Jump to content
Bézoukhov

École & éducation : Le temps des secrets

Recommended Posts

Non mais avec le covid et le télétravail les consignes de notations "bienveillantes" ont été données dans à peu près toutes les formations.

(J'étais concerné dans l'UE que je donne en école d'ingé)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui enfin bon, moi je veux bien croire au stress en moins comme explications.


Mais celle de la gruge à échelle industrielle, me semble pas mal non plus...

Encouragée par le ministère de l’enseignement supérieur, la bienveillance a été pour certains « une occasion de donner des sujets pas trop difficiles », reconnaît Thierry Pénard, notamment sous la forme de QCM. Même si les universitaires ont veillé à paramétrer les tests en changeant l’ordre des questions et celui des propositions de réponses, ils savent que des étudiants se sont concertés pour échanger les bonnes réponses. « Naïvement, certains ont écrit à leur enseignant au moment de l’épreuve pour savoir pourquoi ils étaient soumis à un QCM différent de celui d’autres étudiants »,

 

Sans déconner, un QCM donné à faire à la maison, si le mec triche pas c'est un c.. fini.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Marlenus a dit :

« Naïvement, certains ont écrit à leur enseignant au moment de l’épreuve pour savoir pourquoi ils étaient soumis à un QCM différent de celui d’autres étudiants »

Si j'étais prof, et qu'on m'envoyait ce genre de mail pas trop loin après l'examen (et plus encore pendant), je diviserais d'office la note par 2, en frappe préventive. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
12 hours ago, Dardanus said:

Ce qui s'est passé. On a convoqué dans un centre d'examen des enseignants habitant à des dizaines de km voire davantage mettant 1 à 2 h de trajet pour arriver. Quand le lycée était sérieux, tout était prêt. Quand ce n'était pas le cas, il fallait attendre 1 à 2 h que tout soit soit prêt.

Ensuite regard sur les résultats. A 90 ou 95 % de réussite, les membres du jury se disent : on ne va quand même pas remonter des notes. Allez, tout est validé en bloc.

Bref, des enseignants se payent 2 à 4 h de trajet + éventuellement 1 à 2 h d'attente pour délibérer 5 mn.

C'est formidable l'Éducation nationale.

 

J'étais encore convoqué cette année pour être Scribouillard Président de jury de bac (dont l'unique rôle consiste à signer à la chaîne des procès verbaux).

On me demandait de traverser tout le département pour me rendre dans un centre d'examen... alors qu'on m'interdisait dans le même temps d'accéder à mon bureau à l'université. :icon_tourne:

Pour la 3e année consécutive, j'ai refusé cette corvée noble tâche (en plus, ce n'est même pas payé !...).

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Le bac avec 7,93/20, on m'appelle le miraculé"

https://www.francebleu.fr/infos/societe/le-bac-avec-7-93-20-m-appelle-le-miracule-ces-messins-tout-surpris-d-avoir-le-bac-grace-au-jury-1594136647

 

"Je suis un miraculé, c'est ce que tous les profs ont dit. C'est la première fois qu'ils voyaient ça", rigole Enzo, 17 ans, élève du lycée Anne de Méjanès à Metz. "J'étais à 7,93, et j'ai eu le bac avec 10,27. (...) "Je sais pas comment j'ai fait, moi je dis : merci le corona. Ca m'a sauvé ! Moi je me disais que j'allais bosser à Leclerc, là. Eh ben je vais aller à la fac. (...)

Confinement oblige, il n'y a pas eu d'examen final, ce sont les notes de l'année et donc d'avant le confinement qui ont fait foi. Et le mot d'ordre à l'Education nationale a été à la bienveillance, avec des moyennes arrondies vers le haut. Et parfois très très arrondies.

(...) Même surprise au moment d'avoir les résultats pour Clara, du lycée Louis Vincent de Metz : "C'était pas prévu, ça fait des jours que je travaillais pour les rattrapages, je me disais Clara tu vas bosser au MacDo toute ta vie, eh ben finalement non ! Je vais à la fac l'an prochain".

 

Quel gâchis : en allant bosser chez McDo ou chez Leclerc au lieu d'aller à la fac, ils auraient pu apprendre quelque chose... :mrgreen:

  • Yea 3
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Clara avait 9,50 de moyenne. Un de ses camarades, 9,70. Lui va au rattrapage : "Mais moi, j'avais de bonnes appréciations", explique Clara.

