Jump to content

L'Afrique, bonne hôtesse


Recommended Posts

Le 08/12/2020 à 10:36, Rübezahl a dit :

 

 

Je poste ça ici, mais ça concerne vraisemblablement plein de pays.

Rodrick est un immense économique, j'ai lu en diagonale l'article, y a des trucs interessants mais tant que les économistes ne lisent pas les anthropologues, ils rateront l'éléphant au milieu du couloir (je vais pas dvp ici par flemme et manque de temps mais faut aller voir du coté de l'articulation de deux théories, wealth in people et land abundance. Et à mon avis le choix des deux pays ici (Tanzanie et Ethiopie) est assez criticable, parce que je ne pense pas que ça soit très représentatif du "africa's puzzle", les IDE en Tanzanie sont énormes, en particulier Chinois.

 

Link to comment

https://www.cornellpress.cornell.edu/book/9781501747151/when-there-was-no-aid/

 

When There Was No Aid

War and Peace in Somaliland

by Sarah G. Phillips

 

For all of the doubts raised about the effectiveness of international aid in advancing peace and development, there are few examples of developing countries that are even relatively untouched by it. Sarah G. Phillips's When There Was No Aid offers us one such example.

Using evidence from Somaliland's experience of peace-building, When There Was No Aid challenges two of the most engrained presumptions about violence and poverty in the global South. First, that intervention by actors in the global North is self-evidently useful in ending them, and second that the quality of a country's governance institutions (whether formal or informal) necessarily determines the level of peace and civil order that the country experiences.

Phillips explores how popular discourses about war, peace, and international intervention structure the conditions of possibility to such a degree that even the inability of institutions to provide reliable security can stabilize a prolonged period of peace. She argues that Somaliland's post-conflict peace is grounded less in the constraining power of its institutions than in a powerful discourse about the country's structural, temporal, and physical proximity to war. Through its sensitivity to the ease with which peace gives way to war, Phillips argues, this discourse has indirectly harnessed an apparent propensity to war as a source of order.

Link to comment
  • 2 weeks later...

Au moins 50 tués dans une attaque djihadiste au Niger

https://www.lalibre.be/international/afrique/attaque-au-niger-plus-de-cinquante-personnes-tuees-5ff0d1cfd8ad5844d132716d

Link to comment

Alors que le shitstorm sur la présence de Barkhane est au max depuis des mois en terme de propagandes et contre progagandes, mesdames, messieurs, la presse

 

 

Le titre :

Citation

Mali: plusieurs personnes tuées par une frappe aérienne de Barkhane dans le centre du pays

 

L'article :

 

Citation

Plusieurs personnes ont été tuées dimanche 3 janvier dans le centre du Mali, l'armée française affirmant ce mardi avoir frappé des dizaines de jihadistes tandis que des villageois et une association locale parlaient de civils atteints par un appareil non-identifié lors d'un mariage.

 

Depuis dimanche, les messages proliféraient sur les réseaux sociaux à propos des événements survenus dans le village de Bounti. Il a donc fallu que autorités militaires françaises donnent plus de détails.

L'état-major français admet que la force Barkhane a bien mené une opération dans la région de Douentza, non loin du village de Bounti dimanche 3 janvier. Vers 15h, après une longue manœuvre de repérage, des soldats ont guidé une patrouille de Mirage 2000 dont les tirs ont permis de neutraliser plusieurs dizaines de terroristes. 

Mais l'état-major est formel : le récit d'un bombardement sur une fête de mariage à Bounti ne correspond en rien aux observations effectuées par la force Barkhane. Les ciblages sont des opérations parfaitement maîtrisées, rodées, aucune erreur n'est possible, martèlent les autorités. 

L'objectif était même identifié depuis plusieurs jours dans une zone caractérisée par la présence avérée de groupes terroristes, dit l'armée française, avant de préciser qu'aucun hélicoptère n'est intervenu lors de cette opération.

 

Des villageois de Bounti joints par l'Agence France-Presse assurent en revanche avoir été frappés par les tirs d'un hélicoptère lors d'une noce. Il y aurait 19 morts dont des enfants, affirment-t-ils. RFI a eu confirmation que quelques femmes et des enfants originaires de Bounti sont bien actuellement soignés à Douentza. D'autres victimes certains ont été évacués vers Sévaré à 150 kilomètres au sud-ouest de Douentza. D'autres ont succombé à leurs blessures.

Selon l'organisation de la jeunesse Tabital Pulakuu, une association qui promeut la culture peulh, les bombardements auraient touché un mariage célébré à Bounti. Les témoignages recueillis par notre source à Douentza parlent d'hélicoptères qui auraient tiré depuis une très basse altitude.

Mais pour l'heure, il est cependant difficile de savoir ce qu'il s'est réellement produit dimanche après-midi dans cette zone reculée du Gourma malien. Aujourd'hui la situation reste encore très confuse. 

 

Link to comment
  • 4 weeks later...

La zone africaine de libre-échange, un nouvel "instrument" de développement

 

Citation

Une étape "historique" pour l'Union qui s'offre un marché de plus de 1,2 milliard de personnes. Valeur estimée : 2 500 milliards de dollars (plus de 2 000 milliards euros).  

