Jump to content
FabriceM

Aujourd'hui, en France

Recommended Posts

il y a 12 minutes, Largo Winch a dit :

Que des libéraux ouvertement dénigrent la responsabilité individuelle, je n'avais jamais vu ça, et ça me choque. Et je le fais savoir. Lourdement, peut-être, mais je trouve ça vraiment choquant.

Mais où vois tu des libéraux dénigrer la responsabilité  individuelle ?

Je n'ai vu quant à moi que des libéraux dubiter sur la forme d'un discours et pas sur le fond de celui-ci.

Notre désaccord est juste là.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai plutôt compris que c'était la forme du discours qui brouillait le message et ne faisait pas de la pub au libéralisme.

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Bisounours a dit :

J'ai plutôt compris que c'était la forme du discours qui brouillait le message et ne faisait pas de la pub au libéralisme.

 

Voilà.

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 hours ago, Bisounours said:

À quoi ça peut bien mener tous ces étudiants en fac de lettres, socio et autres psycho et histoire de l'art ?

À plein de trucs pas forcément visibles quand on n'a pas le nez dedans (pour prendre l'exemple de la psycho il y a des tas de débouchés pro dans le paramédical, les RH, l'ergonomie... sans parler de la recherche qui ne concerne qu'une poignée de timbrés profils atypiques dans toute formation :mrgreen:).

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, Bisounours a dit :

J'ai plutôt compris que c'était la forme du discours qui brouillait le message et ne faisait pas de la pub au libéralisme.

Et d'après @Largo Winch la plupart du temps la Graziani défends nos intérêts sur les plateaux. Donc apparemment elle ferait aussi ce que vous préconisez, juste vous vous focalisez sur son "dérapage" parce que buzz

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Lancelot a dit :

À plein de trucs pas forcément visibles quand on n'a pas le nez dedans (pour prendre l'exemple de la psycho il y a des tas de débouchés pro dans le paramédical, les RH, l'ergonomie... sans parler de la recherche qui ne concerne qu'une poignée de timbrés profils atypiques dans toute formation :mrgreen:).

Les débouchés je les vois mais ce sont les effectifs au final. Ça fait pas beaucoup de candidats pour peu de jobs ou bien les déchets sont énormes tout au long du cursus  ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, ttoinou a dit :

Et d'après @Largo Winch la plupart du temps la Graziani défends nos intérêts sur les plateaux. Donc apparemment elle ferait aussi ce que vous préconisez, juste vous vous focalisez sur son "dérapage" parce que buzz

Tu veux dire pendant les autres émissions  ? Je sais pas car je regarde pas. Et c'est ce qu'elle a dit ce jour là qui fait débat justement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais Largo disait ça, apparemment il la connaissait déjà d'avant. Quand on passe beaucoup dans les médias "déraper" (je met des guillemets car j'ai plutôt apprécié le passage :) ) de cette sorte est inévitable; se focaliser sur ça c'est donc hurler avec la meute, encore une fois ce ce que Largo déplorait.

 

D'autant plus qu'il n'y avait qu'un passage choc, ses autres interventions étaient mal compris (bébés noirs par ex), pas choquants (sur le même plateau quand il parle de l'autre femme) ou une opinion (non à l'avortement)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Largo Winch a dit :

On ne peut pas éviter le combat de valeurs, àmha.

Le combat des valeurs, ça s'appelle la politique, et il est en effet grand temps que les libéraux s'y mettent. Tatie Rand avait au moins compris ça, au delà de ses défauts (et du coup, elle aussi passait pour intolérante, je veux dire, davantage qu'elle ne l'était naturellement).

 

Dans un registre tout à fait opposé, c'est la question qui a tourmenté Isaiah Berlin toute sa vie : les valeurs ne sont jamais complètement rationnelles, et elles sont bien souvent à la fois mutuellement incompatibles et mutuellement inargumentables (i.e. c'est au mieux très compliqué de justifier l'une d'entre elles dans la grammaire de ses rivales).

 

C'est une véritable red pill axiologique, et elle m'a été particulièrement désagréable quand je l'ai acceptée (et depuis lors, d'ailleurs).