J'ai jamais compris l'intérêt des appréciations. Surtout vu à quel point les miennes étaient magistralement à côté de la plaque (genre "gros travail fourni" alors que je n'en ai pas branlé une de tout le lycée).

Citation

En tout cas, sa famille a sabré le champagne. 

Sablé. Bande de journalistes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Neomatix a dit :

Sablé. Bande de journalistes.

 

Les deux se disent.

 

Sabler pour boire d'un trait.

Sabrer pour casser le goulot.

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'accord mais là c'est clairement sabler.

Enfin remarque, une famille qui sabre le champagne comme des beaufs expliquerait les notes de merde au lycée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Mathieu_D a dit :

Non mais avec le covid et le télétravail les consignes de notations "bienveillantes" ont été données dans à peu près toutes les formations.

(J'étais concerné dans l'UE que je donne en école d'ingé)

 

Pas de mon côté. On a reçu beaucoup d'appel à la bienveillance envers l'université et ses sévices informatiques par contre. Quand je vois les mails qui félicitent les profs pour leur adaptabilité et qui glissent doucement l'idée d'un pas supplémentaire vers le numérique pour la rentrée, y a matière à se marrer.

 

Il y a 19 heures, Marlenus a dit :

Oui enfin bon, moi je veux bien croire au stress en moins comme explications.


Mais celle de la gruge à échelle industrielle, me semble pas mal non plus...

 

Sans déconner, un QCM donné à faire à la maison, si le mec triche pas c'est un c.. fini.

 

 

Oui, je parlais juste de ma situation. Toute manière, les QCM c'est nul. Alors en plus si c'est pour refourguer ça en exam à distance, la blague ! Le prof est juste un flemmard, incapable de pondre un vrai sujet, et un imbécile qui pense que bidouiller l'ordre des questions suffira à faire diversion.

 

Moins drôle par contre : les effectifs des L1... :o

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Dans chaque matière, sa moyenne tournait autour de 13 excepté en langues sauf en langues, où elle décroche des 18. «C’est grâce à ces matières et à l’économie, droit, marketting et management que j’ai obtenu la mention.»

Mais personne relit au Figolu ?

 

Citation

9 en maths. C’est un bon élève

Non mais sérieux...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, Neomatix a dit :

Mais personne relit au Figolu ?

Si ils engagent les bacheliers pdt les vacances

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 08/07/2020 à 18:18, Neomatix a dit :

J'ai jamais compris l'intérêt des appréciations. Surtout vu à quel point les miennes étaient magistralement à côté de la plaque (genre "gros travail fourni" alors que je n'en ai pas branlé une de tout le lycée).

Ça quand je devais en remplir c'était toujours un des trucs administratif qui me gonflait profondément.

Encore certains tu sais quoi leur écrire. D'autres franchement bof, je finissais toujours par balancer du standard dans trop me prendre la tête.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 07/07/2020 à 23:59, Mathieu_D a dit :

Non mais avec le covid et le télétravail les consignes de notations "bienveillantes" ont été données dans à peu près toutes les formations.

(J'étais concerné dans l'UE que je donne en école d'ingé)

Ah oui dans une école privée où je suis intervenu cette année on avait reçu un mail de la direction à propos des oraux de fin d'année qui pouvait littéralement se résumer par "soyez pas nazi avec ces pauvres petits choux lol."

 

"Ah ben non je comptais leur lancer un livre d'histoire de l'art de 15 kilos au visage parce que les étudiants étaient bloqués chez eux sans matos pro ultra cher pour bosser."

Share this post


Link to post
Share on other sites

On comprend mieux pourquoi ils poussent sans cesse vers plus de contrôle continu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a un boulevard pour mettre en place une certification exigeante des capacités des étudiants en fin de Terminale :

d'une part les formations du supérieur en ont assez des dossiers Parcoursup illisibles (les appréciations des profs ne sont même pas signées !), de l'inflation absurde des notes (il va falloir prévoir des notes sur 22 bientôt), d'autre part il y a une demande sociale très forte pour une plus grande justesse (je n'oserais dire justice) et transparence dans le mode de sélection.

 

Qu'est ce que l'initative privée attend pour s'engouffrer dans la brèche ?

