Jump to content

Privatiser les rues


Tramp

Recommended Posts

Tu ne payes pas ta part, la part des autres augmente (et la valeur de leur propriété diminue), de moins en moins de monde paye sa part (pourquoi payer après tout ?), la rue se détériore et la valeur des propriétés autour d'elle est en chute libre, donc de plus en plus de monde se barre, le quartier meurt.

 

A moins de forcer quelqu'un à payer (via un contrat de copro par exemple), espérer qu'un quartier puisse mener des opérations d'entretien de la route sans merdier du genre est du wishful thinking àma.

Link to comment

Tu viens de dire toi même que si tu ne paies pas la valeur de ta propriété chute.

Je n'ai pas écrit ça : si tu ne paies pas, la valeur de la propriété des autres baisse (puisque les coûts associés augmentent), mais pas la tienne (puisque si tu te remets à payer les coûts associés reviennent à la normale au pire).

 

Au fait, le propriétaire est responsable des dégâts causé par son immeuble. Je n'ai pas précisé parce que c'est une règle générale.

Je ne vois pas le rapport.

Link to comment

Je n'ai pas écrit ça : si tu ne paies pas, la valeur de la propriété des autres baisse (puisque les coûts associés augmentent), mais pas la tienne (puisque si tu te remets à payer les coûts associés reviennent à la normale au pire).

C'est toi qui dit que ça revient à la normale. Tu peux au contraire embellir le quartier.

Je ne vois pas le rapport.

Un minimum d'entretien sera nécessaire si tu ne veux pas te retrouver accuser de négligence criminelle.

Et si tu t'en fous d'avoir une route pourrie devant chez toi ca te regarde (en incluant ci-dessus). C'est pas pour rien qu'on a des 4x4.

Link to comment

J'avoue ne pas voir ce que viennent faire les pauvres dans le débat. Ou plutôt en quoi la privatisation de la rue va les aider.

 

On donne aux SDFs le coin de rue qu'ils squattent?

Au contraire, j'imagine que ce sont eux qui vont en prendre plein la tronche, car si je paye et que j'ai le droit d'avoir à dire mon mot, le SDF il va pas squatter ma rue.

 

 

Link to comment

J'avoue ne pas voir ce que viennent faire les pauvres dans le débat. Ou plutôt en quoi la privatisation de la rue va les aider.

 

On donne aux SDFs le coin de rue qu'ils squattent?

Au contraire, j'imagine que ce sont eux qui vont en prendre plein la tronche, car si je paye et que j'ai le droit d'avoir à dire mon mot, le SDF il va pas squatter ma rue.

 

Bah, c'est la référence à de Soto, et son idée que les pauvres ont un capital mais qu'ils ne peuvent utiliser faute de droits, bon, faut développer et argumenter, mais ça parait pas complètement idiot.

Link to comment

Bah, c'est la référence à de Soto, et son idée que les pauvres ont un capital mais qu'ils ne peuvent utiliser faute de droits, bon, faut développer et argumenter, mais ça parait pas complètement idiot.

Suis ok (enfin je trouve qu'il y a beaucoup à redire sur la vision de Soto, mais je comprends l'idée), mais quel rapport avec privatiser les rues?

Cela voudrait dire que les pauvres seraient propriétaires d'un bout de rue qu'ils pourraient faire fructifier.

Je ne vois pas en quoi.

 

Je ne vois pas les pauvres propriétaires de bout de rues.

Link to comment

Comme toujours avec des français ça encule les diptères, et ça ne regarde pas ce qui se fait déjà ailleurs. 60 millions d'américains vivent dans 300.000 communautés privées où les rues sont privées, mais on vient te dire que "c'est pas possible", comme un gros fonctionnaire municipal ou une nana de la Poste.

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Private_community

Link to comment

Je parle du concept de capital mort. On s'en fout qu'il appartiennent à des pauvres ou pas. De Soto se concentre sur les pauvres dans son bouquin, je dis que ca existe aussi chez les riches.

