Aller au contenu

Présidentielles 2017, le Grand Jeu  

145 membres ont voté

  1. 1. Selon vous, qui va remporter la marmite présidentielle en 2017?

    • François Hollande
      0
    • Manuel Valls
      0
    • Jean-Luc Mélenchon
      3
    • François Bayrou
      0
    • François Fillon
      35
    • Nicolas Dupont-Aignant
      0
    • Marine Le Pen
      2
    • Emmanuel Macron
      18
    • Un autre candidat surprise
      1
    • Sylvain Durif - le Grand Monarque, le Messie, le Christ Cosmique
      9
    • Michèle Alliot-Marie
      0


Recommended Posts

Flashy    1 381

http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/10/27/le-ps-veut-moderniser-les-regles-de-la-presidentielle_4797790_823448.html
 



Temps de parole, « parrainages », modalités de vote… A environ dix-huit mois de l’élection présidentielle de 2017, le temps est venu, selon le groupe socialiste à l’Assemblée nationale, de « moderniser les règles applicables » à ce scrutin.
Pour ce faire, les élus majoritaires, emmenés par le président PS de la commission des lois, Jean-Jacques Urvoas, défendront, mercredi 16 décembre, deux propositions de loi — l’une organique, l’autre ordinaire — qui rassemblent des recommandations formulées par différents organes, dont le Conseil constitutionnel, le Conseil supérieur de l’audiovisuel et la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques ; sans toucher à l’élection du président en elle-même, elles proposent un léger dépoussiérage du dispositif.

  • Des parrainages plus transparents
A chaque échéance présidentielle se pose la question des cinq cents « parrainages » d’élu dont chaque candidat a besoin pour se présenter, notamment à cause de son manque de transparence. Pour y répondre, le texte propose ainsi que la liste intégrale des élus ayant parrainé un candidat soit désormais publiée, et non plus un extrait de cinq cents noms tirés au sort. « Le principe de responsabilité politique et l’exigence de transparence doivent conduire à ce que les élus assument leur choix devant leurs électeurs », avance M. Urvoas. Par ailleurs, les parrainages seront rendus publics « en temps réel » afin d’éviter tout faux suspense de la part des candidats sur leur quête des cinq cents signatures nécessaires.
En outre, le PS propose que les parrainages ne soient plus collectés et adressés au Conseil constitutionnel par le candidat mais par les « parrains » eux-mêmes, afin d’éviter toute pression. Ces derniers, qui doivent actuellement être député, sénateur, maire, président d’agglomération, conseiller général, conseiller régional, membre du conseil de Paris ou eurodéputé français, pourront désormais aussi être président de métropole et conseiller métropolitain de Lyon.
  • Renforcer l’« équité » du temps de parole par rapport à l’« égalité »
Jusqu’alors, le Conseil supérieur de l’audiovisuel délimitait trois périodes avant la campagne présidentielle, avec des règles différentes d’accès aux médias audiovisuels. Lors de la deuxième période, dite « intermédiaire » (entre la publication de la liste des candidats et la veille de la campagne officielle), les médias devaient ainsi respecter une règle d’égalité pour les temps de parole, mais d’équité pour les temps d’antenne (qui recouvre le temps de parole et l’ensemble des éléments éditoriaux consacrés à un candidat). A la différence de l’égalité, l’équité ne prévoit pas d’égalité arithmétique mais un temps attribué en tenant compte de la représentativité des candidats et de leur implication effective dans la campagne.
Déplorant « une source de complications tant pour les chaînes de radio et de télévision que pour les candidats, dissuadant certains médias d’organiser des débats entre candidats », le groupe socialiste propose donc d’en venir à une règle d’équité du temps de parole comme du temps d’antenne pendant cette période. Les « petits » candidats ne pourront alors jouir d’une stricte égalité de temps de parole que pendant la campagne dite « officielle » ; raison pour laquelle cette disposition est la plus contestée par les partis minoritaires, qui craignent que la couverture médiatique favorise encore plus les grands partis.
  • Harmoniser les opérations de vote
Concernant les jours de vote, les textes préconisent notamment d’harmoniser les horaires de fermeture des bureaux de vote en métropole, qui varient pour le moment entre 18 heures, 19 heures ou 20 heures. Cela « afin d’éviter la diffusion prématurée de résultats partiels ou de sondages susceptibles d’altérer la sincérité du scrutin » ; toutefois, l’embargo sur la publication des résultats serait maintenu à 20 heures, « pour empêcher que le débat public, en particulier dans l’entre-deux-tours, ne s’engage sur la base de données et d’analyses erronées ». Dans les grandes villes, les préfets pourront cependant prolonger l’ouverture des bureaux jusqu’à 20 heures.
Le groupe socialiste propose également de supprimer les commissions de contrôle dans les communes de plus de 20 000 habitants, qui feraient double emploi aujourd’hui avec les délégués du Conseil constitutionnel.
Enfin, il est question d’autoriser la propagande électorale à l’étranger dans l’ensemble des Etats et non plus seulement dans les pays européens, mais d’interdire « certaines formes de propagande électorale » comme les appels téléphoniques en série aux électeurs et les numéros d’appel gratuits.
  • Renforcer le contrôle des dépenses des candidats
Concernant le contrôle des dépenses de campagne des candidats, le groupe socialiste propose, entre autres, d’élargir les prérogatives de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques en lui permettant de renforcer ses moyens d’investigation (par le recrutement d’experts) sur certaines dépenses de campagne difficiles à évaluer, telles que l’impression de documents ou l’organisation de réunions publiques.
Surtout, le texte prévoit que les dépenses de campagne soient comptabilisées à partir de six mois avant l’échéance contre un an actuellement, pour plus de simplicité. Les primaires ne seront alors concernées que si elles ont lieu moins de six mois avant le premier tour. Lors de l’examen en commission des lois, les députés ont voté un amendement de la droite qui étend à toutes les élections la période de campagne de six mois au lieu de douze.

