Jump to content

Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations


Cugieran

Recommended Posts

 Ah mais l'agence est une agence de luxe, mais à Limoges. Mais il y a quand même du fric à se faire.

 

 Mais je connais pas du tout le métier. Voilà le problème. 

 

Pas besoin d'un diplôme. C'est un métier qui peut s'apprendre sur le tas, faut "simplement" bien connaître le marché local (ce qui s'acquiert avec de la pratique).

 

C'est quand même bizarre de pas avoir gardé un double des clés ?(voir un triple)

 

Ah, ça...Entièrement d'accord.

J'hallucine devant cette histoire.

Link to comment

Que dalle. Mais alors que dalle. Encore une fois, la blabla du gamin de 25 piges qui te parle de la vue sur la mer ou de la proximité avec l'école des enfants, ils s'en cognent, mais grave.

 

Être un bon baratineur, c'est cerner les attentes des uns et des autres pour adapter ton discours.

Exemple : inutile de parler de la proximité des écoles à un couple de gens de 70 ans. Insiste plutôt sur l'absence d'escaliers, la proximité des commerces et du cimetière.

 

Link to comment

Je suis pas en situation de monopole. Faut bien socialiser un peu. Prendre contact avec l'offre puis avec la demande. 

 

 Et il y a toute la partie administrative que je ne connais absolument pas. 

Link to comment

Adapter ton argumentaire en fonction du client, c'est le B A- BA du vendeur ; et cerner sa demande en amont au lieu de se faire ch... à lui faire visiter des trucs qui correspondent pas à ses attentes en espérant l'embrouiller, c'est une perte de temps, je crois, et donc d'argent

Link to comment

Que dalle. Mais alors que dalle. Encore une fois, la blabla du gamin de 25 piges qui te parle de la vue sur la mer ou de la proximité avec l'école des enfants, ils s'en cognent, mais grave.

 

J'allais répondre a peu près ceci :

 

Être un bon baratineur, c'est cerner les attentes des uns et des autres pour adapter ton discours.

Exemple : inutile de parler de la proximité des écoles à un couple de gens de 70 ans. Insiste plutôt sur l'absence d'escaliers, la proximité des commerces et du cimetière.

 

 

J'ai deux trois potes d'enfance, dont mon beauf' qui est aussi un de mes plus vieux ami, devenu baratineurs agents immobiliers parce qu'il y a pas mal de thunes à se faire, que ça demande pas de formation spécifique (même s'ils ont des diplomes) et que c'est pas trop fatiguant.

C'est juste des mecs, au bout d'une heure, ils t'auront convaincu d'acheter un morceau de lune. C'est ouf.

 

Je remarque que c'est aussi des types qui n'ont jamais eu de mal à enchainer les meufs. Baratineurs j'vous dit !

Link to comment

 

 

 Et il y a toute la partie administrative que je ne connais absolument pas. 

 

Qu'entends tu par là ? les histoires de notaire et tout le tralala ? ça doit pas être bien compliqué à enregistrer, tu crois pas ?

Link to comment

Pour les clés, le proprio me semble-t-il est interdit d'en conserver un double ou un triple lors de la location d'un bien immobilier...

 

Je souligne car je suis en plein doute :)

 

Ton beau-frère enchaîne les meufs, poney :o

 

Je croyais qu'il était interdit de parler de la sexualité ici, surtout quand on donne dans le SM :)

Link to comment

non, ce fou est dingue amoureux de ma soeur, depuis pfff...10 ans.
Mais il a eu une vie avant. En fait je pensais surtout aux autres :D

Link to comment

Qu'entends tu par là ? les histoires de notaire et tout le tralala ? ça doit pas être bien compliqué à enregistrer, tu crois pas ?

 

 Bah j'en sais rien. Peut-être que je me cherche des excuses car je suis un flippé de la vie...

Link to comment

Du coup, sur qui dois-je reporter ma légitime colère?
Le liquidateur qui n'a pas que ça à foutre de permettre à un propriétaire de jouir de son bien immobilier?
L'agence qui a "oublié" sa situation financière moisie et le jugement de mise en liquidation judiciaire, et n'a prévenu personne?

Le législateur, qui est sans doute responsable de mes souffrances quotidiennes, et dans le doute, autant le maudire, on n'a peu de chances de se tromper?

