Jump to content

Théories libérales, économétrie


Demandred

Recommended Posts

L'avantage avec le marché, c'est qu'il s'adapte et s'approche de l'équilibre du moment. Et c'est pour ça que c'est mieux qu'une armée de fonctionnaires ayant des intérêts personnels en jeu.

 

 

Les économistes s’amusent rarement à calculer un optimum social en maximisant un lagrangien qui serait la somme des fonctions d'utilités des agents quand il s'agit d'aider à la décision. Ils essayent plutôt de mettre en place des mécanismes incitatifs qui vont pousser les agents à faire converger l'économie vers l'équilibre optimal.

 

 

Oui en fait, il suffit de faire la fonction en fonction du résultat qu'on souhaite obtenir. Et là, par magie, l'approximation obtenue est meilleure que l'optimum naturel.

Bien entendu, les marchés sont utiles. C'est vrai que le marché constitue une façon de communication entre les producteurs et les consommateurs. Mais l'existence des marchés stables est une hypothèse controversée. Il n'y a aucune raison de supposer que les marchés approchent un équilibre naturel. Par exemple, selon le modèle de Harrod-Domar le marché est très instable. Bien sûr, en réalité il n'y a jamais un équilibre. La stabilité relative des marchés est surtout à cause de la routine et des habitudes des producteurs et des consommateurs. Aussitôt que le comportement subit un changement profond, le développement du marché sera imprévisible.

Link to comment

L'Etat dépense l'argent des autres pour se maintenir au pouvoir. Des contingences comme un budget équilibré sont un des détails. Tout comme le bonheur de ses administrés. Laisser le privé travailler c'est moins de pouvoir pour lui

 

 

Les individus sont ultimement les uniques décisionnaires compétents pour déterminer leur propre bonheur. Toutes les études économiques du monde ne peuvent prétendre à les surpasser.

 

 

Encore une fois l'Etat peut utiliser tous les ressorts scientifiques à sa disposition, l'individu reste ultime décisionnaire de la nature et des moyens d'atteindre son bonheur. Ça a pour conséquence que le marché est optimal car il exprime la volonté pure des agents point barre.

Bien sûr, l'autonomie individuelle est une situation souhaitable. Et tout le monde admet que le pouvoir de l'état puisse être dangereux. Mais chaque individu est formé dans des groupes. Et parfois on peut objectivement constater, que le train de vie d'un groupe est malsain, tel que ses membres sont nuits. Dans de telles situations les individus créent leurs propres malheurs. Les causes sont l'ignorance, la maladresse, et des notions tordues. La société (en général l'état) doit prévenir l'autodestruction. Cette mission est inférable de la nature humaine, qui s'empresse à servir les autres. De plus l'aide est souvent profitable pour l'ensemble de la société, tout à fait à longue échéance. Bien sûr, il y a des raisons, qui justifient qu'on se tienne à l'écart: (1) les frais sont insupportables; (2) on ne sait pas comment changer le comportement. Ainsi l'aide est certes un devoir moral naturel, mais elle requiert toujours un calcul des coûts et des bénéfices.
Link to comment

... La société (en général l'état) doit prévenir l'autodestruction. ...

la société ? doit ?

 

ama le darwinisme est une loi naturelle.

Pour aller contre, faut effectivement bien peser le pour et le contre.

 

Un petit coup de main pour permettre à un individu dans un souci ponctuel de s'en sortir. Oui. (mais pas besoin de société pour ça).

 

Une assistance sur 20 ans à des gens qui, obstinément, prouvent qu'ils ne peuvent/veulent pas s'en sortir. C'est non.

ça les enfonce/enkyste/conforte dans leur situation.

C'est de l'argent désalloué des uns pour l'allouer, en vain, à d'autres. C'est idiot et ce n'est pas juste.

 

 

 

LE VILLAGEOIS ET LE SERPENT

            Esope conte qu'un Manant, (1)

            Charitable autant que peu sage,

            Un jour d'hiver se promenant

            A l'entour de son héritage, (2)

Aperçut un Serpent sur la neige étendu,

Transi, gelé, perclus, immobile rendu,

            N'ayant pas à vivre un quart d'heure.

Le Villageois le prend, l'emporte en sa demeure;

Et, sans considérer quel sera le loyer (3)

            D'une action de ce mérite,

            Il l'étend le long du foyer,

            Le réchauffe, le ressuscite.

L'animal engourdi sent à peine le chaud,

Que l'âme lui revient avecque la colère.

Il lève un peu la tête et puis siffle aussitôt,

Puis fait un long repli, puis tâche à faire un saut

Contre son bienfaiteur, son sauveur, et son père.

