Jump to content

Aujourd'hui, en France


FabriceM

Recommended Posts

Il y a 10 heures, Bisounours a dit :

Un placement n'est jamais motivé pour des petits soucis éducatifs ou des références éducatives différentes.

en tous cas, c'est clairement souvent utilisé comme menace quand il y a des réfs différentes.
 

Citation

Le système est perfectible bien évidemment. Mais ce sont toujours des humains qui prennent ces décisions difficiles.

État où pas État.

 

Glissement sémantique volontaire ou pas ?

Dans un cas, on a 1 ou 2 individus qui prennent une décision,

dans l'autre on a une commission de N fonks, avec son syndicat, ses idéologues, leurs doctrines, les intérêts du système + tous les biais des décisions de groupe.

Bonjour l'asymétrie.

  • Yea 1
Link to post
Il y a 11 heures, Bisounours a dit :

Avec ou sans lui, une fille enceinte jeune, ou pas, et qui ne souhaite pas le faire savoir à ses parents ou à son mari en a rien à foutre de État pas État. Elle se fera avorter au lieu de conserver sa grossesse et donner son enfant à l'adoption.

C'est juste complètement faux.

Link to post
il y a 36 minutes, Bisounours a dit :

Comment ça ?

Quand tu écris : "ce sont toujours des humains qui prennent ces décisions difficiles. "

Je fais observer que c'est une famille d'un coté, parfois toute petite,

alors que de l'autre c'est un groupe de fonks avec son syndicat, ses idéologues, leurs doctrines, les intérêts du système + tous les biais des décisions de groupe.

Et que donc faire comme si c'était pareillement "humain" est juste radicalement faux.

  • Yea 1
Link to post
il y a 8 minutes, Rübezahl a dit :

Je fais observer que c'est une famille d'un coté, parfois toute petite

aaaah ok, je saisis.

Il y a effectivement asymétrie en termes de nombre, quoique le parent a toujours la possibilité d'être défendu par un avocat. Et que le juge, lorsqu'il s'agit de mesures judiciaires, soit en faveur des parents (oui, ça arrive plus souvent qu'on le croit).

Mais en imaginant un autre dispositif en dehors de l'État, comment s'organiserait la protection des enfants en danger, je veux dire réellement maltraités ? J'ai rien contre, bien évidemment.

Link to post
il y a 32 minutes, Bisounours a dit :

Mais en imaginant un autre dispositif en dehors de l'État, comment s'organiserait la protection des enfants en danger, je veux dire réellement maltraités ? J'ai rien contre, bien évidemment.

C'est exactement comme pour tous les autres domaines sur lesquels l'état a mis le grapin (en faisant comme si rien n'existait avant).

Il y a de la culture en France depuis longtemps, et même depuis avant la création du ministère en charge.

Il y a de la lutte contre la pauvreté en France depuis longtemps, et même depuis avant la création des ministères en charge.

La protection des enfants en danger, ça existait avant que l'ASE et autres machins pétris de bonnes intentions existent.

Dans les 3 cas, ça fonctionnait mieux avant que l'état s'en mêle, donc first step = ouste l'état et tous les gentils agents pleins de bonnes intentions.

 

Et sinon, dans les "réellement maltraités", il y en a des milliers qui sont réellement maltraités dans leurs familles d'accueil.

Ceux là aussi méritent de la protection.

  • Yea 1
Link to post
il y a 25 minutes, Rübezahl a dit :

ça fonctionnait mieux avant que l'état s'en mêle, donc first step = ouste l'état

Oui, faut voir... faut peut être ne pas trop idéaliser la situation des enfants avant que l'État et les administrations s'en mêlent ; ci-dessous un article intéressant à ce propos. 

 

https://www.cairn.info/revue-enfances-et-psy-2013-3-page-16.htm

 

 

Tu critiques mais tu préconises quel type d'intervention dans ton univers sans État ? Par exemple, tu as connaissance d'un enfant gravement maltraité (pas la baffe occasionnelle, hein) dans ton voisinage/environnement. Il se passe quoi ? Tu fais comment ? Tu t'adresses à qui ? Le secteur associatif ? Un service privé d'intervention ? Sur quelle base ? Quel est le circuit, si il y en a un ?

 

Par ailleurs, j'aimerais bien savoir d'où tu tiens cette source de milliers d'enfants maltraités (et de quelle maltraitance il s'agit ?) dans les familles d'accueil, puisque ici on aime bien les sources... et en proportion du total d'enfants confiés.

