Jump to content

Aujourd'hui, en France


FabriceM

Recommended Posts

Des locataires d'HLM demandent d'être relogés suite à l'apparition de fantômes qui déplacent des chaises et chatouillent les pieds de leurs enfants :

https://www.ladepeche.fr/2022/06/11/dans-les-hauts-de-seine-des-habitants-affirment-que-leur-immeuble-est-hante-et-souhaitent-etre-reloges-10352895.php

Citation

«Des fantômes apparaissent dans nos appartements» : à Fontenay-aux-Roses, des locataires demandent à être relogés
Dix locataires d’un immeuble HLM de Fontenay-aux-Roses, dans les Hauts-de-Seine, soutiennent que leur immeuble est hanté. Ils ont écrit à la mairie pour demander un relogement d’urgence.

Citation

«Les fantômes sont communs à toutes les religions», explique Philippe Charlier qui a publié deux enquêtes sur ce sujet.

Citation

Un fantôme hante leur immeuble, et en particulier la cage d'escalier. Une résidente dont le fils est suivi en psychiatrie, suite à une tentative de suicide, affirme que l'état de celui-ci est lié à ce qu'il semble se passer dans l'immeuble. Un autre habitant défend l'idée que ce sont des fantômes, ou bien des djinns, qui sont à l'origine de ces phénomènes qui les angoissent.

La raison d'une telle situation, serait pour les résidents, liée à la mort d'un locataire de 72 ans, en avril 2019. Celui-ci affirmait lui-même qu'il voyait des fantômes.

 

Link to comment
Le 13/06/2022 à 10:34, Antoninov a dit :

 

Il y a 40 ans, l'émission Strip-Tease avait le bon goût de ne pas ajouter de commentaire à ces situations à la fois, banales et tristes.

 

Cette émission était particulièrement savoureuse et surtout elle nous permettait de voir la Belgique profonde, qui est aussi riche que notre Grance à nous.

Sinon, elle a donnée naissance à l'excellent

 

Link to comment
2 hours ago, RaHaN said:

Accouchement non assisté à Vitré : "On est dans notre droit !" clame la mère des deux enfants placées en service d'accueil

 

Avec le thread initial

 

 

 

 

@Bisounours

 

(j'ai pas relayé le thread dans un premier temps l'autre jour dans l'attente de vérification) 

D'après ce que j'ai lu, c'est plus compliqué que juste les conditions d'accouchement.

 

Visiblement, ils refusent que leur enfant voit un médecin.

 

Link to comment

"Jacquie et Michel" : le propriétaire du site pornographique en garde à vue

 

Citation

Dans le cadre d'une enquête sur "Jacquie et Michel", le propriétaire du site pornographique, Michel Piron, et quatre autres personnes ont été placés en garde à vue ce mardi 14 juin 2022. Cette enquête a été ouverte à Paris pour "viols" et "proxénétisme", rapporte l'AFP de sources concordantes.

Le propriétaire et sa femme "ont été placés en garde à vue ce matin dans le cadre d’une enquête préliminaire" ouverte en juillet 2020 "pour des faits supposés de proxénétisme, complicité de viol et complicité d'agressions sexuelles entre 2009 et 2015", a annoncé l'avocat du groupe Ares, détenteur du site, Me Nicolas Cellupica. 

 

"Je vous confirme que l'intéressé et son épouse ont été placés en garde à vue notamment des chefs d'agressions sexuelles (pour lui) et complicité (pour lui et elle), (pour les deux) complicité de tentative de viol, de viols et de viols aggravés, complicité de proxénétisme et de proxénétisme aggravé et complicité de traite des êtres humains", indique le parquet de Paris à TF1info, précisant que "deux autres hommes ont été placés en garde à vue" et "qu'à ce jour la procédure compte 7 plaignantes".

 

Depuis l'ouverture de l'enquête, "Michel Piron a toujours sollicité à être entendu par les enquêteurs et à répondre ouvertement à leurs questions", a indiqué Me Cellupica à l'AFP.  "Il s’est toujours dit du côté des victimes si des actrices ont subi des actes de violences sexuelles qu’il ignorait parfaitement", a ajouté l'avocat.

 

"Le groupe 'Jacquie et Michel' n'a jamais produit ou réalisé de film et n'est que diffuseur de films réalisés par des producteurs indépendants", a insisté le conseil du groupe.

 

"Enfin, la pornographie n'a jamais été assimilée à de la prostitution : une actrice porno n’est pas une prostituée et un réalisateur ou diffuseur n'est pas un proxénète", a souligné cet avocat. "Ce dossier devrait faire l'objet d'une ouverture d'information judiciaire en fin de semaine".

