste (ici "afro" ou "panafricain") le franc CFA tient le haut du pavé, mais de loin.

 

Le pire, c'est que cette totale incompréhension du phénomène va pousser ces cons à réinventer un autre CFA sous un autre nom et ils seront tout fier d'annoncer ça comme étant une révolution.

 

La seule différence c'est qu ele taux de change ne sera plus adossé à l'Euro, bon c'est plutôt une petite victoire, mais faut voir sur quoi il sera adossé.

 

Sinon, entre la Cote d'Ivoire et le Bénin, les economies sont tellement différentes (en moyenne, du simple au double en PIB/hab mais si on regarde en détail, c'est pire), c'est juste la réinvention du match Allemagne - Grèce de l'Euro.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, poney said:

 

Dans l'univers fantastique du complotisme et du délire nationaliste (ici "afro" ou "panafricain") le franc CFA tient le haut du pavé, mais de loin.

 

Le pire, c'est que cette totale incompréhension du phénomène va pousser ces cons à réinventer un autre CFA sous un autre nom et ils seront tout fier d'annoncer ça comme étant une révolution.

 

La seule différence c'est qu ele taux de change ne sera plus adossé à l'Euro, bon c'est plutôt une petite victoire, mais faut voir sur quoi il sera adossé.

 

 

Avis personnel : au dollar 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Zimbabwéen

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@poney c'est ce que mon esprit cynique s'est dit en premier : "ah ils vont pouvoir se planter tout seul sans pouvoir accuser la France".

C'est vrai ces histoires de priorité des entreprises françaises sur l'exploitation des ressources naturelles ? Quels sont les risques en cas d'abandon du franc CFA ? Expropriation bête et méchante ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 01/07/2019 à 15:32, Mister_Bretzel a dit :

Abandon du franc CFA, nouvelle monnaie unique. 

https://www.20minutes.fr/monde/2553751-20190701-eco-monnaie-unique-afrique-ouest-entrera-vigueur-2020?utm_medium=Social&xtref=facebook.com&utm_source=Facebook#Echobox=1561973731

 

Que dire... Une monnaie unique, ça sent jamais bon. L'abandon du franc CFA ? Celui-ci est perçu comme un relent du colonialisme et comme un frein au développement, mais je ne suis pas renseigné du tout sur le sujet.

 

 

Le CFA est un frein au développement pour ceux qui pensent qu’on se développe en faisant marcher la planche à billet. 

Hint : la revolution industrielle s’est faite sous étalon or.

Le Franc CFA a probablement été une bénédiction pour ces pays. Après, c’est sûr que c’est pas aussi bien que s’ils avaient tous une politique monétaire crédible. C’est comme pour la France, l’euro est bien parce que la Banque de France a toujours fait nimp. Ça s’arrête là.

  • Yea 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, Mister_Bretzel a dit :

@poney c'est ce que mon esprit cynique s'est dit en premier : "ah ils vont pouvoir se planter tout seul sans pouvoir accuser la France".

 

C'est ce que pense tout bas beaucoup de gens, crois moi. 

 

Citation

C'est vrai ces histoires de priorité des entreprises françaises sur l'exploitation des ressources naturelles ?

 

Plus ou moins, c'est tout a fait le genre de la francafrique crony. Disons que pour que Areva ou Bollore tournent bien en Afrique, faut des relations et des petits passes droit, mais rien avoir avec le CFA en fait. 

 

Citation

 

Quels sont les risques en cas d'abandon du franc CFA ? Expropriation bête et méchante ? 

 

C'est pas relié, ce sont des accords politiques et économiques. Tout ça est du délire anti CFA. Le seul truc dont est "coupable" la France c'est de l'imprimer (comme beaucoup d'autres monnaies) et d'assurer sa convertibilite (en gardant les réserves de change a Paris). 

 

Rien de grave, terrible ou quoi que ça soit de fantasmagorique 

 

 

il y a 37 minutes, Tramp a dit :

 

Le CFA est un frein au développement pour ceux qui pensent qu’on se développe en faisant marcher la planche à billet. 

