Jump to content

Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations


Cugieran

Recommended Posts

Il y a 1 heure, Tramp a dit :

On a vu des tas de gens se faire condamner à mort pour pleins de choses. 

Travail forcé + exécution (par l'ennemi ou par son propre camp) -> esclavage.

il y a 4 minutes, Tramp a dit :

Ben non, on ne pouvait pas fusiller les conscrits parce qu’on en avait envie. 

On pouvait les envoyer vers une mort certaine parce qu'on en avait envie.

Quant à comparer l'exécution d'un conscrit par une cour martiale avec un condamné à mort par due process...

  • Yea 1
  • Nay 1
Link to comment
il y a une heure, Vilfredo Pareto a dit :

Genuine question: les seigneurs avaient-ils droit de vie et de mort sur les serfs?

Tu parles de servage au VIII, au XI ou au XX siècle ? En France, en Russie ou au Tibet ?

Le servage c'est un concept relativement vague qui recoupe plein de réalités différentes, de mémoire de mes conférences de master.

  • Yea 2
Link to comment
à l’instant, Wayto a dit :

Tu parles de servage au VIII, au XI ou au XX siècle ? En France, en Russie ou au Tibet ?

Le servage c'est un concept relativement vague qui recoupe plein de réalités différentes, de mémoire de mes conférences de master.

C’est vrai pardon: en France par exemple? En fait il suffirait, dans la mesure où la forme de servage considérée est distincte de l’esclavage, qu’elle n’autorise pas le maître à disposer d’un droit de vie et de mort sur son serf comme le maître sur son esclave pour justifier le rapprochement avec les conscrits et les esclaves. Au passage si au contraire les serfs peuvent devoir leur vie aux caprices du seigneur il faut qu’on m’explique ce qui les différencie alors des esclaves. 

Link to comment
à l’instant, Wayto a dit :

Alors dans le cadre du haut moyen-âge il faut le dire vite, très très vite.

Je ne pense pas qu'on parle du Moyen-Âge. La conscription universelle telle qu'on la connaît aujourd'hui a démarré avec la révolution française, si je ne m'abuse (bon, là aussi le due process n'était pas top, mais il n'y avait pas de travail forcé en plus, c'est le propos).

  • Yea 1
Link to comment
il y a 14 minutes, Neomatix a dit :

Quant à comparer l'exécution d'un conscrit par une cour martiale avec un condamné à mort par due process...

Je pensais que tu faisais référence aux serfs dans ce passage, d'où ma réponse. Si ce n'est pas le cas, mea culpa, mais je comprends pas ce que tu compares ici : un conscrit avec quoi ?

Link to comment
Il y a 1 heure, frl a dit :

Pas vraiment, pour un original numérique, on sait normalement remonter la chaine de production du document. Pour une copie fidèle aussi. C'est pas le cas, et ça se "voit" qu'un doc a été numérisé. 


je parlais de la version papier. On numérise puis on imprime en cas de contrôle. Évidemment c’est un pis-aller pour TPE/PME. Les grosses entreprises sous-traitent numérisation et archivage.

Link to comment
à l’instant, Wayto a dit :

Je pensais que tu faisais référence aux serfs dans ce passage, d'où ma réponse. Si ce n'est pas le cas, mea culpa, mais je comprends pas ce que tu compares ici : un conscrit avec quoi ?

Je qualifie la conscription d'esclavage sur la base du fait que l'Etat détient l'usus, le fructus et l'abusus des conscrit (en gros : travail forcé + possibilité d'en disposer en les envoyant se faire buter ou en faisant le travail soi-même). Tramp n'est pas d'accord.

Link to comment
15 minutes ago, Neomatix said:

Je qualifie la conscription d'esclavage sur la base du fait que l'Etat détient l'usus, le fructus et l'abusus des conscrit (en gros : travail forcé + possibilité d'en disposer en les envoyant se faire buter ou en faisant le travail soi-même). Tramp n'est pas d'accord.

Alors, il y a la possibilité d'y échapper pour les objecteurs de conscience dans beaucoup de cas.


Bon, tu prends plus cher généralement, mais après c'est un choix.

Et si tu as le choix d'y échapper, est-ce de l'esclavage?

 

 

Link to comment

@Neomatix Ça j'avais compris. Le due process de ton message il concernait qui : les conscrits ou les serfs ?

 

Disclaimer : je suis pas médiéviste et les conférences doctorales commencent à remonter.

Il y a 10 heures, Vilfredo Pareto a dit :

C’est vrai pardon: en France par exemple?

