Jump to content

École & éducation : Le temps des secrets


Recommended Posts

Il y a 19 heures, Airgead a dit :

Les maths lol.

Déjà la musique ça met les gamins en PLS.

 

 

Un copain prof de musique me racontait a Mayotte que le groupe de musique qui avait le plus de succès avec les petits collégiens c'était Slayer. Et on parle de gamins qui vont a la madrasa avant d'aller en classe a 7h.

  • Haha 1
Link to comment
  • 3 weeks later...
il y a 35 minutes, Adrian a dit :
Citation

La civilisation latine s’étendait aussi sur l’Afrique du Nord, son histoire est donc commune aux enfants d’immigrés nord-africains et autres élèves de France 

Certes, mais depuis il y a eu un menu changement : la conquête arabe (1300 ans quand même). Pas convaincu par l'argument...

Citation

Au Capes de lettres classiques cette année, seuls 66 candidats étaient admis pour 134 postes proposés au concours. Pas de quoi remplacer les 300 professeurs de langues anciennes qui partent chaque année à la retraite.

Potentiellement un marché de niche à développer ?

Link to comment
il y a 34 minutes, Pelerin Dumont a dit :

Certes, mais depuis il y a eu un menu changement : la conquête arabe (1300 ans quand même).

Et surtout le caractère culturellement tabularasiste de la conquête.

  • Yea 1
Link to comment

Je n'ai jamais vu l'intérêt du latin et du grec. Parler couramment l'anglais me parait plus judicieux, d'ailleurs combien de lycéens maitrisent l'anglais? 

Link to comment
il y a 17 minutes, GilliB a dit :

Je n'ai jamais vu l'intérêt du latin et du grec.

Lire les auteurs de l'Antiquité dans le texte (c'est toujours plus nuancé qu'en traduction) et mieux comprendre leur civilisation.

 

Plus généralement, pourquoi devrait-on n'apprendre qui des choses utiles ? L'existence même du fil TIL sur ce forum (et du subreddit TIL, et de plein d'autres initiatives similaires) montrent que l'utilité n'est pas nécessaire à la curiosité. 

  • Yea 1
Link to comment
26 minutes ago, Rincevent said:

Plus généralement, pourquoi devrait-on n'apprendre qui des choses utiles ? 

Disons que c'est pas mal de forcer sur l'utile, quand l'utile c'est juste savoir lire un truc simple, avant de passer au superflu.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 24 minutes, Rincevent a dit :

Lire les auteurs de l'Antiquité dans le texte (c'est toujours plus nuancé qu'en traduction) et mieux comprendre leur civilisation.

 

Plus généralement, pourquoi devrait-on n'apprendre qui des choses utiles ? L'existence même du fil TIL sur ce forum (et du subreddit TIL, et de plein d'autres initiatives similaires) montrent que l'utilité n'est pas nécessaire à la curiosité. 

Il faut d'abord apprendre des choses utiles, puis on peut apprendre le reste. L'existence de ce fil montre que les bases ne sont pas acquises (lecture, écriture, calcul).

Link to comment
Il y a 2 heures, Marlenus a dit :

Disons que c'est pas mal de forcer sur l'utile, quand l'utile c'est juste savoir lire un truc simple, avant de passer au superflu.

Juste. Mais je suppose que le latin est le grec est rarement proposé aux élèves qui maîtrisent mal le français. 

 

Après, encore un peu et plus personne ne maîtrisera le français, au sens où la chute de niveau atteint désormais les rejetons de toutes les CSP.

  • Yea 2
Link to comment

Je pense que vous êtes d'accord sur le fond.

La racine du problème c'est bien que le "déclin du grec et du latin" n'est pas dû à une focalisation sur le français pour les élèves en difficulté mais plutôt que le déclin du français, du grec, du latin, sont les symptômes d'un mal commun...?

 

Quote

Au cours des 25 dernières années, la part des élèves latinistes ou hellénistes est passée de 26% à 16,7% en 5e, de 20,6% à 13,6% en 4e et de 20,1% à 13% en 3e. En 2022, 14,6% des collégiens et 3% des lycéens sont latinistes, tandis que 0,7% des lycéens et 0,8% des collégiens sont hellénistes. La baisse du nombre de lycéens latinistes s’est encore accentuée avec la pandémie de Covid et la proportion d’élèves latinistes passe de 4 à 3% entre 2019 et 2022. Une diminution que Robert Delord explique par les annulations des voyages scolaires causés par les restrictions sanitaires. «Ces voyages étaient une vraie source de motivation supplémentaire et légitime pour les élèves» explique le président d’Arrête ton char.