Link to comment

Être un bon baratineur, c'est cerner les attentes des uns et des autres pour adapter ton discours.

Exemple : inutile de parler de la proximité des écoles à un couple de gens de 70 ans. Insiste plutôt sur l'absence d'escaliers, la proximité des commerces et du cimetière.

 

 

 

Ca c'est ce que tu dois découvrir au moment du premier entretien avec tes candidats. La clé n'est aps dans le baratin (encore une fois, quand tu vas signer un chèque de 350 patates, tu te fous completement de ce que le morveux qui t'as ouvert la porte eut bien raconter. les avantages/inconvénients du bien leur apparaitront d'eux même. Tout "l'art" d'un bon négo consiste à présenter le bon bien aux bons acquéreurs. Et là en effet, les desiderata et la situation des candidtas sera à prendre en compte. Mais une fois que tu as trouvé le bien, tu peux te contenter d'ouvrir la porte et de leur signaler les éléments techniques (COS, surface carrez, regles d'urbanisme etc.) . 

 

Si le bien ne leur plait pas ils ne l’achèteront pas, tu peux t'égosiller avec tous le "baratins" du monde, ils n’achèteront pas. 

Link to comment

Du coup, sur qui dois-je reporter ma légitime colère?

Le liquidateur qui n'a pas que ça à foutre de permettre à un propriétaire de jouir de son bien immobilier?

L'agence qui a "oublié" sa situation financière moisie et le jugement de mise en liquidation judiciaire, et n'a prévenu personne?

Le législateur, qui est sans doute responsable de mes souffrances quotidiennes, et dans le doute, autant le maudire, on n'a peu de chances de se tromper?

 

Le propriétaire, négociation avec le sourire, et envisager un serrurier, à ta charge éventuellement, si tu fais un caprice et que tu veux ce logement très vite

Link to comment

C'est mort, je prend pas à ma charge le serrurier. J'ai déjà indiqué au propriétaire en désarroi qu'au pire il pouvait appeler un serrurier.

J'hésite à instrumentaliser la colère du propriétaire contre le liquidateur pour faire pression sur ce dernier. Je suis à peu près sûr qu'il y a des moyens de pression. 

Link to comment

Du coup, sur qui dois-je reporter ma légitime colère?

Le liquidateur qui n'a pas que ça à foutre de permettre à un propriétaire de jouir de son bien immobilier?

L'agence qui a "oublié" sa situation financière moisie et le jugement de mise en liquidation judiciaire, et n'a prévenu personne?

Le législateur, qui est sans doute responsable de mes souffrances quotidiennes, et dans le doute, autant le maudire, on n'a peu de chances de se tromper?

 

L'agence, c'est visiblement des branques.

Le propri qui est quand même un peu naif de pas garder un double, meme caché, de son bien.

Le législateur si une telle loi existe parce que c'est quand meme des connards

 

Ca c'est ce que tu dois découvrir au moment du premier entretien avec tes candidats. La clé n'est aps dans le baratin (encore une fois, quand tu vas signer un chèque de 350 patates, tu te fous completement de ce que le morveux qui t'as ouvert la porte eut bien raconter. les avantages/inconvénients du bien leur apparaitront d'eux même. Tout "l'art" d'un bon négo consiste à présenter le bon bien aux bons acquéreurs. Et là en effet, les desiderata et la situation des candidtas sera à prendre en compte. Mais une fois que tu as trouvé le bien, tu peux te contenter d'ouvrir la porte et de leur signaler les éléments techniques (COS, surface carrez, regles d'urbanisme etc.) . 

 

Si le bien ne leur plait pas ils ne l’achèteront pas, tu peux t'égosiller avec tous le "baratins" du monde, ils n’achèteront pas. 

 

Je crois que tu as à la fois raison et en même temps un peu tord.

Un bon agent immo' arrive à faire oublier les défauts et peut surjouer les qualités. Je pense que les gens qui finissent par se dire que finalement la maison n'est pas si bien, il y en a beaucoup. D'ailleurs, la télé et les reportages bidons en font souvent leurs choux gras.

Link to comment

C'est mort, je prend pas à ma charge le serrurier. J'ai déjà indiqué au propriétaire en désarroi qu'au pire il pouvait appeler un serrurier.

