Aller au contenu
FabriceM

Aujourd'hui, en France

Messages recommandés

Free va pouvoir s’appuyer sur le prix de l’accord pour manœuvrer à son profit. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le gros chèque de la région Ile-de-France pour un géant du e-sport

 

Citation

Un géant des jeux vidéo en ligne financé par de l’argent public ? C’est ce qui ressort d’un rapport sur la politique en faveur du sport en Ile-de-France que s’est procuré Libération. Pour organiser un championnat de e-sport – compétition en ligne de jeux vidéo – dont le coût total est évalué à 340 000 euros, la société Webedia (dont le chiffre d’affaires s’élève à plus de 200 millions d’euros en 2016) devrait recevoir 200 000 euros du conseil régional, présidé par Valérie Pécresse (LR). Diverses villes franciliennes organisatrices devraient, quant à elles, verser 140 000 euros. In fine, la prise en charge par les pouvoirs publics de ce championnat e-sport IDF 2018, qui aura lieu le 31 mars, se montera à … 100 %. A titre de comparaison, les autres projets ne sont jamais subventionnés à plus de 30% par le conseil régional.

Cette aide est d’autant plus étonnante que le dossier présenté par Webedia, à l’appui de sa demande de subvention, est particulièrement vague. Il ne précise pas si le tournoi sera gratuit, combien de joueurs y participeront, s’il y aura des sponsors privés, si les gagnants toucheront une récompense… Rien

 

 

 

Bien vu de la part de Zerator

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis désormais convaincu que Zerator est un libéral. Kidnappons-le.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Par contre, il est un peu fâché avec le français.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand même la loi cherche à s'assurer que tu ne puisse pas trouver une boulangerie ouverte en août :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce sera pas de trop :

 

Le Monde - Attentat à Paris en 1974 : Carlos à nouveau condamné à la prison à perpétuité

Le militant « anti-impérialiste » était jugé en appel pour avoir lancé une grenade dans la galerie marchande du Drugstore Publicis en 1974, faisant deux morts et 37 blessés.

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2018/03/15/attentat-a-paris-en-1974-carlos-a-nouveau-condamne-a-la-prison-a-perpetuite_5271687_1653578.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans la série l'Urssaf contre le reste de l'humanité:

 

Emmaüs donne un petit pécule à ses compagnons, l’Urssaf lui réclame plus de 80.000 euros

 

Citation

Pourquoi ce refus ? “Nous versons un pécule aux plus démunis, mais ce n’est pas de l’insertion professionnelle. C’est de l’insertion sociale. Les gens participent à nos activités s’ils le veulent. Ce ne sont pas des salariés”, se justifie un membre de la communauté cambrésienne, interviewé par La Voix du Nord. Surtout, ce que ne dit pas ce membre de l’association, c’est que ne pas choisir le statut d’OACAS permet d’éviter l’obligation de cotiser à l’Urssaf à hauteur de 40% du Smic. Et c’est sur ce principe, non-appliqué, que l’organisme a donc calculé le montant de la cotisation réclamée.

 

A priori, l'Urssaf est dans son bon droit mais c'est tellement inepte et symptomatique. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben c'est quoi le problème ? Tous les évadés fiscaux méritent la guillotine !

  • Coeur 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca existe encore les gudards ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En somme, des gauchistes qui ont fait usage de la force pour occuper illégalement une fac se plaignent que des droitistes ont fait usage de la force pour les déloger illégalement.

 

C'est assez rigolo. Popcorn time.

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
18 hours ago, Tramp said:

Ca existe encore les gudards ?

Je me posais la même question...

Je ne vois pas la génération de troll JV.com s'aligner avec le GUD et autres. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 23/03/2018 à 18:56, h16 a dit :

En somme, des gauchistes qui ont fait usage de la force pour occuper illégalement une fac se plaignent que des droitistes ont fait usage de la force pour les déloger illégalement.

J'ai trouvé ceci, qui relate ce qui s'est passé dans cet amphi. En partant du prinicpe que c'est la réalité, on pourrait dire que le directeur de l'iniversité (qui a été viré d'ailleurs) a agi de façon un peu limite. Les petits cons qui manifestaient étaient plutôt non violents.

