Jump to content

Présentation - Demandred


Noob

Recommended Posts

Désolé j'ai un peu tardé avant de voir le sujet et je préférais répondre à l'autre sujet avant. Je n'ai pas énormément de choses à dire sur moi mais allons y :

 

J'ai 24 ans, et je suis étudiant en master finance à la Sorbonne après être passé par la PSE (Paris School of Economics) et par les classes préparatoires (j'en ai même fait 3 ans vu que j'aimai bien ça :D ). Mon intêret pour l'économie remonte environ au début du lycée et un point important à été pour moi la lecture de jurassic parc. J'y ai découvert la théorie du Chaos et les fractales et je me suis dis que ça serait une théorie parfaite à appliquée aux marchés financiers... En chemin j'ai aussi rencontré la pensée de Milton Friedman qui m'a immédiatement séduite, en particulier sa vision de la politique monétaire. Je considère que c'était le dernier grand économiste, à la fois universitaire de renom, personnage public et capable d'avoir une vue d'ensemble cohérente du systéme.
Sinon j'apprécie aussi beaucoup à titre "personnel" certains auteurs comme Ricardo, Smith, Say ou même Keynes. Par personnel je veux dire que j'apprécie beaucoup ce qu'ils ont pu faire dans leur vie, leurs influence sur la pensée, sans pour autant partager leur théories. Tous étaient assurément de grands penseurs. 

 

En terme de courant de pensée je suis plutôt mainstream si on peut dire même si j'aime bien piocher quelques trucs chez des courants plus ou moins minoritaires. J'ai en général plus d'affection pour les idées et les penseurs individuels que pour les courants en soi (sauf le monétarisme bien sur qui restera toujours à mes yeux le chemin à suivre en terme de politique monétaire...).

Voilà :)

Link to comment

Eh bien, Noob, tu viens de te prendre un gros vent.

 

Trop bon, trop #§%

 

Condoléances :P

Même pas, nananèreuh.

220px-Vilhelm_Pedersen,_CGNN8,_ubt.jpeg Einstein_tongue.jpg

 

 

Désolé j'ai un peu tardé avant de voir le sujet et je préférais répondre à l'autre sujet avant. Je n'ai pas énormément de choses à dire sur moi mais allons y :

 

J'ai 24 ans, et je suis étudiant en master finance à la Sorbonne après être passé par la PSE (Paris School of Economics) et par les classes préparatoires (j'en ai même fait 3 ans vu que j'aimai bien ça :D ). Mon intêret pour l'économie remonte environ au début du lycée et un point important à été pour moi la lecture de jurassic parc. J'y ai découvert la théorie du Chaos et les fractales et je me suis dis que ça serait une théorie parfaite à appliquée aux marchés financiers... En chemin j'ai aussi rencontré la pensée de Milton Friedman qui m'a immédiatement séduite, en particulier sa vision de la politique monétaire. Je considère que c'était le dernier grand économiste, à la fois universitaire de renom, personnage public et capable d'avoir une vue d'ensemble cohérente du systéme.

Sinon j'apprécie aussi beaucoup à titre "personnel" certains auteurs comme Ricardo, Smith, Say ou même Keynes. Par personnel je veux dire que j'apprécie beaucoup ce qu'ils ont pu faire dans leur vie, leurs influence sur la pensée, sans pour autant partager leur théories. Tous étaient assurément de grands penseurs. 

 

En terme de courant de pensée je suis plutôt mainstream si on peut dire même si j'aime bien piocher quelques trucs chez des courants plus ou moins minoritaires. J'ai en général plus d'affection pour les idées et les penseurs individuels que pour les courants en soi (sauf le monétarisme bien sur qui restera toujours à mes yeux le chemin à suivre en terme de politique monétaire...).

Voilà :)

Farpait, tu as connu comment liborg ?