 

La baisse de ces pourcentages sur 25 ans n'est peut-être pas si dramatique que ça et reflète en partie l'arrivée d'autres matières? (+ de technologie, + d'informatique, + d'autres langues?)

 

Sinon, ah ah les voyages scolaires.. oui.. ça m'a rappelé que c'était bien une raison exprimée il y a 20 ans "prends latin-grec, il y a deux supers voyages en 5ème et 6ème (Belgique)."

 

Quote

«Aujourd’hui les cours de latin et de Grec dépassent le seul apprentissage de la langue. Ils ont une dimension anthropologique et permettent de penser l’homme dans sa culture, dans sa langue, et dans ses mythes.» Pour Robert Delord, l’enseignement du grec et du latin peut également contribuer à renforcer le sentiment d’appartenance de certains élèves issus de l’immigration. «La civilisation romaine s’étendait aussi sur l’Afrique du Nord, son histoire est donc commune aux enfants d’immigrés nord-africains et autres élèves de France», explique-t-il. 

 

Ah, pas mal ça...

Link to comment
Il y a 2 heures, GilliB a dit :

Je n'ai jamais vu l'intérêt du latin et du grec

 

Il y a 1 heure, Marlenus a dit :

avant de passer au superflu.

Bande de béotiens, l’Éducation Nationale enseigne fort peu de choses utiles (c'est le principe du monopole public) alors pour une fois qu'on a une matière avec un minimum de liberté laissée aux profs dans la constitution de leurs cours, avec des effectifs restreints et qui ne se contente pas du minimum syndical (et pousse même le vice à vouloir développer et faire réfléchir les élèves), vous geignez, comme les démagogues anti-élitistes que vous êtes. Se contenter de la médiocrité, uniformisez les élèves, interdire toute différenciation, voilà bien l'ambition d'un socialiste.

"« Ah ! ah ! monsieur étudie le grec ancien ? C'est une chose bien extraordinaire ! Comment peut-on être helléniste? » , si par choses "utiles" vous entendez savoir lire, compter etc rassurez vous, au lycée c'est déjà acquis, en tout cas pour ceux qui prennent les cours de langues anciennes, souvent des fils ou filles de bonne famille, pas nécessairement des têtes de classe mais qui se débrouillent convenablement quoi (pour pouvoir assumer la charge de travail supplémentaire). De plus, les faibles effectifs permettent de ne pas ralentir le rythme outre mesure (pour se caler sur la borne inférieure), de disposer d'un prof plus à l'écoute des besoins de ses élèves, de finir un programme un minimum ambitieux (pour une fois) et même de creuser plus en avant les pistes de réflexion sur la civilisation, l'art, la philo politique, l'épistémologie etc. Ce n'est pas un hasard si parmi les cours du lycée, ceux dont je me souviens le plus sont ceux de grec ancien.

Pour les sorties scolaires j'imagine que cela joue, pour ma part ce n'est pas ce qui m'avait motivé mais il faut bien une carotte pour se lancer (et continuer), pour ma part c'était les points bonus au bac puis la possibilité de lire les textes des classiques grecs en langue originelle qui m'avait séduit.

 

  • Yea 2
Link to comment

Je ne vais pas faire mon Bourdieu, mais l'enseignement du latin-grec me paraît plus un marqueur social (pas taper) comme pour les jeunes filles qui apprenaient le piano naguère.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 4 minutes, GilliB a dit :

Je ne vais pas faire mon Bourdieu, mais l'enseignement du latin-grec me paraît plus un marqueur social (pas taper) comme pour les jeunes filles qui apprenaient le piano naguère.

Ouais bof dans mon cas c'etait surtout des garçons de filière scientifique (avec des filles d'éco)

Link to comment

Je considère qu'absolument tous mes cours (en tant qu'élève) ont été des pertes de temps, à l'exception des math et du français (pour la grammaire et l'orthographe seulement). Je m'intéresse à tout le reste, mais je l'ai appris par moi-même, quand j'en ai eu envie ou besoin. Par contre, j'aurais aimé faire du latin et du grec plus tôt, je manque de la discipline pour m'y (re)mettre tout seul, et y avoir été entrainé plus tôt m'aurait beaucoup profité. En plus, c'est un prétexte pour parler de trucs cools. 

