Jump to content

École & éducation : Le temps des secrets


Recommended Posts

il y a 1 minute, Loi a dit :

 

Quand on voit les jeunes d'aujourd'hui je n'en doute pas. Mais ceux qui suivent? Qu'est-ce qui nous en empeche?

Ceux qui suivent ? Où ? 

Je crois que vous ne comprenez pas ce qu'est aujourd'hui un lycéen.

C'est quelqu'un qui ne sait pas lire, qui ne comprend pas le vocabulaire courant, qui ne comprend donc pas un texte écrit. 

Il vit avec son téléphone et est incapable de se concentrer plus de 15 secondes.

Mais en revanche il ne perd pas son temps au lycée et en gardera certainement un bon souvenir : c'est un lieu de convivialité et de papotage permanent. 

 

  • Yea 3
  • Confused 1
Link to comment
il y a 8 minutes, Dardanus a dit :

Mais ils ne s'emmerdent pas à tout refaire. C'est toi qui projette cela.

J'en connais même qui ont toujours fait le même cours sans s'occuper des programmes. 

Ah ils ont donc le temps de passer en cuisine :) !

Non mais en vrai la discussion de base c'était pas de savoir combien d'heures par semaine prof ca faisait ? Ca confirme bien qu'il est possible d'être prof avec moins de 30h par semaine et avec les vacances scolaires. Donc métier le plus tranquilou quoi

Link to comment
il y a 13 minutes, Largo Winch a dit :

 

C'est bon on a compris que tu estimais que l'EN n'était pas suffisamment centralisée et standardisée.

 

Merci pour ce diagnostic si clairvoyant.

Les profs peuvent se gérer entre eux aussi, pas besoin de passer par l'EN ou l'Académie.

 


La remarque sur l'open source était pas débile hein.

 

 

Par exemple ce sont des gens liés à l'industrie éducative qui ont lancé framasoft, Moodle, GeoGebra, probablement plein d'autres trucs dont je suis pas au courant

Link to comment
il y a 5 minutes, ttoinou a dit :

Ah ils ont donc le temps de passer en cuisine :) !

Non mais en vrai la discussion de base c'était pas de savoir combien d'heures par semaine prof ca faisait ? Ca confirme bien qu'il est possible d'être prof avec moins de 30h par semaine et avec les vacances scolaires. Donc métier le plus tranquilou quoi

Ben voyons, va donc passer 18 h tranquille devant des élèves (je te conseille dans ce cas particulièrement le collège) et on en reparlera. 

C'est pas 18 h tranquillou devant un ordinateur. 

  • Yea 4
Link to comment
il y a 8 minutes, Dardanus a dit :

Ceux qui suivent ? Où ? 

 

 

Elementaire peut être?

 

Clairement le fruit est déjà pourri au collège (c'était déjà le cas à mon époque donc y a 15 ans).

Link to comment
il y a 7 minutes, Dardanus a dit :

Ben voyons, va donc passer 18 h tranquille devant des élèves (je te conseille dans ce cas particulièrement le collège) et on en reparlera. 

Donc quand le prof reviens de ces 18 heures, le week end il est complètement vidé de son shakra intérieure, démoralisé, fini ? C'est un peu comme animateur de colonies de vacances en mieux payé in fine.

 

 

Sinon au collège j'avais un prof de maths qui avait la parade, quand on foutait la merde il fermait les yeux et laissait complètement faire jusqu'à que la classe revienne à la normale

Link to comment
il y a 3 minutes, ttoinou a dit :

 

Sinon au collège j'avais un prof de maths qui avait la parade, quand on foutait la merde il fermait les yeux et laissait complètement faire jusqu'à que la classe revienne à la normale

La parade mais c'est fini mon brave monsieur.

Aujourd'hui, vous vous asseyez derrière votre bureau sans dire un mot. Autrefois le silence finissait toujours par revenir. C'était le fameux "truc".

Maintenant, on peut rester ainsi toute l'heure. J'ai fait l'expérience pendant vingt minutes il y a quelques mois avec une classe gentille, pas affreuse, mais où tout le monde bavardait en même temps. J'aurais pu attendre toute l'heure. Le niveau de bavardage n'a pas baissé un seul instant. 