Je ne nie pas cette réalité, bien évidemment. Il faut être excessivement prudents lorsqu'il s'agit de retirer un enfant à sa famille, et ne le faire que lorsque le danger est avéré, en dernier recours.

  • Yea 1
Link to post
Il y a 4 heures, Rübezahl a dit :

C'est juste complètement faux.

D'accord, tu as des preuves ou des éléments factuels qui démontrent l'inverse ?

 

il y a 41 minutes, Bisounours a dit :

Par ailleurs, j'aimerais bien savoir d'où tu tiens cette source de milliers d'enfants maltraités (et de quelle maltraitance il s'agit ?) dans les familles d'accueil, puisque ici on aime bien les sources... et en proportion du total d'enfants confiés.

Intéressée également

  • Yea 1
Link to post
Il y a 3 heures, poincaré a dit :

D'accord, tu as des preuves ou des éléments factuels qui démontrent l'inverse ?

Il faut regarder les chiffres des avortements avant et après que l'état autorise/encourage la chose, ils sont nettement différents.

Il y a bien sûr des rebelles qui font strictement selon leur pomme, mais le gros du troupeau va là où l'état lui trace la piste.

 

Sur les milliers d'enfants placés et maltraités, je n'ai plus la source en tête, mais voir eg le site du CEDIF.

Au doigt mouillé, les gosses placés en France > 100.000.

Imaginer que ça se passe mal dans moins d'1% des cas, c'est faire preuve de beaucoup d'optimisme.

Surtout que quasi chaque cas où on a le malheur de gratter, il y a des saloperies sous le tapis.

 

Sinon, en ce moment même, il y a eu des parents, des mamans, qui se sont vus retirer la garde de leur(s) enfant(s)

car ces mauvais parents rechignaient à leur faire porter le masque.

C'est bien entendu dans l'intérêt général et en particulier de ces enfants que ces douloureuses mesures ont été prises.

 

Au long de la scolarité de mes gosses, j'ai vu qqs fois des parents emmerdés par l'état,

jamais je n'ai vu un seul prof soupçonné des mêmes saloperies x N emmerdé sérieusement.

Le pire est qu'il aient été déplacés ailleurs, sans prévenir bien sûr les récipiendaires ... pour recommencer là-bas.

évidemment qu'il y a un biais.

Link to post
il y a 56 minutes, Rübezahl a dit :

Il faut regarder les chiffres des avortements avant et après que l'état autorise/encourage la chose, ils sont nettement différents.

Il y a bien sûr des rebelles qui font strictement selon leur pomme, mais le gros du troupeau va là où l'état lui trace la piste.

Sauf que tu omets totalement les IVG clandestins : https://fr.wikipedia.org/wiki/Interruption_volontaire_de_grossesse_en_France#/media/Fichier:Naissances_ou_avortement_(France).png

 

En bref, la légalisation de l'avortement n'a pas engendré une hausse des opérations.

Elle a contribué à réduire le nombre de pratiques clandestines (et "accessoirement", le risque de mortalité associé), ce qui est complètement différent.

 

il y a 56 minutes, Rübezahl a dit :

Sur les milliers d'enfants placés et maltraités, je n'ai plus la source en tête, mais voir eg le site du CEDIF.

Au doigt mouillé, les gosses placés en France > 100.000.

Imaginer que ça se passe mal dans moins d'1% des cas, c'est faire preuve de beaucoup d'optimisme.

Surtout que quasi chaque cas où on a le malheur de gratter, il y a des saloperies sous le tapis.

 

Sinon, en ce moment même, il y a eu des parents, des mamans, qui se sont vus retirer la garde de leur(s) enfant(s)

car ces mauvais parents rechignaient à leur faire porter le masque.

C'est bien entendu dans l'intérêt général et en particulier de ces enfants que ces douloureuses mesures ont été prises.

 

Au long de la scolarité de mes gosses, j'ai vu qqs fois des parents emmerdés par l'état,

jamais je n'ai vu un seul prof soupçonné des mêmes saloperies x N emmerdé sérieusement.

Le pire est qu'il aient été déplacés ailleurs, sans prévenir bien sûr les récipiendaires ... pour recommencer là-bas.

évidemment qu'il y a un biais.

