Aller au contenu

Messages recommandés

Pensez-vous que ça aura un quelconque effet sur les scores électoraux de FI?

J'ai l'impression qu'avec la fin du PS, ils sont partis pour durer à des niveaux relativement constants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
20 minutes ago, poincaré said:

Je précise qu'il est également méprisant avec ses propres militants. Dans le genre je rabaisse sciemment les autres pour me sentir mieux. Témoignage d'une amie de ma mère très proche de Merluche.

 

Bref, ce type est en-dessous de tout.

 

J'ai bien connu un cadre jeune du parti de gauche (pour l'anecdote il se disait ancien libertarien, s'il nous lit il se reconnaîtra), un type qui avait d'ailleurs des engagements associatifs et humanitaires admirables qui ne relevaient pas que de la pose. Mais quand il parlait des gens, du français moyen ("madame michu") mais aussi des gens qu'il aidait dans ses activités, il était d'un mépris grossier. Ce qui me fait dire que le problème ne vient pas forcément d'une méchanceté foncière envers les petites gens, mais de ce qui se passe quand la relation avec celles-ci est publique, médiatisée ou l'objet de discussion entre gens "de même classe". Mais d'ailleurs là je mélange peut-être des choses assez différentes, à voir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, Anton_K a dit :

 

J'ai bien connu un cadre jeune du parti de gauche (pour l'anecdote il se disait ancien libertarien, s'il nous lit il se reconnaîtra), un type qui avait d'ailleurs des engagements associatifs et humanitaires admirables qui ne relevaient pas que de la pose. Mais quand il parlait des gens, du français moyen ("madame michu") mais aussi des gens qu'il aidait dans ses activités, il était d'un mépris grossier. Ce qui me fait dire que le problème ne vient pas forcément d'une méchanceté foncière envers les petites gens, mais de ce qui se passe quand la relation avec celles-ci est publique, médiatisée ou l'objet de discussion entre gens "de même classe". Mais d'ailleurs là je mélange peut-être des choses assez différentes, à voir.

Better than you style.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les élites de gauche et le mépris du peuple trop con c'est pas neuf, mmmmh, en creusant je suis sur qu'on peut trouver ça chez Marx déjà (le simple fait de dire que les ouvriers n'ont pas de conscience de classe contrairement à la bourgeoisie, c'est déjà sous-entendre qu'ils sont abrutis).

  • Coeur 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vos remarques sur le comportement de Méluche m'ont rappelé un reportage d'envoyé spécial lors du référendum européen en 2005. C'est suite au visionnement de ce reportage que j'ai eu connaissance de la bête, j'ai tout de suite pas pu le sentir. Même si à l'époque je n'avais pas forcément le bagage idéologique pour comprendre ses idées, l'homme m'a paru antipathique. Il m'a dégoutté par son comportement (hautain, méprisant, arrogant, populiste).

 

https://player.ina.fr/player/embed/I16174227/1/1b0bd203fbcd702f9bc9b10ac3d0fc21/wide/1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Les Lituaniens qu'ils aillent se faire foutre" :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et celle-là d'interview, vous vous en souvenez ?

Au summum de son arrogance le Mélenchon. Faut dire qu'un "étudiant en journalisme" avait osé contester l'un de ses propos. Un étudiant, quoi, merde à la fin !

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 hour ago, poney said:

le mépris du peuple trop con c'est pas neuf, mmmmh, en creusant je suis sur qu'on peut trouver ça chez les liberaux.

Fixed.

...

Pardon.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Genre la réclusion des femmes dans les bois et la précarité, victimes de traffics humains dans l'ombre, c'est ni sérieux, ni politique.

Et ça se dit de gauche. Quel enc***.

il y a 1 minute, cedric.og a dit :

Fixed.

...

Pardon.

 

Ah mais je partage totalement, je m'en suis déjà assez énervé sur ce forum.

  • Coeur 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, poney a dit :

Les élites de gauche et le mépris du peuple trop con c'est pas neuf, mmmmh, en creusant je suis sur qu'on peut trouver ça chez Marx déjà (le simple fait de dire que les ouvriers n'ont pas de conscience de classe contrairement à la bourgeoisie, c'est déjà sous-entendre qu'ils sont abrutis).