Link to comment

Heu je ne sais pas très bien, j'avais connu le site il y a quelques années mais je n'avais pas vraiment participé. Là je me suis inscrit à des cours de l'école de la liberté pour voir ce que ça donnait (et c'est assez moyen) et il y avait le site dans les partenaires du coup je suis venu voir ce qui se disait...

J'avoue que je pensais que ça serait plus mainstream que ça ici alors qu'a priori c'est surtout un libéralisme "classique" et autrichien, ce qui m'a surpris un peu.

Link to comment

J'avoue que je pensais que ça serait plus mainstream que ça ici alors qu'a priori c'est surtout un libéralisme "classique" et autrichien, ce qui m'a surpris un peu.

+1 avec Tramp, j'ai l'impression que tu mélanges un peu l'éco et la politique.

Alors que les questions que les économistes se posent sont quoi, pour qui et comment doit-on produire, les libéraux se posent plutôt la question du rapport entre les individus et l'État.

On peut ensuite enrichir la réflexion du périmètre de l'État par des résultats venant de l'économie, mais ça ne change pas le problème de fond. A un moment donné, il faut répondre à la question de comment une telle décision sera mise en oeuvre et comment seront traitées les personnes qui s'y opposent.

Link to comment

 

C'est parce que tu confonds science économique et libéralisme.

 

Oui c'est vrai car pour les gens mainstream on une certaine porosité assez forte entre les deux. La science économique à des liens très fort avec le libéralisme et leur deux histoires sont très proches depuis le début de l'économie comme discipline autonome. La césure ne sera véritablement qu'avec l'école néo-classique au moment de la révolution marginaliste qui se considérera toujours comme libéral bien que en un sens différent du votre.

 

 

Tu vises quoi a la sortie?

 

Un doctorat et de la recherche/enseignement, soit en France soit à l'étranger.

Link to comment

La césure ne sera véritablement qu'avec l'école néo-classique au moment de la révolution marginaliste qui se considérera toujours comme libéral bien que en un sens différent du votre.

Alors que Walras se disait socialiste. Et de toute façon, sa théorie pue le socialisme "scientifique".

Link to comment

Quel est le sens de "libéral" dans l'école néo-classique ?

Non, on est dans le chaos absolu là. C'est pas normal que sur un forum ou on se réclame pèle-mêle, libéral, autrichien, etc., la plupart des intervenants ne semblent pas maitriser la distinction élémentaire entre analyse positive et normative. En toute rigueur, la théorie économique a trait à une explication de "comment ça marche" (positive). La morale, la philosophie politique traitent de ce qui devrait être fait (normative). Le libéralisme, quelle que soit la version, c'est de la philosophie politique.

Donc quand on parle de théorie économique "libérale" ou autre, c'est au mieux un raccourci. Une théorie économique ne peut pas être libérale ou étatiste ou que sais-je. Elle ne fournit pas de normes, ce n'est pas son boulot. Il y a un raccourci non absurde seulement dans la mesure où la raison pour laquelle on s'interroge sur "comment ça marche" est souvent pour pouvoir décider en connaissance de cause de ce qu'on devrait faire (si je vise un résultat particulier, il faut bien que je sache comment on y arrive). Mais c'est un raccourci. Dès qu'on perd cela de vue, on sombre dans le n'importe quoi. On pourrait alors tout aussi bien parler d'une plomberie libérale, théorie climatique libérale, etc.

  • Yea 2
Link to comment

En toute rigueur, la théorie économique a trait à une explication de "comment ça marche" (positive). La morale, la philosophie politique traitent de ce qui devrait être fait (normative). Le libéralisme, quelle que soit la version, c'est de la philosophie politique.

Oui, mais, s'il se réclame du libéralisme avec des idées liberticides, j'aimerais savoir de quoi il retourne.

Juste la curiosité.