 

Tout a fait, il suffit de lire les arguments 

 

Citation

 

Le Franc CFA a probablement été une bénédiction pour ces pays. Après, c’est sûr que c’est pas aussi bien que s’ils avaient tous une politique monétaire crédible. C’est comme pour la France, l’euro est bien parce que la Banque de France a toujours fait nimp. Ça s’arrête là.

 

J'irais pas jusqu'à bénédiction mais ça a stabilisé leur monnaie, pour sûr. 

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben c't'à dire que l'historique de la Françafrique ne laisse pas de place à la bienveillance en matière d’ingérence française dans le continent.

N'importe qui ayant entendu parler d'Elf (parmi taaaaaant d'autres choses) sera prompt à avaler ces couleuvres macroéconomiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Mister_Bretzel a dit :

@poney c'est ce que mon esprit cynique s'est dit en premier : "ah ils vont pouvoir se planter tout seul sans pouvoir accuser la France".

 

J'imagine aussi que c'est ce qui se passera. Mais c'est un passage obligé en fait. Alors passons-y.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Neomatix a dit :

Ben c't'à dire que l'historique de la Françafrique ne laisse pas de place à la bienveillance en matière d’ingérence française dans le continent.

N'importe qui ayant entendu parler d'Elf (parmi taaaaaant d'autres choses) sera prompt à avaler ces couleuvres macroéconomiques.

 

voilà, et le CFA quoi qu'on en pense ou en dise est bien un vieux bout de colonialisme qui traine par là

 

le problème, du point de vue libéral, c'est qu'on va échanger une politique monétaire à la con avec un relent de colonialisme pour une politique monétaire à la con avec un relent de nationalisme et fierté mal placée

 

ça n'arrangera pas les affaires les locaux, l'incurie des intellectuels africains bouffis de panafricanisme et de pseudo théories (issues pour la plupart des campus occidentaux) a encore frappé, c'est tragique

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Marlenus a dit :

En tout cas la tribune publie une tribune au vitriol contre le franc CFA.

https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/franc-cfa-ou-l-imperialisme-a-la-francaise-822311.html

 

Tout cet article est a peu près absolument faux, si ça c'est un économiste spécialiste des banques centrales et des politiques monétaires, j'envoie mon CV à la BCE pour devenir directeur cette après-midi.

 

Citation

Car le franc CFA reste l'instrument idéal pour maintenir sous tutelle ces nations par l'ancien colonisateur qui a, de manière historique et chronique, imposé à cette monnaie une valorisation artificiellement haute (vis-à-vis du Franc Français puis de l'Euro) dans le seul but de rendre plus attractives les exportations françaises en direction du réseau CFA, et afin que les exportations de ces pays africains vers le reste du monde soient plus chères, confortant ainsi leur entière dépendance à l'endroit de Paris.

 

La parité fixe avec le FF puis l'€ émanait aussi d'une demande des élites africaines afin de bénéficier d'une stabilité de leur monnaie. Ensuite, je suis désolé pour les fantasmes de ce petit monsieur de l'élite FraOnçaise mais, sauf si j'ai loupé un épisode, ce n'est pas vraiment la France qui mène la danse économique en Europe et donc, depuis que le CFA est en parité fixe avec l'€, soit bientôt 20 ans, je ne vois pas en quoi c'est un avantage pour la France en particulier ni en quoi c'est une dépendance de la même France.

 

Ce qui est vrai c'est que la dévaluation de 50% de 1994 est le fait de Balladur, c'est évidement de sa faute si les AFricains ont perdu 50% de leur pouvoir d'achat (et de biens pour ceux qui en avait) en une décision parisienne, mais dire ça et dire que la France "impose une valorisation artificiellement haute", c'est un peu...contradictoire et ça ne suffit de toute façon pas à dire que "la France" en 2019 "controle" le CFA

 