 

Le 10 juillet 2020, le parquet de Paris avait ouvert une enquête pour "viols" et "proxénétisme" à la suite du signalement de trois associations féministes, confiée à la police judiciaire parisienne. Celle-ci avait débuté suite à un signalement adressé en février de la même année par Osez le féminisme, les Effronté-es et le mouvement du Nid, qui relayaient les témoignages de plusieurs actrices. Ces femmes assuraient avoir été contraintes à des "pratiques sexuelles 'hors normes et douloureuses' alors qu'elles n'étaient pas consentantes".

 

Ce signalement avait suivi la diffusion en février par le site Konbini d'une vidéo intitulée "Les coulisses sordides du porno amateur", dans laquelle deux femmes témoignaient de ces pratiques. "J'avais dit pas d'anal, on m'a proposé de le faire, j'ai dit non (...) et pendant l'une des scènes ils ont quand même essayé contre mon gré", y racontait l'une d'elles, "Nailie". "T'as peur, vraiment t'oses pas dire non, t'es devant la production, les acteurs, et t'es complètement seule. Donc non, tu dis pas non".

"Jacquie et Michel est une plateforme de diffusion de vidéos produites par des professionnels et dans lesquelles on va entretenir une esthétique amateur", a expliqué à l'AFP le journaliste Robin d'Angelo.

 

Dans un livre-enquête intitulé "Judy, Lola, Sofia et moi", il a raconté son infiltration dans l'industrie du porno amateur et dénoncé l'absence récurrente de consentement et le non-respect du droit du travail.

 

"La société titulaire de la marque Jacquie et Michel s'est organisée pour être le moins possible responsable de la production vidéo, elle se limite à diffuser du contenu qu'elle achète à des producteurs", a-t-il détaillé.

 

"En général, il n'y a pas de contrat de travail, seulement une cession du droit à l'image pour des sommes comprises entre 250 et 300 euros", avait poursuivi le journaliste, tandis que des acteurs sont rémunérés pour attirer de nouvelles actrices.

 

Link to comment

Hauts-de-Seine : un policier condamné pour avoir conduit alcoolisé la voiture d’une préfète

 

Citation

Un policier de la DGSI a été condamné mardi par le tribunal de Nanterre à six mois de prison avec sursis pour avoir conduit, alcoolisé et sous l’emprise de drogues, le véhicule de fonction de sa compagne de l’époque alors préfète.

 

Cet agent de 46 ans de la Direction générale de sécurité intérieure avait été arrêté le 17 novembre 2020 après avoir traversé le département des Hauts-de-Seine, dans l’ouest de Paris, causant plusieurs accidents entre les villes de Neuilly et Rueil-Malmaison.

 

Son taux d’alcool était de 1,92 gramme par litre de sang. De la bière et du whisky avaient été retrouvés dans son véhicule, issu du parc de la préfecture d’Eure-et-Loir. La préfète de l’époque, qui était alors sa compagne, lui avait prêté ce véhicule pour un déplacement personnel, a-t-il expliqué.

 

Du cannabis et de la cocaïne avaient également été retrouvés dans son organisme. À la barre, le prévenu a nié toute consommation de stupéfiants, précisant avoir simplement consommé des médicaments et du CBD.

 

« J’ai perdu pied », a-t-il expliqué en justifiant son alcoolisation par des problèmes familiaux qui le « bouleversent ». Après avoir présenté ses excuses, il s’est déclaré « meurtri de cette situation qui a pris beaucoup d’ampleur ». Indiquant être dépressif et suivi par un psychiatre, il a précisé être dans l’attente d’une sanction disciplinaire.

 

Le tribunal l’a néanmoins condamné à six mois de prison avec sursis, un stage de sensibilisation à la sécurité routière et huit mois de suspension de permis pour conduite en état d’ivresse et sous l’emprise de stupéfiants et mise en danger. Le parquet avait requis à son encontre dix-huit mois d’emprisonnement avec sursis ou 100 heures de travaux d’intérêt général, au choix.

 

« Je suis surprise qu’un homme de votre niveau vienne nous dire les mêmes excuses que les gamins qu’on voit d’habitude dans ce tribunal », avait fustigé la procureure, ajoutant « La seule chose positive dans ce dossier c’est qu’il n’y a pas eu de dégât humain physique ». La préfète d’Eure-et-Loir avait quitté ses fonctions peu après l’incident.

 

  • Haha 2
Link to comment
Il y a 2 heures, RaHaN a dit :

Avec le thread initial

Si on s'en tient à la naissance du bébé, effectivement, c'est consternant d'incompétence et d'arbitraire depuis le fonctionnaire de l'état civil jusqu'au procureur, en passant par les services sociaux.