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben le truc c'est que Parcoursup c'était très bien pour des formations très sélectives à petits effectifs. Ce n'est absolument pas adapté pour la partie "masse" de l'enseignement supérieur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis d'accord avec la deuxième phrase. En revanche, Parcoursup ne fonctionne pas bien non plus pour les formations sélectives à petit effectif (d'autant plus que, comme Largo Winch l'a déjà expliqué, les rectorats se mettent à modifier les classements établis par les formations dans une logique de quotas). Les formations sélectives en question ont besoin d'une mesure plus objective des capacités des candidats, compte tenu du fossé énorme entre les attendus du secondaire et ceux du supérieur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
10 hours ago, VeloDeus said:

Qu'est ce que l'initative privée attend pour s'engouffrer dans la brèche ?

Très difficile à faire avaler politiquement si c'est payant pour les élèves ("blah blah ça mesure le portefeuille des gosses de riches et pas les capacités, reproduction sociale blah blah"). Il faudrait que ça vienne d'un groupe suffisamment grand de formations qui financent un concours commun. Dans tous les cas bonne chance pour justifier que ça soit utilisé par les universités.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, VeloDeus a dit :

Qu'est ce que l'initative privée attend pour s'engouffrer dans la brèche ?

https://www.ibo.org/

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 hours ago, Lancelot said:

Très difficile à faire avaler politiquement si c'est payant pour les élèves ("blah blah ça mesure le portefeuille des gosses de riches et pas les capacités, reproduction sociale blah blah").

 

Ce serait forcément payant. Mais l'acceptabilité politique dépend du prix. J'imagine tout de même qu'à moins de 50€ c'est de l'ordre du jouable (d'autant plus s'il y a des réductions/exonérations pour les familles modestes).

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, VeloDeus a dit :

Les formations sélectives en question ont besoin d'une mesure plus objective des capacités des candidats, compte tenu du fossé énorme entre les attendus du secondaire et ceux du supérieur.

 

En pratique, ce que j'avais vu en prépa, c'était des bassins de recrutement assez locaux. On savait de quel lycée les gens venaient et ce que voulait dire un 12, un 15 ou un 17 là-bas. On essayait d'ouvrir des portes à de nouveaux bassins de recrutement par à coup, et selon le niveau des gens qui en venaient, on avisait pour les années suivantes. Ca fonctionnait correctement.

 

Bon, après, c'était une prépa de bon niveau. C'est toujours plus facile de repérer des queues de distribution que des ventre mous.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
21 hours ago, Adrian said:

 

 

Tain je penserai pas qu'ils oseraient... j'avais dit qu'ils ajusteraient pour garder grosso modo le même taux que les années précédentes, et ben non, y a plus de limites...

Et du coup ça va pas foutre le bordel dans le post-bac?

Share this post


Link to post
Share on other sites
49 minutes ago, Fagotto said:

 

Tain je penserai pas qu'ils oseraient... j'avais dit qu'ils ajusteraient pour garder grosso modo le même taux que les années précédentes, et ben non, y a plus de limites...

Et du coup ça va pas foutre le bordel dans le post-bac?

Et encore, c'est 99% dans les bacs généraux:

Quasiment 100% dans pas mal d'académie.

 

http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/resultats/bac/diplome/admis.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca acte le fait que le bac en tant que tel n’a plus de sens. Et qu’il faut introduire la sélection au-dessus pour tout

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By Adrian
      Sujet récurrent dans la presse française alors plutôt que tout poster dans aujourd'hui en France ..
       
      Marseille. Une professeure rouée de coups par une élève de cinquième
       
       
      En 5ème donc 12-13 ans ...
       
      Et 3 agressions 10 jours après la rentrée ... Les gamins n'ont pas leur cadeau de Noël ?
       
      Le "manque de moyen" comme si les profs allaient refaire l'éducation parentale des élèves ...
       
      L'interdiction des portables à l'école et au collège voulue par le ministre pour la rentrée 2018 est mal barrée !
       
    • By Adrian
      Edition 2018 ! La philo lundi.
       
      Des nouveaux le passe ?
    • By Nigel
      J'ai trouvé ça très intéressant. Vos avis ? 
       
       http://www.institutcoppet.org/2016/03/29/defense-autrichienne-de-l-euro-jesus-huerta-de-soto
       
×
×
  • Create New...