Jump to content

Pas de jolies filles à Assas


Marlenus

Recommended Posts

J'ai beau chercher, je ne vois pas le lien entre avoir des responsabilités envers soi-même ou l’individualisme et le fait de devoir rester en France...

 

Je dois vraiment mal m'exprimer alors. Fuir la France en disant que c'est mieux ailleurs c'est :

 

- Fuir les responsabilités personnelles qu'on peut avoir dans un échec (Pas de boulot, pas d'épargne, pas de pouvoir d'achat, pas d'avenir professionnel).

- Rendre les autres responsables de son échec (son entourage, son patron, son école et surtout sur ce forum l'Etat responsable de tout nos malheurs).

 

Partir à l'étranger en disant que c'est mieux ailleurs, c'est se trouver des fausses excuses, baisser les bras et abandonner.

 

C'est assez clair là ?

 

Par contre, il faut pas mélanger avec les gens qui quittent leur boulot pour voyager ou parce qu'ils ont un vrai projet de vie à l'étranger. Je critique la majorité, et la majorité dis :

 

- Je quitte la France parce que la France c'est de la merde.

 

C'est assez clair là ? :)

Link to comment

L'individualisme, c'est de privilégier les droits des individus par rapport à ceux d'un groupe, il n'y est pas question de responsabilité.

Et même si je vois un lien entre la responsabilité personnelle et ton raisonnement, ça n'a aucun sens de l'appliquer à l'expatriation. Ne pas se rendre compte qu'il y a de grosses barrières à l'entrée du monde du travail en France pour beaucoup de personnes, c'est être très nombriliste. Et par conséquent, qualifier ces personnes d'irresponsables parce qu'elles préfèrent tenter leur chance à l'étranger plutôt que de rester en France à galérer et potentiellement devoir vivre d'allocs, c'est très foireux.

 

C'est pas du tout ce que je fais passer comme message.

 

 

Je crois que je ne vais pas répondre davantage. Vous n'avez visiblement pas le recul nécessaire pour comprendre mon message et surtout l'envie de faire un effort pour le comprendre. Satisfaire son égo et sa position, ce n'est pas débattre pour moi. Je n'ai rien à prouver en venant parler ici, mais visiblement peu de personnes sont dans mon cas.

Link to comment

Je dois vraiment mal m'exprimer alors. Fuir la France en disant que c'est mieux ailleurs c'est :

 

- Fuir les responsabilités personnelles qu'on peut avoir dans un échec (Pas de boulot, pas d'épargne, pas de pouvoir d'achat, pas d'avenir professionnel).

- Rendre les autres responsables de son échec (son entourage, son patron, son école et surtout sur ce forum l'Etat responsable de tout nos malheurs).

 

Partir à l'étranger en disant que c'est mieux ailleurs, c'est se trouver des fausses excuses, baisser les bras et abandonner.

 

C'est assez clair là ?

 

Par contre, il faut pas mélanger avec les gens qui quittent leur boulot pour voyager ou parce qu'ils ont un vrai projet de vie à l'étranger. Je critique la majorité, et la majorité dis :

 

- Je quitte la France parce que la France c'est de la merde.

 

C'est assez clair là ? :)

Je vois. Si je déménage parce que mon logement est mal isolé pour un logement mieux isolé, je baisse les bras?

Si tu penses effectivement que l'état n'est pas responsable du placement insatisfaisant des diplômés et des difficultés de l'entrepreneuriat en France, on va avoir de la peine à se comprendre oui.

A un moment donné, il faudrait que je me sente obligé par une forme de bravoure de rester pour m'en sortir dans un contexte défavorable ? Sérieusement...

 

Je crois que je ne vais pas répondre davantage. Vous n'avez visiblement pas le recul nécessaire pour comprendre mon message et surtout l'envie de faire un effort pour le comprendre. Satisfaire son égo et sa position, ce n'est pas débattre pour moi. Je n'ai rien à prouver en venant parler ici, mais visiblement peu de personnes sont dans mon cas.

Tu es gonflé de dire ça.