Ingrat, dit le Manant, voilà donc mon salaire ?

Tu mourras. A ces mots, plein d'un juste courroux,

Il vous prend sa cognée, il vous tranche la bête;

            Il fait trois serpents de deux coups,

            Un tronçon, la queue et la tête.

L'insecte (4) sautillant, cherche à se réunir,

            Mais il ne put y parvenir.

            Il est bon d'être charitable,

            Mais envers qui ? c'est là le point.

            Quant aux ingrats, il n'en est point

            Qui ne meure enfin misérable.

 

De La Fontaine

 

http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/villaser.htm

 

 

  • Yea 1
Link to comment

Par exemple, selon le modèle de Harrod-Domar le marché est très instable. Bien sûr, en réalité il n'y a jamais un équilibre. La stabilité relative des marchés est surtout à cause de la routine et des habitudes des producteurs et des consommateurs. Aussitôt que le comportement subit un changement profond, le développement du marché sera imprévisible.

Le modèle de Harrod-Domar suppose que la propension à épargner est constante, ce qui est éminemment faux sur le long terme, et que travail et capital ne sont pas substituables, ce qui est éminemment faux pour quiconque a la moindre notion de la réalité économique. Quand tu supprimes les mécanismes de stabilisation d'un système, il ne faut pas s'étonner de trouver que le modèle décrive un système plus instable que la réalité.

C'est d'ailleurs pour ça qu'il a été relégué aux oubliettes de la pensée économique, à commencer par les keynésiens eux-mêmes.

Link to comment

Il y a des éco autrichiens qui parlent de "marché stable" ? Je me souviens juste du modèle de l'économie en rotation uniforme (ou un truc du style) dans l'action humaine.

Les marchés tendent vers un équilibre mais comme les conditions changent tout le temps (psychologie des acteurs, événements imprévus, nouveaux concurrents etc), cet équilibre change tout le temps. Ce qui n'empêche pas les marchés d'avoir un processus d'auto-regulation grâce aux informations convoyées par les prix et les pertes et profits.

Link to comment

Le modèle de Harrod-Domar suppose que la propension à épargner est constante, ce qui est éminemment faux sur le long terme, et que travail et capital ne sont pas substituables, ce qui est éminemment faux pour quiconque a la moindre notion de la réalité économique. Quand tu supprimes les mécanismes de stabilisation d'un système, il ne faut pas s'étonner de trouver que le modèle décrive un système plus instable que la réalité.

C'est d'ailleurs pour ça qu'il a été relégué aux oubliettes de la pensée économique, à commencer par les keynésiens eux-mêmes.

 

Surtout il présuppose qu'il existe une propension marginale à consommer (au niveau macro). Ce qui est d'une stupidité sans nom, mais malheureusement dans la pure lignée de la cette bonne vieille Théorie générale. Keynes, et ses successeurs comme lui raisonnent sur des agrégats qui n'ont aucun sens.

 

Si tu multiplies la production agricole par 2, tu auras une propension marginale à consommer nulle. SI tu multiplies la production de processeur par 2, tu auras une propension marginale à consommer dessus bien plus importante. On additionne pas des choux et des carottes. La propension à épargner des tomates, elle est nulle elle aussi d'ailleurs.

 

 

Des modèles macro existants, j'ai toujours trouvé que les modèles de théorie de la croissance étaient les plus aberrants. J'ai jamais compris qu'on puisse y accorder la moindre importance, ou trouver du "génie" dans un modèle de Solow dont on ne peut pas tirer la moindre conclusion pertinente tellement le modèle n'a aucun sens.

Link to comment

Oui, la réalité de la demande agrégée est proche de celle de la licorne. Personne n'a réussi, même de loin, à construire sérieusement un tel objet en partant de la microéconomie.

Et comme toute macro qui ne se fonde pas sur la micro est vaine...

  • Yea 1
Link to comment

Il y a des éco autrichiens qui parlent de "marché stable" ? Je me souviens juste du modèle de l'économie en rotation uniforme (ou un truc du style) dans l'action humaine.

 

Kirzner s'est pas mal penché sur la question de l'équilibre, et sur les mécanismes qui faisaient tendre (ou non) l'économie vers cet équilibre. Dans une moindre mesure, Lachmann aussi.

 

 

Justement, il y a eu une longue polémique entre les économistes autrichiens dans la seconde moitié du 20ème siècle. Avec d'un côté, Rothbard qui rejetait tout compromis, et acceptait la praxéologie comme seul moyen d'établir la vérité. De l'autres différentes branches plus ou moins batardes, allant de l'acceptation du positivisme et des modèles d'inspiration néoclassiques, à l'herméneutique.