 

Il y a 5 heures, Bisounours a dit :

 

 Je fais le parallèle avec le toxico que je reçois : si je veux l'aider, je ne commence pas par lui dire qu'il est con de s'être mis dans la merde et bien fait pour toi connard.

Dans tous les cas, je suis libre de penser que la mère isolée qui chougne, l'étudiant gauchiste, et le toxico sont responsables de leur merdier, et des parasites indécrottables, mais je me garderais bien de leur balancer ça dans la tronche si ils viennent me demander de l'aide, du fric, des renseignements. Car de toute façon, ils ne font que solliciter des aides légales auxquelles ils ont droit (oui, hélas, mais c'est comme ça) et que je ne peux leur refuser. Mais ensuite, on discute, surtout si ils reviennent régulièrement chercher leur dose, et là, je ferais moins dans la dentelle.

 

Concernant le discours politique, c'est pareil à mon avis, le fond et la comm, faire passer le message.

Là où tu fais un parallèle (fort pertinent), je vois surtout un contraste. Tu t'entretiens personnellement avec quelqu'un, avec un certain niveau de confidentialité, et parce que c'est ton boulot de lui apporter l'aide que la loi lui permet de réclamer ; et tu notes aussi que tu le reverras, pour lui délivrer des messages différents. 

 

Là, on a non pas un entretien à deux, mais une intervention dans un débat à au moins trois ou quatre, "sans compter" les centaines de milliers de personnes qui regardent, et qui sont les vrais destinataires de ce qui se dit dans le poste, cependant que les intervenants ont trois ou quatre minutes pour tout dire à cette femme qu'ils ne reverront pas et aux spectateurs qu'ils ne verront jamais. C'est une situation de merde (qui ne peut d'ailleurs pas être productive pour aider la petite dame), mais elle ne peut pas être ramenée à la précédente. 

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Bisounours a dit :

les déchets sont énormes tout au long du cursus  ?

Ce n'est pas gentil, tous les étudiants mediocres ne sont pas obèses. :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, Lancelot a dit :

les RH,

 

Une autre forme de parasitisme 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
33 minutes ago, Bisounours said:

Les débouchés je les vois mais ce sont les effectifs au final. Ça fait pas beaucoup de candidats pour peu de jobs ou bien les déchets sont énormes tout au long du cursus  ?

Il y a un gros taux d'abandon surtout dans la première année et un peu dans la seconde, après ça se calme. Dans mon expérience ceux qui décrochent après ça ont généralement un plan et trouvent généralement du travail (en psycho beaucoup abandonnent en L3 pour passer un concours paramédical par exemple). Les gens qui abandonnent ne sont pas forcément dans la catégorie des glandeurs d'ailleurs, en L1 c'est très souvent une réorientation soit parce que l'étudiant est déçu du fonctionnement de la fac en général (qui peut être déroutant soyons honnêtes) et se tourne vers des filières plus encadrées, soit parce qu'il est déçu de son choix de discipline (des domaines comme le droit ou la psycho ne sont pour ainsi dire pas abordés avant le bac donc on peut difficilement leur en vouloir de ne pas savoir où ils mettent les pieds) et tente autre chose. J'ai vu des cas de glandage et redoublement à répétition (pour raisons idéologiques ou non) mais ils sont finalement assez rares (en proportion du nombre d'étudiants en licence) et pour ainsi dire inexistants à partir du master.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Rincevent

Bien sûr que ce sont deux situations très différentes.

Mais dans le cas de Graziani, c'est son job aussi de faire passer un message à tous ceux qui sont de l'autre côté de la caméra, pas à liborg seulement. 

Le souci  c'est que justement elle s'est adressée à une personne, au lieu de rester dans le même sujet mais sous un angle plus large.

C'est pour cela que j'ai fait ce parallèle avec l'individu que je reçois. Jamais je lui causerai comme ça. Sauf si je veux m'en débarrasser ou passer pour une brute. Dans tous les cas le résultat est négatif pour lui.

Ceci dit le traitement qu'elle a eu ensuite est archi nul surtout de la part de son employeur. 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et on remet une pièce dans la machine !

 

Donc Pujadas organise une émission de débat sur la liberté d'expression, suite aux tentatives d'une meute grégaire de faire pression sur les opinions déviantes de la doxa collectiviste, tenues par sa chroniqueuse.