Je rappelle qu'il faut ~656 FCFA pour faire 1 €, avec ou sans parité avec l'€, au vu des économies locales, l'€ serait beaucoup (beaucoup) plus fort que le CFA ou son substitut, il suffit de regarder les monnaies des pays voisins : il faut 2600 dollar ghanéen pour faire 1€ ; il faut 56 Dalasi Guinéen pour faire 1€ (qui cache un pays extrêmement pauvre, le plus pauvre d'Afrique de l'ouest) ; il faut presque 10 000 francs Guinéen (l'autre Guinée) pour faire 1€ . Donc je ne comprends pas l'argument de "monnaie artificiellement haute", à moins de vouloir que le CFA valent encore 3x (comme le Ghana) ou plus de 10x (comme la Guinée) moins, et je ne vois pas en quoi une monnaie absolument pourrie serait mieux pour les pays de la zone CFA. Ni en quoi ça favorise les exportations "françaises" (qui représente du pipi de chat à côté des exportations chinoises, à vrai dire, je ne sais même pas quels produits français - en dehors du lait en poudre, merci la PAC - on exporte de manière structurelle dans ces pays).

 

Citation

Sous un vernis de paternalisme et d'octroi de protection assurés à des nations réputées incapables de se gérer elles-mêmes, le CFA a, 

 

A la limite, oui, ok ...

 

Citation

 

 

en réalité, donné un blanc-seing à la France qui a pu à loisir se procurer toutes sortes de marchandises africaines quasi gratuitement... puisque c'est elle qui contrôle la monnaie de ces pays produisant ces biens et ces produits.

 

Nimp, délire de piponomiste FraOçais qui se prend pour le phare du monde , même pour le critiquer : encore une fois, ce n'est pas "la France" qui contrôle la monnaie de ces pays, du moins, plus depuis 20 ans. Le CFA a simplement une convertibilité fixe avec l'€, triple buse. Ensuite, je trouve très rigolo le saut lacantique entre ce paragraphe et le précédent, dans le premier on explique que la monnaie "artificiellement haute" CFA (656x moins forte, paye ta monnaie haute) favorise particulièrement les exportations Françaises en zone CFA et pouf, magie, juste après que ça favorise les exportations africaines. En plus, ça fait passer les AFricains pour des débiles :"quasi gratuitement", oui parce que les mecs sont trop cons pour se payer un salaire.
Pour le coup, ça a plutôt l'air de bien aller pour les quelques pays concernés ici 

 Global_FOTW_RealGrowth_Africa.png

 

 

 

Un étudiant de SES au bac comprend qu'une monnaie plus faible est un avantage pour les exportations africaines...

Citation

La fameuse et tristement célèbre « coopération » masque désormais difficilement la déstabilisation politique et économique, quand ce ne fut pas littéralement la violence, orchestrées par la France afin de maintenir le CFA, et dissuader toute velléité de s'en défaire

 

Y a vraiment assez de "bons" arguments contre le "coopération" pour éviter de tomber dans ce genre de truc para-complotistes, d'autant plus que des pays qui sont sortis du CFA, il y en a : la Guinée, Madagascar, la Mauritanie. Mieux, la Guinée-Bissau, pays lusophone et ex colonie portuguaise, à demandé fin des 90's a entrer dans la zone CFA pour stabiliser son économie et lui donner crédibilité (il fallait genre 100 pesos pour faire 1 FCA, faite le compte) sur le marché international.

 

Citation

Les entreprises nationales hexagonales purent ainsi rapatrier tous leurs profits générés dans ces nations africaines en lieu et place d'y réinvestir

 

Mais quel rapport putain ? Quand Carrefour ou Le Slip Français rappatrie ses profits depuis la Belgique vers la France, c'est pareil ?

Quand Shell rappatrie ses profits depuis le Nigéria, c'est pareil ?

 

N'imp. ET quoi, si demain le Sénégal décide de développer le dollar sénégalais, Total et Areva vont arrêter d'y faire des profits ?

 

Citation

Ce privilège exorbitant conféré à la France a donc confisqué tout pouvoir de politique monétaire autonome aux nations membres du CFA qui n'ont en fait jamais - et pas même le jour de leur indépendance - recouvré leur souveraineté !

 

A l'Euro depuis près de 20 ans, descend de ton piédestal.