 

 
Projet de "modernisation" des présidentielles.
Cela sent très mauvais.
Déjà, sur les parrainages, le but est évidemment de déterminer qui supporte qui. De là à soupçonner d'éventuelles contre-mesures, il y a un pas que je franchis allègrement.
Ensuite, sur le temps de parole...que dire? Si ce n'est qu'il s'agit d'officialiser l'éviction des petits partis des grands médias.
Enfin, sur le contrôle des dépenses des candidats, je ne peux m'empêcher d'y flairer quelque chose. J'ignore quoi, encore. Mais je suis méfiant. Il va falloir suivre cette loi de très très près, non pas qu'ils soient du genre à modifier les règles d'une élection pour limiter la casse -c'est impensable, n's'pas, mais on ne sait jamais.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MinceAlors    4

Enfin, sur le contrôle des dépenses des candidats, je ne peux m'empêcher d'y flairer quelque chose. J'ignore quoi, encore. Mais je suis méfiant. Il va falloir suivre cette loi de très très près, non pas qu'ils soient du genre à modifier les règles d'une élection pour limiter la casse -c'est impensable, n's'pas, mais on ne sait jamais.

 

C'est clair comme de l'eau de roche quand même. Les socialistes disent : "bon, on va contrôler les dépenses de campagne, car il n'est pas exclu que certaines campagnes récentes aient vu leurs coûts exploser. Il n'est pas exclu même que certains aient tenté de cacher des coûts, alors que nous socialistes on trouve que c'est très mal de faire ça".

 

Suivez mon regard, je crois que c'est clair de qui ils parlent non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tremendo    1 140

http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/10/27/le-ps-veut-moderniser-les-regles-de-la-presidentielle_4797790_823448.html

 

 

Projet de "modernisation" des présidentielles.

Cela sent très mauvais.

Déjà, sur les parrainages, le but est évidemment de déterminer qui supporte qui. De là à soupçonner d'éventuelles contre-mesures, il y a un pas que je franchis allègrement.