 

Révélation

Témoignage anonyme. Tout ce que je raconte, je l'ai vu. 
La fac de droit de Montpellier, l'UM3, était occupée par les étudiants. 
On était encore une cinquantaine dedans. 
Des hommes, une dizaine, en noir, masqué, avec des batons, des bouts de palettes sont entrés. Ils n'ont pas parlé. Ils ont sorti tout le monde, en les frappant, en les matraquant au sol, en les traînant par terre. En les fracassant au sol, bordel de merde. C'est moi qui ai filmé. Ils ont poussé tout le monde dehors, en les frappant. Le Doyen de la Fac de Droit était présent. Je l'ai vu ouvrir la porte à ces hommes. J'ai vu les portes de la fac se refermer, avec ces hommes à l'intérieur. J'ai vu le directeur d'une institution publique s'enfermer avec un groupuscule extra violent. J'ai vu une amie au sol, en sang, avec le portail qui se referme sur ses jambes. En arrière plan, j'ai vu l'administration qui était présente sur les lieux applaudir. Applaudir face au sang d'étudiants en lutte pour leurs droits. J'ai vu ces hommes qui voulaient casser des "gauchos", j'ai senti leurs coups sur mon corps. Trois étudiants sont partis avec les pompiers. La police n'est pas rentré dans la fac, elle n'en avait pas le droit sans l'accord du doyen. La police n'a pas arrêté ces hommes. Ils sont sortis par la sortie de secours, et les policiers les entouraient, comme une escorte de ministre. Le doyen n'a pas autorisé la police à rentrer dans la faculté, pour arrêter les hommes qui ont envoyé 3 étudiants à l'hôpital. Le doyen de la fac de droit, je l'affirme parce que je l'ai vu, a montré à ces hommes, dont il n'avait pas peur, les "cibles". Des étudiants, des jeunes comme vous. 
C'est ce que j'ai vu. 
Ce n'est plus une question de lutte sociale, ça va au delà de l'antifascisme. Je vous demande de ne pas laisser ces personnes, ce doyen, ce groupuscule ultra violent agir en toute impunité. Je vous demande de relayer ce témoignage, je vous demande de demander des comptes à nos côtes. 
Parce que sur le sol de la fac de droit est tâché du sang de jeunes qui voulaient juste continuer leurs études, et qui s'engageaient en ce sens. Parce que la police n'a rien fait. Parce que j'ai peur, si c'est ça l'éducation nationale, si c'est ça, la police qui est censé nous protéger, si c'est ça, mon pays

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le directeur a agi d'une manière "normale" en défendant ses intérêts (enfin ceux qu'il représente). Ce qui est choquant c'est qu'on s'habitue à l’attitude de ces pestiférés et qu'on en vient presque à les défendre quand la merde qu'ils remuent les éclabousse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 23 minutes, Bisounours a dit :

Les petits cons qui manifestaient étaient plutôt non violents.

 

♬ Et  ♫ Mon Cul C'est ♪ Du Poulet ♩

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, h16 a dit :

 

♬ Et  ♫ Mon Cul C'est ♪ Du Poulet ♩

:lol: 

ceux qui étaient dans la fac, précisément à ce moment là ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, Bisounours a dit :

:lol: 

ceux qui étaient dans la fac, précisément à ce moment là ?

On s'en fout, ils n'avaient rien à y foutre en premier lieu et je doute que la demande polie de partir ait rencontré le moindre succès. Conclusion : occupation illégale et par la force, mérite un délogement par la force quoi qu'il arrive.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, h16 a dit :

un délogement par la force quoi qu'il arrive.

oui, bien sûr, un bon coup de pied au cul est le bienvenu pour ces étudiants qui pour la plupart n'ont rien à foutre en fac (à part glander et encaisser les bourses et autres subsides) ; en l'occurrence, il aurait été plus réglo que ce soit des flics, alors que là, il s'agissait de mecs un peu douteux. Du coup, l'affaire prend une tournure puante.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 minute ago, Bisounours said:

oui, bien sûr, un bon coup de pied au cul est le bienvenu pour ces étudiants qui pour la plupart n'ont rien à foutre en fac (à part glander et encaisser les bourses et autres subsides) ; en l'occurrence, il aurait été plus réglo que ce soit des flics, alors que là, il s'agissait de mecs un peu douteux. Du coup, l'affaire prend une tournure puante.

 

C'était des flics qui occupaient la fac ?

 

Non. Pourquoi les voies de fait sont tolérables depuis la gauche et interdite depuis la droite ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne sais pas trop ce que signifie voies de fait. Étaient-ils violents physiquement ? Ils ont occupé une faculté, ok, ce n'était pas autorisé, ok. Mais peut-on justifier pour autant que ça dégénère en baston, que des personnes cagoulées débarquent pour casser du gauchiste ?