 

J'avais posté ça dans TIL:


"Au tournant du XIXème siècle, dans la propagande socialiste, le mandat "historique" de préparer la Révolution qui anéantira le capitalisme et le pouvoir de la bourgeoisie glisse des mains de la passive et "veule" masse prolétarienne pour devenir la mission du seul Parti et de ses militants. C'est ici une évolution décisive de l'histoire idéologique moderne. Les "masses", finit-on par constater, ne répondent pas, en leur majorité, à l'Appel de l'histoire. Elles demeurent assoupies dans une "torpeur" résignée. La conscience leur fait défaut et aussi, ajoute-t-on, la "virilité"[Le Parti ouvrier, 5 février 1889, p.1]. En vain, on les tance, on les secoue: "Voyons, peuple d'exploités, masse d'esclaves du Capital, ouvriras-tu les yeux ?" [L'Affamé, anarchiste, 13 juillet 1884, p.1]. La propagande continue machinalement à rêver à "une classe ouvrière qui marche unie, compacte vers son émancipation politique et sociale" [Le Prolétariat, 1 mars 1890, p.1], mais seule la minorité organisée, finalement, lui apparaît porteuse de la conscience historique et prête à "jouer son rôle". Ce sont les seuls prolétaires "conscients et organisés" (épithètes homériques favorites de Jules Guesde), c'est-à-dire les membres du Parti qui sont alors appelés à jouer le rôle d' "accoucheurs du grand renouveau social" et il convient de leur faire sentir leur supériorité sur ces "masses amorphes" pour lesquelles ils se dévouent sans compter [Frédéric Stackelberg, Vers la société communiste, Nice, Au droit du peuple, 1909, p.15]. La propagande socialiste passe ainsi de la dévolution du grand rôle historique au "parti de classe" [Almanach du Parti ouvrier 1892, p.17]. Tout ceci, qui est abondamment attesté en France vers 1900, fait plus que préfigurer le léninisme qui n'est que la version russe de cette évolution significative du discours de l'Internationale au tournant du siècle. Bientôt, assure-t-on du côté des guesdistes français, "le Parti Socialiste [le parti, pas la classe !] aura accompli la mission historique qui lui est assignée dans la grande transformation sociale qui s'impose au monde entier" [Ghesquière, La Défense, Troyes, 18 janvier 1907, p.1]." ( Marc Angenot, L'Histoire des idées. Problématiques, objets, concepts, méthodes, enjeux, débats, Presse Universitaires de Liège, coll. Situations, 2014, 392 pages, p.231)

 

Il n'est pas interdit de penser que les textes de Marx autorisaient l'évolution vers le "substitutionnisme". On lit dans le manifeste que les communistes diffèrent du prolétariat "par une conscience plus claire des conditions de la lutte".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, poney a dit :

Ah mais je partage totalement, je m'en suis déjà assez énervé sur ce forum.

 

Il y a mépriser et mépriser.

 

Mépriser quelqu'un parce qu'il est moins élevé socialement (ou pas d'ailleurs), et mépriser un NPC. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On ne méprise pas vraiment un NPC. On l'endure.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Question : pensez-vous que cet événement aura un impact positif ou négatif sur la popularité de Melenchon ? Personnellement je pense que ça va polariser les gens : ceux qui ne l'aimaient pas l'aimeront encore moins, ceux qui sont derrière lui le seront encore plus. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore une pièce à ajouter à son dossier (copier/coller vie ThreadReader) :

 