 

Résultat de cette émission de débat : c'est reparti pour un tour. Aujourd'hui c'est Finkielkraut qui est dans le collimateur. Toujours la même technique des censeurs : extraire une phrase de son contexte, jouer l'indignation, stigmatiser et mettre au pilori une personne qu'on fait passer pour dangereuse et indigne en lui faisant dire exactement l'inverse de ce qu'elle a réellement voulu dire... Et voilà le travail, Finkielkraut fait une apologie du viol : https://www.programme-television.org/news-tv/Je-viole-ma-femme-tous-les-soirs-la-blague-de-tres-mauvais-gout-d-Alain-Finkielkraut-sur-LCI-VIDEO-4650612

C'est magnifique : la meute socialiste appelle à la censure de quelqu'un qui participait... à un débat sur la liberté d'expression ! :lol:

 

Alors là, moi je dis : Pujadas, chapeau l'artiste ! Il ne pouvait pas mieux montrer les dangers pour la liberté d'expression de ces groupuscules aux idées courtes.

 

Je suis à peu près sûr que c'est le résultat qu'il voulait obtenir : ce soir dans son émission quotidienne a été évoqué ce nouveau petit scandale et les tentative de bâillonnements de Finkielkraut.

Tout sourire, Pujadas a rappelé qu'il ne pouvait faire aucun doute que, compris dans le contexte, les propos de Finkielkraut était de l'ironie.

 

 

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai vu passer trois extrait, deux avec Finky, un avec un type qui traite Desproges d'antisémite... Les grands rendez-vous de l'opinion public en France ça devient (ou ça redevient?) une sacrée foire.

 

edit : donc c'était pour défendre Polanski... j'ai l'impression que ça amène pas mal de monde à faire et dire vraiment n'importe quoi et je trouve ça plutôt suspect.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Largo Winch a dit :

Et on remet une pièce dans la machine !

 

Donc Pujadas organise une émission de débat sur la liberté d'expression, suite aux tentatives d'une meute grégaire de faire pression sur les opinions déviantes de la doxa collectiviste, tenues par sa chroniqueuse.

 

Résultat de cette émission de débat : c'est reparti pour un tour. Aujourd'hui c'est Finkielkraut qui est dans le collimateur. Toujours la même technique des censeurs : extraire une phrase de son contexte, jouer l'indignation, stigmatiser et mettre au pilori une personne qu'on fait passer pour dangereuse et indigne en lui faisant dire exactement l'inverse de ce qu'elle a réellement voulu dire... Et voilà le travail, Finkielkraut fait une apologie du viol : https://www.programme-television.org/news-tv/Je-viole-ma-femme-tous-les-soirs-la-blague-de-tres-mauvais-gout-d-Alain-Finkielkraut-sur-LCI-VIDEO-4650612

C'est magnifique : la meute socialiste appelle à la censure de quelqu'un qui participait... à un débat sur la liberté d'expression ! :lol:

 

Alors là, moi je dis : Pujadas, chapeau l'artiste ! Il ne pouvait pas mieux montrer les dangers pour la liberté d'expression de ces groupuscules aux idées courtes.

 

Je suis à peu près sûr que c'est le résultat qu'il voulait obtenir : ce soir dans son émission quotidienne a été évoqué ce nouveau petit scandale et les tentative de bâillonnements de Finkielkraut.

Tout sourire, Pujadas a rappelé qu'il ne pouvait faire aucun doute que, compris dans le contexte, les propos de Finkielkraut était de l'ironie.

 

 

 

C'est moi ou ça s’accélère la censure venant de groupuscule d'EG en France? Entre les conférences universitaires perturbées ou annulées et la chasse à la sorcière des propos non politiquement correct à la TV...

 

Je me demande s'il y a pas quelque chose à faire avec Contrepoints: on avait fait en juin un mois sur la défense de la liberté d'expression. Il faudrait une tribune permanente qui soit mise en valeur (et pourquoi pas des débats et interviews).

L'idéal serait que Contrepoints devienne le média français de référence en matière de liberté d'expression. Est-ce un objectif faisable?