L'économie autrichienne est plus riche qu'on ne le croit, il ya eu pas mal de tentatives épistémologiques de construire une nouvelle méthode scientifique pour l'analyse économique.

Link to comment

Oui, la réalité de la demande agrégée est proche de celle de la licorne. Personne n'a réussi, même de loin, à construire sérieusement un tel objet en partant de la microéconomie.

Et comme toute macro qui ne se fonde pas sur la micro est vaine...

 

Yep. Et quand on mélange des modèles macroéconomiques absurdes avec une mauvaise connaissance de la théorie philosophique des stats (voire même des stats tout court), ça donne des convictions grotesques. Un modèle médiocre, auquel s'additionne une régression bidon avec un super R² de 0.95, et on a un économiste qui se voit propulsé au top de la recherche.

Tenter de concevoir des modèles macros basés sur de la micro, c'était un de mes passes temps favoris pendant des années. J'ai jamais réussi à faire un truc qui me satisfasse, mais au moins c'était un exercice intellectuel assez fun.

Link to comment

Les marchés tendent vers un équilibre mais comme les conditions changent tout le temps (psychologie des acteurs, événements imprévus, nouveaux concurrents etc), cet équilibre change tout le temps. Ce qui n'empêche pas les marchés d'avoir un processus d'auto-regulation grâce aux informations convoyées par les prix et les pertes et profits.

De mémoire c'était le raisonnement de Mises justement quand il parlait d'économie en rotation uniforme, de là à préférer le mot équilibre je trouve ça un peu bizarre puisque le temps ne s'arrête jamais, il n'y a pas de repos.

 

Kirzner s'est pas mal penché sur la question de l'équilibre, et sur les mécanismes qui faisaient tendre (ou non) l'économie vers cet équilibre. Dans une moindre mesure, Lachmann aussi.

Je regarde, merci au wikibertarien :)

Link to comment

Je colle cet article ici, c'est peut-être une erreur

Le matin j'écoute-regarde les blablatages de l'équipe des "Grandes Gueules" sur la 23, et je suis bien sûr régulièrement agacée, crispée, énervée, bref, par les discussions de bistrots.

Entre autres, la référence faite à cet article de Oxfam sur les plus riches de la planète gnagnagna, qui va donc en totale contradiction avec ce qui se dit ici, ou bien est-ce juste une façon d'interpréter les chiffres ?

Sachant que cette émission est grand public, bonjour les conclusions qui vont en être tirées

 

 

https://www.oxfam.org/fr/salle-de-presse/communiques/2016-01-18/62-personnes-possedent-autant-que-la-moitie-de-la-population

 

 

Link to comment

Tous les ans Oxfam sort la même étude avec les mêmes conneries : le Nord-Coréen qui possède sa truelle est plus riche que l'étudiant en médecine d'Harvard qui paie ses études à credit.

Link to comment

D'un coté tu as des gens avec un capital difficile à évaluer (les pauvres du tiers-monde disons avec un bout de terre ou autres) qui doit être évalué très grossièrement et de l'autre ils font du mark-to-market sur la valuer des actions des sociétés détenues par les milliardaires (ce qui ne veut pas dire qu'ils sont 50Mds de $ en cash ou sur un compte courant).

 

Bon après celà dit il peut y avoir un probleme si seuls les lriches voient leurs revenus augmenté pedant que les autres stagnent, ce qui s'est passé aux US pendant pas mal de temps, ce n'est pas un sujet indigne (avec des solutions libérales).

Link to comment

Dans la propagande subtile distillée, il y a aussi l'aspect dynamique qui est, volontairement, complètement passé à l'as.

Implicitement, le paquet de pauvres est statique, tout comme le paquet de riches.

... Alors que c'est complètement faux.

Il y avait un bon article CP sur le sujet sauf erreur.

 

Link to comment

Oui, je sais bien, même si je comprends pas toutes ces subtilités, mais ce qui compte c'est ce qui est dit sur ce type de medias, sans recul ni analyse plus fine des chiffres, et qui peut provoquer un certain vertige, dirons-nous, pour le commun des salariés ou travailleurs.

Link to comment

Sur l'aspect dynamique il y a cet article en anglais https://medium.com/incerto/inequality-and-skin-in-the-game-d8f00bc0cb46#.7kpdxrn7w

 

Oui, je sais bien, même si je comprends pas toutes ces subtilités, mais ce qui compte c'est ce qui est dit sur ce type de medias, sans recul ni analyse plus fine des chiffres, et qui peut provoquer un certain vertige, dirons-nous, pour le commun des salariés ou travailleurs.

