Jump to content
Neomatix

Donald Trump : candidat puis président

Recommended Posts

J'espère que ce sera Giuliani.

 

Bof il est pas moins pire que Bolton.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La défaite de Clinton permettait au moins de se réjouir d'une chose : on pouvait penser ne plus voir trop de néo-conservateurs (les représentants de l'idéologie la plus dangereuse et la plus meurtrière des deux dernières décennies). Ben, manque de pot, Trump semble en nommer un peu partout.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ah bon, on pouvait penser ca ?  

 

Oui, les neocons ont craché sur Trump durant toute la campagne (cf. Kagan, Kristol et sa candidature antiTrump, Wolfowitz qui voulait voter Clinton, l'abstention de Bush etc...), pendant que lui critiquait leur plus grand exploit (la guerre d'Irak).

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le national-keynésianisme version Trump, un attelage improbable

 

La rhéthorique du milliardaire a fait recette auprès des électeurs qui craignent à la fois les puissants et les plus pauvres qu'eux. Mais son programme économique risque de s'effondrer rapidement.

 

[...]

 

Mille milliards de dollars pour l'«America first»

 

Rien n’est encore définitivement fixé, l’évolution se fera sans doute par à-coups, mais le sens dans lequel elle se fera laisse bien peu de place au doute : contre l’immigration, contre l’étranger, pour de la préférence nationale. Le candidat Trump a plaidé pour une plus grande place à une certaine forme d’intervention de l’Etat et sur l’illusion que celle-ci sera in fine au service du social. A l’en croire, 1 000 milliards de dollars (932 milliards d’euros) d’argent public, consacrés à de grands travaux d’infrastructures, seront injectés dans les rouages de l’économie américaine. Le tout avec de grandes barrières douanières érigées en guise d’armes de défense… Mille milliards de dollars pour l'«America first», au service de l’emploi, d’un mieux-être collectif. Le «rêve» qui aidera à couper les fils avec le monde. En économie, cela s’appelle le protectionnisme. En politique étrangère, l’isolationnisme. Et qu’importe pour la nouvelle Amérique qui se dessine si cette politique mérite bien les reproches qui lui ont été adressés. Ce sont des discours riches en critiques, faibles en substance, mais ils sonnent agréablement à l’oreille d’une partie des Etats-Unis.

Certes, l’histoire ne ressert jamais les mêmes plats. Pour autant, faut-il s’interdire le parallèle ? Celui avec l’entre-deux-guerres lorsque s’est joué de ce côté-ci de l’Atlantique l’avènement d’une politique et d’un parti : celui du National-socialisme des travailleurs allemands. «National-socialisme», ces deux mots accolés qui forment cette articulation contradictoire. La probabilité pour que Trump ait un jour lu les écrits de John Maynard Keynes est sans doute proche de zéro. Mais voilà, il se trouvera sans doute prochainement des économistes pour accoler deux mots : celui de national d’un côté et de keynésien de l’autre. «National-keynésien», comme si cette nouvelle potion concoctée par Trump avait été inspirée par l’un des plus grands économistes, Keynes, et que d’autres pays feraient bien de prendre en exemple.

 

Il reste de la réserve pour s’endetter un peu plus

 

Tous ceux, en France et ailleurs, qui ont fait chapeau au lendemain de l’élection du cauchemardesque Trump auraient mieux fait de se raviser. Bien sûr, il n’est pas exclu que national et keynésianisme fassent bon ménage et que l’accolade des deux mots apparaisse comme un nouveau remède. Du moins dans un premier temps. Car finalement, rien n’empêche, a priori, les Etats-Unis d’appuyer un peu plus sur l’accélérateur de la dépense publique. Il reste de la réserve pour s’endetter un peu plus. Mais l’équipe comprendra très vite que l’épargne américaine est faible. Et qu’il faut se tourner vers les pays aux poches pleines de dollars, comme ceux qui commercent en dollars et qui ont des balances commerciales largement excédentaires. Eux seuls peuvent consentir à prêter des billets verts. Ce moment venu, un pays sera là pour se rappeler au bon souvenir de la nouvelle équipe de Washington : la Chine. Deuxième puissance économique mondiale, Pékin ne manquera pas de rappeler aux Etats-Unis que la Chine est son premier créancier. La rhétorique de Trump a fait recette, mais le repli sur soi pourrait très vitre provoquer un divorce entre nationalisme et keynésianisme. Si l’idée de démondialisation est un concept à la mode, il n’en reste pas moins que la mondialisation, c’est encore la réalité pour une grande partie du monde. Surtout pour les Etats-Unis. N’en déplaise au prochain locataire de la Maison Blanche, qui pourrait le réaliser à ses dépens. Et mettre de côté cette association non avouée et antinomique entre national et keynésien.