Link to comment

Comme toujours avec des français ça encule les diptères, et ça ne regarde pas ce qui se fait déjà ailleurs. 60 millions d'américains vivent dans 300.000 communautés privées où les rues sont privées, mais on vient te dire que "c'est pas possible", comme un gros fonctionnaire municipal ou une nana de la Poste.

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Private_community

 

Les gated community, oui c'est exactement la problématique soulevée par Tramp, merci de ton intervention, tu peux la traduire en catalan, juste pour le fun

Link to comment

Les gated community, oui c'est exactement la problématique soulevée par Tramp, merci de ton intervention, tu peux la traduire en catalan, juste pour le fun

Ah oui donc ça existe, ça marche mais tu es là pour débattre juste comme ça sur des broutilles. Franchouille et pragmatique t'es vraiment un nonosse, à quoi tu sers?
Link to comment

Ah oui donc ça existe, ça marche mais tu es là pour débattre juste comme ça sur des broutilles. Franchouille et pragmatique t'es vraiment un nonosse, à quoi tu sers?

 

Ah non, je ne suis pas un nonosse, et toi tu n'as pas compris l'ironie, et apparemment toujours pas compris non plus la problématique du sujet en plus de raconter n'importe quoi sur les français ce qui n'a strictement aucun intérêt mais continue si ça t'amuse.

Link to comment

Le sujet c'est le bénéfices de privatiser les rues, et vous chipotez sur des stupidités. Je parle des gated communities où les rues sont déjà privées dans le monde réel et pragmatique de POE. Par exemple, vous croyez vraiment que les 60 millions d'américains qui vivent en gated communities sont tous des riches? Je maintiens vous êtes des franchouilles parce que vous ne regardez pas ailleurs ce qui se fait et pinaillez sur des détails en affirmant des choses fausses en plus.

Link to comment

Le sujet c'est le bénéfices de privatiser les rues, et vous chipotez sur des stupidités. Je parle des gated communities où les rues sont déjà privées dans le monde réel et pragmatique de POE. Par exemple, vous croyez vraiment que les 60 millions d'américains qui vivent en gated communities sont tous des riches?

Entre riche et pauvre, il y a un énorme gap. Un endroit où se situent la majorité des gens.

 

Et perso, à partir du moment où tu es proprio de ton chez toi, hors exception, tu ne fais pas partie des pauvres quand tu vis dans un pays riche.

Link to comment

Entre riche et pauvre, il y a un énorme gap. Un endroit où se situent la majorité des gens.

Et perso, à partir du moment où tu es proprio de ton chez toi, hors exception, tu ne fais pas partie des pauvres quand tu vis dans un pays riche.

En Espagne 80% des majeurs sont propriétaires de leur logement, il y a des tas de gens qui ne roulent pas sur l'or. Moi je fais partie des 20% restants locataires et je n'ai pas à me plaindre. So what?

Mais donc pour 2-3 pauvres qui ne pourraient pas détenir les rues en bas de chez eux mais qui dans le monde réel actuel vivent déjà dans des quartiers où les rues sont pourries et mal entretenues, vous chipotez à nouveau sur la faisabilité de la privatisation des rues.

Si les gens qui vivent au smic sont locataires parce que trop pauvres, c'est bien qu'ils paient un loyer à un propriétaire qui paierait pour l'entretien de la rue, comme cela se fait actuellement grace à la taxe foncière entre autres. Et s'ils sont SDF, alors là on entre dans les bad cases.

Link to comment

Mais donc pour 2-3 pauvres qui ne pourraient pas détenir les rues en bas de chez eux mais qui dans le monde réel actuel vivent déjà dans des quartiers où les rues sont pourries et mal entretenues, vous chipotez à nouveau sur la faisabilité de la privatisation des rues.

Alors je vais le dire autrement vu que je ne suis pas compris:

 

Privatiser les rues ne me pose aucun problème au contraire. Par contre se référer à Soto et à l'idée que cela servira aux plus pauvres comme idée pour lancer le bousin, je réponds WTF.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...