 

Que l'étude soit pertinente ou pas il va falloir s'y habituer à se genre de débats à la con, c'est à la mode un point c'est tout

Link to comment

 

Oxfam réclame des mesures de lutte contre les paradis fiscaux dans le cadre d’une attaque des inégalités sur trois fronts

Waw ils font à la fois des études et de l'agit pro

 

Il y a beaucoup à dire sur l'article. Par contre sur la question des dirigeants africains qui s'en mettent plein les poches je vois pas ce qu'on peut faire.

Link to comment

Je colle cet article ici, c'est peut-être une erreur

Le matin j'écoute-regarde les blablatages de l'équipe des "Grandes Gueules" sur la 23, et je suis bien sûr régulièrement agacée, crispée, énervée, bref, par les discussions de bistrots.

Entre autres, la référence faite à cet article de Oxfam sur les plus riches de la planète gnagnagna, qui va donc en totale contradiction avec ce qui se dit ici, ou bien est-ce juste une façon d'interpréter les chiffres ?

Sachant que cette émission est grand public, bonjour les conclusions qui vont en être tirées

https://www.oxfam.org/fr/salle-de-presse/communiques/2016-01-18/62-personnes-possedent-autant-que-la-moitie-de-la-population

Pour être honnête Oxfam devrait titrer "62 personnes possèdent en valeur autant que la moitié de l'humanité " et comme la valeur est subjective il n'y a pas de comparaison possible.

C'est la confusion sciemment cultivé par oxfam entre valeur et richesse qui est douteuse.

Par exemple la nouriture est une richesse, et quoi! 62 personnes mangeraient autant que la moitié de l'humanité!

Link to comment

Je colle cet article ici, c'est peut-être une erreur

Le matin j'écoute-regarde les blablatages de l'équipe des "Grandes Gueules" sur la 23, et je suis bien sûr régulièrement agacée, crispée, énervée, bref, par les discussions de bistrots.

Entre autres, la référence faite à cet article de Oxfam sur les plus riches de la planète gnagnagna, qui va donc en totale contradiction avec ce qui se dit ici, ou bien est-ce juste une façon d'interpréter les chiffres ?

Sachant que cette émission est grand public, bonjour les conclusions qui vont en être tirées

 

 

https://www.oxfam.org/fr/salle-de-presse/communiques/2016-01-18/62-personnes-possedent-autant-que-la-moitie-de-la-population

 

Oui, je sais bien, même si je comprends pas toutes ces subtilités, mais ce qui compte c'est ce qui est dit sur ce type de medias, sans recul ni analyse plus fine des chiffres, et qui peut provoquer un certain vertige, dirons-nous, pour le commun des salariés ou travailleurs.

Dans l'absolu l'étude est mauvaise : la méthodologie est très imparfaite et compare des grandeurs pas vraiment comparables (un patrimoine immobilier et des actions, une dette de jeu et d'étudiant...).

Mais surtout osef : c'est le résultat normal d'un ensemble de taux de croissance de richesses suivant une distribution normale. Aussi, contrairement à ce que laisse entendre ce rapport, les 64 "riches" ne sont pas les mêmes qu'il y a 10 ans, pareil pour les "pauvres".

De plus (ouais, y'a pas de structure dans mon post) il n'y a rien d'amoral ou d'immoral à cette "distribution" (terme statistique, pas à prendre au sens littéral comme les socialistes) des richesses : Zuckerberg par exemple a été bien plus utile au monde que l'indien qui sort de nulle part, et Tata a été bien plus utile au monde que le premier pégu américain venu.

En résumé cette étude n'est pertinente que dans le cadre du niveau anal de la morale : l'égalitariste primaire.

Link to comment

Est-ce que ce demontage en regle de l'ecole autrichienne a deja ete discute sur liborg?

http://econfaculty.gmu.edu/bcaplan/whyaust.htm

Il démonte plus Rothbard que les prémisses de l'école autrichienne. 

 

Moui, je pourrais être d'accord.

Pour moi la seule chose intéressante, c'est qu'en 2010 ils étaient 388, maintenant ils ne sont que 62.

Oui et ? La réponse à cette question est le plus intéressant, sans ça c'est juste un fun fact.
Link to comment

C'est aussi une discussion sur (et contre) les répartitions parétiennes qui sont ama plus ou moins une loi de la nature comme la gravité.

 

Il y a des gens qui vivent au niveau de la mer, d'autres en altitude.

Et en fait c'est dégueulasse.

Tout le monde devrait habiter à 567,23 mètres au dessus du niveau de la mer. Qui est le niveau le plus juste tel que calculé par un consensus d'experts de l'ONU et de l'UNESCO.

 

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...