 

Mais.... (cf la série Élodie et Laurent) ce serait bien d'avoir le contexte et l'environnement de cette histoire a priori scandaleuse. Ce qui m'interroge c'est que le retrait des enfants se soit effectué avec l'aide des gendarmes, qui ne sont normalement sollicités qu'en cas de risque fort de violences. L'article semble faire état d'éléments inconnus... peut-être les services sociaux avaient-ils d'autres éléments d'inquiétude ?

Link to comment

Ben la réalité dit que c'est faux la plupart du temps.

Et d'ailleurs, il arrive assez fréquemment que les parents conduisent leur(s) enfant(s) au bureau des services sociaux où se tiendra une rencontre avec la famille d'accueil ou l'éducateur de l'établissement de placement, lequel est donc préparé.

Cet espèce de rapt est plutôt rare et logiquement justifié par un contexte particulier (ou alors on a affaire à une belle équipe de bras cassés incompétents)

Link to comment
5 minutes ago, Bisounours said:

Ben la réalité dit que c'est faux la plupart du temps.

Et d'ailleurs, il arrive assez fréquemment que les parents conduisent leur(s) enfant(s) au bureau des services sociaux où se tiendra une rencontre avec la famille d'accueil ou l'éducateur de l'établissement de placement, lequel est donc préparé.

Cet espèce de rapt est plutôt rare et logiquement justifié par un contexte particulier (ou alors on a affaire à une belle équipe de bras cassés incompétents)

Si tu en crois cet article:

 

https://www.20minutes.fr/societe/3307799-20220614-ille-vilaine-apres-accouchement-domicile-couple-fait-retirer-bebe-fille

 

Clairement, ce n'est pas l'accouchement à domicile qui a posé problème, mais autre chose.

Pas clair cet autre chose, mais bon, vu qu'ils ont décidé de médiatiser, sans doute qu'on le saura vite.

Link to comment
il y a 2 minutes, Marlenus a dit :

Si tu en crois cet article

C'est ce qui est relaté dans l'article plus haut.

On sait la propension des journalistes à trouver des sujets émotionnels (encore une fois cf la série Élodie et Laurent).

Link to comment
il y a 31 minutes, Marlenus a dit :

Pas clair cet autre chose, mais bon, vu qu'ils ont décidé de médiatiser, sans doute qu'on le saura vite.

Bet que ce sont des vegans. 

Link to comment
Just now, RaHaN said:

Bet que ce sont des vegans. 

Ils donnent du lait maternel, il y a es vegans qui le font, mais beaucoup ne donnent même pas de lait maternel.

 

Donc à voir.

 

 

Link to comment
1 hour ago, Marlenus said:

Ils donnent du lait maternel, il y a es vegans qui le font, mais beaucoup ne donnent même pas de lait maternel.

Je...

Le terme "folie" a bien un sens. "Je refuse de donner du lait maternel à mon bébé car je suis contre l'exploitation des grosses vaches" peut-être ?

  • Haha 5
Link to comment
2 minutes ago, cedric.org said:

Je...

Le terme "folie" a bien un sens. "Je refuse de donner du lait maternel à mon bébé car je suis contre l'exploitation des grosses vaches" peut-être ?

Non. Contre toute nourriture d'origine animale par principe. Si on commence à faire des exceptions on en est pas sorti.

Mais pour ce que j'en ai vu chaque chapelle laisse l'autre en paix sur ce sujet.

 

Link to comment
il y a une heure, Antoninov a dit :

Le bébé, ce premier exploiteur de la femme.

C'est bien pour cette raison qu'il faut donner le droit à cette dernière de le découper pour mieux l'expulser, je suppose. :hypocrite: 

Link to comment

Des parents d'élèves choisissent d'aller dans une école catholique et trouvent anormal qu'elle fasse une éducation genré où on interdit aux garçons de mettre des jupes:

 

https://www.bfmtv.com/societe/education/il-y-a-des-codes-societaux-a-respecter-une-ecole-privee-de-tours-interdit-le-port-de-la-jupe-aux-petits-garcons_AN-202206150716.html#xtor=AL-68

 

 

"Emelin" cela fait totalement gauche bobo qui défend le service public mais a compris que l'éducation est meilleure dans le privée...

  • Yea 2
  • Sad 1
  • Haha 2
  • Contrepoints 1
Link to comment
Il y a 1 heure, Marlenus a dit :

Des parents d'élèves choisissent d'aller dans une école catholique et trouvent anormal qu'elle fasse une éducation genré où on interdit aux garçons de mettre des jupes:

 

https://www.bfmtv.com/societe/education/il-y-a-des-codes-societaux-a-respecter-une-ecole-privee-de-tours-interdit-le-port-de-la-jupe-aux-petits-garcons_AN-202206150716.html#xtor=AL-68

 

 

"Emelin" cela fait totalement gauche bobo qui défend le service public mais a compris que l'éducation est meilleure dans le privée...