Je raisonne pas en termes de droite ou gauche, mais en termes de droit. Expulser des occupants illégaux, c'est logique, mais dans des limites en proportion avec le délit. Moi ça me gêne un peu aux entournures ce style de comportement ensauvagé même si sur le moment j'éprouve un sentiment un peu honteux de plaisir, j'admets

Parce que en prime, ils vont passer pour des pauvres victimes de l'extrème droite et blablabla

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Première chose que je remarque : 50 types qui se font mettre en déroute par 10, c'est pas glorieux. D'autant plus que défendre une place est généralement plus facile que l'attaquer (alors oui, d'après l'extrait de vidéo que j'ai vu, les portes étaient vers le haut de l'amphi, et ces cons s'étaient agglutinés vers le bas... mais même, je suis sûr qu'il y avait moyen d'occuper l'endroit de façon avantageuse). Et les 10 encagoulés étaient peut être armés, mais pas avec des battes de baseball : avec de pauvre morceaux de lattes et de palettes. Des machins qui cassent si tu tapes assez fort pour faire un bleu. Ils auraient sans doute fait plus de blessés en y allant à la main. Et l'effet de surprise n'est pas une excuse, c'est à toi de ne pas te laisser surprendre, surtout quand tu te mets en situation de siège. Quand tu occupes un bâtiment illégalement, tu acceptes tacitement d'être dans un pur rapport de force, et pas dans une situation de droit... si tu n'es pas capable de faire les choses jusqu'au bout, tu restes chez toi.

 

Il fut un temps ou la gauche avait un plus gros pénis. Il est loin, le Che. Ça leur fera mal, quand l'Etat basculera à l'extrême droite et ne sera plus de leur coté...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Bisounours a dit :

Je ne sais pas trop ce que signifie voies de fait. Étaient-ils violents physiquement ?

 

Si je m'amuse à occuper, même pacifiquement, une banque, tu penses que les flics vont venir me déloger gentiment & sans violence ?

 

il y a 4 minutes, Bisounours a dit :

Ils ont occupé une faculté, ok, ce n'était pas autorisé, ok. Mais peut-on justifier pour autant que ça dégénère en baston, que des personnes cagoulées débarquent pour casser du gauchiste ?

 

Il ne s'agit pas de justifier, il s'agit de remarquer le différentiel entre le traitement d'une action illégale de la gauche et d'une action illégale de la droite (encore qu'ici, si la gauche peut être impliquée, peut-on dire à coup sûr que ce sont des drouatards qui les ont délogés ?)

 

Il n'y aurait pas le second s'il n'y avait pas le premier et le laxisme avec lequel il est suivi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, h16 a dit :

il s'agit de remarquer le différentiel entre le traitement d'une action illégale de la gauche et d'une action illégale de la droite

certes certes, on sait bien que la gauche du coté du bien blabla défense de l'opprimé gnangnagna, rémi fraisse bliblablu etc etc

le problème c'est qu'avec des actes comme ceux-là, on renforce ce ressenti au lieu de le combattre. et je crois pas beaucoup me tromper en supposant que les cagoulés ne sont pas des gauchistes (à moins d'un coup monté).

 

 

je comprends pas ta comparaison avec une banque ? elles sont rarement occupées pour des raisons idéologiques, à moins que tu considères les braqueurs comme des Robins des bois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Bisounours a dit :

je comprends pas ta comparaison avec une banque ? elles sont rarement occupées pour des raisons idéologiques, à moins que tu considères les braqueurs comme des Robins des bois.

Question de lieu. En gros, on tolère nettement pour les facs ce qu'on ne tolèrerait certainement pas pour d'autres lieux. J'ai pris une banque, on pourrait prendre l'Elysée ou Matignon pour faire l'analogie, ce serait pareil.

 

En gros, on s'étonne d'une réaction musclée (le terme violent ici est fort, comparé à ce qu'aurait été un délogement par des forces de l'ordre avec blanc-seing) mais on oublie qu'en réalité, c'est normalement le travail de l’État de s'assurer qu'il n'y a pas occupation illégale en premier lieu et qu'une telle occupation est rapidement réglée par la force justement. Ces gauchistes pleurnichards ont une démonstration en taille réduite ce que pourrait donner un état fort (i.e. omniprésent, omnifiscalisateur, omnidistributeur) qu'ils appellent de leurs vœux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, h16 a dit :

c'est normalement le travail de l’État de s'assurer qu'il n'y a pas occupation illégale en premier lieu et qu'une telle occupation est rapidement réglée par la force justement

Oui, on est tout à fait d'accord là dessus. Pour autant, c'est un peu bof bof de "glorifier" l'intervention de ces mecs cagoulés (oups.... ou nanas, pas de discrimination genrée).