  • Yea 2
Link to comment

Je crois que je ne vais pas répondre davantage. Vous n'avez visiblement pas le recul nécessaire pour comprendre mon message et surtout l'envie de faire un effort pour le comprendre. Satisfaire son égo et sa position, ce n'est pas débattre pour moi. Je n'ai rien à prouver en venant parler ici, mais visiblement peu de personnes sont dans mon cas.

Moui, le coup du génie incompris qui accuse les autres d'avoir un égo démesuré, on connaît dans le coin, mais ça n'a jamais été convaincant.

- Fuir les responsabilités personnelles qu'on peut avoir dans un échec (Pas de boulot, pas d'épargne, pas de pouvoir d'achat, pas d'avenir professionnel).

Plusieurs de ces "responsabilités" sont causées par la situation française. Tu devrais lire la série des expats sur Contrepoints. Penses-tu réellement que la majorité de ces personnes (pour reprendre tes propres termes) a mieux réussi à l'étranger parce qu'ils ont fui leurs responsabilités personnelles ? Pourquoi ont-ils mieux reussi à l'étranger dans ce cas ? Subite prise de conscience de ces responsabilités ?

- Rendre les autres responsables de son échec (son entourage, son patron, son école et surtout sur ce forum l'Etat responsable de tout nos malheurs).

On est sur un forum libéral rempli de libéraux qui critiquent l’État. Ça ne devrait pas te surprendre autant.

Partir à l'étranger en disant que c'est mieux ailleurs, c'est se trouver des fausses excuses, baisser les bras et abandonner.

Aller tenter sa chance à Londres, NYC ou SF plutôt que de rester en France dans un job sans avenir ou de pointer à Paul Emploi pour toucher ses allocs, c'est baisser les bras et abandonner ? Je veux bien que ton domaine se porte bien économiquement en France, mais je peux t'assurer que c'est loin d'être le cas pour beaucoup de gens.

  • Yea 1
Link to comment

Partir à l'étranger en disant que c'est mieux ailleurs, c'est se trouver des fausses excuses, baisser les bras et abandonner.

J'ai rarement lu quelque chose d'aussi con.

Se trouver des excuses et chercher de l'herbe plus verte ailleurs n'a absolument rien à voir. Pour en arriver à être libéral il faut remettre en question pas mal de choses, et pourtant une bonne partie des membres de ce forum sont expats.

Je veux partir car en France il y a 10% de chômage, en croissance, de plus en plus de menaces et d'instabilités légales pèsent sur le secteur dans lequel j'étudie, je n'ai jamais pu blairer la mentalité fraônçaise comparée à celle de HK ou des US en général...

Pourquoi irais-je investir une quantité phénoménale de temps et d'énergie à changer de paradigme pour satisfaire à l'environnement franchouille ? Alors qu'il y a des dizaines d'autres pays à essayer.

Link to comment

Je vois. Si je déménage parce que mon logement est mal isolé pour un logement mieux isolé, je baisse les bras?

Si tu penses effectivement que l'état n'est pas responsable du placement insatisfaisant des diplômés et des difficultés de l'entrepreneuriat en France, on va avoir de la peine à se comprendre oui.

A un moment donné, il faudrait que je me sente obligé par une forme de bravoure de rester pour m'en sortir dans un contexte défavorable ? Sérieusement...

 

Tu es gonflé de dire ça.

 

Et bien d'après ton commentaire, les problèmes viennent un peu près tous de l'Etat. Alors réformons, voir supprimons l'Etat.

 

Je lisais un truc communiste très intéressant l'autre jour (Comme quoi !). Quel est le rapport entre l'Etat, les riches, les grands patrons, les aristocrates et je pourrais rajouter les fonctionnaires ? Ils sont solidaires avec les membres de leur classe et cela leur permet de survivre. 

 

Qu'est ce qui a détruit la lutte des classes ? L'égoïsme et l'invididualisme poussé par la société de consommation. Attention, c'est pas une critique, je suis même pour cette évolution de la société car je n'ai aucunement envie de payer pour les erreurs des autres. Je veux vivre ma vie, assumer mes erreurs et conserver ma liberté.

 

Hors le discours de plusieurs personnes ici et ailleurs, c'est de penser en terme de généralité (C'est la faute de l'ETAT, nous devrions TOUS faire ça, et les choses iraient mieux pour TOUT le monde) pour au final essayer de répondre à un besoin individualiste.

