Aller au contenu
Bézoukhov

La French Tech et les start-ups gauloises

Messages recommandés

Il y a vraiment des gens qui lisent et approuvent cette bouillie intellectuelle ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 Pour les autres, la plupart du temps, deux raisons principales sont à retenir comme causes d’arrêt. Soit l’entreprise ne trouve pas son marché, soit les fondateurs ont manqué d’expérience. Ce premier point, qui à première vue, peut paraître évident et considéré comme un pré-requis à l’entrepreneuriat, ne l’est apparemment malheureusement pas.

 

 Dans leur livre Startup – arrêtons la mascarade, les auteurs préconisent d’identifier les thématiques les plus utiles à la société et de réaliser des appels à projet pour en confier l’exécution à des startups, réputées beaucoup plus innovantes et agiles que l’Etat. Elles ont en effet l’avantage immense de la connaissance du marché et de la proximité avec les utilisateurs.



LoL.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"On va prendre un truc à la mode, les start-ups, et vu que ça marche bien on va les faire rentrer de force dans l'ancien monde à coup de truelle pour tuer tout avantage à la start-up et n'en garder que les désavantages, à des fins constructivistes".

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Après en toute honnêteté il y a matière à critiquer sur les startups, mais bon ceux qui font voir des étoiles aux investisseurs feront pareil voire pire aux politiques aux manettes des subventions

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non puis le fric injecté à tout va par les investisseurs est généralement le résultat d'un calcul risque/gains (il suffit d'un Uber-like) et le fait que la conjoncture soit bonne (enfin dans les pays moins socialistes que la France).
Si une crise éclate demain, le montant de pognon disponible pour les start-ups va se réduire comme peau de chagrin.

Je suis loin d'être un érudit, mais c'est à se demander si l'auteur a un brin de connaissance en économie non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

CES 2019 : overdose de French Tech à Las Vegas

 

Citation

Cette année au CES, l'Eureka Park a pris des airs de basse-cour. Impossible dans ce bâtiment du CES où sont regroupées les start-up de manquer le coq rose de la French Tech, placé au-dessus du stand de chaque entreprise tricolore, et qui a monopolisé plusieurs allées entières. Au point que "la France est la risée du CES", nous a confié un entrepreneur français croisé sur le salon. Difficile de lui donner tort. Car passée la démonstration de force, on déchante rapidement face aux nombreuses start-up dont on peut franchement douter de la pérennité, et qui présentent des gadgets qui auraient davantage leur place au concours Lépine, car souvent éloignés de produits pensés pour des besoins et un marché. Par charité, nous tairons leurs noms, de toute manière trop nombreux pour être tous cités.

 

Plus de start-up que les Etats-Unis

 

La France a toujours envoyé beaucoup de start-up au CES. Ce qui permet à Business France de s'enorgueillir chaque année dans un communiqué du fait que l'Hexagone fournit le plus gros contingent étranger de start-up à Las Vegas. Comme si la quantité était un gage de qualité. Mais cette année, l'absurdité a atteint un nouveau niveau : la France a lâché dans l'Eureka Park plus de start-up que les Etats-Unis, pays hôte du salon, cinq fois plus peuplé et premier marché technologique occidental. En tout, 381 jeunes pousses tricolores ont fait le déplacement.

 

Alors, comment la France fait-elle pour envoyer davantage de start-up qu'un pays qui en compte bien plus qu'elle ? Elle subventionne et ratisse large. Car en plus des 26 start-up sélectionnées par Business France, les régions françaises ont invité à leurs frais 160 autres entreprises, elles-aussi rangées sous la bannière French Tech. Avec, au vu de certains choix, peu de regard pour la qualité, mais plutôt une volonté de dépenser tout leur budget pour soutenir des acteurs de leur territoire, quels qu'ils soient. En ajoutant d'autre organismes financés par des capitaux publics, près de 75% des start-up françaises présentes cette année au CES le sont grâce à des fonds publics. Pour compléter le tableau, n'oublions pas le secteur privé et ses grands groupes. Certains d'entre eux, à défaut d'avoir des innovations à proposer eux-mêmes, s'entourent de start-up (avec lesquelles ils ne travaillent parfois même pas), afin de s'offrir un verni "tech".