C'est normalement à la police (qu'on adore détester, elle est supposée être payée pour ça) de faire ce job, de façon neutre. Quel que soit l'occupant et le lieu occupé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par Adrian
      La liste des signataires :
       

    • Par Librekom
      avec surcis
       
      https://nypost.com/2017/08/25/man-gets-three-months-in-prison-for-liking-a-photo-on-facebook/
       
       
       
    • Par Librekom
      http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/3241616/2017/08/25/L-ex-patron-francais-de-la-lutte-antidrogue-inculpe-pour-trafic-de-stupefiants.dhtml
       
       
    • Par Tramp
      Les TAAF sont une collectivité d'Outre-Mer divisée en 5 districts : l'Archipel du Crozet, les Kerguelen, les Îles Éparses de l'Océan Indien (autour de Madagascar), les Îles St Paul et Amsterdam et enfin la Terre Adélie en Antarctique.
      Le budget des TAAF est de 28 millions d'euros dont environ 75% de ressources propres (droits de pêche, location du bateau aux expéditions scientifiques, tourisme et philatélie). Ce sont des réserves naturelles ce qui limite leur valorisation et, avec le traité de l'Antarctique, la situation de la Terre Adélie est encore pire (l'exploitation minière y est interdite).
      Les 5 districts sont très différents de part leur topologie, leur situation géographique, leur climat et la faune et la flore.
      On pêche la légine aux Crozets et à Kerguelen, on pratique aussi le braconnage d'orques aux Crozets (une autre source de revenus potentielle), la langouste à St Paul et Amsterdam et enfin le thon autour des Îles Éparses. Les recettes de tourisme sont en baisse mais on ne peut pas dire que les destinations reçoivent particulièrement de publicité et les prix sont assez prohibitifs (compter enter 8500 et 16000 euros pour participer à une rotation du Marion Dufresne).
      Sans surprise. la Cour des Comptes émet quelques réserves sur leur gestion : https://www.ccomptes.fr/Publications/Recherche-avancee/(filters)/root-parent_juridiction_s:Cour%20des%20comptes$root-keywords_k:terres%20australes%20et%20antarctiques%20fran%C3%A7aises;TAAF
      À mon avis la bonne politique pour ces territoires serait de les privatiser. Pour cela, je suggère de transférer la propriété des terres, les droits de pêche et les droits miniers à une ou plusieurs fondations et de retirer le statut légal de réserve naturelle. Ces fondations auraient pour mission la préservation, l'étude et la valorisation des TAAF. On pourrait créer une fondation par district (ou pas), rien n'empêcherait par la suite qu'elles travaillent en commun. L'avantage d'une fondation, outre sa durée de vie théoriquement illimitée, c'est qu'elle n'a pas d'actionnaires à rémunérer, les bénéfices sont donc soit réinvestis, soit épargnés ce qui permet une gestion durable. Les TAAF possèdent déjà une réserve d'une dizaine de millions d'euros qui pourraient éventuellement au départ être abondée par l'État pour leur donner un peu de visibilité à court terme.
      La situation de la Terre Adélie est plus compliquée à cause du traité de l'Antarctique qui gèle les revendications territoriales des 7 États qui en ont fait (Australie, France, Nouvelle-Zélande, Norvège. Chili, Argentine, UK). Cependant. la France, l'Australie, la Norvège et la Nouvelle-Zélande ont des revendications qui ne sont pas disputées (alors que Chili, Argentine et UK se disputent). Ces pays auraient donc intérêt à sortir du traité ou à le renégocier pour permettre une meilleure valorisation de ces territoires (à la rigueur, on peut conserver l'interdiction de le transformer en poubelle nucléaire et surtout d'y faire des essais d'armes et de le militariser).
      Ce n'est pas un règlement parfaitement libéral mais ça me semble politiquement acceptable - pour l'opinion - et permettrait de sortir du giron de l'État une grande superficie de territoire qui n'est pas particulièrement bien géré (et surtout gérées tout à fait en loucedé).
    • Par Librekom
      Faut quand avouer qu'en matière de Gifles, Bayrou avait plus de classe!
       
      http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/3057040/2017/01/17/Manuel-Valls-gifle-en-Bretagne.dhtml
       
       
×