 

Tiens, toi qui aime les généralités ! Voici un problème français et plus généralement européen sur l'individualisme. C'est l'omniprésence d'une pensée sociale dans tout les discours de l'extrême droite jusqu'à l'extrême gauche. Mon avatar, Max Stirner avait posé les bases de l'individualisme en disait ne baser sa cause sur rien, Dieu et L'humanité étaient des concepts égoïstes, il choisit de ne penser qu'à lui même. Jusque là, pas de soucis.

 

Sauf que quand on lit ceux qui se sont inspiré de lui en Europe et ceux qui se sont inspiré de lui aux Etats Unis, la finalité est très différente. Ayn Rand n'a aucun mal à faire passer le message du chacun pour sa gueule dans ses livres. Hors en France, c'est inexistant. Sébastien Faure et Louise Michel sont obsédés par l'idée de se libérer du pouvoir, mais toujours par le biais de la communauté. Han Ryner veut une révolution sans violence, en se faisait des petits bisous.

 

Le seul penseur européen qui est défendu l'individu libéré de ses idoles, c'est Nietzsche. Et ceux qui combattent ses idées, le font soi passer pour un fou (C'était vrai à la fin), soit pour un nazi (ce qui était faux).

 

Il faut que tu arrêtes de mener ce combat contre l'Etat car le combat n'est pas équitable. Pour renverser l'Etat, il faudrait un peuple éclairé et on en est bien loin. Seul à te battre, tu finiras dans la misère, dans une prison ou pire encore. C'est donc là que tu vas me dire qu'il faut fuir. Mais l'Etat est partout puisque la démocratie est aujourd'hui présente un peu partout.

 

Ma méthode, c'est d'ignorer l'Etat, d'ignorer les politiciens, les élections et les médias de masse. De vivre ta vie loin du spectacle et d'arrêter de te donner de fausses raisons de ne pas changer ta vie.

 

J'ai pas répondu à ta première question parce qu'elle n'a pas vraiment de sens. Si tu es propriétaire, fait des travaux et tu feras des économies. Si tu es locataire, demande à ton locataire de faire des travaux et si il refuse, déménage, MAIS en sachant que si tu avais déjà un appart de merde à la base, tu ne pourras pas vraiment trouver mieux ensuite puisque cela dépend de ta condition sociale et de ton salaire. On voit bien que le problème n'est pas où tu le penses.

 

 

"A un moment donné, il faudrait que je me sente obligé par une forme de bravoure de rester pour m'en sortir dans un contexte défavorable ? Sérieusement..."

 

Cela me semble évidant avec ce que je viens d'écrire. Je rajouterai que là où il y a des inégalités, il y a des opportunités professionnelles, c'est même de ça que l'appareil politique vit. 

 

 

Moui, le coup du génie incompris qui accuse les autres d'avoir un égo démesuré, on connaît dans le coin, mais ça n'a jamais été convaincant.

Plusieurs de ces "responsabilités" sont causées par la situation française. Tu devrais lire la série des expats sur Contrepoints. Penses-tu réellement que la majorité de ces personnes (pour reprendre tes propres termes) a mieux réussi à l'étranger parce qu'ils ont fui leurs responsabilités personnelles ? Pourquoi ont-ils mieux reussi à l'étranger dans ce cas ? Subite prise de conscience de ces responsabilités ?

On est sur un forum libéral rempli de libéraux qui critiquent l’État. Ça ne devrait pas te surprendre autant.

Aller tenter sa chance à Londres, NYC ou SF plutôt que de rester en France dans un job sans avenir ou de pointer à Paul Emploi pour toucher ses allocs, c'est baisser les bras et abandonner ? Je veux bien que ton domaine se porte bien économiquement en France, mais je peux t'assurer que c'est loin d'être le cas pour beaucoup de gens.

 
 
Link to comment

Partir à l'étranger en disant que c'est mieux ailleurs, c'est se trouver des fausses excuses, baisser les bras et abandonner.

 

Mmmhmh.

Et des fois, à l'étranger, c'est mieux.

