Jump to content
Tramp

Réformer l'impôt sur le revenu : une politique sociale pour le 21e siècle

Recommended Posts

Même si le prélèvement à la source c'est pourri je réfléchissais à un moyen de réformer le prélèvement de l'impôt sur le revenu, notamment le mensualiser de façon générale.

Le problème de la mensualisation c'est les gens qui ont des revenus saisonniers ou exceptionnels. Avec une flat taxe le problème disparait mais je ne pense pas que la flat tax est le bout par lequel réformer la fiscalité en France à moyen terme en partant de la situation actuelle.

Comment résoudre le problème ? Au lieu de payer l'impôt sur les revenus du mois en cours, on paie son impôt sur un douzième des revenus des douze mois précédents.

Ça ne pose pas de problème de transition parce que c'est toujours in fine l'impôt sur les revenus de l'année dernière qui sont payés.

Pourquoi une politique sociale ? Parce que si tu n'as pas eu de revenus (chômage ou entrée sur le marché du travail), alors tu réduits d'autant ton impôt les premiers mois où tu en as à nouveau. Douze mois d'inactivités c'est une réduction de 45% de l'IR la première année. Théoriquement dûe au décès mais on peut exonérer les morts.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autre idée :

 

Il n'y a pas de calendrier fixe pour le paiement des impôts. Le calcul est mensuel, mais les sommes sont payables n'importe quand, sans pénalités à proprement parler, juste un taux d'intérêt modique sur les sommes dues, en lien avec le taux de réfinancement de l'Etat sur les marchés.

Il y a plein de gens dont la situation financière ne sort pas du rouge parce qu'ils sont systématiquement en découvert de quelques milliers d'euros, et dans l'obligation de payer des centaines d'euros d'agios.

"Flexibiliser" le paiement des impôts, ça pourrait aider pas mal de gens à garder la tête hors de l'eau.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois que tu peux déjà opter pour la mensualisation donc je ne vois pas très bien où tu veux en venir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même si le prélèvement à la source c'est pourri je réfléchissais à un moyen de réformer le prélèvement de l'impôt sur le revenu, notamment le mensualiser de façon générale.

 

Quel est l'intérêt de la mensualisation pour le contribuable?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as moins de décalage entre les revenus et les impôts, tu avances moins d'argent à l'Etat et celui-ci a des rentrées plus prévisibles.

Plus :

Pourquoi une politique sociale ? Parce que si tu n'as pas eu de revenus (chômage ou entrée sur le marché du travail), alors tu réduits d'autant ton impôt les premiers mois où tu en as à nouveau. Douze mois d'inactivités c'est une réduction de 45% de l'IR la première année. Théoriquement dûe au décès mais on peut exonérer les morts.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as moins de décalage entre les revenus et les impôts, tu avances moins d'argent à l'Etat et celui-ci a des rentrées plus prévisibles.

Plus :

Tu paies déjà ton IRPP sur les revenus de l'année passée, donc il y a déjà un décalage de tréso pour l'Etat en ta faveur, et c'est prévisible.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand l'appel à payer l'impôt sur le revenu est reçu, il s'est passé minimum 15 mois et demi depuis le 1er janvier de l'année précédente.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il semblerait actuellement que l'on puisse reporter le prélèvement d'un mois en cas de difficultés financières et ceci une fois par an.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y-a-t-il des exemples d'un impôt libre, c'est à dire où le citoyen décide de devenir ou non contribuable, au niveau qu'il le désire et pour l' attribution qu'il estime la plus ou les plus judicieuses?

Share this post


Link to post
Share on other sites

La suppression de l’impôt sur le revenu me parait bien plus importante et nécessaire qu'une perte de temps à reformuler les modes d'encaissements. En général, plus c'est simple et mieux çà marche.

 

Reste à trouver +/- 80 milliards d'euros en socialie,  je pense pas que cela doit être bien difficile. :icon_mdr:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi le reviendu en premier ?