Citation
 
Jean-Luc Melenchon qui dit "ne me touchez pas, ma personne est sacrée ", me rappelle l'anecdote que m'avait racontée sur lui mon ami Jean-Marc. Et cela vaut bien un petit thread.
Nous sommes en 2002, Lionel Jospin est en campagne électorale pour les présidentielles. Il est premier ministre. Mélenchon est ministre délégué à l'enseignement professionnel, et se voit dévolué un chauffeur-officier de sécurité : mon ami Jean-Marc,
Jean-Marc, policier d'élite, ancien garde du corps de Robert Pandraud et de Michel Charasse (entre autres).
Melenchon revient d'un meeting à Rouen avec tous les pontes du PS autour de Jospin. Il dort dans la voiture conduite par Jean-Marc qui le ramène vers Paris.
Soudain le telephone de voiture sonne (c'est encore un luxe réservé aux privilégiés, nous sommes en 2002). C'est un membre du cabinet de Jospin qui annonce que le Premier Ministre attend Monsieur Mélenchon à Matignon le lendemain à 8 heures. Jean-Marc prend l'appel,
Mélenchon se réveille, son officier de sécurité lui transmet le message.
Arrivés devant chez Mélenchon, Jean-Marc lui rappelle son rendez-vous. Meluche lui repond "oui oui Jean-Marc, j'ai bien compris: Jospin demain Matignon 8 heures! "
Sauf que le lendemain, Mélenchon ne descend pas avant 9 heures: il a oublié de se réveiller! Il est furieux et hurle dans la voiture : "je suis entouré de connards! "
"Moi aussi, Monsieur Mélenchon ?" demande Jean-Marc estomaqué par cette injustice.
"Vous surtout ! " Repond Mélenchon.
"Oú voulez- vous que je vous conduise ? A Matignon ?" demande Jean-Marc.
"Non, à l'Atelier !" aboie l'autre.
L'Atelier, pour memoire, etait le nom du QG de campagne du candidat Jospin (avec la réussite que l'on sait).
Arrivé sur place, Mélenchon, toujours pas remis de son rendez-vous manqué à Matignon, dégoupille : il agite les bras dans l'escalier, redit qu'il est entouré de connards.
Là Jean-Marc voit une caméra qui tourne et veut prévenir Méluche. Il lui secoue donc la manche du costume.
Et Mélenchon le toise : " vous m'avez touché ! Comment osez-vous? Disparaissez, je vous vire! "
Congédié tel un valet par son marquis, Jean-Marc rentre à son service et dit que Melenchon ne veut plus de lui.
Il s'entend répondre par son chef : "Nous le savons déjà. Il nous a appelés. Non seulement il ne veut plus de vous à son service, mais il demande que vous soyiez viré de la police! Naturellement nous ne le ferons pas" (encore heureux !)
Tout cela pour vous dire que le Mélenchon méprisant, imbu de sa seigneurie au point de vouloir faire perdre son emploi au manant qui a osé le toucher, sévit depuis longtemps.
Sympa, pour un soi-disant défenseur des travailleurs !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Freezbee a dit :

Encore une pièce à ajouter à son dossier (copier/coller vie ThreadReader) :

 

 

 

Bon par contre attention car là on tombe dans les rumeurs.

Ceci dit ça concordent avec les autres éléments.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, Harfang a dit :

Question : pensez-vous que cet événement aura un impact positif ou négatif sur la popularité de Melenchon ? Personnellement je pense que ça va polariser les gens : ceux qui ne l'aimaient pas l'aimeront encore moins, ceux qui sont derrière lui le seront encore plus. 

 

Polariser, c'est certain. 

Ou bien quelque chose en sort, les insoumis disparaissent dans la nature, LREM poursuit sa saignée dans la gauche, où il ne restera plus que le cimetière des éléphants, (tiens d'ailleurs, qu'en pense Jean-Michel Maurel & Lienneman de tout ça ?), les verts fanatiques qui vont religieusement pouvoir lutter contre la nouvelle secrétaire d'état pro-OGM avant de revoir leurs cours de math, plus tous les loulous à 1% (Hamon, les commies, et NPA). Il restera bien des insoumis révoltés contre la tombée de leur Ché, qui densifieront dès lors leur lutte.

Ou bien, rien ne sort de cette affaire, et là Mélenchon va se gargariser davantage contre le pouvoir.

 

A la limite c'est pas plus mal qu'il ne sache pas se tenir et qu'il s'enfonce tout seul. Il serait beaucoup plus dangereux d'avoir quelqu'un de plus présentable à sa place.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En vrai, on a qui dans le paysage politique?