La différence principale entre les serfs et les esclaves au moyen-âge en France c'est que tu ne peux pas vendre des serfs / l'attachement à la terre. Il me semble que par contre au Tibet certains serfs étaient de facto des esclaves.

Il y a 10 heures, Vilfredo Pareto a dit :

En fait il suffirait, dans la mesure où la forme de servage considérée est distincte de l’esclavage, qu’elle n’autorise pas le maître à disposer d’un droit de vie et de mort sur son serf comme le maître sur son esclave pour justifier le rapprochement avec les conscrits et les esclaves.

En principe le seigneur n'a pas le droit de vie ou de mort sur ses serfs, tout comme le Roi de France n'a pas le droit de vie ou de mort sur ses sujets. Dans la pratique / la coutume, c'était peut-être (très probablement) autre chose puisque les serfs appartenant à l'Eglise étaient globalement mieux traités / avaient plus de droits.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 3 minutes, Tramp a dit :

Les serfs aussi c’est arrivé. 

Légalement ?

il y a 9 minutes, Wayto a dit :

@Neomatix Ça j'avais compris. Le due process de ton message il concernait qui : les conscrits ou les serfs ?

Les condamnés à morts contemporains à la conscription moderne.

Citation

Disclaimer : je suis pas médiéviste et les conférences doctorales commencent à remonter.

La différence principale entre les serfs et les esclaves au moyen-âge en France c'est que tu ne peux pas vendre des serfs / l'attachement à la terre. Il me semble que par contre au Tibet certains serfs étaient de facto des esclaves.

En principe le seigneur n'a pas le droit de vie ou de mort sur ses serfs, tout comme le Roi de France n'a pas le droit de vie ou de mort sur ses sujets. Dans la pratique / la coutume, c'était peut-être (très probablement) autre chose puisque les serfs appartenant à l'Eglise étaient mieux globalement bien mieux traités / avaient plus de droits.

Intéressant :)

il y a 12 minutes, Marlenus a dit :

Alors, il y a la possibilité d'y échapper pour les objecteurs de conscience dans beaucoup de cas.


Bon, tu prends plus cher généralement, mais après c'est un choix.

Et si tu as le choix d'y échapper, est-ce de l'esclavage?

C'est récent la reconnaissance de l'objection de conscience. Y'en a qui se sont fait buter (dont saint Maximilien, merci Wikipédia).

Link to comment
il y a 24 minutes, Brock a dit :

l'esclavage est un concept perime.

Pas partout apparemment, il existe encore des esclaves des temps modernes selon les experts climato-socialo-epidémio-economico-géopolitiques :

 

"la servitude volontaire, c'est le capitalisme" (oui, elle cite Orwell aussi)

 

ça vaut le détour.

Link to comment
25 minutes ago, Neomatix said:

 

C'est récent la reconnaissance de l'objection de conscience. Y'en a qui se sont fait buter (dont saint Maximilien, merci Wikipédia).

Til St Maximilien de Kolbe et surpris que la personne qu'il a sauvé a passé 5ans à Auschwitz et s'en est sorti pour mourir à 93ans.

Et Til que Maximilien a tenu 3 semaines sans boire ni manger avant qu'on se décide à l'executer (bon soit Dieu l'a aidé pour 3 semaines sans boire, et peut être que Dieu a pris des formes terrestres).

Link to comment
il y a une heure, Neomatix a dit :

Je qualifie la conscription d'esclavage sur la base du fait que l'Etat détient l'usus, le fructus et l'abusus des conscrit (en gros : travail forcé + possibilité d'en disposer en les envoyant se faire buter ou en faisant le travail soi-même). Tramp n'est pas d'accord.

 

Le citoyen romain tiré au sort pour devenir légionnaire est donc un esclave ?

 

il y a 44 minutes, Wayto a dit :

La différence principale entre les serfs et les esclaves au moyen-âge en France c'est que tu ne peux pas vendre des serfs / l'attachement à la terre. Il me semble que par contre au Tibet certains serfs étaient de facto des esclaves.

 

J'ai déjà vu des cas où un seigneur détache des serfs de ses terres pour les "confier" à quelqu'un d'autre. Je ne m'en souviens plus exactement du contexte mais il me semble que cela datait du IXe ou du Xe siècle et qu'ils s'agissait d'une manière de se débarrasser à bon compte du trop plein de personnes serviles sur un territoire.

 

D'ailleurs, je crois me souvenir que ce débat sur la définition de l'esclavage a déjà eu lieu ici, non ? Je me rappelle avoir lu @poney sur ce sujet mais je ne suis plus très sûr...