Une de mes collègues a fait l'expérience de se mettre au fond de la salle. Il a fallu un temps considérable pour que les élèves s'aperçoivent qu'il n'y avait plus personne ne face d'eux. 

  • Haha 1
Link to comment
il y a 14 minutes, Dardanus a dit :

Ben voyons, va donc passer 18 h tranquille devant des élèves (je te conseille dans ce cas particulièrement le collège) et on en reparlera. 

C'est pas 18 h tranquillou devant un ordinateur. 

Nan mais personne a dit que c'était 18h tranquilles, hein.

Encore que, on parle de gamins de 12 ans, pas de violeurs récidivistes. Je ne sais plus qui disait que prof était le seul métier avec une période d'essai obligatoire de 15 ans : si on ne supporte pas la compagnie d'ados pubères, on avait le temps de s'en rendre compte.

Link to comment
il y a 7 minutes, Neomatix a dit :

Nan mais personne a dit que c'était 18h tranquilles, hein.

Encore que, on parle de gamins de 12 ans, pas de violeurs récidivistes. Je ne sais plus qui disait que prof était le seul métier avec une période d'essai obligatoire de 15 ans : si on ne supporte pas la compagnie d'ados pubères, on avait le temps de s'en rendre compte.

Disons que pendant trente ans je les ai bien supporté mais que maintenant c'est plus difficile.

Mais rassure-toi on arrive de moins en moins à recruter des enseignants donc le message a fini par passer. 

Link to comment
il y a 24 minutes, Dardanus a dit :

La parade mais c'est fini mon brave monsieur.

Aujourd'hui, vous vous asseyez derrière votre bureau sans dire un mot. Autrefois le silence finissait toujours par revenir. C'était le fameux "truc".

Maintenant, on peut rester ainsi toute l'heure. J'ai fait l'expérience pendant vingt minutes il y a quelques mois avec une classe gentille, pas affreuse, mais où tout le monde bavardait en même temps. J'aurais pu attendre toute l'heure. Le niveau de bavardage n'a pas baissé un seul instant. 

Une de mes collègues a fait l'expérience de se mettre au fond de la salle. Il a fallu un temps considérable pour que les élèves s'aperçoivent qu'il n'y avait plus personne ne face d'eux. 

Quels étaient les moyens d'autorité de l'enseignant qui ont disparus? Ou bien pourquoi ces mêmes moyens n'opèrent plus? S'agit-il d'une transformation du public, l'enseignement n'est-il pas tout autant massifié aujourd'hui qu'il y a vingt ans? 

Link to comment
il y a 46 minutes, Dardanus a dit :

Ben voyons, va donc passer 18 h tranquille devant des élèves (je te conseille dans ce cas particulièrement le collège) et on en reparlera. 

C'est pas 18 h tranquillou devant un ordinateur. 

Les profs sont sans doute largement critiquables (et on sait que je les critique volontiers moi-même, pour en avoir connu de près), mais le fait est qu'on n'imagine pas ce que c'est que de faire cours à un public donné avant d'en avoir fait l'expérience concrète. Je n'ai jamais eu 30 ou 40 élèves face à moi, mais en avoir déjà une petite dizaine donne un debut d'idée, dans la mesure où la nuisance causée par les élèves est probablement quadratique.

 

Se mettre en position de faire cours est donné à la plupart des gens ici (allez dans un organisme de soutien scolaire, par exemple). Réussir à faire cours face à une classe, c'est tout autre chose.

  • Yea 3
  • Sad 1
Link to comment
il y a 11 minutes, Drake a dit :

Quels étaient les moyens d'autorité de l'enseignant qui ont disparus? Ou bien pourquoi ces mêmes moyens n'opèrent plus? S'agit-il d'une transformation du public, l'enseignement n'est-il pas tout autant massifié aujourd'hui qu'il y a vingt ans? 