 

Ils sont tellement dépendant de la France que si ton article est publié, c'est parce qu'on est en train de parler de leur décision, parfaitement souveraine, d'échanger une monnaie commune estampillée CFA par une monnaie commune estampillée ECO et sans que la France n'ait rien eu à dire. Vache de dépendance, ah les salauds.

 

Citation

 Il est en effet aberrant que ces pays - qui ont des cycles économiques absolument pas corrélés ni semblables à ceux de l'Union Européenne - soient soumis à la politique des taux d'intérêt de la Banque Centrale Européenne, 

 

LOL

 

Taux directeur de la BCE juin 2019 : -0.4%

Taux directeur de la BCEAO juin 2019 :  2.5% 

Identique donc, mais sinon, a titre de comparaison : 5,0% au Botswana, 6,75% en Afrique du Sud, 14,0% au Nigeria et 16,0% au Ghana.

 

wait a minute, probablement le meme genre de rigolo qui ira gueuler sur l'endettement des pays du sud et leur taux d'intéret "de rapace", dans un second article, je suppose

 

Citation

quand leurs préoccupations et priorités ne sont strictement pas la discipline fiscale et budgétaire qu'ils doivent respecter du fait de l'indexation du CFA à l'euro,

 

ah ben non c'est sur, les PVD peuvent faire la fête du slip en matière fiscale et budgétaire, ça leur a si bien réussi jusqu'à présent.
"repecter l'indexation de l'€", faut dire qu'il est tellement volatile...oh wait

 

Citation

 

 mais bien l'amélioration de leurs capacités de production, le développement de leurs infrastructures et la mise au travail de leurs jeunes.

 

Donc du coup, je suis perdu, pour ça, un taux d'intéret bas, c'est plutôt pas mal ou non ?

 

Citation

 

 Combien de temps encore quatorze nations d'Afrique (en comptant les Comores affiliées au CFA) imploreront-elles la France, seule aux manettes de leur destinée économique et financière ?

 

Encore une fois, la France n'est aux manettes que dans les fantasmes de l'élite fraOnçaise (sur cette question).

 

 

Par contre, pas un mot sur l’ingérence politique ou militaire, y a un truc à base de lune et de doigt qu'un idiot regarde de travers qui me vient en tête mais je vais m'abstenir.

 

Youpie matin, grâce à ce genre d''intellectuel", les états africains vont se jeter dans une politique économique a peu près équivalente sur ses défauts (monnaie commune à pays diversifiés), avec en plus le risque de faire tourner la planche à billet à toute vitesse (comme l'ont bien compris d'autres intellos africains), sans garder le seul avantage (un monnaie stable - l'inflation dans ces pays est globalement contrôlée).

 

Bref, personnellement je ne suis pas en "faveur" du CFA pour principalement deux raisons. La première est historique et je suis globalement d'accord avec l'idée que les pays concernés doivent rompre, même symboliquement, avec l'hégémonie (passée) de la France sur leur économie. La seconde est ni plus ni moins que les arguments classiques que les libéraux ont à opposé à ce genre de politique.
Tout le reste est bon pour la poubelle, on oublie sciemment que la BCEAO est souveraine, ainsi que les autres banques centrales. Nier cela, c'est encore une fois faire des Africains les idiots utiles passifs de l'histoire et n'en déplaise aux contempteurs du CFA, ça aussi, c'est un point de vue colonial. Et si mal nommer les choses c'est ajouter du malheur au monde, analyser n'importe comment les politiques (économiques ou non) en Afrique c'est ajouter du malheur aux gens qui y vivent et pour qui j'ai une sympathie toute post-coloniale particulière et parfaitement assumée. Autrement dit, j'emmerde ces connards qui racontent de la merde et sont, à mes yeux, directement responsables de ces mythes qui circulent aujourd'hui grâce à Internet jusqu'au plus petit paysan beninois qui le prend pour vrai et pousse ses dirigeants à agir dans ce sens. Le discours raisonné et raisonnable est automatiquement suspect de collusion avec la France et donc le colonialisme. C'est la course en avant. Dans un monde idéal ou les militants du "no justice no peace" ne serait pas des SJW attardés, c'est sur ce type de pseudo intellos diffuseurs de fake news que la justice devrait s'battre à coup de main dans la gueule pour appauvrissement généralisé de tout un continent.