Link to comment

Non, on est dans le chaos absolu là. C'est pas normal que sur un forum ou on se réclame pèle-mêle, libéral, autrichien, etc., la plupart des gens ne maitrisent pas la distinction élémentaire entre analyse positive et normative. En toute rigueur, la théorie économique a trait à une explication de "comment ça marche" (positive). La morale, la philosophie politique traitent de ce qui devrait être fait (normative). Le libéralisme, quelle que soit la version, c'est de la philosophie politique.

+1

C'est aussi pour ça que je comprends pas cet acharnement contre Demandred, a priori il n'y a pas besoin d'être autrichien pour être libéral, suivre le mainstream ne fait pas d'un individu un anti-libéral. Qu'il t'ai énervé par ses affirmations sur les autrichiens parait tout à fait normal, mais ça n'a pas grand chose à voir avec ces positions au sujet du libéralisme. Au pire c'est quelqu'un qui pour une raison volontaire ou non ignore ce que font les autrichiens, so what ?

Link to comment

Oué enfin, son libéralisme, on l'a pas trop vu non plus pour l'instant... Si tout est une question de calcul, c'est la porte ouverte à beaucoup de choses. Surtout que visiblement, la planification est aussi efficace que le marché. 

Link to comment

Une fois que les "libéraux" français auront rattrapé leur 50 ans de retard en économie ils pourront peut-être commencer à réfléchir à des solutions libérales aux problèmes modernes que je viens de citer. Un débat intéressant sur le sujet est celui autour de la notion de Nudge, qui est encore très discutée et qui est très intéressant.

Alors allons-y pour les débats intéressants sur les solutions libérales aux problèmes modernes. "Nudge", c'est quoi dont ?

Link to comment

+1

C'est aussi pour ça que je comprends pas cet acharnement contre Demandred, a priori il n'y a pas besoin d'être autrichien pour être libéral, suivre le mainstream ne fait pas d'un individu un anti-libéral. Qu'il t'ai énervé par ses affirmations sur les autrichiens parait tout à fait normal, mais ça n'a pas grand chose à voir avec ces positions au sujet du libéralisme. Au pire c'est quelqu'un qui pour une raison volontaire ou non ignore ce que font les autrichiens, so what ?

Pas de rapport avec le libéralisme ce qu'il dit sur les autrichiens en effet. Mais je n'ai pas dit le contraire, donc quoi? Figure toi qu'on n'est pas tous obnubilé par ça ici. Que untel ou untel soit libéral, c'est le cadet de mes soucis. Je ne suis pas de ceux qui pensent que s'il était anti-libéral, il serait de ce fait justifié de "s'acharner" contre lui. C'est moisi comme critère.

Non, ce qui est irritant, c'est l'attitude qu'il a adoptée au départ du mec qui débarque et qui t'explique sur la base d'un énorme poncif, ce que prétendent des gens qu'il ne connait pas (et qu'on connait mieux que lui pour certains) et qui détruit son homme de paille en t'expliquant que t'es une buse de les avoir pris au sérieux. Et qui a l'air de mauvaise foi, étant donné l'usage de doubles standards flagrants, suggérant qu'il rationalise des conclusions préétablies (ce qui n'est pas rare chez certains de ses interlocuteurs non plus, mais ce n'est pas la première fois que je les fais chier avec ça). Bref, c'est agaçant d'avoir à faire à quelqu'un qui, apparemment, fait semblant de discuter et en fait s'écoute parler. Ca aurait été sur autre chose que les "autrichiens", ce serait pareil. Maintenant je vois qu'il a tendance à avoir une attitude moins autiste et je dis tant mieux.

Link to comment

J'adore la critique :

We need to move away from short-term, politically motivated initiatives such as the 'nudging people' idea, which are not based on any good evidence and don't help people make long-term behaviour changes.

Le problème ce n'est pas qu'on manipule les gens, c'est qu'on le fasse de manière pas assez efficace m'voyez ?
  • Yea 1
Link to comment

 

Un marché étant une institution, il a par nature même besoin de l'état pour fonctionner et en fixer les règles.