Marine Le Pen

J.L Mélenchon

Wauquiez

Des gens du PS (?)

Des gens des Verts (?)

Macron.

 

Est-ce que Macron a vraiment besoin de "comploter" pour gagner? Vu les nullités qu'on aligne contre lui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Flashy a dit :

 

En vrai, on a qui dans le paysage politique?

 

 

Y a forcément un mec qui va sortir de nulle part rafler la mise. Ils sont tellement nuls.

 

Et ce mec n’est pas forcément une jeune femme blonde de 30 ans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le coup de dire du mal aux femmes ça va lui faire beaucoup plus de mal que son agitation grotesque autour de la perquisition.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, Flashy a dit :

Est-ce que Macron a vraiment besoin de "comploter" pour gagner? Vu les nullités qu'on aligne contre lui.

Aux dernières élections ils étaient 4 aux alentours des 20%. Tout nuls qu'ils sont, il n'y a pas qu'eux qui votent pour leur tronche. Donc il peut pas prétendre de rester sans rien faire sur son trône "parce qu'ils sont nuls".

De là à parler de complot, on est d'accord, il en faut plus. Des coïncidences on en trouve facilement on en trouve facilement quand on déverse là dedans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, Bézoukhov a dit :

 

Y a forcément un mec qui va sortir de nulle part rafler la mise. Ils sont tellement nuls.

 

Et ce mec n’est pas forcément une jeune femme blonde de 30 ans.

 

Macron c'est pas un mec sorti de nul part qui a raflé la mise?

Cela cause de "hold-up démocratique" à tort et à travers, mais faut se souvenir du paysage politique existant. Surtout que les brillants politiciens partent dans une fuite en avant vers la bêtise à l'état pur : si Mélenchon n'est pas passé, c'est parce qu'il n'était pas assez radical, même analyse pour Wauquiez et compagnie. Ces brillants stratèges laissent un boulevard 18 voies à un bonhomme tiède vaguement rassembleur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Flashy a dit :

 

Macron c'est pas un mec sorti de nul part qui a raflé la mise?

 

Si mais finalement il est nul comme les autres _o_.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 11 minutes, Bézoukhov a dit :

 

Y a forcément un mec qui va sortir de nulle part rafler la mise. Ils sont tellement nuls.

 

Et ce mec n’est pas forcément une jeune femme blonde de 30 ans.

 

Il sortira quelqu'un et je pense que la personne fera passer Mélenchon et lePen pour des centristes.

Un peu comme aux US, où on est passé de McCain et Romney à Trump (et à mon avis quand on voit la mentalité étatiste des français, il n'est pas impossible que Trump passe pour un modéré comparé à ce qui peut sortir en France) .

 

Mon conseil barrez vous de France 2022. Car ca va faire très mal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, Bézoukhov a dit :

Et ce mec n’est pas forcément une jeune femme blonde de 30 ans.

 

Hmm méfiance, tout peut arriver.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Flashy a dit :

 

Macron c'est pas un mec sorti de nul part qui a raflé la mise?

Cela cause de "hold-up démocratique" à tort et à travers, mais faut se souvenir du paysage politique existant. Surtout que les brillants politiciens partent dans une fuite en avant vers la bêtise à l'état pur : si Mélenchon n'est pas passé, c'est parce qu'il n'était pas assez radical, même analyse pour Wauquiez et compagnie. Ces brillants stratèges laissent un boulevard 18 voies à un bonhomme tiède vaguement rassembleur.

 

D'un autre coté quand partout dans le reste de l'occident tu as des extremistes qui gagnent difficile d'en vouloir aux politiques français de suivre ce mouvement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Zagor a dit :

 

D'un autre coté quand partout dans le reste de l'occident tu as des extremistes qui gagnent difficile d'en vouloir aux politiques français de suivre ce mouvement.

 

Où ça ils gagnent ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
11 minutes ago, Zagor said:

Il sortira quelqu'un et je pense que la personne fera passer Mélenchon et lePen pour des centristes.