 

Tu te rends compte qu'en écrivant à l'emporte-pièce, on s'arrache rapidement des bouts de logique et de finesse ?

Link to comment

Et bien d'après ton commentaire, les problèmes viennent un peu près tous de l'Etat. Alors réformons, voir supprimons l'Etat.

 

Je lisais un truc communiste très intéressant l'autre jour (Comme quoi !). Quel est le rapport entre l'Etat, les riches, les grands patrons, les aristocrates et je pourrais rajouter les fonctionnaires ? Ils sont solidaires avec les membres de leur classe et cela leur permet de survivre. 

 

Qu'est ce qui a détruit la lutte des classes ? L'égoïsme et l'invididualisme poussé par la société de consommation. Attention, c'est pas une critique, je suis même pour cette évolution de la société car je n'ai aucunement envie de payer pour les erreurs des autres. Je veux vivre ma vie, assumer mes erreurs et conserver ma liberté.

 

Hors le discours de plusieurs personnes ici et ailleurs, c'est de penser en terme de généralité (C'est la faute de l'ETAT, nous devrions TOUS faire ça, et les choses iraient mieux pour TOUT le monde) pour au final essayer de répondre à un besoin individualiste.

 

Tiens, toi qui aime les généralités ! Voici un problème français et plus généralement européen sur l'individualisme. C'est l'omniprésence d'une pensée sociale dans tout les discours de l'extrême droite jusqu'à l'extrême gauche. Mon avatar, Max Stirner avait posé les bases de l'individualisme en disait ne baser sa cause sur rien, Dieu et L'humanité étaient des concepts égoïstes, il choisit de ne penser qu'à lui même. Jusque là, pas de soucis.

 

Sauf que quand on lit ceux qui se sont inspiré de lui en Europe et ceux qui se sont inspiré de lui aux Etats Unis, la finalité est très différente. Ayn Rand n'a aucun mal à faire passer le message du chacun pour sa gueule dans ses livres. Hors en France, c'est inexistant. Sébastien Faure et Louise Michel sont obsédés par l'idée de se libérer du pouvoir, mais toujours par le biais de la communauté. Han Ryner veut une révolution sans violence, en se faisait des petits bisous.

 

Le seul penseur européen qui est défendu l'individu libéré de ses idoles, c'est Nietzsche. Et ceux qui combattent ses idées, le font soi passer pour un fou (C'était vrai à la fin), soit pour un nazi (ce qui était faux).

Gloubiboulga alert.

Il faut que tu arrêtes de mener ce combat contre l'Etat car le combat n'est pas équitable. Pour renverser l'Etat, il faudrait un peuple éclairé et on en est bien loin. Seul à te battre, tu finiras dans la misère, dans une prison ou pire encore. C'est donc là que tu vas me dire qu'il faut fuir. Mais l'Etat est partout puisque la démocratie est aujourd'hui présente un peu partout.

Il y a beaucoup de pays ou l'état respire beaucoup moins de ton air.

Ma méthode, c'est d'ignorer l'Etat, d'ignorer les politiciens, les élections et les médias de masse. De vivre ta vie loin du spectacle et d'arrêter de te donner de fausses raisons de ne pas changer ta vie.

Ca n'exclut pas de partir. Et je me demande combien de temps tu pourras ignorer l'état. L'état, lui, ne t'ignore pas.

J'ai pas répondu à ta première question parce qu'elle n'a pas vraiment de sens. Si tu es propriétaire, fait des travaux et tu feras des économies. Si tu es locataire, demande à ton locataire de faire des travaux et si il refuse, déménage, MAIS en sachant que si tu avais déjà un appart de merde à la base, tu ne pourras pas vraiment trouver mieux ensuite puisque cela dépend de ta condition sociale et de ton salaire. On voit bien que le problème n'est pas où tu le penses.

Condition sociale et salaire qu'on a une très grande facilité à faire évoluer positivement en France. C'est tellement facile que tout le monde le fait.

"A un moment donné, il faudrait que je me sente obligé par une forme de bravoure de rester pour m'en sortir dans un contexte défavorable ? Sérieusement..."