Cette zone "ne devrait pas être un simple accord commercial, (mais) un instrument pour le développement de l'Afrique",

[...]

Aujourd'hui, les Africains commercent plus avec le monde qu'entre eux. "En 2017, les exportations intra-africaines ont représenté 16,6% des exportations totales, contre 68,1% pour les exportations intra-européennes, 59,4 % pour les exportations intra-asiatiques, 55% pour les exportations intra-américaines et 7% pour les exportations intra-océaniques, indique la Cnuced.

Or, "l'augmentation du commerce intra-africain est une incitation à accroître les niveaux d'industrialisation des pays", rappelle le Progamme des Nations unies pour le développement (PNUD). Pour l'heure, les Etats africains n'exportent en majorité que des biens primaires qui ont moins de valeur que les produits transformés. 

En outre, pointe l'UA, avec des taux "moyens de 6,1%", les entreprises paient "des droits de douane plus élevés lorsqu'elles exportent en Afrique que lorsqu'elles exportent en dehors de ce continent"

[...]

L'élimination des droits de douanes "sur 90% des marchandises des Etats parties" se fera progressivement sur cinq ans. Les pays les moins avancés (PMA, plus d'une trentaine) auront un délai supplémentaire de cinq ans.

[..]

Des gains "entre 0,35% du PIB (28 milliards de dollars, soit plus de 23 millions d'euros) et 0,54% (44 milliards de dollars, soit plus de 36 millions d'euros) d'ici 2040, selon l'ambition de la réforme" sont attendus, indique un rapport commun produit par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et le secrétariat de la ZLECAf.

La Banque mondiale prévoit "que les gains de revenus les plus importants (...) se produiront en Côte d'Ivoire, au Zimbabwe, au Kenya et en Namibie""Plus de 10% d'ici 2035" pour chacunprécise le secrétaire général de la zone. Mais ces gains "dépendront non seulement de la libéralisation tarifaire – pour laquelle les avantages sont généralement faibles – mais aussi des mesures de facilitation des échanges et de la réduction des barrières non tarifaires".  

A l'échelle du continent, le marché unique permettra, entre autres, "de sortir 30 millions d'Africains de l'extrême pauvreté et d'augmenter les revenus de près de 68 millions d'autres personnes qui vivent avec moins de 5,50 dollars par jour (4,53 euros)" d'ici 2035. Le libre-échange favorisera aussi "une progression salariale plus importante pour les femmes (+10,5%) que pour les hommes (+9,9%)". 

[...]

 

 

  • Yea 1
Link to comment

Si les institutions africaines pouvaient suivre (ie : si c'était pas gangrené par une classe politique indigne et aidé en cela par quelques puissances politiques ou économique occidentales et, de plus en plus, asiatiques), pour ce que j'en ai vu ce continent pourrait exploser économiquement. Les gens sont globalement des commerçants et sont besogneux. Mais y a tellement d'emmerdes sur le chemin que la voie la plus sure pour tout diplomé est de devenir fonctionnaire et se nourrir sur la bête en passant.

 

Un jour j'ai fait Lomé-Cotonou en stop à cause d'une galère de taxi et j'ai été pris par un petit groupe de commerçants de Accra au Ghana dans une camionette chargée à ras bord avec 3 types dedans ; sur la route, qui n'est pas très longue, il a fallu payer 6 ou 7 "barrage de police", sans compter les frais officiels... J'ai un peu discuté avec le chauffeur, c'était pas glorieux.

  • Yea 2
Link to comment
  • 2 weeks later...

D'après l'Independant, ce serait une tentative de kidnapping. Un carabinier et une troisième personne seraient également tombées sous les balles des assaillants :

 

https://www.independent.co.uk/news/world/africa/luca-attanasio-italian-ambassador-killed-congo-b1805540.html

 

Citation

Italy’s ambassador in the Democratic Republic of Congo has been killed during an attempted kidnap, according to reports.

 

The Italian foreign ministry said Luca Attanasio, a carabinieri police officer who was providing security for him and a third person were killed in Goma.

 

They were traveling in a UN convoy in Congo but the ministry provided no other details. 

 

The Reuters news agency quoting a source from the Virunga National Park said the convoy was attacked during a kidnap attempt near the town of Kanyamahoro at around 10.15 am local time (8.15am GMT).

 

The park had said earlier that two people in the convoy had been killed and the 43-year-old ambassador wounded. The third person killed was a driver, diplomatic sources said.

 

It was not immediately clear who was behind the attack. There was no immediate claim of responsibility.

 

Italian newspaper La Repuubblica said Virunga rangers immediately launched an operation to free him but he was found dead. His body was taken to the hospital in Goma.

 

Link to comment

Ah...à Goma..

 

entre la guerre au Kivu qui dure depuis...j'ai oublié...et la présence de l'Etat Islamique en Afrique Centrale (déjà responsable de l'attaque d'une prison dans le coin en 2020).

Link to comment
  • 4 weeks later...
  • 2 weeks later...

Exportation réussie de l'EI du Levant à l'Afrique subsaharienne. 

 

A voir comment ils vont gérer la ville, il me semble que le Mozambique est chrétien donc peu de chance d'avoir des fonctionnaires chaud pour faire tourner la machine.

 

 

Link to comment
  • 3 weeks later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

×
×
  • Create New...