Ca me fait penser à ces néoruraux qui ont intenté un procès à un voisin fermier parce que le coq les réveillait. 

 

Quand tu arrives quelque part, tu te renseignes sur les us et coutumes ; et si ça ne te plaît pas, tu vas ailleurs. C'est le niveau 0 de la vie en société.

  • Yea 8
Link to comment
il y a 34 minutes, Rincevent a dit :

Ca me fait penser à ces néoruraux qui ont intenté un procès à un voisin fermier parce que le coq les réveillait. 

 

Quand tu arrives quelque part, tu te renseignes sur les us et coutumes ; et si ça ne te plaît pas, tu vas ailleurs. C'est le niveau 0 de la vie en société.


Comme les vieux qui nous les brisent en centre-vile à cause du bruit des bars, je suis d'accord. :D

  • Yea 1
Link to comment

En France, tu peux être un branleur et t'assurer une belle descendance "Victor fait partie de ces donneurs qui gardent une relation avec les femmes qu’il a aidées et leurs enfants. En tout, il en est à 40 enfants avec pas moins de 370 dons." https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/les-pieds-sur-terre/les-paillettes-journal-d-un-donneur-de-sperme-episode-2-8090383 fhv

Comparé à tous ces mecs engagés dans des stratégies complexes et coûteuses pour répandre leurs gamètes, tu te rends rend compte que Victor est génie. Et en plus Victor est gay.

  • Yea 1
  • Haha 4
Link to comment
Il y a 3 heures, Johnnieboy a dit :

Comme les vieux qui nous les brisent en centre-vile à cause du bruit des bars, je suis d'accord. :D

Ça dépend. Qui était là en premier, le vieux ou le bar ?

 

 

  • Yea 3
Link to comment

À côté de chez moi, dans un village de 8000 habitants aujourd'hui, il y avait une immense discothèque avec restaurant, piscine, plusieurs dance floor y compris en extérieur et c'était la folie pendant l'été, les vacances, les week end... Elle existait depuis le début des années soixante. Elle a fermé en 1996 à force de plaintes pour tapages nocturnes de certains riverains excédés. Je suppose que pas mal d'entre eux ne vivaient pas à côté depuis sa création...

Alors pourquoi sont-ils venus s'installer à côté, ces chieurs ? pour la paix et la tranquillité campagnardes ?

  • Yea 1
Link to comment

Du coup concernant l'école catholique, comme feront-ils s'ils organisent des échanges avec les écossais ? Plus sérieusement, c'est une excellente nouvelle qu'il y ait encore des lieux où on ne se couche pas devant les délires de parents et d'associations bolcheviques qui au nom de la liberté veulent restreindre cette même liberté pour ceux qui sont considérés comme "réactionnaires" (terrible en effet qu'une école privée demande aux filles de ne pas porter de pantalons mais des jupes décentes et aux garçons d'éviter d'imiter Benjamin Ledig).

Link to comment
Il y a 2 heures, Johnnieboy a dit :

Le vieux. Mais il était jeune à l’époque et il sortait dans les bars.

Si déjà à son époque il y avait à côté de chez lui des bars qui faisaient autant de bruit et aux mêmes heures, alors l'activité du bar est antérieure et le bar est dans son droit. Mais c'est un gros si. :)

Link to comment
Il y a 1 heure, Daumantas a dit :

Plus sérieusement, c'est une excellente nouvelle qu'il y ait encore des lieux où on ne se couche pas devant les délires de parents et d'associations bolcheviques qui au nom de la liberté veulent restreindre cette même liberté pour ceux qui sont considérés comme "réactionnaires"

Rassure toi, le père en question a fait son choix, le confort vestimentaire de son enfant (ou la conformité à son idéologie) l'a emporté sur la qualité de l'enseignement et du cadre de vie (c'est son droit, nous le respectons) :

Citation

qui convaincra Émelin et Roxane de mettre leurs trois enfants dans le public à la rentrée prochaine.

Bon après certains énergumènes récitant pourtant leur mantra de tolérance à longueur de temps ont fait preuve d'une intolérance allant jusqu'au vandalisme :

Citation

 la façade de l'école Sainte-Jeanne-d'Arc a été recouverte d'affiches aux slogans féministes et de tags revendiquant que les petits garçons aient eux aussi le droit de porter des jupes ou des robes s'ils le souhaitent. "Arrétez de sexualiser nos enfants", "Je m'habille comme je veux, pas de sexisme dans nos écoles!", "Son corps, sa tenue, son choix"

https://www.instagram.com/p/CeypkuEs5bH/?utm_source=ig_embed&ig_rid=b2affb60-40d4-46dc-91d9-a7f23158738f

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...