 

Cela me semble évidant avec ce que je viens d'écrire. Je rajouterai que là où il y a des inégalités, il y a des opportunités professionnelles, c'est même de ça que l'appareil politique vit.

Avec ce que tu viens d'écrire.. oui. Mais dans la vraie vie, c'est au mieux du masochisme, au pire de la connerie.

Link to comment

1. Moui, le coup du génie incompris qui accuse les autres d'avoir un égo démesuré, on connaît dans le coin, mais ça n'a jamais été convaincant.

2. Plusieurs de ces "responsabilités" sont causées par la situation française. Tu devrais lire la série des expats sur Contrepoints. Penses-tu réellement que la majorité de ces personnes (pour reprendre tes propres termes) a mieux réussi à l'étranger parce qu'ils ont fui leurs responsabilités personnelles ? Pourquoi ont-ils mieux reussi à l'étranger dans ce cas ? Subite prise de conscience de ces responsabilités ?

3. On est sur un forum libéral rempli de libéraux qui critiquent l’État. Ça ne devrait pas te surprendre autant.

4. Aller tenter sa chance à Londres, NYC ou SF plutôt que de rester en France dans un job sans avenir ou de pointer à Paul Emploi pour toucher ses allocs, c'est baisser les bras et abandonner ? Je veux bien que ton domaine se porte bien économiquement en France, mais je peux t'assurer que c'est loin d'être le cas pour beaucoup de gens.

 

1. J'aime les égos démesurés, beaucoup moins les donneurs de leçons.

 

2. Je lis Contrepoints. Comme tout bon média, certains articles sont orientés pour séduire le lecteur et assuré l'idéologie du site. Pour les quelques personnes qui auront réussi à l'étranger, combien sont revenues en France, la tête basse en allant pointer au pôle emploi ? 

 

En plus, si la France était de la merde :

a. Pourquoi on refuse des étrangers tout les ans qui veulent venir en France ?

b. Pourquoi les personnes qui ont immigrés après la guerre et connaissent bien notre pays horrible ne sont pas reparti dans leur pays d'origine ?

 

3. Je ne suis pas surpris, je pense que vous vous trompez juste d'ennemi.

 

4. On ne part pas comme ça, il faut avoir un vrai projet et ceux cités dans Contrepoints en avaient un, c'est loin d'être le cas de tout le monde. Et personnellement je suis toujours salarié. Je vais basculé au chômage ensuite, préparer une formation et démarrer ma nouvelle entreprise en utilisant les 24 mois de chômage auquel j'ai droit. Peu de pays propose cela il me semble.

 

 

J'ai rarement lu quelque chose d'aussi con.

Se trouver des excuses et chercher de l'herbe plus verte ailleurs n'a absolument rien à voir. Pour en arriver à être libéral il faut remettre en question pas mal de choses, et pourtant une bonne partie des membres de ce forum sont expats.

Je veux partir car en France il y a 10% de chômage, en croissance, de plus en plus de menaces et d'instabilités légales pèsent sur le secteur dans lequel j'étudie, je n'ai jamais pu blairer la mentalité fraônçaise comparée à celle de HK ou des US en général...

Pourquoi irais-je investir une quantité phénoménale de temps et d'énergie à changer de paradigme pour satisfaire à l'environnement franchouille ? Alors qu'il y a des dizaines d'autres pays à essayer.

 

Tu es dans quel secteur ?  

A toi de me prouver que ce secteur est plus profitable à dans d'autres pays.

Est ce que je donne l'impression de dépenser énormément d'énergie à vivre ma vie alors que ma vision est contraire à la majorité des mes concitoyens ? Non, je vis avec ma vérité, c'est tout.

Minute philo sur ma vie perso : Souvent quand on en veut aux autres sur un problème, c'est que le problème vient de nous même et ce qui se passe c'est que ton problème te suivra où que tu ailles. 

Link to comment

1. J'aime les égos démesurés, beaucoup moins les donneurs de leçons.

Tu es drôle, on peut t'accorder ça.

 

Tu es dans quel secteur ?  

A toi de me prouver que ce secteur est plus profitable à dans d'autres pays.