Dommage pour les véritables pépites françaises de la délégation qui, diluées par la médiocrité de certains de leurs pairs, perdent en visibilité auprès de clients et investisseurs potentiels. A vouloir voir trop grand, la France brouille le message qu'elle souhaite adresser à l'écosystème tech mondial. Pas sûr que le visiteur étranger de passage sur les travées françaises en ressorte avec un souvenir impérissable.

 

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

image.thumb.png.7257eb06a30fa8c4ef9ce9986c571c53.png

 

image.png.2ce2ec7353cfc521ad12dfeafc104fc7.png

 

Beaucoup de trucs doivent être de ce genre: pas forcément une mauvaise idée en soi, mais de l'ordre du gadget loin de ce qui devrait aller à un tel événement...

image.png.0b453852b2c868a78c8d8db16d9a3d97.png

 

bonus qui m'a fait mourir de rire:

 

image.png.021c8a781a8e2ee8ec3be6b945bc975e.png

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

image.thumb.png.7257eb06a30fa8c4ef9ce9986c571c53.png

 

image.png.2ce2ec7353cfc521ad12dfeafc104fc7.png

 

Beaucoup de trucs doivent être de ce genre: pas forcément une mauvaise idée en soi, mais de l'ordre du gadget loin de ce qui devrait aller à un tel événement...

image.png.0b453852b2c868a78c8d8db16d9a3d97.png

 

bonus qui m'a fait mourir de rire:

 

image.png.021c8a781a8e2ee8ec3be6b945bc975e.png

 

 

ah encore un, cité par le Monde comme une réussite:

 

 

image.thumb.png.14b722f7299e38e4ae314bd89812fcd6.png

 

C4est pourri, ça sert à rien, mais c'est militant donc mangez-en. :D

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hmm, ça me rappelle un épisode Black Mirror cette caméra sur bébé...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Gilles a dit :

image.thumb.png.14b722f7299e38e4ae314bd89812fcd6.png

 

WTF ?!? Qui a financé ça ? Ah c'est moi avec mes impôts.

Prix de vente 400 euros, production du bousin 100 kWh/an, c'est remboursé en 26 ans (si le panneau est sur un toit orienté plein sud dans le Var).

Tiens comme discuté sur un autre topic, le Energy Returned On Energy Invested doit être bien minable (le ROI de mes impôts aussi)...

 

Ça me fait penser à tous ses projets en crowdlending/funding, il suffit qu'il y est "énergie renouvelable, protection de l'environnement, lutte contre le réchauffement climatique" dans le descriptif et les gens se jettent dessus alors que nombre de projets ne tiennent pas la route.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, Cthulhu a dit :

Hmm, ça me rappelle un épisode Black Mirror cette caméra sur bébé...

Moi ça m'a d'abord fait penser "hehe, boobies !"

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 16 heures, Cthulhu a dit :

Hmm, ça me rappelle un épisode Black Mirror cette caméra sur bébé...

 

Oui, on rajoute les applis et notamment celle pour pouvoir masquer ce qui peut être vu par bébé et on est dans Black Mirror. Entre ça et le système de notation social chinois, on ne va bientôt pas se demander si un épisode de Black Mirror va se concrétiser mais bien quand cela va arriver. :unsure:

 

 

Sinon la French Tech risée du CES, comment c'est possible ? De la quantité plutôt que qualité ?  Des subventions mal utilisées, je ne peux pas y croire.  <_<

L'égalitarisme dans la médiocrité à la française jusque dans la subvention à la techno, chouette:(

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 23 heures, Gilles a dit :

C4est pourri, ça sert à rien, mais c'est militant donc mangez-en. :D

 

OMG. Les mecs ils vont au CES avec un truc qui est au niveau d'un projet de TPE de terminale.

