Jump to content

Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations


Cugieran

Recommended Posts

1 hour ago, Mathieu_D said:

Ha ben un variable non contractuel c'est sûr c'est bizarre.

 

En debut de carrière, j'ai connu le +10% en fin de periode d'essai, marqué nulle part dans le contrat. J'etais un peu naïf à l'époque.

Link to comment
Il y a 3 heures, Librekom a dit :

Mon grand pere etait resistant coco maquisart, il n'en parlait jamais. 

 

Ma grand mere me racontait que quand les allemands sont arrive dans son village, il ont fait des trucs pas beau, par exemple il ont enferme le boulanger vivant dans son four a pain, allumé bien sur. Je suis doué pour faire des transfers, j'en ai souvent fait des cauchemards.

 

Apres ca les allemands ont vecu quelques semaines, ou mois je ne sais pas, dans la maison ou vivait ma grand mere et hormis le fait qu'ils occupait la maison et utilisait les reserves de bouffes et tout, ils ont parait il etait plutot courtois, respectueux, voir charmant et s'imnaginer que les meme mecs avait fait ca au boulanger et a d'autre etait vraiment perturbant. 

 

 

 

 

 

Pourquoi ont-ils fait cela au boulanger ?

Link to comment
il y a 10 minutes, Johnnieboy a dit :

 

 

Pourquoi ont-ils fait cela au boulanger ?

 

Je ne sais pas,

 

Je peux supposer par contre, soit pour choquer comme dit Cugieran, soit parce qu'ils avaient des raison de pensser qu'il etait resistant ou autre, soit les deux ou alors il peut etre fait un acte de bravour inutile du genre refuser de leur donner son pain. 

Je devrais demander a ma grand mere, elle est encore en vie.

Link to comment
Il y a 1 heure, Neomatix a dit :

Ça devrait être la devise de ton futur cabinet de consulting RH.

 

Pas sûr que les nazis auraient eu de la sympathie pour un cabinet de consulting RH. 

Par contre, niveau méthodes de management, ils avaient de la ressource. Oui, bon, c'est un peu polémique, mais le coup du four à pain est inspirant. J'imagine à un séminaire d'entreprise sur la conduite du changement : ça ferait un tabac. "Vos collaborateurs n'acceptent pas le changement, ils y résistent? Mettez-en un dans un four à pain, laissez-le cuire deux heures ; il est démontré que cette démarche facilite l'acceptation du changement par les autres subordonnés".

Link to comment

Une route bloquée et la police qui ouvre le passage aux militaires venus aux obsèques d'un soldat mort à l'entraînement. Le bas peuple peut lui se taper les bouchons monstres qu'ils engendrent. 

Link to comment
Il y a 2 heures, Johnnieboy a dit :

Qui apprécie Picasso, ici ? Et pourquoi ? J'ai toujours l'impression que l'on se moque de moi face à ses toiles.

 

Personnellement je ne suis pas fan mais après avoir lu damisch sur la perspective je comprend mieux l'impact de son œuvre. 

Enfin parler d'art avec le pegu moyen et une entreprise hautement nulle.

 

il y a 7 minutes, Flashy a dit :

C'est fou, mon dernier article sur mon blog, très court et qui ne fait que reprendre des généralités faciles, a un très relatif succès sur FB (des gens cliquent, quoi, ce qui change).

Cela me fait méditer.

Revel a fait un bide avec son roman mais pourquoi des philosophes à été un carton alors que son éditeur le sortait juste pour le plaisir. Des fois des trucs se passent, et bien malin sera celui qui saura pourquoi. 

Link to comment
il y a 38 minutes, Flashy a dit :

C'est fou, mon dernier article sur mon blog, très court et qui ne fait que reprendre des généralités faciles, a un très relatif succès sur FB (des gens cliquent, quoi, ce qui change).

Cela me fait méditer.

 

" Nous sommes constitués, pour une part non négligeable, de poussières d’étoiles. "

 

Marrant. J'ai eu cette réflexion quand j'avais 16-17 ans. Aussitôt exploitée, bien sur, pour en mettre plein la vue à ma première conquête.

 

Ca me rappelle aussi les propos de je ne sais plus quel philosophe : en gros, en philosophie on se rend compte qu'il y a des millénaires les gens se posaient exactement les mêmes questions que nous et c'est ce qui fait qu'on peut se sentir si proche d'auteurs dont il ne reste plus de la poussière de poussière.

