Jump to content

Élection POTUS 2016 : Gary Johnson


Recommended Posts

  • 2 weeks later...
  • 3 weeks later...

Encore faut-il qu'ils ne soient pas libertarians in name only.

 

Malgré tout je vois le succès de la candidature de Johnson comme quelque chose de très positif. Alors certes il est loin d'être un pur libertarien, on est tous d'accord là-dessus (et moi-même j'aurais préféré voir Petersen ou McAfee remporter l'investiture), mais toujours est-il qu'il fait beaucoup de pub pour le mouvement libertarien et qu'après sa candidature on pourra sûrement voir émerger des candidats plus purs idéologiquement voire même, rêvons un peu, un nouveau Ron Paul qui sait... Et puis Johnson est toujours un bien meilleur choix que 99% de la classe politique.

Link to comment

 C'était un choix "pragmatique" des électeurs. On verra si ça paie dans la diffusion des idées libérales. 

 

 C'est tout le problème des choix pragmatiques, on peut gagner beaucoup ou perdre toute crédibilité. 

Link to comment

Gary Johnson Beating Trump Among African-Americans, Neck-and-Neck Among Millennials, in New Battleground State Poll

Some state-specific results show Johnson beating his nine-state 11 percent average in Ohio (14), Pennsylvania (13), Wisconsin (16), and Michigan (12). Johnson's worst state among the nine is North Carolina, where he's pulling only 8 percent.

Son pire score est 8%. Juste 8x son score de 2012.

Link to comment

Johnson a des scores plutôt honorables pour l'instant mais je crois que son défaut c'est vraiment d'être trop modéré. Pas uniquement pour nous qui assistons à ces élections depuis l'autre côté de l'Atlantique mais surtout pour l'électorat américain, la tendance actuellement est aux extrêmes, que ce soit à gauche ou à droite. Il y a bien sûr Trump qui a séduit l'électorat grâce à ses positions très à droite sur l'immigration (encore que sur plein d'autres sujets il est loin d'être très conservateur, au contraire d'un Ted Cruz) mais également Sanders qui a séduit une bonne partie de l'électorat démocrate grâce à ses positions très à gauche. Ce que Trump et Sanders ont en commun c'est une critique radicale de l'establishment en plus de prendre des positions extrêmes sur certains sujets, et c'est vraiment ce qui manque à Johnson et ce qui a manqué à Rand Paul, les deux sont beaucoup trop modérés. Le premier n'ose pas assumer de vraies positions libertariennes, et le second a trop voulu se faire accepter par l'establishment du GOP (ce qui n'a pas fonctionné) en modérant ses positions et en voulant avant tout faire comprendre qu'il n'est pas aussi radical que son père, ceci expliquant sûrement pourquoi il n'a pas eu autant de succès que Ron. Parce que j'ai bien l'impression que ceux qui soutiennent aujourd'hui Trump et Sanders sont pour beaucoup les mêmes qui soutenaient Ron Paul en 2008 et en 2012, un électorat souvent assez jeune d'ailleurs il me semble. Alors bon ça démontre aussi qu'ils ont avant tout été attirés par le côté anti-establishment et extrême de Ron et non pour ses idées, ce qui est dommage, mais en tout cas ce que je veux dire c'est qu'à l'heure d'aujourd'hui le pragmatisme est vraiment une très mauvaise tactique électorale. Si on veut qu'un libertarien ait une chance ce doit être avant tout un libertarien extrême, pour concurrencer l'extrême-droite et l'extrême-gauche, il doit donc être inflexible sur ses idées et critiquer de façon virulente l'establishment (ce qui est de plus en plus facile vu les récents événements). Si Johnson était plus radical il aurait peut-être un bien meilleur score, surtout face à Trump et Hillary qui sont rejettés par beaucoup d'américains.

 

Et on retrouve à peu près le même phénomène en France avec d'un côté le succès de Marine Le Pen grâce à ses positions très à droite sur l'immigration, et de l'autre les gauchistes qui trouvent que la politique du PS n'est jamais assez à gauche, ce qui fait que beaucoup se rabattront sûrement sur Mélenchon (bien que ce ne sera certainement pas suffisant pour qu'il aille au second tour).

Link to comment

 Parce que j'ai bien l'impression que ceux qui soutiennent aujourd'hui Trump et Sanders sont pour beaucoup les mêmes qui soutenaient Ron Paul en 2008 et en 2012, un électorat souvent assez jeune d'ailleurs il me semble. Alors bon ça démontre aussi qu'ils ont avant tout été attirés par le côté anti-establishment et extrême de Ron et non pour ses idées, ce qui est dommage, mais en tout cas ce que je veux dire c'est qu'à l'heure d'aujourd'hui le pragmatisme est vraiment une très mauvaise tactique électorale. Si on veut qu'un libertarien ait une chance ce doit être avant tout un libertarien extrême, pour concurrencer l'extrême-droite et l'extrême-gauche, il doit donc être inflexible sur ses idées et critiquer de façon virulente l'establishment (ce qui est de plus en plus facile vu les récents événements). Si Johnson était plus radical il aurait peut-être un bien meilleur score, surtout face à Trump et Hillary qui sont rejettés par beaucoup d'américains.

 

Et on retrouve à peu près le même phénomène en France avec d'un côté le succès de Marine Le Pen grâce à ses positions très à droite sur l'immigration, et de l'autre les gauchistes qui trouvent que la politique du PS n'est jamais assez à gauche, ce qui fait que beaucoup se rabattront sûrement sur Mélenchon (bien que ce ne sera certainement pas suffisant pour qu'il aille au second tour).

 

 Est-ce que Marine le Pen ou Mélenchon ont gagné les élections présidentielles ? Il ne me semble pas. 

 

 Est-ce que Sanders et Trump vont gagner ? Je ne pense pas. D'ailleurs Trump modère son propos en ce moment. 

 

 Les radicaux n'arrivent jamais au pouvoir, ils se contentent d'indiquer le curseur et de pousser dans telle ou telle direction, mais c'est toujours les modérés - qui représentent bien souvent l'état d'esprit moyen de l'ensemble des électeurs - qui gagnent. 

 

 Sauf circonstances exceptionnelles bien sûr.

 

 Donc est-ce que Johnson a tort ? Je ne pense pas. Rand a perdu à cause de Trump, mais il s'agissait des primaires, non de l'élection générale, l'électorat n'est pas du tout le même. 

Link to comment

Johnson est le seul à ne pas se déclarer à 100% contre la loi qui oblige les pâtissiers à faire un gâteau de mariage pour les couples gays. Du coup, Austin Petersen lui est rentré dedans en lui disant qu'il devrait aussi forcer un pâtissier juif à faire un gâteau pour un mariage nazi.

Ha ha ! Comme quoi, il n'y a pas que liborg.

Link to comment

 

 Donc est-ce que Johnson a tort ? Je ne pense pas. Rand a perdu à cause de Trump, mais il s'agissait des primaires, non de l'élection générale, l'électorat n'est pas du tout le même. 

 

Je pense que le positionnement de Johnson est intelligent car les deux candidats ont une mauvaise image et en apparaissant plus lisse et raisonnable, il devient un choix possible tant pour les républicains modérés libre-échangistes, pour des démocrates attachés aux libertés civiles, et enfin pour les modérés.

 

Et pour Rand Paul : mauvais positionnement politique et c'est un très mauvais candidat (pas bon orateur, pas de répartie, agressif quand il faut pas, professoral)

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...