Ensuite, sur le temps de parole...que dire? Si ce n'est qu'il s'agit d'officialiser l'éviction des petits partis des grands médias.

Enfin, sur le contrôle des dépenses des candidats, je ne peux m'empêcher d'y flairer quelque chose. J'ignore quoi, encore. Mais je suis méfiant. Il va falloir suivre cette loi de très très près, non pas qu'ils soient du genre à modifier les règles d'une élection pour limiter la casse -c'est impensable, n's'pas, mais on ne sait jamais.

Ces trucs sur le temps de parole à égalité m'ont toujours parus ridicules.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tramp    3 310

Un peu moins quand la moitié des médias sont dans les mains du gouvernement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PJE    84

Flashy modifie ton topic en faisant un sondage histoire qu'on puisse parier sur le futur vainqueur. :)

Sinon on peut attendre la fin des primaires UMP pour lancer les paris.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MinceAlors    4

Un peu moins quand la moitié des médias sont dans les mains du gouvernement.

 

Ce n'est pas du tout le cas, l'immense majorité des médias sont détenus par les amis de Nicolas Sarkozy. Et le gouvernement a bien peu de prise sur France 2 et France Inter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nigel    898

Flashy modifie ton topic en faisant un sondage histoire qu'on puisse parier sur le futur vainqueur. :)

Sinon on peut attendre la fin des primaires UMP pour lancer les paris.

 

 On risque d'avoir le vainqueur alors, c'est pas drôle^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NoName    608

Flashy modifie ton topic en faisant un sondage histoire qu'on puisse parier sur le futur vainqueur. :)

Sinon on peut attendre la fin des primaires UMP pour lancer les paris.

+1

 

 

Ce n'est pas du tout le cas, l'immense majorité des médias sont détenus par les amis de Nicolas Sarkozy. Et le gouvernement a bien peu de prise sur France 2 et France Inter.

Pas besoin de contrôle du gouvernement quand la quasi totalité des journalopes votent pour le même camps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MinceAlors    4

Pas besoin de contrôle du gouvernement quand la quasi totalité des journalopes votent pour le même camps.

 

Vu ce que le gouvernement et le président se prennent dans la gueule depuis 2012, c'est flagrant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NoName    608

Vu ce que le gouvernement et le président se prennent dans la gueule depuis 2012, c'est flagrant.

 

C'est clair que les journalopes sont super méchants avec les socialopes.

 :icon_neutral:

 

 

Y'a qu'à voir comment l'Etat d'urgence a été intégralement dénoncé et combattu par les journalistes, ou bien comment les journalistes ont très durement attaqué le président sur sa courbe du chomage ou autre.

 

Ha oui oui, on sent grave que les journalistes sont massivement de droite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MinceAlors    4

C'est mélangé entre Sarkozy et Hollande, mais regarde les unes récentes de magazine, il n'y a plus de mots en français pour critiquer Hollande avec un nouveau titre désagréable. 

 

https://www.google.fr/search?q=unes+marianne+hollande&espv=2&biw=1366&bih=655&tbm=isch&source=lnms&sa=X&ved=0ahUKEwj4m7D32-DJAhXMtxQKHcbGBiEQ_AUIBygC

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tremendo    1 140

Un peu moins quand la moitié des médias sont dans les mains du gouvernement.

Ça n'empêche pas le FN de monter élections après élections. Les gens n'écoutent pas tant les journalopes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tremendo    1 140

Pourquoi tu dis "journalopes" et "socialopes", plutôt que journalauds et socialauds? 

Parce que liborg est un repère de machos.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MinceAlors    4

Ça n'empêche pas le FN de monter élections après élections. Les gens n'écoutent pas tant les journalopes.

Justement, Mme Le Pen et son pote Phillipot sont les plus invités qui soient à la TV et à la radio, j'ai l'impression de ne voir qu'eux! Leur montée provient en grande partie de cela.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tramp    3 310

Donc si on mettait une chèvre suffisamment longtemps à la TV, elle pourrait devenir président de la république ?