Un peu comme aux US, où on est passé de McCain et Romney à Trump (et à mon avis quand on voit la mentalité étatiste des français, il n'est pas impossible que Trump passe pour un modéré comparé à ce qui peut sortir en France) .

 

Quel rapport entre McCain/Romney et Mélenchon/Le Pen ? Et puis Trump parle beaucoup mais au final ses politiques ne sont jusque-là globalement pas très différentes de ce qu'aurait fait un Républicain mainstream (hormis le protectionnisme* et peut-être 2-3 éléments de sa politique étrangère comme le meeting avec Kim Jong-Un).

 

*Quoique même sur le protectionnisme j'ai pas l'impression que ce soit si différent que ça si on met de côté la rhétorique. Bush fils aussi avait ajouté de nouvelles taxes sur les importations d'acier avant de les supprimer par la suite, et même Reagan avait instauré diverses mesures protectionnistes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 25 minutes, Tramp a dit :

 

Où ça ils gagnent ?

 

USA, Italie, Pologne, Hongrie, Grèce, Belgique (NVA), Suisse (UDC)

Bon le terme populiste est plus approprié qu'extremistes.

 

il y a 25 minutes, Extremo a dit :

 

Quel rapport entre McCain/Romney et Mélenchon/Le Pen ? Et puis Trump parle beaucoup mais au final ses politiques ne sont jusque-là globalement pas très différentes de ce qu'aurait fait un Républicain mainstream (hormis le protectionnisme* et peut-être 2-3 éléments de sa politique étrangère comme le meeting avec Kim Jong-Un).

 

*Quoique même sur le protectionnisme j'ai pas l'impression que ce soit si différent que ça si on met de côté la rhétorique. Bush fils aussi avait ajouté de nouvelles taxes sur les importations d'acier avant de les supprimer par la suite, et même Reagan avait instauré diverses mesures protectionnistes.

 

Je parle de McCain/ROmney puis de Trump pour dire que l'on passe d'une droite classique à droite populiste.

D'accord sur le fait que les politiques de Trump sont celles d'un rep classique mais il a été elu sur des aspects populistes. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merluche c'est un mélange de l'agent Smith.

 

Et de Palpatine.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par Nigel
      Je lance un sujet sur Macron, car je pense qu'on risque de se le taper un petit moment - l'homme pouvant très bien se retrouver dans le gouvernement de droite lors de l'investiture de celle-ci. Je commence par l'article du jour sur lui par Contrepoints. 
       
      https://www.contrepoints.org/2015/12/04/231414-le-socialisme-si-particulier-de-m-macron
       
       
       Je persiste à penser que si ce n'est pas forcément un camarade libéral, il peut s'agir d'un allié objectif dirons-nous.
       
       Certes rentier de l'Etat, mais pas de la politique. Donc moins de raison de faire de la démagogie électorale étatiste. 
       
       Certes, ministre dans un gouvernement socialiste, mais pas socialiste et détesté par eux.
       
       Bref, mieux que rien.
    • Par PABerryer
      Il est tant que le candidat ps ait son fil dédié: Hamon beau RU ma tant tire lire lo
      J'attends le ralliement de GK à Hamon à cause de son projet de RU.
    • Par Ixnay
      E Macron continue son hara-kiri politique
      http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/15/35003-20170215ARTFIG00260-en-algerie-macron-denonce-la-colonisation-c-est-un-crime-contre-l-humanite.php
    • Par Adrian
      Lienemann appelle à l'union contre Valls
       
      Du haut niveau en perspective.
    • Par Flashy
      J'ouvre un topic à titre exceptionnel.

      La question est simple : qui a acheté (et lu) le bouquin de Fillon? J'ai ouïe dire qu'il y exposait un programme "libéral" et que c'était, malgré cette tare évidente, un succès en librairie.

      Des retours? Des avis?
       
      NB : je n'ai aucune sympathie particulière pour Fillon. Je pense que c'est une girouette. Mais les girouettes ont ça de bon qu'elles indiquent le sens du vent.
×