Jump to content

Processus de sortie de l'Union pour l'UK


Recommended Posts

Cela doit prendre deux ans environs.

 

Question: qui ira négocier le Brexit? Le soucis est d'avoir un MP qui veut négocier et un Parlement qui le soutienne. Ne risque t il pas d'y avoir un soucis avec un parlement majoritairement in?

  • Yea 1
Link to comment

Je ne vois pas trop le problème en cela que le référendum impose la sortie. Le parlement n'a pas à se prononcer dessus mais à négocier les futurs accords.

La question de sortie nées posera donc pas. Se poseront les questions de douanes, de droits des étrangers, de fiscalité...

Link to comment

Ben le camp du "remain" se rend compte qu'ils ont vraiment fait une campagne pourrie, qui peut se resumer en une seule phrase:

Si vous sortez de l'UE, votre bite se dessechera et tombera dans les toilettes. 

 

Du coup, c'est pas anormal qu'ils se disent que s'il y a un second referendum, ils pourraient faire un peu mieux et obtenir les 1.8% qui leur manque parmis les electeurs hesitants.

 

Ils se disent probablement aussi que les partisans du "remain" auraient un plus grand taux de participation lors d'un second referendum.

Link to comment

Je ne vois pas trop le problème en cela que le référendum impose la sortie.

 

Non, il n'impose rien du tout.

Le parlement britannique n'est pas tenu légalement de tenir compte du résultat du référendum.

Par ailleurs, il se peut bien que les Écossais arrivent à forcer Londres à recevoir l'assentiment du parlement écossais avant d'abandonner l'Union européenne.

Link to comment

Ou : Johnson devient premier ministre, il active l'article 50, et il est content de le faire parce qu'il a fait campagne sur la base de convictions profondes qui sont toujours les siennes. C'est possible, non?

À part si le peuple britannique fait la girouette et élit comme premier ministre quelqu'un du camp "remain", je ne vois pas comment le fait que Cameron parte avant d'activer l'article 50 serait un problème...

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By G7H+
      Je propose ce fil general sur l'Union Europeenne afin d'y poster toutes les nouvelles qui ne meritent pas a priori d'y consacrer un topic. Libre a nous de creer un fil dedie si tel ou tel sujet semble passionner les foules.
      Source : http://www.europeanvoice.com/article/2009/…ects/64236.aspx
    • By Poil à gratter
      Ceux qui sont au fait de l'actualité et des enjeux des dernières élections chez la perfide Albion, vous en pensez-quoi? Que va-t-il se passer dans les prochains mois, et est-ce qu'on devrait surveiller attentivement se qui se passe où c'est beaucoup de bruit pour rien et business as usual?
    • By Zagor
      Suite à la discussion HS sur le soit disant illiberalisme de la Hongrie et la Pologne. Je propose de discuter de la situation de le groupe de Visegrad (Pologne, Hongrie, Republique tchèque, et Slovaquie) et de sa position vis à vis du libéralisme.
       
      Tout d'abord quelques éléments:
       
      -le classement de liberté du cato institute: https://object.cato.org/sites/cato.org/files/human-freedom-index-files/2017-human-freedom-index-2.pdf
      du plus libre au moins libre la Republique tchèque est 25 ème, la Pologne 32ème, la Slovaquie 33ème (ex aequo avec la France)) et la Hongrie 44ème sur 159
      -le classement de liberté économique de l'heritage fondation: https://www.heritage.org/index/ranking
      pareil du plus libre au moins: République tchèque 24éme (mostly free), Pologne 45ème, Hongrie 55éme, Slovaquie 59ème, et à titre de comparaison: la France  71éme, Italie 79éme, Belgique 52ème (tous les pays cité de la Pologne à la Belgique sont Moderately free) et Allemagne 25éme (Mostly free).
      -le classement de la Freedom house (ONG plutot démocrate qui publie aussi des rapports sur la liberté):https://freedomhouse.org/report/freedom-world/freedom-world-2018
      République tchèque 94/100, Slovaquie 89/100, Pologne 85/100, Hongrie 72/100 et la France 90/100 (tous ces Etats sont classés comme libres)
       
      Au travers ces données on voit que le groupe Visegrad est dans la norme en matière de liberté (et que la Republique tchèque est même dans le haut des Etats européens). Que d'un point de vue économique elle fait  mieux qu'un certain nombre de grands pays d'Europe de l'Ouest. Et que même la Freedom house qui est plus à gauche considère les Etats dit Illibéraux comme la Hongrie/Pologne sont libres.
       
      Je rajouterai au passage un article qui bien qu'orienté montre que l'illibéralisme d'Orban est plus un conservatisme qu'autre chose: https://blogs.mediapart.fr/edition/chroniques-deurope-centrale/article/280617/hongrie-faut-il-qualifier-viktor-orban-de-dirigeant-illiberal
      "Réactionnaire" et "conservateur" suffisent largement à qualifier la réalité de l'horizon politique et idéologique du Fidesz au pouvoir en Hongrie, dans la mesure où l'opposition viscérale aux valeurs dites "progressistes" en reste l'un des principaux marqueurs. Les principales dérives institutionnelles constatées depuis 2010 relèvent davantage de l'hégémonie électorale du parti gouvernemental que d'un corpus doctrinal spécifique. L'emploi du terme "illibéral" suggérerait même pour un francophone un positionnement critique vis-à-vis de la mondialisation, alors que Viktor Orbán reste quand même l'un des plus farouches défenseurs du dumping social et de la dérégulation du marché du travail en Europe. Présenté comme le grand copain du russe Poutine et du turc Erdoğan, le Premier ministre hongrois est en réalité bien plus proche des intérêts et des valeurs des conservateurs anglo-saxons et des chrétiens-démocrates de Bavière."
       
      Pour ma part je reste bien plus inquiet de la situation et de la mentalité française que de la Hongrie ou la Pologne dont les entraves aux libéralismes sont passagères. D'autant plus que ces derniers ne cherchent pas à imposer leur politique au reste du continent (contrairement à la France).
       
    • By PABerryer
      Parti avec une très large avance les Conservateurs sont aujourd'hui à la peine. May souhaitait avoir une forte légitimité pour négocier le Brexit. Depuis, entre une campagne ratée et les attentats, les intentions de votes ont fortement reculées au point que l'élection est très incertaine. Vote aujourd'hui. 
    • By Astha
      http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Maximum-deux-laitues-et-trois-brocolis-par-client--21320977
       
       
×
×
  • Create New...