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MinceAlors    4

Donc si on mettait une chèvre suffisamment longtemps à la TV, elle pourrait devenir président de la république ?

Non car elle ne pourrait pas se présenter à l'élection : http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/election-presidentielle-2012/faq/parrainages-et-candidatures/quelles-sont-les-conditions-requises-pour-etre-candidat-a-l-election-presidentielle.103829.html

 

Il faut être français et être électeur, une chèvre ne peut pas se voir délivrer de carte électoral.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Flashy    1 381

Donc si on mettait une chèvre suffisamment longtemps à la TV, elle pourrait devenir président de la république ?

 

Oui, si elle a la bonne étiquette. :jesaispo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NoName    608

C'est mélangé entre Sarkozy et Hollande, mais regarde les unes récentes de magazine, il n'y a plus de mots en français pour critiquer Hollande avec un nouveau titre désagréable. 

 

https://www.google.fr/search?q=unes+marianne+hollande&espv=2&biw=1366&bih=655&tbm=isch&source=lnms&sa=X&ved=0ahUKEwj4m7D32-DJAhXMtxQKHcbGBiEQ_AUIBygC

 

Sauf que c'est complètement normal de s'en prendre plus dans la tête quand on est le boss du gouvernement que de l'opposition, puisque par définition le boss de l'opposition risque pas de se faire cogner dessus pour ce qu'il a fait.

ça m'a quand même l'air d'une sacrée lapalissade là ce que je viens de dire

 

 

Donc si on mettait une chèvre suffisamment longtemps à la TV, elle pourrait devenir président de la république ?

 

Tu veux dire, comme Hollande ?

 

Pourquoi tu dis "journalopes" et "socialopes", plutôt que journalauds et socialauds? 

img-3138236074.jpg?v=0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MinceAlors    4

C'est clair que les journalopes sont super méchants avec les socialopes.

  :icon_neutral:

 

 

Sauf que c'est complètement normal de s'en prendre plus dans la tête quand on est le boss du gouvernement que de l'opposition, puisque par définition le boss de l'opposition risque pas de se faire cogner dessus pour ce qu'il a fait.

ça m'a quand même l'air d'une sacrée lapalissade là ce que je viens de dire

 

En l'espace de 17 minutes tu as dis une chose (Hollande ne se fait pas critiquer) et son contraire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marlenus    321

Sauf que c'est complètement normal de s'en prendre plus dans la tête quand on est le boss du gouvernement

En même temps, m'en prendre plein la goule par des médias qui sont supposés aux ordres, cela me ferait mal au fondement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MinceAlors    4

Cécile Duflot est carbonisée, ses troupes se sont envolées, son nombre d'élus a été divisé au bas mot par 4 ou 5, et son parti est ruiné financièrement. Il va devoir revendre son siège, c'est dire.

 

Quand à Mélenchon, le FDG a implosé, il se retrouve tout seul avec son PG, les communistes et leur réseau d'élus ne le parraineront pas à la présidentielle, car ce parti a vu la différence entre être au chaud sous l'aile du PS et troller avec Mélenchon. Dans le premier cas, tu as des élus, dans le second tu n'en n'as pas.

 

Macron a plus de chances que ces deux mentionnés ci-dessus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NoName    608

En même temps, m'en prendre plein la goule par des médias qui sont supposés aux ordres, cela me ferait mal au fondement.

 

Ils ont pas besoin d'être "aux ordres", juste d'être du même camps. Et dans tous les camps, y'a des bagarres, des dissenssions, etc...

Et puis, y'a pas que Hollande, y'a aussi tous les autres du PS.

Mais grosso modo, la très grande majorité des journalistes roulent pour la gauche en France.

 

 

En l'espace de 17 minutes tu as dis une chose (Hollande ne se fait pas critiquer) et son contraire.

