Jump to content

Logorrhées et salades de mots


Recommended Posts

« Ce que veut dire Heidegger, c’est que être-le-là c’est exister le là que nous sommes. » (mon cours de philo)

Assez drôle comment le traitement de texte affiche "erreur possible au niveau du choix des mots" :D You bet

Link to post
il y a 45 minutes, Vilfredo Pareto a dit :

« Ce que veut dire Heidegger, c’est que être-le-là c’est exister le là que nous sommes. » (mon cours de philo)

Assez drôle comment le traitement de texte affiche "erreur possible au niveau du choix des mots" :D You bet

"être-le-là"? c'est une traduction de quoi?

 

il y a 40 minutes, Ultimex a dit :

La philosophie allemande (et les tentatives de traduction en français...) : un enfer.

Des fois les profs en font trop. A une époque j'ai eu un cours sur Être et Temps qui frisait le compréhensible.

Link to post
il y a 3 minutes, Vilfredo Pareto a dit :

De Dasein. Je croyais que c'était "être-là" la (lala) bonne traduction.

En effet.

 

Citation

Mais pas selon lui.

Eh bien tu dois demander une explication sur le champ.

Link to post
il y a 1 minute, Anton_K a dit :

Eh bien tu dois demander une explication sur le champ.

Pas la peine il s'est expliqué tout seul, il dit qu'on peut dire les deux et que F Vezin dit "être-le-là" et que E Martineau traduit "être-là" (et comme il parle pas allemand (il me demande d'aller à son bureau parfois pour lire l'allemand, vous imaginez si ça me réjouit) il est de toute façon à peu près incapable de comprendre ses propres bêtises ; d'ailleurs il parle pas anglais non plus donc je sais pas ce qu'il fait ici). Ça ne sert pas à grand-chose d'essayer de le coincer, j'ai déjà fait ça l'an dernier, il est complètement borné. Le thème de l'année c'est Droit et politique mais aujourd'hui il fait cours sans gêne sur la question "Le temps est-il l'étoffe de l'existence?" (sic) donc au bout d'un moment s'il se donne pas la peine de faire un effort il a qu'à parler tout seul.

Il m'interroge souvent at random en m'appelant "M. Vilfredo" et il se répète tellement que j'arrive à répondre même si j'écoute rien et que je fais des sujets d'histoire et des versions de latin pendant ses cours. C'est dire si ses explications valent quoi que ce soit.

Les autres rares nunuches qui posent des questions, c'est du type de "est-ce que le non-être rend le temps aporétique?" (sic).

Enfin Dieu merci c'est bientôt fini pour cette semaine.

Link to post

Ça fait longtemps que j'ai pas croisé ce genre de philosophe, à te lire je suis quasiment nostalgique. Enfin pas au point d'essayer de tirer cette histoire d'être-le-là au clair (si bien sûr j'ai fait une petite recherche quand même).

Link to post
6 minutes ago, Vilfredo Pareto said:

"Le temps est-il l'étoffe de l'existence?"

"est-ce que le non-être rend le temps aporétique?"

85e.jpg

  • Yea 2
Link to post

Ultimex a raison, c'est l'allemand qui induit en erreur, compliqué de distinguer "le être-là" et "être le là" dans cette langue infernale.

La seconde version donnerait das Dasein sein ?

 

Il y a 2 heures, Vilfredo Pareto a dit :

Pas la peine il s'est expliqué tout seul, il dit qu'on peut dire les deux

Comment c'est possible ? A moins qu'il ne comprenne pas le français non plus.

Link to post
il y a 10 minutes, Byredo a dit :

Ultimex a raison, c'est l'allemand qui induit en erreur, compliqué de distinguer "le être-là" et "être le là" dans cette langue infernale.

La seconde version donnerait das Dasein sein ?

Plutôt  "das das da sein", vu que Dasein est utilisé comme un nom en allemand dans le texte. Amha à partir du moment où Heidegger a dit que "l'être là" n'était pas une bonne traduction et qu'il aurait (si je sais lire) proposé celle "l'être le là", il faut surtout ne pas perdre son temps à chercher plus loin. Je posais la question à la base parce que je croyais que c'était le prof qui se la pétait.

 

Citation

Comment c'est possible ? A moins qu'il ne comprenne pas le français non plus.

Si c'est parce qu'à partir du moment où le concept est compris, il se fout de la traduction, ça peut être une saine attitude.

  • Yea 1
Link to post

 

il y a une heure, Anton_K a dit :

il se fout de la traduction, ça peut être une saine attitude.

Oui si l'idée est de jargonner entre profs de philo, mais justement ici l'objectif est d'expliciter le concept face à des étudiants (ou alors j'ai mal compris). Or le sens diffère selon la traduction choisie. Ce ne serait pas plus approprié de garder le terme dans sa forme originelle ? 

 

Il y a 1 heure, Anton_K a dit :

Plutôt  "das das da sein"

aïe !

Link to post
il y a 15 minutes, Byredo a dit :

Or le sens diffère selon la traduction choisie. Ce ne serait pas plus approprié de garder le terme dans sa forme originelle ?

Idéalement le sens d'un concept est donné dans une définition explicite et pas dans son etymon. C'est d'ailleurs une bonne raison ne pas se donner la peine de chercher à traduire. C'était d'ailleurs le parti pris du cours que j'avais suivi sur Être et Temps et on ne s'en portait pas plus mal.

Link to post

Il me semble que c'est Heidegger lui-même, dans une lettre ou je ne sais pas quoi, qui recommande de traduire "dasein" en français par "être le là" plutôt que par "être là". Le concept n'est pas aussi difficile qu'il n'y paraît. C'est juste ce bon vieux sujet transcendantal, mais non pas en tant qu'il serait orienté théoriquement vers la réalité, face à des objets à connaître, ce qui ne serait qu'un cas particulier, mais en tant qu'il agit et fait des trucs. Et qui voit donc plutôt les choses comme des extensions de lui-même et de son action. Et puis il crève à la fin, c'est très important ça, qu'il crève à la fin.

  • Haha 1
Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...