 

 

http://www.liberation.fr/planete/2016/11/14/le-national-keynesianisme-version-trump-un-attelage-improbable_1528332

Share this post


Link to post
Share on other sites

"national keynesianisme" un attelage improbable?


Bordel de journalisme, depuis quand l'interventionnisme étatique est-il synonyme "d'improbabilité" avec le nationalisme ?

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah parce que le nationalisme, c'est mal, c'est la Haine de l'autre.
Alors que le keynésianisme, c'est bien, c'est la Solidarité et l'Equité.

S'pas compliqué.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il veut passer les bateaux de la Navy de 279 à 350. L'aviation a 1200, et l'armée de 479 000 à 540 000.

So much for isolationism.

 

les bateaux de la Navy americaine sont utilises au quotidien pour securiser le transfert de biens de l'Asie a partout ailleurs.Si tu peux acheter des teles c'est grace a eux.Mais bon effectivement vu que l'aviation et l'armee sont concernes on peut se poser la question de ses intentions.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah parce que le nationalisme, c'est mal, c'est la Haine de l'autre.

Alors que le keynésianisme, c'est bien, c'est la Solidarité et l'Equité.

S'pas compliqué.

 

Dieu que c'est con un journaliste.D'ailleurs toutes les elections on confirme ce fait jour apres jour.

Share this post


Link to post
Share on other sites

les bateaux de la Navy americaine sont utilises au quotidien pour securiser le transfert de biens de l'Asie a partout ailleurs.Si tu peux acheter des teles c'est grace a eux.Mais bon effectivement vu que l'aviation et l'armee sont concernes on peut se poser la question de ses intentions.

Je reste dubitatif sur le fait que l'usage de bateaux qui valent des dizaines de millions de dollars - sans compter les frais operationnels - pour lutter contre des pirates en Zodiac soit bien proportionné.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il veut passer les bateaux de la Navy de 279 à 350. L'aviation a 1200, et l'armée de 479 000 à 540 000.

So much for isolationism.

Le diable se cache dans ces détails. Les tenants du discours "Trump est isolationniste " sont passés totalement au-dessus de ses intentions en terme de budget de l'armée pendant la campagne (sciemment peut-être ?). C'est contradictoire et ils auraient dû s'en rendre compte.

On verra bien mais mon petit doigt m'indique que Trump aura le prix Nobel de la paix comme Obama le guerrier...

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est intéressant car effectivement le manque d'épargne des américains obligera probablement Trump à se tourner vers la Chine pour financer ses grands travaux rooseveltiens. Il devra donc se raviser un peu sur ses intentions de mettre des droits de douane élevés sur les produits chinois. Ou choisir ses priorités.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je reste dubitatif sur le fait que l'usage de bateaux qui valent des dizaines de millions de dollars - sans compter les frais operationnels - pour lutter contre des pirates en Zodiac soit bien proportionné.

 

c'est pas uniquement les pirates Somaliens en zodiac, ca a toujours ete le cas, il y a moult pirates et autres problemes dans l'ocean Indien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est intéressant car effectivement le manque d'épargne des américains obligera probablement Trump à se tourner vers la Chine pour financer ses grands travaux rooseveltiens. Il devra donc se raviser un peu sur ses intentions de mettre des droits de douane élevés sur les produits chinois. Ou choisir ses priorités.

 

il a deja rencontre les chinois qui ont du lui expliquer qu'ils ont besoin l'un de l'autre, et de toute facon il devait le savoir deja.

Je me demande dans quelle mesure les operations de construction militaire ne sont pas qu'une facon d'occuper des chantiers et de faire de l'emploi artificiellement.Il faudrait savoir aussi ce qui se dit du materiel militaire au sein des armees US, si ca se trouve il y a beaucoup de bitchage sur des materiels depasses ( la je conjecte a donf)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est intéressant car effectivement le manque d'épargne des américains obligera probablement Trump à se tourner vers la Chine pour financer ses grands travaux rooseveltiens. Il devra donc se raviser un peu sur ses intentions de mettre des droits de douane élevés sur les produits chinois. Ou choisir ses priorités.

