Jump to content

Loi anti-gay en Caroline du Nord et au Mississippi


Librekom

Recommended Posts

Tout libertarien devrait normalement être contre les lois anti-discrimination. Néanmoins, le fait de supprimer un critère discriminatoire pour en laisser d'autres, c'est en soi discriminatoire à un degré qui touche essentiellement le libéralisme. Comme le dit librekom à très juste titre, le boulanger gay doit avoir le droit de refuser de faire les croissants pour la Westboro Baptist Church. C'est ça aussi l'égalité devant la loi.

 

Quant au problème pour les trans de faire pipi dans les toilettes des femmes, il ne devrait y avoir aucune loi, positive ou négative, sur le sujet. Privacy. Sauf à la limite pour les bâtiments publics. 

Link to comment
  • 3 weeks later...

Tout libertarien devrait normalement être contre les lois anti-discrimination. Néanmoins, le fait de supprimer un critère discriminatoire pour en laisser d'autres, c'est en soi discriminatoire à un degré qui touche essentiellement le libéralisme. Comme le dit librekom à très juste titre, le boulanger gay doit avoir le droit de refuser de faire les croissants pour la Westboro Baptist Church. C'est ça aussi l'égalité devant la loi.

 

Quant au problème pour les trans de faire pipi dans les toilettes des femmes, il ne devrait y avoir aucune loi, positive ou négative, sur le sujet. Privacy. Sauf à la limite pour les bâtiments publics. 

 

Avec cette logique c'est le statut-quo assuré à moins d'un miracle avec un libéral aux manettes qui réforme d'un coup et encore. Il faut penser à la transition.

 

Supprimer un critère discriminatoire pour en laisser d'autres c'est évidemment pas la meilleure solution, mais c'est déjà mieux que de tous les laisser ( exactement comme les taxes).

On peut pas justifier le maintien d'une loi liberticide par une autre loi liberticide. Sinon c'est libéral-compatible de ne pas légaliser le cannabis par exemple tant que le système de santé est collectiviste. ( Argument utilisé par les socialistes).

 

Supprimer ce critère n'atteint pas l'égalité devant la loi. C'est comme avec le mariage gay, avant la loi de 2013 des homosexuels pouvaient se marier, avec des individus du sexe opposé. Là c'est pareil, ton boulanger gay a le droit de discriminer des gays. Même si à son niveau individuel dans la pratique ça ne lui sert probablement à rien, c'est pas le rôle de l'Etat de se plonger dans la sexualité de ses citoyens et dans leurs valeurs morales subjectives ou intérêts particuliers.

 

Avec l'abolition de même un seul critère c'est la liberté d'association de chaque individu qui est augmentée.

 

Oui l'intention est arbitraire et douteuse mais ça n'importe pas.

Link to comment

Je comprends que ça dérange, mais de la à pas soutenir la loi voire même d'être contre..  là je comprends pas du tout.

 

Nos opinions personnelles doivent pas interférer avec ce qui est juste, c'est ça le libéralisme :P

Link to comment

Je comprends que ça dérange, mais de la à pas soutenir la loi voire même d'être contre..  là je comprends pas du tout.

au contraire

ne pas être contre devrait être la seule position à ce sujet, l'encourager mon cul.

  • Yea 1
Link to comment

Avec cette logique c'est le statut-quo assuré à moins d'un miracle avec un libéral aux manettes qui réforme d'un coup et encore. Il faut penser à la transition.

 

Supprimer un critère discriminatoire pour en laisser d'autres c'est évidemment pas la meilleure solution, mais c'est déjà mieux que de tous les laisser ( exactement comme les taxes).

On peut pas justifier le maintien d'une loi liberticide par une autre loi liberticide. Sinon c'est libéral-compatible de ne pas légaliser le cannabis par exemple tant que le système de santé est collectiviste. ( Argument utilisé par les socialistes).

 

Supprimer ce critère n'atteint pas l'égalité devant la loi. C'est comme avec le mariage gay, avant la loi de 2013 des homosexuels pouvaient se marier, avec des individus du sexe opposé. Là c'est pareil, ton boulanger gay a le droit de discriminer des gays. Même si à son niveau individuel dans la pratique ça ne lui sert probablement à rien, c'est pas le rôle de l'Etat de se plonger dans la sexualité de ses citoyens et dans leurs valeurs morales subjectives ou intérêts particuliers.

 

Avec l'abolition de même un seul critère c'est la liberté d'association de chaque individu qui est augmentée.

 

Oui l'intention est arbitraire et douteuse mais ça n'importe pas.

 

Je préfère attendre le miracle ! 

Link to comment

au contraire

ne pas être contre devrait être la seule position à ce sujet, l'encourager mon cul.