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Zagor a dit :

C'est moi ou ça s’accélère la censure venant de groupuscule d'EG en France? Entre les conférences universitaires perturbées ou annulées et la chasse à la sorcière des propos non politiquement correct à la TV...

 

Par rapport à Finkielkraut, la réponse a été coordonnée est intense sur les deux extraits controversés ; sur les acteurs noirs - là où à mon avis ses propos ont été le plus décontextualisés et déformés pour faire scandale ; et sur le viol - là il y avait moins de boulot à faire, paradoxalement le passage est davantage raboté et décontextualisé alors qu'il y avait moins matière à sauver Finky par le contexte. Dans tous les cas les comptes d'associations et d'activistes ont relayés les mêmes extraits, donné la même interprétation.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Finkielkraut dit deux trucs : on a un problème avec la disqualification de la Justice par les féministes radicales et la fille avec qui Polanski a couché avait 13 ans et 9 mois (sic), n'était pas impubère ergo pas viol. Autant je ne peux pas être plus d'accord avec lui sur le premier point, autant sur le second je ne vois ni l'intérêt de défendre une position aussi tranchée (d'où sort-il cette assurance qu'elle n'a pas été violée, sachant qu'elle était droguée, indépendamment de la question de savoir s'il faut condamner Polanski 40 ans après et que la victime a retiré sa plainte?), ni celui de s'emporter encore plus dans un débat déjà bien tendu (même si, pour ce qui est du sang-froid, faut pas trop lui en demander non plus). Il faut dire que tous ces débats sur l'affaire Polanski, vieille de 40 ans, commencent à devenir monotones. Je ne pense même pas qu'il ait voulu faire le buzz, je pense qu'il ne se contrôle pas du tout et qu'il dessert merveilleusement sa thèse.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon une bonne tribune dans les Echos sur l'étudiant immolé : https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/pas-de-salaire-pour-etudier-1147569

Citation

Avec près de 40 % de boursiers dans les filières éligibles, une proportion qui n'a jamais été si élevée, nos étudiants figurent parmi les plus aidés d'Europe. A ces bourses qui peuvent atteindre 5.600 euros par an, s'ajoutent des aides à la mobilité lorsque les étudiants partent dans une autre Académie. Et des aides au logement. Bien sûr, lorsqu'un étudiant doit dépenser jusqu'à 1.300 euros par mois pour vivre à Paris, près de 1.000 euros à Nice, les aides publiques ne suffisent pas. Les bourses de l'Etat n'ont jamais été cependant que des compléments. Elles n'ont pas vocation à financer l'intégralité du coût de la vie étudiante. A fortiori lorsque ceux qui en bénéficient volent d'échec en échec.

 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Vilfredo Pareto a dit :

Finkielkraut dit deux trucs : on a un problème avec la disqualification de la Justice par les féministes radicales et la fille avec qui Polanski a couché avait 13 ans et 9 mois (sic), n'était pas impubère ergo pas viol. Autant je ne peux pas être plus d'accord avec lui sur le premier point, autant sur le second je ne vois ni l'intérêt de défendre une position aussi tranchée (d'où sort-il cette assurance qu'elle n'a pas été violée, sachant qu'elle était droguée, indépendamment de la question de savoir s'il faut condamner Polanski 40 ans après et que la victime a retiré sa plainte?), ni celui de s'emporter encore plus dans un débat déjà bien tendu (même si, pour ce qui est du sang-froid, faut pas trop lui en demander non plus). Il faut dire que tous ces débats sur l'affaire Polanski, vieille de 40 ans, commencent à devenir monotones. Je ne pense même pas qu'il ait voulu faire le buzz, je pense qu'il ne se contrôle pas du tout et qu'il dessert merveilleusement sa thèse.