J'hésite à instrumentaliser la colère du propriétaire contre le liquidateur pour faire pression sur ce dernier. Je suis à peu près sûr qu'il y a des moyens de pression. 

C'est le liquidateur qui détient les clés ? Tu peux pas t'y déplacer, ou bien le propriétaire ? 

Link to comment

C'est le liquidateur qui détient les clés ? Tu peux pas t'y déplacer, ou bien le propriétaire ? 

 

M'y déplacer servira à rien. Je suis le futur locataire, certes, mais aucun contrat de bail n'a été signé et, en tout état de cause, ce n'est pas à moi qu'il faudrait remettre les clés mais au propriétaire du bien (j'ai aucun titre à présenter justifiant qu'on me remette les clés).

Ce dernier a essayé et on l'a envoyé paître.

 

Quant au serrurier, mon refus de prise en charge s'explique par le fait qu'il y a de la moquette. Au départ, le propriétaire devait la changer (d'après l'ex-agence immobilière, c'était OK) parce que, tout de même, de la moquette...c'est juste pas possible.

Là, je sens que je vais devoir changer la moquette moi-même (ce qui m'agace...dans le classement des activités chiantes et pénibles, changer la moquette est en bonne place).

Je vais pas en plus prendre à ma charge le serrurier.

Link to comment

Ça repart comme métier agent immo ? C'était mort de chez mort pendant un momemt, là.

Payé à la com' avec 0 vente par an c'est compliqué.

J'ai une amie qui fait ca sur Paris et ca a l'air de bien marcher.

Link to comment

M'y déplacer servira à rien. Je suis le futur locataire, certes, mais aucun contrat de bail n'a été signé et, en tout état de cause, ce n'est pas à moi qu'il faudrait remettre les clés mais au propriétaire du bien (j'ai aucun titre à présenter justifiant qu'on me remette les clés).

Ce dernier a essayé et on l'a envoyé paître.

Quant au serrurier, mon refus de prise en charge s'explique par le fait qu'il y a de la moquette. Au départ, le propriétaire devait la changer (d'après l'ex-agence immobilière, c'était OK) parce que, tout de même, de la moquette...c'est juste pas possible.

Là, je sens que je vais devoir changer la moquette moi-même (ce qui m'agace...dans le classement des activités chiantes et pénibles, changer la moquette est en bonne place).

Je vais pas en plus prendre à ma charge le serrurier.

Pourquoi tu n'aimes pas la moquette ?

Link to comment

Parce que, Dieu merci, nous ne sommes plus dans les années 90.

L'hygiène et le style prime sur des considérations accessoires, comme marcher sur un revêtement non-dur servant de nid à acariens.

 

En plus, la dite moquette était sale. Je voyais les emplacements des meubles, du lit etc.

 

Link to comment

Si elle est sale je comprends mais sinon c'est quand même plus classe et confortable.

A côté d'un beau parquet ou de pierres naturelles ça ne fait pas classe, ça fait cheap.

Puis c'est bien plus pratique à nettoyer que la moquette.

Link to comment

Pénaliser un propriétaire parce que l'agence a plié boutique, faut oser... et même en s'y déplaçant il a pas obtenu gain de cause ? et ça le fout pas en rogne ? après tout tu es avocat, tu peux pas envoyer un petit courrier avec ar, genre menace de poursuite, avec accord dudit proprio ? il y a pas un petit article de loi qui te permettrait ça ? autrement il y a les adil qui renseignent pas mal.

Autrement, si tu signes le bail, tu peux pas faire valoir que tu es occupant du logement et qu'on doit te remettre ces p.... de clés ?

Il te plait tant que ça, ce logement ? 

Link to comment

Dans une chambre, pourquoi pas ? la moquette revient à la mode, au même titre que le papier peint ; mais dans une pièce à vivre, c'est chiant à entretenir, et si il y a des tâches, c'est la merde à nettoyer. 

Link to comment

:lol: tu as déjà passé l'aspirateur ou nettoyé une moquette tachée, jeune homme ?

J'ai malheureusement pas de moquette dans mon squat mais je passe le balais brosse sur le tapis avant de passer l'aspirateur !

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...