1% ça reste 1%

  • Yea 1
Link to post
il y a 32 minutes, poincaré a dit :

Sauf que tu omets totalement les IVG clandestins : https://fr.wikipedia.org/wiki/Interruption_volontaire_de_grossesse_en_France#/media/Fichier:Naissances_ou_avortement_(France).png

 

En bref, la légalisation de l'avortement n'a pas engendré une hausse des opérations.

Elle a contribué à réduire le nombre de pratiques clandestines (et "accessoirement", le risque de mortalité associé), ce qui est complètement différent.

 

1% ça reste 1%

Humm..

L'évolution du nombre de naissance avant et après 1975 montre une chute des naissances de 80k naissances 

1970    850 381   
1971    881 284
1972    877 506    
1973    857 186
1974    801 218   
1975    745 065  
1976    720 395

Chiffres wiki.

Si on considère que toute chose étant égale par ailleurs les femmes ont un taux de fécondité stable, si le nombre d'avortement clandestin était id à celui de l'IVG légal on n'aurait pas cette chute de naissances.

La gauche a toujours menti sur les avortements clandestins, ils étaient négligeables. Mais cela a permis de faire une fiction de meilleur prise en charge des IVG qui devenaient légaux

.

PS je suis pour la dépénalisation des IVG

Link to post
3 minutes ago, GilliB said:

 

1970    850 381   
1971    881 284
1972    877 506    
1973    857 186
1974    801 218   
1975    745 065  
1976    720 395

Là comme ça au débotté on ne voit pas de rupture de tendance dans la série.

Link to post
il y a 4 minutes, GilliB a dit :

L'évolution du nombre de naissance avant et après 1975 montre une chute des naissances de 80k naissances 

1970    850 381   
1971    881 284
1972    877 506    
1973    857 186
1974    801 218   
1975    745 065  
1976    720 395

Chiffres wiki.

Si on considère que toute chose étant égale par ailleurs les femmes ont un taux de fécondité stable, si le nombre d'avortement clandestin était id à celui de l'IVG légal on aurait pas cette chute de naissances.

Hm... on voit surtout une tendance descendante qui se poursuit. De façon moins spectaculaire entre 75 et 76 qu'entre 74 et 75, et qu'entre 73 et 74, d'ailleurs.

  • Yea 1
Link to post
il y a 1 minute, Mathieu_D a dit :

Là comme ça au débotté on ne voit pas de rupture de tendance dans la série.

Ce n'est pas faux :)  sur une serie plus longue, il y a bien un évenement 1975

 

1970 850 381 58 154 6,8 % 27,2 2,48
1971
881 2845
62 060 7,0 % 27,1
1972 877 506 66 161 7,5 % 27,0
1973 857 186 70 214 8,2 % 26,9
1974 801 218 67 758 8,5 % 26,8
1975 745 065 63 429 8,5 % 26,7 1,93
1976 720 395 61 469 8,5 % 26,6
1977 744 744 65 398 8,8 %
26,5
1978 737 062 69 221 9,4 % 26,6
1979 757 354 77 833 10,3 % 26,7
1980

800 376

 

Link to post
Il y a 2 heures, Adrian a dit :

 

 

Le rapport entre un centre commercial et le climat me fait penser à la ressemblance qui pourrait exister entre une portion de frites montoises et une tomate Kumato qui pousse dans mon jardin.

Plus de grands centres commerciaux pour inciter les gens à venir dans les centres villes dont on chasse les automobilistes.

Link to post

Je travaille tout au long de l'année avec des enfants de l'ASE ou d'autre trucs du genre, bref d'enfant gérés par "l'état"  avec bien souvent interdiction de voir leurs parents.

Malheureusement je croise pas mal de cas ou il me semblerait plus judicieux de rendre les enfants à leurs parents aussi maltraitants qu'ils soient plutôt que de laisser dans ces institutions.

 

Avoir 7/8 ans, vivre dans un foyer, gérer par des "éducateurs" fonctionnaires  qui n'ont aucun plaisir à être la et qui gère leur 35h00et leur petit syndicat. Franchement c'est pas folichon. Il n'y a pas d'amour, pas de plaisir, c'est une vie vraiment sans intérêt. Tu es balloté d'un foyer à un autre, d'une colonie à une autre pendant l'été parce qu'il faut que "le foyer ferme" afin que "chacun prenne ses vacances".