  • Yea 2
Link to comment
il y a 50 minutes, GilliB a dit :

Je ne vais pas faire mon Bourdieu, mais l'enseignement du latin-grec me paraît plus un marqueur social (pas taper) comme pour les jeunes filles qui apprenaient le piano naguère.

Le problème c'est surtout que dès que tu es pro actif culturellement , tu es catégorisé négativement au niveau du groupe au lieu d'être encensé individuellement. Ca marche pour toutes les passions d'ailleurs 😕 La dictature des cons c'est fatiguant.

Link to comment
il y a 1 minute, Pelerin Dumont a dit :

C'est à dire?

"Intello !" est une insulte dans la plus grande partie de la France, pas une marque d'admiration. 

Link to comment
il y a 4 minutes, Prouic a dit :

Du coup comment tu vis tes cours de philo ?

Oh, on s'amuse bien. Je fais en sorte que ce soit un cours agréable, pour eux comme pour moi, et qu'ils réussissent le bac. Même si certaines questions les interpellent, je ne m'attends pas à créer des philosophes. Il paraît que les gens se souviennent souvent de leurs cours de philo en terminale... c'est bien, mais moi je dormais. (bon, en même temps, j'étais dans un mauvais lycée public et dans de grandes classes, eux sont souvent moins de dix, donc je peux avoir plus d'interaction)

  • Love 1
Link to comment
il y a 3 minutes, Rincevent a dit :

"Intello !" est une insulte dans la plus grande partie de la France, pas une marque d'admiration. 

Ah oui mais on s'en fiche non, ce n'est pas parce que la majorité rabroue nos passions/intérêts peu orthodoxes qu'on va se plier à leurs volontés pour autant, on peut même y voir une forme d'envie et de complexe d'infériorité/ aveu d'impuissance (bon après ne sombrons pas dans la psychologisation pour autant)

  • Yea 1
Link to comment
à l’instant, Mégille a dit :

(bon, en même temps, j'étais dans un mauvais lycée public et dans de grandes classes, eux sont souvent moins de dix, donc je peux avoir plus d'interaction)

Wat?

Dans mon lycée privé de province, on était 35-40 par classe...

Link to comment
5 minutes ago, Rincevent said:

"Intello !" est une insulte dans la plus grande partie de la France, pas une marque d'admiration. 

Enfin une fois le lycée passé ce n'est plus le cas.

Link to comment
il y a 12 minutes, Pelerin Dumont a dit :

Ah oui mais on s'en fiche non, ce n'est pas parce que la majorité rabroue nos passions/intérêts peu orthodoxes qu'on va se plier à leurs volontés pour autant, on peut même y voir une forme d'envie et de complexe d'infériorité/ aveu d'impuissance (bon après ne sombrons pas dans la psychologisation pour autant)

Tu sais bien que la liberté actuellement , c'est pour les forts. Surtout dans ta jeunesse.

Link to comment
Il y a 1 heure, Pelerin Dumont a dit :

Ah oui mais on s'en fiche non, ce n'est pas parce que la majorité rabroue nos passions/intérêts peu orthodoxes qu'on va se plier à leurs volontés pour autant, on peut même y voir une forme d'envie et de complexe d'infériorité/ aveu d'impuissance (bon après ne sombrons pas dans la psychologisation pour autant)

Quand tu es gamin, tu es souvent assez influençable. Si en plus tu n'as pas de pression familiale, tu peux très vite te plier à la pression de tes pairs.

 

Il y a 1 heure, Mathieu_D a dit :

Enfin une fois le lycée passé ce n'est plus le cas.

Moui, ça dépend du milieu je suppose. De même que j'ai davantage ressenti ce mépris des intellos dans le public que dans le privé (et pas du tout ressenti au talmud-torah, pour prendre un troisième point de comparaison).

Link to comment

Latin c'est pour la carte scolaire (bons profs, bonne classe), marqueur social et voyage scolaire. Après ceux qui ont pris grec c'est vraiment du zêle, pour le plaisir, car ca n'apporte rien de plus que le latin, et ca trajoute 3h par semaine comme si t'étais puni rien que par le fait d'être intello

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...