1) Mêle-toi de tes affaires

2) Celui qui a accédé aux plus hautes fonctions l'a désigné ennemi public numéro 1

Minute philo sur ma vie perso : Souvent quand on en veut aux autres sur un problème, c'est que le problème vient de nous même et ce qui se passe c'est que ton problème te suivra où que tu ailles.

On peut en vouloir à personne mais quand même désirer se barrer tu sais.
Link to comment

1. Gloubiboulga alert.

2. Il y a beaucoup de pays ou l'état respire beaucoup moins de ton air.

3. Ca n'exclut pas de partir. Et je me demande combien de temps tu pourras ignorer l'état. L'état, lui, ne t'ignore pas.

4. Condition sociale et salaire qu'on a une très grande facilité à faire évoluer positivement en France. C'est tellement facile que tout le monde le fait.

5. Avec ce que tu viens d'écrire.. oui. Mais dans la vraie vie, c'est au mieux du masochisme, au pire de la connerie.

 

1. Avant j'étais inculte, l'Etat et l'école m'avaient fait prendre un chemin où je ne pouvais penser par moi même. Aujourd'hui, je lis et je pense par moi même, même si ça ne te plait pas.

 

2. "La liberté ne peut être que toute la liberté ; un morceau de liberté n'est pas la liberté." Stirner. Tu préfères vivre avec un ennemi plus petit, moi j'ai choisi de l'ignorer.

 

3. C'est pas grave, il me laisse tranquille tant que je ne nuis pas à ses activités.

 

4. Que de pessismisme. J'ai même plus besoin de lire les journaux, tu me transmets la déprime de tous leurs articles en une phrase. C'est leur métier de te rabaisser et de te rappeler que c'est impossible de faire autrement pour que tu ne tentes rien. 

 

“Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.”

"Tout ce dont nous avons besoin pour réussir dans la vie est l'ignorance et la confiance."

Mark Twain

 

5. Je trouve ça triste que tu n'es pas compris le sens de cette dernière réponse. Tant pis.

 

 

Mmmhmh.

Et des fois, à l'étranger, c'est mieux.

 

Tu te rends compte qu'en écrivant à l'emporte-pièce, on s'arrache rapidement des bouts de logique et de finesse ?

 

Et bien, reconnais que ton point de vue est truffé de généralités, je ferai de même et nous pourrons partager une bonne bière !

Link to comment

Tu es drôle, on peut t'accorder ça.

 

1) Mêle-toi de tes affaires

2) Celui qui a accédé aux plus hautes fonctions l'a désigné ennemi public numéro 1

3. On peut en vouloir à personne mais quand même désirer se barrer tu sais.

 

Merci !

 

1. Oh ! Tu vois, tu viens de prouver que j'avais raison. Ce "même-toi de tes affaires" typiquement français que tu vas emporter avec toi dans tes valises à l'étranger ! Le problème venait des autres qu'il disait l'autre !

 

Au passage, je comprends parfaitement que tu n'es pas envie de me répondre, mais un peu de courtoisie n'aurait pas été du luxe. En France (Et hop, les généralités), on a plein de complexe et on voudrait partir à l'étranger pour ne plus en avoir. Quelle ironie.

 

2. Paradoxalement, ceux qui ont accès aux plus hautes fonctions ont de très bons contacts avec le secteur. Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent.

 

3. On va se lancer dans un psychanalyse mais tu me fais penser à ces ados fans de mangas qui adorent le Japon mais ne le connaissent que par les mangas et n'y sont jamais allé.

Link to comment

"mêle-toi de tes affaires" typiquement français

Euh...

 

3. On va se lancer dans un psychanalyse mais tu me fais penser à ces ados fans de mangas qui adorent le Japon mais ne le connaissent que par les mangas et n'y sont jamais allé.

1) MYOB (yet again)

2) J'ai eu la chance d'aller un peu partout donc je sais précisément ce à quoi m'attendre.

3) Les mangas (surtout les slice of life) fournissent une représentation bien plus complète et fidèle de la société japonaise que ne peut le faire l'expérience d'un voyage.

Link to comment

Ok. Apres tout tu insultes JIM16, Tremendo, Chtulhu, moi et beaucoup d'autres.

 

T'es pret?

 

Ta gueule gros nul.