 

Non, c'est toi qui croit que c'est le contraire

 

J'ai dit

 

- les journalistes ne sont pas particulièrement durs avec la gauche

- les journalistes sont plus durs avec le parti au pouvoir que le parti d'opposition

 

si le parti au pouvoir était la droite, ils s'en prendraient bien plus dans la gueule que la gauche, alors que là, ça équilibre à peine les comptes.

 

Quand au fait que le gouvernement n'aurait pas d'influence sur FT

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GilliB    97

Cécile Duflot est carbonisée, ses troupes se sont envolées, son nombre d'élus a été divisé au bas mot par 4 ou 5, et son parti est ruiné financièrement. Il va devoir revendre son siège, c'est dire.

 

Quand à Mélenchon, le FDG a implosé, il se retrouve tout seul avec son PG, les communistes et leur réseau d'élus ne le parraineront pas à la présidentielle, car ce parti a vu la différence entre être au chaud sous l'aile du PS et troller avec Mélenchon. Dans le premier cas, tu as des élus, dans le second tu n'en n'as pas.

 

Macron a plus de chances que ces deux mentionnés ci-dessus.

Salut

Je ne sais pas quel age tu as, mais j'ai vu un nombre considérable d'hommes politiques carbonisés, et qui réapparaissaient qq temps apres en pleine forme. Des salamandres vous dis-je. 

 

Miterrand, chirac, juppé, fabius, etc..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nigel    898

 J'ai parié sur Sarko, mais j'y mettrais pas ma main au feu non plus.

 

 On devrait rendre les pseudos des votants visibles, pour rigoler post-2017

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Personnellement je pense que Sarkozy peut remporter la prochaine présidentielle du moment qu'il obtient l'investiture de son parti. Il y aura probablement un deuxième tour Le Pen / Sarko, et il gagnera avec le report des voix socialistes.

Le PS étant dans une spirale d'autodestruction, il a fort peu de chances de passer le 1er tour, a fortiori si EELV présente un candidat séparé et si le FdG fait un score comparable à celui de 2012.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par Librekom
      avec surcis
       
      https://nypost.com/2017/08/25/man-gets-three-months-in-prison-for-liking-a-photo-on-facebook/
       
       
       
    • Par Librekom
      http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/3241616/2017/08/25/L-ex-patron-francais-de-la-lutte-antidrogue-inculpe-pour-trafic-de-stupefiants.dhtml
       
       
    • Par Nigel
      Je lance un sujet sur Macron, car je pense qu'on risque de se le taper un petit moment - l'homme pouvant très bien se retrouver dans le gouvernement de droite lors de l'investiture de celle-ci. Je commence par l'article du jour sur lui par Contrepoints. 
       
      https://www.contrepoints.org/2015/12/04/231414-le-socialisme-si-particulier-de-m-macron
       
       
       Je persiste à penser que si ce n'est pas forcément un camarade libéral, il peut s'agir d'un allié objectif dirons-nous.
       
       Certes rentier de l'Etat, mais pas de la politique. Donc moins de raison de faire de la démagogie électorale étatiste. 
       
       Certes, ministre dans un gouvernement socialiste, mais pas socialiste et détesté par eux.
       
       Bref, mieux que rien.
    • Par Johnathan R. Razorback
      Vu que Macron et même Henry de Lesquen ont leur fil dédié, je me suis dis qu'on pouvait en faire un sur Mélenchon, d'autant qu'il est déjà en campagne pour la présidentielle (en route vers ses 5 %).
      Et donc Mélenchon s'est décidé à reprendre la rhétorique du FN, lequel à lui-même repris le discours anti-immigration du PCF des années 80: https://www.slate.fr/story/120961/melenchon-travailleurs-detaches
      Ce n'est pas très bisous ça.
    • Par PABerryer
      Il est tant que le candidat ps ait son fil dédié: Hamon beau RU ma tant tire lire lo
      J'attends le ralliement de GK à Hamon à cause de son projet de RU.
×