 

C'est un vrai procès d'intention ça.  Je peux estimer que l'État est nécessaire pour assurer les droits de propriétés et donc in fine l'existence du marché sans être taxé de socialiste.

Et ça devrait être encore plus évident à la suite du commentaire de xara. Demandred semble largement confondre le libéralisme comme principes de philosophie politique et les principes d'économies. Tu lui reproches ça comme si il avait réfléchi à fond à toutes ces questions, s'il avait bien compris le fond du problème.

 

Oué enfin, son libéralisme, on l'a pas trop vu non plus pour l'instant...

 

Si tout est une question de calcul, c'est la porte ouverte à beaucoup de choses. Surtout que visiblement, la planification est aussi efficace que le marché.

Visiblement il n'a pas forcément bien réfléchis au sujet du libéralisme, c'est pas la peine de lui faire des procès d'intention et de lui sauter à la gorge pour autant.

Bonjour l'ambiance.

 

Pas de rapport avec le libéralisme ce qu'il dit sur les autrichiens en effet. Mais je n'ai pas dit le contraire, donc quoi?

Pardon, je voulais dire que l'acharnement des autres me paraissait absurde, je comprends parfaitement que ses affirmations aient pu t'énerver.

 

Figure toi qu'on n'est pas tous obnubilé par ça ici. Que untel ou untel soit libéral, c'est le cadet de mes soucis. Je ne suis pas de ceux qui pensent que s'il était anti-libéral, il serait de ce fait justifié de "s'acharner" contre lui. C'est moisi comme critère.

Roger that.

Non, ce qui est irritant, c'est l'attitude qu'il a adoptée au départ du mec qui débarque et qui t'explique sur la base d'un énorme poncif, ce que prétendent des gens qu'il ne connait pas (et qu'on connait mieux que lui pour certains) et qui détruit son homme de paille en t'expliquant que t'es une buse de les avoir pris au sérieux. Et qui a l'air de mauvaise foi, étant donné l'usage de doubles standards flagrants, suggérant qu'il rationalise des conclusions préétablies (ce qui n'est pas rare chez certains de ses interlocuteurs non plus, mais ce n'est pas la première fois que je les fais chier avec ça). Bref, c'est agaçant d'avoir à faire à quelqu'un qui, apparemment, fait semblant de discuter et en fait s'écoute parler. Ca aurait été sur autre chose que les "autrichiens", ce serait pareil. Maintenant je vois qu'il a tendance à avoir une attitude moins autiste et je dis tant mieux.

Oui je suis bien d'accord même si je modérerais le propos pour deux raisons. Tout d'abord on a affaire à un jeune universitaire, il a pas forcément encore eu le temps de se pencher sur la question et in fine il répète un peu ce qu'il semble connaître. La deuxième c'est que l'école autrichienne est somme toute assez marginale (est-ce seulement juste de la nommer ainsi ?), on ne peut pas exiger des étudiants qu'ils aient tous une connaissance pointue de ce courant.

 

Donc probablement que ce qui te semble un double standard flagrant ne lui parait pas en être un. J'ai surtout vu qu'il était ouvert à la discussion dès l'instant où on ne lui répondait pas en meme, mais en argument de fond. Et sur ce sujet en particulier tu as été le seul à le faire.

Link to comment

C'est un vrai procès d'intention ça. Je peux estimer que l'État est nécessaire pour assurer les droits de propriétés et donc in fine l'existence du marché sans être taxé de socialiste.

Et ça devrait être encore plus évident à la suite du commentaire de xara. Demandred semble largement confondre le libéralisme comme principes de philosophie politique et les principes d'économies. Tu lui reproches ça comme si il avait réfléchi à fond à toutes ces questions, s'il avait bien compris le fond du problème.

Le raisonnement c'est qu'une institution nécessite l'Etat. Le langue française a besoin de l'Etat pour fonctionner.

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...