Les Chinois ne sont pas vraiment dans la situation d'il y a 15 ans. Et vu que les taux souverains US sont les plus haut du marché à qualité équivalente, ils n'auront pas de probleme à placer leur papier ailleurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

il a deja rencontre les chinois qui ont du lui expliquer qu'ils ont besoin l'un de l'autre, et de toute facon il devait le savoir deja.

Je me demande dans quelle mesure les operations de construction militaire ne sont pas qu'une facon d'occuper des chantiers et de faire de l'emploi artificiellement.Il faudrait savoir aussi ce qui se dit du materiel militaire au sein des armees US, si ca se trouve il y a beaucoup de bitchage sur des materiels depasses ( la je conjecte a donf)

Bien sûr que oui. Le budget de la defense US est le premier programme social des US. Ca fournit des universités, des soins de santé, des emplois fictifs, du cronyism en veux-tu en voilà etc. Les US ne sont pas obligés d'avoir une flotte dans toutes les mers du monde pour sécuriser la voie Europe-Asie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les massacres en moins.

Je suppose qu'il vaut mieux être inculte et socialement inapte que mort ou mutilé, mais je n'irais pas jusqu'à dire que l'EdNat ne commet pas de massacre. Ok, pas au sens littéral.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suppose qu'il vaut mieux être inculte et socialement inapte que mort ou mutilé, mais je n'irais pas jusqu'à dire que l'EdNat ne commet pas de massacre. Ok, pas au sens littéral.

Un génocide des règles de grammaire..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Isolationnisme et gros budget militaire ne sont pas mutuellement exclusifs, dans l'absolu. Qui vis pacem para bellum n'est-ce-pas ? En pratique, cela m'étonnerait quand même que Trump néglige les capacités de projection... Mais on pourrait imaginer une évolution des périmètres de défense américain, avec par exemple un certain désengagement de l'OTAN.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand tu es entouré par deux océans, le Canada et le Mexique, si c'est exclusif.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

  • Similar Content

    • By TODA
      Après Ron Paul et Vincent Benard, , Donald Trump s'y met: 
       End the FED
      Joyeux noël!
      Donald J. Trump‏Compte certifié @realDonaldTrump 24 hil y a 24 heures Plus The only problem our economy has is the Fed. They don’t have a feel for the Market, they don’t understand necessary Trade Wars or Strong Dollars or even Democrat Shutdowns over Borders. The Fed is like a powerful golfer who can’t score because he has no touch - he can’t putt!
       
    • By Librekom
      https://www.local10.com/news/elections/florida-candidate-poses-with-fake-diploma-after-questions-about-her-credentials
      (article traduit en francais plus bas)
       
       
      Traduction:
       
       
    • By Citronne
      http://www.bbc.com/news/world-us-canada-40914748
       
       
      + une personne tuée et 19 blessés par un taré de raciste
    • By Hayek's plosive
      http://www.cbsnews.com/news/bernie-and-jane-sanders-under-fbi-investigation-for-bank-fraud-hire-lawyers/
       
      Ça vaut pas François Fillon...
    • By Cugieran
      Vous pourrez prochainement voir apparaître de temps à autres des fils étiquetés [Wikibéral]. Ils visent à discuter du contenu d'un article Wikibéral qu'il faudrait étoffer, mettre à jour ou créer.
      L'objectif de ces fils, dont les premiers seront expérimentaux, est de favoriser l'implication des membres dans Wikibéral. Chacun peut apporter sa pierre, dans son domaine, en fonction de ses connaissances et des sujets.
      Il ne s'agit pas de discuter de la même manière que sur les fils classiques mais de se cantonner aux débats concernant le contenu de l'article.
      Dans ce cadre, il est indispensable que ces fils soient sérieux et utiles. Pas de trolling, pas de vannes et une très grosse préférence (pour ne pas dire obligation) de contributions constructives, étayées ou sourcées.
      Comme je suis convaincu que vous saurez suivre ces quelques consignes, je vous remercie par avance.
       
      A propos de Barack Obama :
      https://www.wikiberal.org/wiki/Barack_Obama
      J'ai ajouté un lien en bas de page vers les articles CP le concernant.
      Maintenant, je trouve que cet article aurait besoin d'être plus précis, de donner plus d'exemples... comment verriez-vous cela ?
×
×
  • Create New...