Link to comment
10 hours ago, RaHaN said:

Pas partout apparemment, il existe encore des esclaves des temps modernes selon les experts climato-socialo-epidémio-economico-géopolitiques :

 

"la servitude volontaire, c'est le capitalisme" (oui, elle cite Orwell aussi)

 

ça vaut le détour.

Ha oui ça a l'air parfaitement gratiné dis donc.

Link to comment
1 hour ago, Fagotto said:

Pinçon-Charlot, elle est complètement folle et blocho, on en a souvent parlé sur ce forum, dans la rubrique (fournie) sociologue de gauche scientifiqument douteux.

 

Je rappelle son débat face à Ferghane Azihari, qui lui a mis des KO techniques à chaque fois qu'il a pris la parole. Pinçon Charlot en est réduite à dire "tout est faux...tout est faux !" et pouf, c'est tout.

Elle critique le "logiciel de pensée" de Ferghane en ignorant complètement le sien. Elle se prend dans la tête des chiffres, des faits historiques, des données réelles, et elle n'a strictement rien à opposer sur ce terrain. Du coup elle glisse doucement vers les attaques personnelles. C'est terrible à voir.

 

 

  • Yea 1
Link to comment

Vous n'y êtes pas. Elle sait très bien ce qu'elle dit. Il y a toute une clientèle qui veut entendre ce discours. Comme celui de Ruffin, Jadot, (Lénine), etc... C'est semi-habile, comme Aberkane, que j'ai découvert récemment, et tant d'autres sur youtube et twitter. Ce discours suffit à un tas de gens, c'est facile à comprendre mais tu te fais enfumer l'air de rien. Elle-même a expliqué que c'est un sport de combat et donc toutes les armes sont bonnes. Voyez, on parle d'elle, c'est ce qu'elle veut. La rationalité, ce n'est pas son terrain, elle pourrait mais elle n'a pas choisi d'utiliser ces arguments. C'est plus facile d'être une victime, et ça marche, elle est victime du Grand Capital mais elle aime bien manger du caviar à sa table dans le 16ème, faut pas déconner non plus.

En résumé, hypocrite et opportuniste, mais bon, je ne vous apprends rien !

Ne lisez pas les commentaires de cette vidéo ou ne regardez pas thinkerview.

 

  • Yea 2
Link to comment
il y a 29 minutes, Frenhofer a dit :

Vous n'y êtes pas. Elle sait très bien ce qu'elle dit. Il y a toute une clientèle qui veut entendre ce discours. Comme celui de Ruffin, Jadot, (Lénine), etc... C'est semi-habile, comme Aberkane, que j'ai découvert récemment, et tant d'autres sur youtube et twitter. Ce discours suffit à un tas de gens, c'est facile à comprendre mais tu te fais enfumer l'air de rien.

Vu que c'est consentant, ama ce n'est pas vraiment de l'enfumage.
C'est plutôt qu'elle met en musique ce que certains veulent entendre.
La qualité des mirages est en fait secondaire, c'est en fait la demande qui compte, et elle n'est pas exigeante.

Elle veut juste des mots rassurants, elle n'ira pas gratter plus loin que le vernis, car non seulement le vernis lui suffit, mais elle craint plus que tout de le briser.

On repense aux mots de Russell : "La plupart des gens préféreraient mourir que de réfléchir. C'est ce qu'ils font d'ailleurs."

Beaucoup de gens sont tout à fait prêts à se contenter d'apparences, pourvu qu'elles ne touchent pas à aux croyances préconçues qui forment de fait leur "socle intellectuel" (grand mot pour la bouillasse socialiste injectée dans les têtes pendant l'enfance par l'"éducation" nationale) et leur personnalité.
Ces croyances enfantines/bisounoursesques sont un capital sacré individuel (et aussi mythe collectif). Et on préfère littéralement mourir que de remettre en cause ce trésor.

Link to comment
il y a 37 minutes, Frenhofer a dit :

Elle-même a expliqué que c'est un sport de combat et donc toutes les armes sont bonnes.

Ce en quoi elle montre l'ampleur soit de son incompétence, soit de son hypocrisie. Dans un sport de combat, on n'a jamais le droit à toutes les armes et tous les coups. Ce n'est le cas que dans le cadre d'un combat à mort, et encore uniquement un combat à mort contre un ennemi avec lequel on se ne reconnaît pas une humanité commune. Toutes les armes sont bonnes dans l'extermination d'animaux nuisibles, pas dans l'affrontement avec d'autres humains. 

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...