 

J'ignore si ta question est en lien avec mon message, si tel est le cas, 

Ben, je n'ai pas écrit qu'une suppression de l'IR devait être la première mesure à prendre...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plutôt que de chercher des solutions pour payer de l'impôt différemment, on devrait plutôt trouver une faille pour ne plus en payer :)

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plutôt que de chercher des solutions pour payer de l'impôt différemment, on devrait plutôt trouver une faille pour ne plus en payer :)

 

:sorcerer:  :stuart:  :fleur:

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y a plus rien à debattre alors.

Et y a plus qu'à attendre le grand soir nanarcap. J'espère que vous aimez les merguez

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y-a-t-il des exemples d'un impôt libre, c'est à dire où le citoyen décide de devenir ou non contribuable, au niveau qu'il le désire et pour l' attribution qu'il estime la plus ou les plus judicieuses?

Oui en France tu peux choisir de devenir assisté ou contribuable...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne peux pas voir les vidéos youtubes:

 

Elle dit quoi la vidéo censé expliqué que l'état n'a pas d'autres source de revenu que l'impôt?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne peux pas voir les vidéos youtubes:

 

Elle dit quoi la vidéo censé expliqué que l'état n'a pas d'autres source de revenu que l'impôt?

Il s'agit d'une vidéo de Thatcher ou elle déclare "There is no such thing as public money". Conf de 1983

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il s'agit d'une vidéo de Thatcher ou elle déclare "There is no such thing as public money". Conf de 1983

Elle est gé-niale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Interrogés par la presse sur leurs intentions, les représentants de la droite LR (ex UMP) commence à se ch...dessus, à l'idée d'avoir à faire une vraie réforme fiscale.

Le message est clair: si c'est eux en 2017... il sera urgent d'attendre pour réformer !

http://www.europe1.fr/politique/pour-gilles-carrezil-faudra-revenir-sur-le-prelevement-a-la-source-2811562

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voluntary taxation: a lesson from the Ancient Greeks

 

Citation

 

[...]

 

The Greeks put taxation in the field of ethics: the liberty or despotism of a society could be measured by its system of taxes. We should admire them not so much for the way that they taxed, but the way that they didn’t. There was no tax on income. Taxes were not the way by which the wealth of the rich was shared with the people. Instead, this was achieved by a voluntary alternative: liturgy.


[...]


Perhaps the city needed some kind of improvement to its infrastructure – a new bridge, for example. Perhaps a war loomed and military spending was required. Perhaps some kind of festivity was deemed necessary. Then the rich were called upon. They were expected not only to pay for the undertaking, but to carry it out as well: it was their responsibility to oversee the work in question.

 

The rationale was that the rich should shoulder the expenses of the city, given the unequal share of the community’s wealth they enjoyed. Any contribution was not enforced by law or bureaucracy, but by tradition and public sentiment. The motivation of the liturgist was benevolence, a sense of public duty and – significantly – the reward of honour and prestige. If an assignment was carried out well, the patron’s standing among his fellow elites, as well as ordinary people, would rise. While in early ancient Greece only warriors could become ‘heroes’, later, liturgists could earn heroic status by acting in the public interest for the welfare of others. The result was that many gave more than was expected, as much as three or four times, a far cry from today’s culture of paying as little as legally possible.

 

[...]

 

 

Voir aussi : Évergétisme

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

J'avais une question par rapport à l'impôt sur les bénéfices des entreprises ( impôt sur les sociétés). Comment justifier la baisse de cet impôt depuis qu'il a été créé ? Est-ce que cette réforme est nécéssaire sans prendre en compte le cadre de la concurrence fiscale. Est-ce que cela permet de compenser la hausse des salaires super bruts que versent les entreprisses ?

 

J'avais également une autre question relative à la fiscalité des dividendes. A t'elle augmenté depuis 1950 ? ( En prenant en compte par exemple toutes les mesures permettant de baisser cette fiscalité comme l'avoir fiscal).

 

Je vous remercie d'avance.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, Pirot a dit :

Comment justifier la baisse de cet impôt depuis qu'il a été créé ?

Comment justifier l'existence de cet impôt depuis sa création ?

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Pirot a dit :

Comment justifier la baisse de cet impôt depuis qu'il a été créé ?

 

Il désincite l'investissement, cache le vrai coût des depenses publiques aux electeurs et fait double imposition avec la fiscalité des plus-values et des dividendes. Son abolition est une nécessité. 

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...