 

Ok donc toute réforme qui va vers plus de liberté on a juste à être neutre en tant que libéral. Si des conservateurs le font ou d'autres personnes et que par chance ça passe bah on est pas contre mais on ne l'encourage pas de nous même alors

 

La liberté au petit bonheur la chance :icon_tourne:

Link to comment

Ok donc toute réforme qui va vers plus de liberté on a juste à être neutre en tant que libéral. Si des conservateurs le font ou d'autres personnes et que par chance ça passe bah on est pas contre mais on ne l'encourage pas de nous même alors

 

La liberté au petit bonheur la chance :icon_tourne:

Mais oui c'est certainement ça

 

Avec ton discours on aurait supporté la ségragation d'afrique du sud

Link to comment

Donc avec ton analogie la seule position sur la ségrégation c'est de " ne pas être contre " , la neutralité.

 

Faut savoir, si cette loi " anti gay " qui ne fait qu'augmenter la liberté d'association y comprit des gays est aussi mauvaise pour utiliser une telle analogie, il n'y a pas de neutralité qui tienne.

Link to comment

Donc avec ton analogie la seule position sur la ségrégation c'est de " ne pas être contre " , la neutralité.

 

Faut savoir, si cette loi " anti gay " qui ne fait qu'augmenter la liberté d'association y comprit des gays est aussi mauvaise pour utiliser une telle analogie, il n'y a pas de neutralité qui tienne.

 

Je ne vois toujours pas en quoi cette loi augmente la liberté des gays...

J'attend de voir la prochaine connerie en France anti-cléricale pour vérifier cet axiome.

Link to comment

Texte de la loi de Caroline du Nord

It is the public policy of this State to protect and safeguard the right and opportunity of all persons to seek, obtain and hold employment without discrimination or abridgement on account of race, religion, color, national origin, age, biological sex or handicap by employers which regularly employ 15 or more employees.

 

Si je la réécris ainsi est-elle toujours défendable ?

It is the public policy of this State to protect and safeguard the right and opportunity of all persons to seek, obtain and hold employment without discrimination or abridgement on account of race, religion, color, national origin, age, biological sex, sexual orientation or handicap by employers which regularly employ 15 or more employees.

 

aurais je augmenté la liberté des juifs et des musulmans (et des évangélistes) ?

Link to comment

 

 

Supprimer un critère discriminatoire pour en laisser d'autres c'est évidemment pas la meilleure solution, mais c'est déjà mieux que de tous les laisser 

Non.

La technique des petits pas n'est intéressante que si on va dans le bon sens.

Par exemple soutenir la légalisation du cannabis même si l'héroïne reste interdit, c'est aller dans le bon sens.

 

Mais autoriser à discriminer les gays alors qu'il restera interdit de discriminer les hétéros ne va pas dans le sens d'une société libérale mais dans le sens d'une société homophobe.

  • Yea 1
Link to comment

Je ne vois toujours pas en quoi cette loi augmente la liberté des gays...

J'attend de voir la prochaine connerie en France anti-cléricale pour vérifier cet axiome.

 

Les employeurs gays pourront discriminer des gays.

Link to comment

Non.

La technique des petits pas n'est intéressante que si on va dans le bon sens.

Par exemple soutenir la légalisation du cannabis même si l'héroïne reste interdit, c'est aller dans le bon sens.

 

Mais autoriser à discriminer les gays alors qu'il restera interdit de discriminer les hétéros ne va pas dans le sens d'une société libérale mais dans le sens d'une société homophobe.

 

Une société libérale n'est pas incompatible avec une société homophobe.

 

Cette loi diminue le nombre de critères qui restreignent la liberté d'association.

 

Link to comment

Ma critique ça se situe sur un point plus fondamental encore:

 

la politique c'est l'art de faire coïncider les moyens avec les fins visées.

Notre fin c'est une société plus libérale. est-ce que supporter ce genre de choses amènera a une société plus libérale ?

J'en doute.

C'est pour ça d'ailleurs que je suis sceptique sur ce concept qu'on devrait accepter "tous" les pas dans bonne direction peu importe d'où ils proviennent et quelle est la fin visée par eux. <- ceci ressemble est selon moi ce à quoi le pragmatisme bien compris consiste

 

 

Non.

La technique des petits pas n'est intéressante que si on va dans le bon sens.

Par exemple soutenir la légalisation du cannabis même si l'héroïne reste interdit, c'est aller dans le bon sens.

 

Mais autoriser à discriminer les gays alors qu'il restera interdit de discriminer les hétéros ne va pas dans le sens d'une société libérale mais dans le sens d'une société homophobe.

mais d'après lui ça va dans le bon sens

Link to comment

Une société libérale n'est pas incompatible avec une société homophobe.

 

Cette loi diminue le nombre de critères qui restreignent la liberté d'association.

 

sur le principe non

 

dans les faits, le but visé par les libéraux à l'origine, c'est une société tolérante et ouverte. Les conservatrolls ont retenus que la aprti "c'est vrai, on pourra se débarasser des zomos ?"

  • Yea 1
Link to comment

Ma critique ça se situe sur un point plus fondamental encore:

 

la politique c'est l'art de faire coïncider les moyens avec les fins visées.

Notre fin c'est une société plus libérale. est-ce que supporter ce genre de choses amènera a une société plus libérale ?

J'en doute.