 

La relation parents/prof + prof/hiérarchie directe a évolué (les parents ne veulent plus d'emmerdes en ce qui concerne leurs charmants bambins, la hiérarchie directe, qui n'en veut généralement pas non plus (des emmerdes), que ce soit avec les parents ou avec l'échelon au-dessus d'eux, se cale sur les parents au détriment des profs).

Link to comment

On ne peut plus foutre des baffes aux gamins. Et puis on ne peut plus les faire échouer non plus. Et même si tu les fais échouer, ils ont quand même leur diplôme. 

  • Yea 1
Link to comment
il y a 5 minutes, Drake a dit :

Le problème serait que l'institution ne soutient plus ses salariés?

 

Il y a de ça, de ce que j'en ai vu (de l'extérieur, mon avis n'étant donc que celui d'un spectateur).

L'ambiance semble pouvoir changer du tout au tout avec un nouveau directeur d'établissement.

Link to comment

Sinon, je suis toujours impressionné par la capacité qu'ont certains à maîtriser autant d'activités différentes, au point d'en remonter aux professionnels eux-mêmes. A connaître aussi bien les fins de tant de métiers et les moyens de bien les accomplir. A être, dans les faits, possesseurs du véritable art architectonique. Bref, je me dis que nous avons un véritable vivier de philosophes en puissance prêts à attribuer à chacun l'art qui lui convient le mieux en vue du bien de la Cité. Il est donc peut-être temps de fermer liborg et de tenter de construire la Cité bonne, la cité en paroles de Platon. Go !

  • Yea 2
  • Haha 2
  • Nay 1
Link to comment
il y a 5 minutes, Drake a dit :

Le problème serait que l'institution ne soutient plus ses salariés?


Ce qui est quand même le comble pour un ministère en cogestion. 

  • Love 1
Link to comment
il y a 8 minutes, Ultimex a dit :

Sinon, je suis toujours impressionné par la capacité qu'ont certains à maîtriser autant d'activités différentes, au point d'en remonter aux professionnels eux-mêmes. A connaître aussi bien les fins de tant de métiers et les moyens de bien les accomplir. A être, dans les faits, possesseurs du véritable art architectonique. Bref, je me dis que nous avons un véritable vivier de philosophes en puissance prêts à attribuer à chacun l'art qui lui convient le mieux en vue du bien de la Cité. Il est donc peut-être temps de fermer liborg et de tenter de construire la Cité bonne, la cité en paroles de Platon. Go !

Quant à moi je suis impressionné des cris d'orfraie que reçoit, sur liborg, la suggestion que le premier employeur du pays (aux méthodes inchangées depuis le début du siècle dernier) puisse bénéficier de l'innovation qu'est la division du travail.

  • Yea 3
Link to comment
il y a 14 minutes, Ultimex a dit :

Sinon, je suis toujours impressionné par la capacité qu'ont certains à maîtriser autant d'activités différentes, au point d'en remonter aux professionnels eux-mêmes. A connaître aussi bien les fins de tant de métiers et les moyens de bien les accomplir. A être, dans les faits, possesseurs du véritable art architectonique.

Merci du compliment, il est très vrai pour moi. Je suis très fort

  • Yea 1
  • Haha 3
Link to comment
Il y a 2 heures, ttoinou a dit :

Tu veux dire que les cours sont adaptés pour les élèves ?

 

Mais bien entendu !

Sinon autant mettre tous les élèves devant une video, la même pour tous. Que d'économies en perspective!

  • Yea 1
Link to comment

J'ai une idée géniale, on ferme l'école et in donne des diplômes en ligne pour a peu près 40€ le cours sous forme de vidéo et on appelle ça des MOOC.

 

Je suis sur que ça va être un succès.

  • Haha 1
Link to comment
il y a une heure, Ultimex a dit :

Sinon, je suis toujours impressionné par la capacité qu'ont certains à maîtriser autant d'activités différentes, au point d'en remonter aux professionnels eux-mêmes. A connaître aussi bien les fins de tant de métiers et les moyens de bien les accomplir. A être, dans les faits, possesseurs du véritable art architectonique. Bref, je me dis que nous avons un véritable vivier de philosophes en puissance prêts à attribuer à chacun l'art qui lui convient le mieux en vue du bien de la Cité. Il est donc peut-être temps de fermer liborg et de tenter de construire la Cité bonne, la cité en paroles de Platon. Go !