  • Yea 4
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, poney a dit :

 

En enlevant les "lol", ça ferait un bon article pour CP ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Vilfredo Pareto a dit :

En enlevant les "lol", ça ferait un bon article pour CP ^^

 

Certainement, mais il devrait être écrit par quelqu'un de plus calé que moi en économie, j'ai toujours peur de faire des contresens

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, poney said:

 

Certainement, mais il devrait être écrit par quelqu'un de plus calé que moi en économie, j'ai toujours peur de faire des contresens

Pas un contresens, mais il y tout de même une petite boulette concernant la valeur d'une monnaie ou sa force, lorsque tu compares le CFA aux autres monnaies africaines.

Dans l'absolu une conversion même de 1 à 1000 ne permet pas de dire qu'une monnaie est beaucoup plus forte que l'autre. La force d'une monnaie est une propriété dynamique c'est son évolution dans le temps qui permet de faire des différences.

Évidemment si on a un taux de conversion de 1 pour 1000 c'est souvent le signe qu'une monnaie s'est cassée la gueule, par rapport à l'autre parce qu'on ajoute pas des zéros pour le fun. Mais il suffit de voir que si une paire de monnaies passe de 1 pour 1000 à 1 pour 100, c'est bien la première monnaie qui est plus faible à ce moment là.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Noob a dit :

Pas un contresens, mais il y tout de même une petite boulette concernant la valeur d'une monnaie ou sa force, lorsque tu compares le CFA aux autres monnaies africaines.

Dans l'absolu une conversion même de 1 à 1000 ne permet pas de dire qu'une monnaie est beaucoup plus forte que l'autre. La force d'une monnaie est une propriété dynamique c'est son évolution dans le temps qui permet de faire des différences.

Évidemment si on a un taux de conversion de 1 pour 1000 c'est souvent le signe qu'une monnaie s'est cassée la gueule, par rapport à l'autre parce qu'on ajoute pas des zéros pour le fun. Mais il suffit de voir que si une paire de monnaies passe de 1 pour 1000 à 1 pour 100, c'est bien la première monnaie qui est plus faible à ce moment là.

oui, tout à fait, mais ici, c'est surtout que dans l'argument "le cfa est artificiellement élevé", on sent la volonté de dévaluation monstrueuse.
Fondamentalement, d'un point de vue marché monétaire, c'est peut-etre correct, mais ça n'est pas vrai dans le sens édicté 

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 minutes ago, poney said:

oui, tout à fait, mais ici, c'est surtout que dans l'argument "le cfa est artificiellement élevé", on sent la volonté de dévaluation monstrueuse.
Fondamentalement, d'un point de vue marché monétaire, c'est peut-etre correct, mais ça n'est pas vrai dans le sens édicté 

Oui oui.

Et il manque une chose concernant les profits des entreprises françaises totalement rapatriés. C'est vrai que comme la convertibilité est stable, ramener des profits ne coûte rien. Mais c'est un feature pas un bug bande de cons!!!

Le fait est que des investisseurs ont le choix pour investir dans le monde. Et si la monnaie du pays dans lequel ils décident d'investir se casse la gueule, les investisseurs se barrent vite. Et c'est justement lorsque les investisseurs se barrent que le pays par en vrille. Les entreprises locales ne reçoivent plus de commandes, les machines  commencent à se déglinguer et très rapidement c'est la banque mondiale ou le FMI qui doit organiser des prêts avec tous les risques de corruption qui vont avec vu que le pognon n'est pas contrôlé par les investisseurs, mais par les membres du gouvernement.

 

C'est fou cette idée selon laquelle un économiste dans son bureau pourrait pigeonner avec des si vieilles recettes un investisseur dont le métier est d'évaluer les risques qu'il prend.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Noob a dit :

Et il manque une chose concernant les profits des entreprises françaises totalement rapatriés. C'est vrai que comme la convertibilité est stable, ramener des profits ne coûte rien. Mais c'est un feature pas un bug bande de cons!!!