C'est pour ça d'ailleurs que je suis sceptique sur ce concept qu'on devrait accepter "tous" les pas dans bonne direction peu importe d'où ils proviennent et quelle est la fin visée par eux. <- ceci ressemble est selon moi ce à quoi le pragmatisme bien compris consiste

 

On sort du sujet d'après moi. Si on doit spéculer sur les intentions et sur ce que la mesure va produire comme contexte qui lui-même peut favoriser d'autres loi liberticides..

Link to comment

Mais oui c'est certainement ça

 

Avec ton discours on aurait supporté la ségragation d'afrique du sud

 

Mmmh, ça me rappelle les débats sur la mort de Mandella, ce salaud de communiste.

Link to comment

sur le principe non

 

dans les faits, le but visé par les libéraux à l'origine, c'est une société tolérante et ouverte. Les conservatrolls ont retenus que la aprti "c'est vrai, on pourra se débarasser des zomos ?"

 

Comment ça sur le principe ?

 

Le libéralisme n'a pas à s'intéresser aux valeurs personnelles des individus. On peut tout à fait avoir une société où l'Etat respect les droits naturels et où une majeure partie de la population est hostile envers tel ou tel groupe

  • Yea 1
Link to comment

Une société libérale n'est pas incompatible avec une société homophobe.

 

Si est c'est bien ça le problème.

 

 

Une société libérale n'est pas incompatible avec une majorité de citoyen homophobe.

 

Mais une société homophobe (i.e.:qui passe des lois pour criminaliser l'homosexualité) ne peut pas être libérale.

Link to comment

C'est toi qui défini homophobe par "volonté de passer des lois qui criminalisent l'homosexualité." C'est une définition un peu nouvelle.

La loi en question ici ne criminalise pas l'homosexualité.

Link to comment

Ah une homophobie institutionnelle, là effectivement ça pose problème avec l'égalité en droits qui est bien sûr pilier du libéralisme.

 

Mais ce n'est pas le cas ici. Il ne s'agit même pas  d'accorder des droits à tout le monde sauf une catégorie de la population, comme par exemple une loi farfelue où tout le monde sauf les individus homosexuels auraient le droit de prendre de la coke.

 

Là on enlève un critère qui restreint la liberté d'association et ça bénéficie ( sur le papier en tout cas) à tout le monde, y comprit aux gays. Il y a bien égalité devant la loi. Peut-être qu'il n'y a pas d'égalité " réelle " mais là on tombe dans un argumentaire sjw.

  • Yea 1
Link to comment

Comment ça sur le principe ?

 

Le libéralisme n'a pas à s'intéresser aux valeurs personnelles des individus. On peut tout à fait avoir une société où l'Etat respect les droits naturels et où une majeure partie de la population est hostile envers tel ou tel groupe

je reformule: non, une société libérale n'est pas incompatible avec une société homophobe (au sens individuel)

mais dans les faits ça va à l'encontre de ce pour quoi le libéralisme a été créé en premier lieu

 

donc en fait on est d'accord sur ce point

Link to comment

Mmmh, ça me rappelle les débats sur la mort de Mandella, ce salaud de communiste.

le problème c'est surtout que chacun ne se rappelle que de la partie qui l'intéresse

 

c'est vrai que c'était un salaud de communiste et un terroriste; d'un autre côté, il a élargi les droits des noirs, c'est à dire de la majeure partie de la population.

 

Ah une homophobie institutionnelle, là effectivement ça pose problème avec l'égalité en droits qui est bien sûr pilier du libéralisme.

 

Mais ce n'est pas le cas ici. Il ne s'agit même pas de d'accorder des droits à tout le monde sauf une catégorie de la population, comme par exemple une loi farfelue où tout le monde sauf les individus homosexuels auraient le droit de prendre de la coke.

 

Là on enlève un critère qui restreint la liberté d'association et ça bénéficie ( sur le papier en tout cas) à tout le monde, y comprit aux gays. Il y a bien égalité devant la loi. Peut-être qu'il n'y a pas d'égalité " réelle " mais là on tombe dans un argumentaire sjw.

 

s'intéresser aux effets d'une loi, c'est être sjw ?

Link to comment

le problème c'est surtout que chacun ne se rappelle que de la partie qui l'intéresse

 

c'est vrai que c'était un salaud de communiste et un terroriste; d'un autre côté, il a élargi les droits des noirs, c'est à dire de la majeure partie de la population.

 

 

s'intéresser aux effets d'une loi, c'est être sjw ?

 

Non mais clamer qu'elle atteint à l'égalité en droits ou dire que cette loi ne va pas dans le sens de moins de contraintes c'est de mon point de vue faux.

Link to comment

Le libéralisme est de tradition jus naturaliste. Il a été créé pour défendre la liberté avant tout. Cette loi n'est d'ailleurs pas intolérante au sens lockéen qui est le sens communément employé chez les liberaux. Je pense que Lock aurait été outré à l'idée de forcer un Anglican à bosser pour un Catholique. C'est pas J.S. Mill qui a inventé le libéralisme.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...