 

J'ai aussi du mal à comprendre ce bloc autour du Polanski, y compris de la part de gens dont je ne vois pas l'intérêt de le faire (récemment Costa Gavras, qui a un film a promotionner, et qui prend le temps d'insister sur le fait qu'il faut pardonner Polanski...). J'ai deux explications : soit c'est sa génération, c'était fréquent à l'époque, ils comprennent pas pourquoi c'est grave. Mais pour Finkielkraut je sais pas si ça marche bien. Soit il y a une pression ou un chantage moral fort dans l'entourage du Polanski qui fait que ses amis se sentent obligés de le soutenir. Le fait qu'il ait explicitement dit depuis des années qu'il s'identifiait à Dreyfus accablé d'accusations, et que Bruckner lui ai carrément servi la soupe dans ce sens à la radio suggère quelque chose du genre. Enfin ce n'est que mon avis. Mais je trouve que c'est trop anormal pour ne pas nécessiter une explication.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Anton_K a dit :

je trouve que c'est trop anormal pour ne pas nécessiter une explication.

Agree.

 

il y a 1 minute, Anton_K a dit :

que Bruckner lui ai carrément servi la soupe dans ce sens à la radio suggère quelque chose du genre.

Sa salade historique est débile en effet. Cette affaire me met aussi mal à l'aise parce qu'on rapporte toujours tout, que ce soit pour le défendre ou pour l'attaquer, au judaïsme de Polanski.

Citation

«En tant que juif pourchassé pendant la guerre, que cinéaste persécuté par les staliniens en Pologne, survivez-vous au maccarthysme néoféministe d’aujourd’hui?»

https://www.lefigaro.fr/cinema/a-nouveau-accuse-de-viol-roman-polanski-a-change-sa-communication-de-j-accuse-20191113

Share this post


Link to post
Share on other sites

Polanski a fait quelque chose de dégelasse et criminel il y a 40 ans. C'est un fait. Pas la peine d'ergoter sur viol ou pas viol. Il a reconnu avoir drogué et sodomisé une fille de 13 ans. Ensuite, autant je comprenne que l'on arrête de revenir sans cesse sur cette histoire (prescription, pardon, rédemption), autant je trouve malsain de vouloir en faire un innocent à tout prix par ce que c'est un artiste. Qu'il soit cinéaste ne devrait pas rentrer en ligne de compte. c'est le réflexe clanique de la caste des artistes français qui me rend nauséeux.

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Honnêtement des fois c'est une bonne nouvelle de pas avoir de télé.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Prouic a dit :

Honnêtement des fois c'est une bonne nouvelle de pas avoir de télé.

 

Généralement tu veux dire. 

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Finklekraut aurait dû dire à Haas que ses chiffres de 250 viols par jour n’étaient pas prouvés et qu’elle ferait bien d’arreter de les asséner comme une vérité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, Tramp said:

Finklekraut aurait dû dire à Haas que ses chiffres de 250 viols par jour n’étaient pas prouvés et qu’elle ferait bien d’arreter de les asséner comme une vérité.

Salaud de patriarche oppresseur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/11/2019 à 21:01, PABerryer a dit :

Polanski a fait quelque chose de dégelasse et criminel il y a 40 ans. C'est un fait. Pas la peine d'ergoter sur viol ou pas viol. Il a reconnu avoir drogué et sodomisé une fille de 13 ans. Ensuite, autant je comprenne que l'on arrête de revenir sans cesse sur cette histoire (prescription, pardon, rédemption), autant je trouve malsain de vouloir en faire un innocent à tout prix par ce que c'est un artiste. Qu'il soit cinéaste ne devrait pas rentrer en ligne de compte. c'est le réflexe clanique de la caste des artistes français qui me rend nauséeux.


Non mais faut pas déconner. Polanski a été accusé par quatre ou cinq autres femmes après ça. Evidemment, ce n'est pas prouvé et sa place n'est pas (plus) en prison mais ce type est pour moi dangereux et répugnant. Personne ne serait tranquille de savoir sa fille, soeur, amie en sa compagnie. Et il n'arrange pas son cas à toujours fricoter avec des filles d'un âge plus que limite.
S'il n'avait pas été un réalisateur connu et qu'il s'était appelé Mahmoud, il serait déjà au bagne depuis longtemps. Du moins, il serait ostracisé par tous.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Johnnieboy a dit :

... qu'il s'était appelé Mahmoud, il serait déjà au bagne depuis longtemps. Du moins, il serait ostracisé par tous.

 

Worm-Bait-Fishing-300x200.jpg

 

Mais sinon oui, bien sûr.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Johnnieboy a dit :

Et il n'arrange pas son cas à toujours fricoter avec des filles d'un âge plus que limite.