De philosophe-sociologue-prof-biologiste-epidemiologiste-fonctionnaire-policier-militaire-diplomates.

 

Tout liborgien après deux trois pages de discussion est un spécialiste en puissance de n'importe quel domaine.

  • Yea 1
  • Love 1
Link to comment
il y a une heure, Calembredaine a dit :

Mais bien entendu !

En quoi la variabilité des classes de 30 élèves choisis aléatoirement (ou presque) au sein d'une même tranche d'âge est si importante en France qu'elle justifie un cours sur-mesure (ou des adaptations coûtant c. 10h/semaine/prof) ?

il y a une heure, Calembredaine a dit :

Sinon autant mettre tous les élèves devant une video, la même pour tous. Que d'économies en perspective!

Ben alors justement...

Enfin, pas une vidéo, c'est nul les vidéos pour apprendre. Un pdf de cours et des exercices, par contre...

1% du coût, même pour 80% de l'efficacité, ça se tente. Quitte à avoir des résultats de merde, autant être économe.

Link to comment
3 hours ago, Dardanus said:

Ceux qui suivent ? Où ? 

Je crois que vous ne comprenez pas ce qu'est aujourd'hui un lycéen.

C'est quelqu'un qui ne sait pas lire, qui ne comprend pas le vocabulaire courant, qui ne comprend donc pas un texte écrit. 

La question étant, mais comment passent-ils leurs classes ? Il n'y a pas de processus d'élimination ? Je ne fais pas d'ironie n'ayant pas étudié en France je ne sais vraiment pas comment ça fonctionne.

Il y bien des épreuves tout au long du lycée, non ? Ils ne risquent pas de redoubler ou de se faire jeter ? 

Est-ce que ça signifie que les notes sont juste du folklore un peu vieillot ?

 

Quand j'étais au gymnase (en Suisse donc) entre le tout début et la maturité près de la moitié des élèves avait sauté.

Pour se donner une idée; l'examen de matu n'est pas particulièrement plus dur que les épreuves tout au long de la dernière année. À part pour la branche à option où là il doit y avoir 3 ans de matière à revoir.

Généralement dans les autres matières la connaissance est toujours révisée de façon implicite tout au long des trois années.

Link to comment
il y a 5 minutes, Neomatix a dit :

En quoi la variabilité des classes de 30 élèves choisis aléatoirement (ou presque) au sein d'une même tranche d'âge est si importante en France qu'elle justifie un cours sur-mesure (ou des adaptations coûtant c. 10h/semaine/prof) ?

 

La variabilité est très importante, c'est un fait. Je ne saurais expliquer pourquoi, les raisons sont sans aucune doute multiples (Elèves locomotives, élèves perturbateur, programme inadapté, etc.)

Je ne suis pas sûr de comprendre ce que tu veux dire, tellement l'importance de l'adaptabilité me parait évidente.

Maintenant que ce système soit trop lourd pour une machine telle que l'EN, c'est possible cependant la video ou le PDF standardisés est indubitablement, une erreur. 

 

 

  • Yea 1
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Adrian
      Sujet récurrent dans la presse française alors plutôt que tout poster dans aujourd'hui en France ..
       
      Marseille. Une professeure rouée de coups par une élève de cinquième
       
       
      En 5ème donc 12-13 ans ...
       
      Et 3 agressions 10 jours après la rentrée ... Les gamins n'ont pas leur cadeau de Noël ?
       
      Le "manque de moyen" comme si les profs allaient refaire l'éducation parentale des élèves ...
       
      L'interdiction des portables à l'école et au collège voulue par le ministre pour la rentrée 2018 est mal barrée !
       
    • By Adrian
      Edition 2018 ! La philo lundi.
       
      Des nouveaux le passe ?
    • By Nigel
      J'ai trouvé ça très intéressant. Vos avis ? 
       
       http://www.institutcoppet.org/2016/03/29/defense-autrichienne-de-l-euro-jesus-huerta-de-soto
       
×
×
  • Create New...