 

J'en ai connu quelque un des gamin comme ça. Je les vois maintenant ados ou jeunes adultes et franchement c'est pas top top. 

 

 

  • Yea 6
Link to post

Bah ceux-là n'ont pas à être là. Le placement doit être la solution ultime, à manier avec une grande précaution.

Faut vraiment qu'il soit en danger car un enfant préférera toujours être avec ses parents même si ils sont incompétents.

Par ailleurs pour les jeunes enfants les familles d'accueil sont souvent privilégiées.

Link to post
Il y a 8 heures, christophe15 a dit :

Je travaille tout au long de l'année avec des enfants de l'ASE ou d'autre trucs du genre, bref d'enfant gérés par "l'état"  avec bien souvent interdiction de voir leurs parents.

Malheureusement je croise pas mal de cas ou il me semblerait plus judicieux de rendre les enfants à leurs parents aussi maltraitants qu'ils soient plutôt que de laisser dans ces institutions.

Avoir 7/8 ans, vivre dans un foyer, gérer par des "éducateurs" fonctionnaires  qui n'ont aucun plaisir à être la et qui gère leur 35h00et leur petit syndicat. Franchement c'est pas folichon. Il n'y a pas d'amour, pas de plaisir, c'est une vie vraiment sans intérêt. Tu es balloté d'un foyer à un autre, d'une colonie à une autre pendant l'été parce qu'il faut que "le foyer ferme" afin que "chacun prenne ses vacances".

J'en ai connu quelque un des gamin comme ça. Je les vois maintenant ados ou jeunes adultes et franchement c'est pas top top.

Même expérience de mon coté.

De toutes manières, à moins que les personnels de l'ASE viennent de Vénus, ce qui n'est pas le cas,

la proportion de gens versés à des saloperies est la même que dans la population globale.

En réalité, ce n'est pas le cas, puisqu'il est établi que les pédophiles font leur possible pour se rapprocher de leurs proies.

Dans une famille, un enfant est exposé à un nombre restreint de pédos,

dans une institution où on les balade, c'est comme promener du gibier dans un zoo de prédateurs, d'une cage à l'autre.

Au global, les problèmes ne peuvent qu'augmenter. Au lieu de cogner les gamins, on les encule. C'est parfait, puisque ça se voit beaucoup moins.

Le seul truc qui sauve la mise, ouf, c'est que c'est l'état lui-même qui comptabilise les dérives, dont 95% finissent donc sous le tapis.

L'état est content, les pédos sont contents, il y a même des citoyens qui croient que ça fonctionne !

Franchement, que demander de plus.

  • Sad 1
Link to post

C'est effectivement un sujet difficile. J'ai pu observer des dysfonctionnements tragiques de service de protection de l'enfance, y compris dans certain cas parce qu'ils persistaient à vouloir maintenir un lien parental source du problème. Les anarcaps offrent effectivement peu de solutions à ce problème (et n'en vendent guère plus).

 

Le sujet est complexe, il s'agit d'enfants pauvres, mal partis dans la vie et souffrant de misère morale et affective. S'occuper d'eux est très difficile, c'est un métier ingrat que bien peu de gens veulent faire.  C'est un coût pour la société, la tentation d'économies est forte, le résultat assez bof. Je connaissais une "mère accueillante" qui se prépare à raccrocher car la baisse des budgets fait qu'il ne reste plus que des cas excessivement difficiles et pris trop tard. Au moins l'un des gamins qu'elle à eu, avec qui j'ai discuté quelques minutes, me paraît destiné à finir en centrale (et je ne parle pas de l'école d'ingé).

 

Mon opinion est que ce métier sordide va attirer des profils particuliers, dont la dame patronnesse (c'est souvent pas trop mal, mais elles sont en stock limité et de toute façon peu aptes à traiter les cas réellement difficiles). L'idéal peut être les grands-parents. Sinon, il y a des catégories de gens ayant des motivations fortes pour accéder à ces publics : les pédophiles, les thénardiers (ceux qui vont vivre assez coquettement des aides tout en filant des croquettes aux gosses) et les religieux (qui exigeront en compensation le droit de prêcher).

Il est donc largement souhaitable de renvoyer les läïcistes à la poubelle, et de confier les enfants en détresse à des religieux, qui leur fourniront une éducation décente, et leur transmettront la foi du charbonnier.