 

/thread

 

Ha bon ? Parce que je suis pas d'accord avec certaines personnes, je les insulte...

 

J'ai eu très peur  :icon_pleure:

 

On en reste là puisque tout débat est impossible.

Link to comment

1. Avant j'étais inculte, l'Etat et l'école m'avaient fait prendre un chemin où je ne pouvais penser par moi même. Aujourd'hui, je lis et je pense par moi même, même si ça ne te plait pas.

Et? Tu veux un bon point? Vu comment tu penses par toi même, il y aurait peut-être un gain à ce que tu penses par les autres...

 

2. "La liberté ne peut être que toute la liberté ; un morceau de liberté n'est pas la liberté." Stirner. Tu préfères vivre avec un ennemi plus petit, moi j'ai choisi de l'ignorer.

Tu n'es pas moins dans la demi liberté que moi en ignorant l'état.

 

3. C'est pas grave, il me laisse tranquille tant que je ne nuis pas à ses activités.

C'est parfaitement impossible d'ignorer l'état. Tu ignores la TVA?

D'ailleurs je citerais la signature de Tremendo :

Rien que les 5 minutes qui suivent le réveil, l'Etat est déjà intervenu 10x (norme électrique, production électrique, norme de fabrication du réveil, norme de fabrication du lit, norme architecturale de la maison, de la fabrication du pain, de l'eau de la douche, ...) (Poney Bastiat)

4. Que de pessismisme. J'ai même plus besoin de lire les journaux, tu me transmets la déprime de tous leurs articles en une phrase.

Et toi toute la stupidité du socialiste résigné.

C'est leur métier de te rabaisser et de te rappeler que c'est impossible de faire autrement pour que tu ne tentes rien.

Tu n'as aucune idée de ce que je tente ou non. Aucune.

Tu vomis des crottes sans aucun sens. Je sens que tu ne vas pas tarder à nous sortir une diatribe de merde sur le reniement de la patrie ou je ne sais pas quelle daube.

Tu es aigre et rance.

“Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.”

"Tout ce dont nous avons besoin pour réussir dans la vie est l'ignorance et la confiance."

Mark Twain

"Caleçon qui gratte, morpions qui squattent"

"Qui pisse loin ménage ses chaussures"

5. Je trouve ça triste que tu n'es pas compris le sens de cette dernière réponse. Tant pis.

Je trouve ça triste que tu sois sur le forum depuis des mois et que tu puisses sortir des trucs pareils. Triste pour le forum.

Link to comment

Wat ?

En tant que touriste tu as accès à la face "touriste" du pays, beaucoup moins aux interactions sociales entre "permanents". Ces dernières sont par contre décrites entre autre dans les mangas (pas dans les shonen évidemment).
Link to comment

Ha bon ? Parce que je suis pas d'accord avec certaines personnes, je les insulte...

 

J'ai eu très peur  :icon_pleure:

 

On en reste là puisque tout débat est impossible.

Tu peux donner ton avis, mais on peut te dire qu'on est pas d'accord.

Par contre, oui ce faire traiter de lache ou de loser c'est plutot insultant.

Quand a cet idee selon laquelle c'est pour justifier ou fuire ses propre echecs que l'on part.

Pour a peu pres la moitier des expats que je connais, c'est precisement la reuissite professionelle qui leur a permis de partir.

Soit ...

  • Yea 1
Link to comment

Et bien, reconnais que ton point de vue est truffé de généralités, je ferai de même et nous pourrons partager une bonne bière !

 

Ben non. Dire "des fois, l'étranger c'est mieux", c'est au pire une tautologie, mais certainement pas une généralité.

 

Et dans ce que j'ai lu en revanche chez toi, on a des brouettés de généralités et de trucs carrément faux.

 

  • Yea 1
Link to comment

D'ailleurs je citerais la signature de Tremendo :

.

D'ailleurs rendons à Cesar ce qui est à César. Cette phrase est de Poney et je la trouve lumineuse. ;)

Quand on pense à toutes les interventions de l'Etat en 10 minutes à son réveil c'est effrayant. Et le pire c'est qu'en plus écouter la radio le matin renforce l'idée que l'Etat est omniprésent, toute l'actualité tourne autour de la politique.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...