Il a 86 ans, sa limite de fricotage est donc à 86/2+7 = 50 ans.

  • Yea 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By Adrian
      La liste des signataires :
       

    • By Librekom
      avec surcis
       
      https://nypost.com/2017/08/25/man-gets-three-months-in-prison-for-liking-a-photo-on-facebook/
       
       
       
    • By Librekom
      http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/3241616/2017/08/25/L-ex-patron-francais-de-la-lutte-antidrogue-inculpe-pour-trafic-de-stupefiants.dhtml
       
       
    • By Tramp
      Les TAAF sont une collectivité d'Outre-Mer divisée en 5 districts : l'Archipel du Crozet, les Kerguelen, les Îles Éparses de l'Océan Indien (autour de Madagascar), les Îles St Paul et Amsterdam et enfin la Terre Adélie en Antarctique.
      Le budget des TAAF est de 28 millions d'euros dont environ 75% de ressources propres (droits de pêche, location du bateau aux expéditions scientifiques, tourisme et philatélie). Ce sont des réserves naturelles ce qui limite leur valorisation et, avec le traité de l'Antarctique, la situation de la Terre Adélie est encore pire (l'exploitation minière y est interdite).
      Les 5 districts sont très différents de part leur topologie, leur situation géographique, leur climat et la faune et la flore.
      On pêche la légine aux Crozets et à Kerguelen, on pratique aussi le braconnage d'orques aux Crozets (une autre source de revenus potentielle), la langouste à St Paul et Amsterdam et enfin le thon autour des Îles Éparses. Les recettes de tourisme sont en baisse mais on ne peut pas dire que les destinations reçoivent particulièrement de publicité et les prix sont assez prohibitifs (compter enter 8500 et 16000 euros pour participer à une rotation du Marion Dufresne).
      Sans surprise. la Cour des Comptes émet quelques réserves sur leur gestion : https://www.ccomptes.fr/Publications/Recherche-avancee/(filters)/root-parent_juridiction_s:Cour%20des%20comptes$root-keywords_k:terres%20australes%20et%20antarctiques%20fran%C3%A7aises;TAAF
      À mon avis la bonne politique pour ces territoires serait de les privatiser. Pour cela, je suggère de transférer la propriété des terres, les droits de pêche et les droits miniers à une ou plusieurs fondations et de retirer le statut légal de réserve naturelle. Ces fondations auraient pour mission la préservation, l'étude et la valorisation des TAAF. On pourrait créer une fondation par district (ou pas), rien n'empêcherait par la suite qu'elles travaillent en commun. L'avantage d'une fondation, outre sa durée de vie théoriquement illimitée, c'est qu'elle n'a pas d'actionnaires à rémunérer, les bénéfices sont donc soit réinvestis, soit épargnés ce qui permet une gestion durable. Les TAAF possèdent déjà une réserve d'une dizaine de millions d'euros qui pourraient éventuellement au départ être abondée par l'État pour leur donner un peu de visibilité à court terme.
      La situation de la Terre Adélie est plus compliquée à cause du traité de l'Antarctique qui gèle les revendications territoriales des 7 États qui en ont fait (Australie, France, Nouvelle-Zélande, Norvège. Chili, Argentine, UK). Cependant. la France, l'Australie, la Norvège et la Nouvelle-Zélande ont des revendications qui ne sont pas disputées (alors que Chili, Argentine et UK se disputent). Ces pays auraient donc intérêt à sortir du traité ou à le renégocier pour permettre une meilleure valorisation de ces territoires (à la rigueur, on peut conserver l'interdiction de le transformer en poubelle nucléaire et surtout d'y faire des essais d'armes et de le militariser).
      Ce n'est pas un règlement parfaitement libéral mais ça me semble politiquement acceptable - pour l'opinion - et permettrait de sortir du giron de l'État une grande superficie de territoire qui n'est pas particulièrement bien géré (et surtout gérées tout à fait en loucedé).
    • By Librekom
      Faut quand avouer qu'en matière de Gifles, Bayrou avait plus de classe!
       
      http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/3057040/2017/01/17/Manuel-Valls-gifle-en-Bretagne.dhtml
       
       
×
×
  • Create New...