 

Sinon, pour répondre latéralement aux arguments de @Rübezahl, la question des violences éducatives est complexe, mais je suis d'accord sur le fait que notre société/adminsitration place le seuil de tolérance beaucoup trop bas, y compris dans des buts d'ingénierie sociale malsains visant à nier la figure paternelle (quand bien même ce père serait un prolétaire rustique et bronzé). J'ai en tête des exemples d'enfants battus qui sont devenus des adultes équilibrés. Il 'empêche qu'il y a quand même un seuil ou agir est justifié, surtout lorsque les violences impliquent un beau-parent, une coépouse ou un quasi-frère.

  • Yea 7
Link to post
Il y a 2 heures, Lameador a dit :

Il est donc largement souhaitable de renvoyer les läïcistes à la poubelle, et de confier les enfants en détresse à des religieux, qui leur fourniront une éducation décente, et leur transmettront la foi du charbonnier.

Remarque les religieux avec les enfants c'est aussi une longue histoire d'amour (pour les raisons que tu dis au-dessus).

Link to post

On en apprend de belles miladiou ! 

Il est grand temps de faire intervenir l'état dans cette histoire pour que cet insupportable plagiat cesse !

https://www.valeursactuelles.com/regions/occitanie/aude/no_agglomeration/societe/les-producteurs-de-cassoulet-de-castelnaudary-en-furie-contre-une-entreprise-aveyronnaise/

Link to post

Je me faisais une réflexion en regardant les statistiques fiscales de la campagne 2019. https://www.impots.gouv.fr/portail/statistiques

 

Ont été déclarés :

507 235 340 519 € de salaire imposable déclarant 1

185 242 230 170 € de salaire imposable déclarant 2

 

 

une soixantaine de milliards de plus values,

une quarantaine de milliards de recettes foncières,

une vingtaine de milliards de revenus de dirigeant d'entreprise.

 

Rapporté au 2 300 G€ du PIB ça ne me semble pas beaucoup.

Link to post
il y a 3 minutes, BirdyNamNam a dit :

On en apprend de belles miladiou ! 

Il est grand temps de faire intervenir l'état dans cette histoire pour que cet insupportable plagiat cesse !

https://www.valeursactuelles.com/regions/occitanie/aude/no_agglomeration/societe/les-producteurs-de-cassoulet-de-castelnaudary-en-furie-contre-une-entreprise-aveyronnaise/

Et c'est ainsi qu'on apprend que VA fait sa une sur la "guerre des races" et la remigration. Chill.

Link to post

Génocide arménien : de plus en plus, les professeurs doivent faire face au négationnisme

 

Citation

Le négationnisme va d'une simple remarque – "c'est pas vrai" ou "les Arméniens l'ont bien cherché" – à des refus revendiqués, comme des mots dans les carnets de correspondance de parents qui ne veulent pas que leur enfant assiste au cours ou fasse un devoir… Un des élèves de Nathalie*, prof en collège, lui a apporté "une liasse de documents démontant point par point les sources utilisées dans les manuels". "J'ai compris, dit Nathalie, que les élèves étaient préparés en amont."

De fait, ces initiatives sont encouragées par des institutions et associations franco-turques. Cojep International, relais de Recep Tayyip Erdogan auprès de la diaspora et des institutions européennes, a ainsi édité un livret afin d'"aider [les] jeunes d'origine turque à exprimer leurs idées sur le sujet des événements de 1915, lorsqu'ils rencontrent des problèmes au cours d'une déclaration ou d'un cours d'histoire à l'école". Le site du ministère des Affaires étrangères de Turquie présente un dossier "historique" reprenant les arguments négationnistes.

 

Chez les élèves, le refus de la réalité va fréquemment de pair avec un nationalisme exacerbé. Frédéric, professeur dans un lycée sans histoires des Yvelines, a vu surgir le négationnisme pendant un cours sur l'Etat de droit en enseignement moral et civique dans une classe de seconde. Il s'accompagnait de la négation de l'existence des Kurdes et d'une promotion violente du régime de Recep Tayyip Erdogan. "Ce qui m'a le plus interpellé a été de voir à quel point le catéchisme nationaliste turc était intégré par ces élèves, confie-t-il. En tirant sur le fil, les éléments de propagande venaient les uns après les autres. Un délire identitaire et paranoïaque. Cette question du génocide arménien est parfaitement intégrée dans la défense du pouvoir actuel turc."

 

Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...