 

C'est surtout a) vrai pour tous les pays de la zone € (et ça serait vrai pour les entreprises des pays africains si elles se développaient) et b) ça n'est en rien un problème pour les économies du CFA (et de la même manière, mais inversée, ça ne serait pas pour autant plus "bénéfique" pour les pays de la zone CFA si ce n'était pas vrai).

 

il y a 6 minutes, Noob a dit :

Le fait est que des investisseurs ont le choix pour investir dans le monde. Et si la monnaie du pays dans lequel ils décident d'investir se casse la gueule, les investisseurs se barrent vite. Et c'est justement lorsque les investisseurs se barrent que le pays par en vrille. Les entreprises locales ne reçoivent plus de commandes, les machines  commencent à se déglinguer et très rapidement c'est la banque mondiale ou le FMI qui doit organiser des prêts avec tous les risques de corruption qui vont avec vu que le pognon n'est pas contrôlé par les investisseurs, mais par les membres du gouvernement.

 

c'est vrai dans une économie "normale", ou "sensée" mais - et c'est sur ce point que devraient insister les contempteurs benêts du CFA - c'est beaucoup plus complexe dans les pays "de la Françafrique" où les relations commerciales et d'investissement sont aussi au moins autant le fruit de relations politiques (indépendante du CFA aujourd'hui, même si c'était peut-etre beaucoup moins vrai il y a 360 ou 40 ans)

 

il y a 6 minutes, Noob a dit :

C'est fou cette idée selon laquelle un économiste dans son bureau pourrait pigeonner avec des si vieilles recettes un investisseur dont le métier est d'évaluer les risques qu'il prend.

 

Mon pote qui bosse comme contrôleur à la BdF me disait encore récemment a quel point ces économistes de bureau et ces banquiers centraux, sous prétexte que certains ont fait un beau passé de trader, se prennent pour des champions, comprennent tout et savent mieux que tout le monde. A commencer par les gens dont c'est le métier de vraiment investir (non pas que diriger un hedge fund n'est pas "vraiment" investir, on se comprend)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 47 minutes, poney a dit :

oui, tout à fait, mais ici, c'est surtout que dans l'argument "le cfa est artificiellement élevé", on sent la volonté de dévaluation monstrueuse.

 

D'un autre côté, une monnaie ouest-africaine se déprécierait sûrement par rapport à l'euro si le taux de change était flottant. Donc le franc CFA "artificiellement élevé" est un fait si l'on considère que la situation naturelle serait une ou des monnaie(s) indépendante(s).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, L'affreux a dit :

 

D'un autre côté, une monnaie ouest-africaine se déprécierait sûrement par rapport à l'euro si le taux de change était flottant. Donc le franc CFA "artificiellement élevé" est un fait si l'on considère que la situation naturelle serait une ou des monnaie(s) indépendante(s).

 

Oui, c'était ce que je voulais dire, peut-etre pas assez clairement, quand je disais "du point de vue marché monétaire".

Mais ça, seul "le marché le sait", il n'y a qu'un tx de change flottant qui répondrait à cette interrogation. En fait, on en sait rien, les locomotives économiques de la région, c'est d'abord le Sénégal et dans une moindre mesure la Cote D'Ivoire.Or, notre bonhomme ici prétend qu'on peut considérer que c'est trop élevé, il dit que ça c'est le cas par la volonté de la France.
Mais si on prend un pays comparable en terme de développement, le Kenya, on se rend compte qu'il ne faut "que" 115 shilling kenya pour 1€, contre 656 CFA. (edit : bon je dis ça mais je n'ai aucune idée de comment est gérée la shilling kenyane...)

 

En fait c'est pas du tout impossible qu'une libéralisation du taux de change renchérisse le XOF, et sous la plume de l'auteur on devine moins une volonté de laisser un tx de cg flottant qu'une manipulation volontaire vers le bas, c'est surtout ça que je dénonçais.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

×
×
  • Create New...