 

Il y a 23 heures, Gilles a dit :

Beaucoup de trucs doivent être de ce genre: pas forcément une mauvaise idée en soi, mais de l'ordre du gadget loin de ce qui devrait aller à un tel événement...

 

Ben y a deux grandes modes chez les startups à la con française j'ai l'impression :

- packager un truc new age vaguement écoloconscient, genre huiles essentielles, comme de la startuperie (alors qu'au fond on appelle ça startup juste parce que les créateurs ont fait une grande école et que ça se fait pas de dire que tu vends des savons comme Mamie Simone) ;

- faire le n'importe quoi connecté.

 

J'ai l'impression que la phase du Airbnb du X, Y, Z est un peu passée (toute façon, toutes les places sont prises par des plateformes à peu près mâtures à l'heure actuelle).

 

 

Tiens, ça pourrait être rigolo un projet Sokal de la FrenchTech. Tu sors le projet le plus à la con possible et tu tires de la subvention.

Genre le coussin péteur connecté. Tu le déclenches quand tu veux depuis ton iPhone.

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Bézoukhov a dit :

Genre le coussin péteur connecté. Tu le déclenches quand tu veux depuis ton iPhone.

On se lance ? Je trouve l'idée bonne

  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 55 minutes, Zehlaie a dit :

L'égalitarisme dans la médiocrité à la française jusque dans la subvention à la techno, chouette:(

C'est pas nouveau ceci dit.

En 1990 j'avais des potes qui bossaient sur des projets techno en circuit 100% fermé. Soit-disant ils développaient du logiciel censé faire ceci ou cela, mais de facto leur job s'arrêtait pile-poil en même temps que les subventions.

 

ça me semble une caractéristique forte du socialisme/communisme de maintenir systématiquement une façade de réussite en techno et dans les chiffres.

Pour les chiffres, on ment et/ou on n'évalue jamais.

Pour la techno, on singe ce que d'autres font. ça amuse les politiques qui pigent encore moins que ceux qui singent.

 

Pendant ce temps, ceux qui font de la vrai techno pour des vrais clients (et commencent dans un garage),

sont snobés 20 ans par les pouvoirs publics, ... et vont aussi aux US ... mais pour y rester. Clin d'oeil à OVH.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, ttoinou a dit :

On se lance ? Je trouve l'idée bonne

 

Après moi ça doit faire un an que je cherche un truc rigolo à faire à base de Raspberry Pi ; pourquoi pas :D .

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On target les collégiens qui veulent amuser la gallerie. Faut prévoir des modules innovants, genre 'diarrhée'. En fait ca doit deja exister

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense pas que ça existe, et ça me parait pas si simple de déclencher un coussin pêteur à distance sachant qu'au départ c'est un simple soufflet mécanique.

C'est un vrai challenge ! Il faut mettre les gaz sur ce projet qui ne manque pas d'air !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, POE a dit :

Je pense pas que ça existe, et ça me parait pas si simple de déclencher un coussin pêteur à distance sachant qu'au départ c'est un simple soufflet mécanique.

C'est un vrai challenge ! Il faut mettre les gaz sur ce projet qui ne manque pas d'air !

:-)

 

Bon, le boîtier pèteur avec télécommande, ça existe déjà. Reste à inventer la version connectée?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, ttoinou a dit :

On target les collégiens qui veulent amuser la gallerie. Faut prévoir des modules innovants, genre 'diarrhée'. En fait ca doit deja exister 

 

Sûrement. Tout dépend du business model. Est-ce-que les pets sont des DLC achetables via l'appli, ou est-ce-qu'on met un éditeur de pet ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous pouvez même y adjoindre l'odeur (il y a des sprays "prout").

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Là, on se rapproche du business model de la cigarette électronique. On pourrait même utiliser le réseau comme revendeur. Ils demanderont pas trop de marge, ça fidélisera de jeunes collégiens facétieux à la cigarette _o_.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une appli de tir au flash-ball sur les crétins du gouvernement.

argent facile.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×