Link to comment
C'est fou, mon dernier article sur mon blog, très court et qui ne fait que reprendre des généralités faciles, a un très relatif succès sur FB (des gens cliquent, quoi, ce qui change).
Cela me fait méditer.
Flashy découvre le concept du journalimse.
Plains-toi du catipalmisme, de Trump et du réchauffement climatique et tu triples ton audience.
Link to comment

Bon, je termine sur mon histoire de nouveau job : ma tentative de négo a échoué face à l'argument béton suivant : tu prends déjà une augmentation de presque 15% en venant chez nous, on va pas te donner plus.

Comme quoi, pour faire un gros gap, il faut gonfler son salaire actuel.

Je suis content quand même, puisqu' effectivement je prends 15% et le job est plus intéressant.

Link to comment
9 minutes ago, Solomos said:

Bon, je termine sur mon histoire de nouveau job : ma tentative de négo a échoué face à l'argument béton suivant : tu prends déjà une augmentation de presque 15% en venant chez nous, on va pas te donner plus.

Comme quoi, pour faire un gros gap, il faut gonfler son salaire actuel.

Je suis content quand même, puisqu' effectivement je prends 15% et le job est plus intéressant.

 

C'est possible de négocier un salaire sans indiquer son précédent ? Ou alors c'est plus rentable de mentir ?

Link to comment

Tu peux toujours refuser de répondre quand on te pose la question, mais ça doit sembler bizarre à ton interlocuteur.

Et, on m'a déjà demandé des fiches de paie pour prouver mes dires (c'était un cabinet de recrutement qui m'a demandé ça en me disant "en transmet cette information à notre client, donc on veut être sûr qu'on transmet une vraie info)

Link to comment

C'est la norme de gonfler son salaire. À tel point que le recruteur retranche un dixième à chaque fois.
Si Solomos a donné son vrai salaire, ça ne m'étonne pas que le recruteur freine au-delà de ce qu'il pense être 28% d'augmentation (sa crainte de perdre le candidat étant réduite quasiment à néant, puisque ce dernier serait fou de refuser un tel delta).

Link to comment
il y a 9 minutes, Solomos a dit :

Je suis content quand même, puisqu' effectivement je prends 15% et le job est plus intéressant.

 

Bravo !

Et pour la négociation, à partir du moment où tu serais déçu s'ils retiraient leur proposition, c'est qu'elle est déjà terminée. Pour obtenir plus il faut d'office s'afficher plus gourmand sans avoir peur de laisser tomber. Si tu es content de ta situation, alors ne regrette rien de ta négociation.

Link to comment
Il y a 3 heures, Solomos a dit :

Bon, je termine sur mon histoire de nouveau job : ma tentative de négo a échoué face à l'argument béton suivant : tu prends déjà une augmentation de presque 15% en venant chez nous, on va pas te donner plus.

Comme quoi, pour faire un gros gap, il faut gonfler son salaire actuel.

Un bon moyen d'éviter cet écueil est de dire que l'on a un autre processus de recrutement en parallèle.

Ainsi ils vont être incités à maximiser leur proposition sans être trop regardant sur l'ancien salaire et pas besoin de mentir au cas il y a le filtre des dernières fiche de paie (ceci dit c'est vraiment extrêmement intrusif de demander les dernières fiches de paie, cela me ferait vraiment chier de faire gagner une commission à des gens qui ont ces pratiques).

 

En plus, dire que l'on a d'autres propositions en parallèle permet de leur faire compresser le processus de recrutement de manière hallucinante, cela permet d'imposer son timing.

 

Une négociation c'est un jeu à information imparfaite et celui qui arrive à avoir le plus d'information que l'autre va gagner.

Une fois j'ai eu un recruteur qui cherchait à savoir avec quelle autre entreprise j'étais en négociation (c'était vrai pour le coup), je lui ai dit que j'allais pas répondre à cette question. J'ai eu un deuxième entretien juste à la suite, avec un mec plus expérimenté, qui m'a reposé la question deux fois de suite. La première fois j'ai décliné poliment la réponse, et à sa deuxième relance je lui ai répondu en le prenant vraiment pour un débile de poser cette question. Il m'a répondu tout penaud un truc du genre "bon...vous avez confiance en vous, c'est bien...".

Il y a rien de bizarre à ne pas répondre aux questions, les gens essaient juste de te mettre une pression sociale pour faire croire que tu leur dois une réponse mais c'est du bullshit. Tu peux autant imposer tes règles qu'ils t'imposent les leur.

 

Le prochain recruteur qui me demande combien je gagne, je lui répondrai : "Vous gagnez combien vous ?".

 

 

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...